AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Lun 3 Avr - 19:21

Chapitre 1 : Souvenirs
Cycle de la bataille d’Aramidia :


Lestate regarda la plaine d’Aramidia qui fut jadis verdoyante et contempla ce qui restait d’un village :
«  Et dire qu’il y a encore quelques mois c’était un village tout ce qu’il y a de plus normal. »
Le Faab lui répondit de manière cinglante :
«  Parce ce que tu sais ce qu’est une vie normale ?  Depuis que je te connais la seule normalité que tu sembles connaître est vaisseaux spatiaux, blasters et autres choses de ce genre. »
Lestate regarda le zabrak de manière incrédule.
«  Je te semble si bizarre que ça ? »
«  Dés que je t’ai vus, tu me semblais étrange…
«  Cela ne t’a pas empêcher de te lier d’amitié à moi …
«  J’aime bien les gens spéciaux ils rendent la vie plus intéressant … sauf toi tu la rends invivable ! ! ! »
Au loin Lestate vit les traceurs des batteries impériales balayés le ciel. Une multitude de traceurs bleus et rouges éclairèrent le ciel, avant de s’écraser dans les murs noircies de l’ancien village qui se trouvé entre les deux camps ennemis.
« Désolée de t’interrompre Faab mais je crois que les artilleurs vont se livrer un petit duel ! ! ! Et vous tous mettez-vous à couvert ! ! ! »
Faab rentra dans la tête de pont de la base rebelle et vit les autres soldats se replier alors que les batteries rebelles et impériales se déchaînèrent dans un festival de rayons bleus et rouges, les impacts soulevant des monceaux de terre. Lestate resta figé et regarda pendant quelques instants le duel d’artillerie, fasciné par les éclairs et le tonnerre provoqués par les armes.
C’est vrai que Lestate m’a toujours intéressé mais pourquoi je l’ai suivi ce jour là pensa-t-il. Alors que le duel d’artillerie Faab se replongea dans ses souvenirs.
Une cours d’un lycée d’enseignement général d’Adelpha comme il y en a bien d’autre. Faab balaya du regard la cour bondée d’élèves. Il repéra Chartloté la jeune zabrak avec qui il espérait bien des choses quand d’un coup une main se posa sur son épaule.
« Dis c’est quand que tu l’abordes cette Demoiselle ? »
Faab se retourna vers le jeune aramidien qui se trouvait derrière lui, un grand blouson de cuir noir recouvrant son corps mince .
«  T’es dingue Lestate j’ai failli attraper une crise cardiaque ! ! ! Et puis qu’est ce que ça peut te faire d’abord ce genre de relation ça n’a pas l’air d’être ton genre. »
« Au vu de ton immense vie amoureuse tu peux me faire la morale c’est clair répliqua Lestate, son éternel sourire moqueur aux lèvres, les yeux verts d’eau fixant Faab, le transperçant comme s’il n’était qu’une simple vitre. »
« Dis de nous deux moi je vis avec une famille et non en ermite dans une grande maison vide avec pour seule compagnie un astro-droide et un droide de combat à moitié dingue ! ! ! »
« Tu sais bien que je ne suis pas normal ! ! ! Mais bon je suis le seul truc anormal de tout ce coin paumé.»
«Non, il se passe quelque chose dans ce bled paumé, clama Faab. Tu sais que les Impériaux recherchent le fils d’un contrebandier qui serait caché dans notre ville ? »
« Quoi ? Qu’est-ce que tu me racontes là ? ? ? Un fils de contrebandier ? Ici ? Ils sont complètement à l’ouest ces pauvres impériaux, ricana Lestate. »
« Ca à l’air de t’inquiéter vieux ! ! ! »
« Moi, inquiet ! ! ! Arrête donc de passer tes nuits sur les Finals Faab ça te va de moins en moins, coupa Lestate, les sourcils froncés. »
Alors que Faab préparé une réplique des plus cinglante il remarqua que Lestate se dirigeait vers le parking où les speeders étaient garés. Lestate se baissa sous son speeder et retira une balise clignotante.
« Et merde ! ! ! »
Un groupe de soldats impériaux engoncés dans leurs armures d’un blanc éclatant, pointant leurs armes vers les deux jeunes gens avec l’envie manifeste de s’en servir.
« Vous là-bas, éloignez-vous de ce speeder ! ! ! »
Lestate recula lentement jusqu'à être à un mètre du chef des soldats impériaux.
«  Retournez-vous ! ! ! Tonna l’impérial, THX 11 et THX 38 consulter la banque de données pour voir si c’est le gamin que l’on cherche. »
« Ca à l’air d’être lui mais je demande pourquoi il a été classé comme à risque ! Regardez le, il est tout chétif, ricana un des deux stormtroopers. »
« Pour ça ! ! ! » Dis Lestate en bondissant sur l’impérial. Faab vit ce dernier tomber au sol, un long filet de sang partant à la jointure de son casque avec son armure. Il se retourna et vit Lestate une dague dans chaque main, au milieu des commandos les fauchant comme des blés mûrs.
« Prend ça dit-il en jetant un blaster à Faab. J’espère que tu sais t’en servir ! ! ! »
Faab le regarda incrédule tirer sur les commandos qui débouler sur le parking chacun des ces tirs répandant la mort chez les commandos.
« Espèce de fils de Sith, où est-ce que t’a appris à tirer comme ça ? Lança-t-il tout en tirant une rafale sur les commandos.
« Soit un peu poli s’il te plaît et fait donc démarrer le speeder ! »
« Mais j’ai jamais piloté ce genre d’engin ! ! ! »
« Ton père est moniteurs non ? Il a dû te donner des cours ! ! ! »
« Pas avec des commandos me tirant dessus ! ! !» Marmonna Faab en montant dans le speeder.
Il démarra en trombe, Lestate sauta dans le speeder avec un salto impeccable tout en continuant à canarder les impériaux.
« Remonte vers le village de Saint-Sauv de là on pourra quitter ce guêpier dit calmement Lestate tout en ouvrant une canette de sa boisson préférée comme si de rien n’était. »
« Partir ! ! ! Dit Faab de manière incrédule. Mais je n’ai rien fait moi, je ne suis pas recherché par les impériaux ! ! ! »
« Maintenant si. Tu es complice de l’évasion d’un dangereux criminel, moi en l’occurrence. Ceci ajouté à la bonne dizaines d’infractions au code de la circulation aérienne plus le peloton de commandos que tu as descendu…
« Mais ce n’est pas moi ! ! ! ! ! ! ! envoya Faab de manière incrédule »
« Tu crois que les Impériaux le savent ! ! ! Pour eux tu m’as aidé à m’enfuir donc tu risques euh…bah… soit la déportation dans les mines de Kessel, soit le peloton d’exécution ça dépendant si le Moff est de bonne humeur. »
Faab pensa à la réputation de dureté du Moff d’Adelpha et dit complètement abattu :
« C’est marche ou crève alors. Maintenant t’a prévu de faire quoi ? »
« En cas de problème de ce genre mon père m’a conseillé de contacter la rébellion, ils doivent avoir des agents sur Abeir-thoril si je me rappel bien »
« Et t’attend quoi Faab ? » Dis soudainement Lestate, le sortant de ces souvenirs ?  « Ca fait 10 minutes que les artilleurs se sont calmés, il est tant de retourner dans la tranchée »
« Je pensai à quand nous avons dû fuir Adelpha… »
«  T’en été ou ? »
« Quand on a pris le transporteur de bétail pour rallier Abeir-Thoril, après avoir découvert que la piscine s’étendant devant chez toi n’était qu’un leurre pour dissimuler l’aire d’atterrissage de ton croiseur, maugréa Faab. »
« Recommence pas à me faire la morale à propos de cette histoire, on aurait pu trouver bien moins confortable, répliqua Lestate. ! ! ! »
« Parce que voyager deux jours dans une salle remplie de bétail puant c’est confortable ! ! ! » S’exclama Faab.
« C’était disons un peu odorant et animé mais tu étais bien content de voir la naissance d’un bébé gornth, non ? »
« Je m’en serais agréablement passer vois-tu. »
« Pfu ! ! Tu n’es jamais content toi ! ! ! Pas vrai les gars ? » Lança joyeusement Lestate en se tournant vers les soldats de la tranchée qui observait avec amusement l’énième accrochage verbal entre leur chef et son infortunée second.
« Moi ce qui me chagrinerait plus c’est d’être un pilote cloué au sol ! » Lança un soldat centauris en pouffant de rire.
«  Vous auriez mieux défendu la base j’aurai encore mon escadron. » Lança Lestate d’un air mauvais.
C’est vrai que ça commence à me gaver ce bazar ! ! ! pensa-t-il. Vivement que le haut commandement décide de reformé l’escadron alpha.
«  Tiens puisque tu as l’air d’humeur joueuse tu vas prendre le premier tour de garde. » Lança Lestate au soldat centauris.
« Tu n’as pas le droit de me donner des ordres tu ne fais pas partir de l’armée de terre. »
« Je suis le plus haut gradé ici avec mon grade de lieutenant colonel donc tu obéis et puisque tu as l’air particulièrement décider, tu prendras aussi le deuxième tour de garde, soldat ! »
Le centauris se retourna est se dirigea vers la tranchée en grommelant :
« Vivement que le nouveau commandant arrive, un centauris se débrouillera bien mieux que ce parvenu. »
Faab se tourna vers Lestate et lui dis :
« J’espère que ce nouveau chef ne nous causera pas de problème. Il paraît que c’est un super-commando d’une famille royale centauris. »
« J’ai ma petite idée sur la question et si je n’ai pas tort je s’en que ça va être intéressant. » dit Lestate un sourire aux lèvres en espérant sincèrement qu’il ne se trompait pas.
C’est alors que les impériaux décidèrent de débouler vers les tranchées rebelles. Les premiers tirs n’avaient pas commencé à siffler que Lestate s’était couché sur le bord de la tranchée et avait commencé à tirer.
« Evaluation de l’attaque, hurla Lestate, pour couvrir le tumulte provoqué par les ripostes impériales. »
« Une quarantaine d’unités, répondit Faab en décochant une série de tirs. »
« Comment fait-on pour les arrêter, on n’a plus de grenades, beugla un soldat avant qu’un tir ne le fasse taire définitivement. »
Faab lança un regard noire à Lestate. Celui-ci sortit de sa vieille armure de stormtrooper déglingué deux batteries de comlink. Il retira les protection et mit les deux pôles opposés en contact. Au bout de quelques instants, un sifflement aigu monta de l’assemblage et Lestate lança l’appareillage vers les troupes ennemis. Un instant après une boule de feu orangé se matérialisa entre les stormtroopers, les envoyant en l’air comme des fœtus de paille. Il ne fallut que quelques instants pour que les hommes de l’escouade de Lestate fasse pareil, réduisant les troupes ennemis à une peau de chagrin. Les derniers survivants impériaux se replièrent vers leur base.
« Il ne sont pas vraiment motivé en ce moment, grimaça Lestate. »
« Ba, on ne va pas se plaindre, répondit Faab. Au fait, tu le connais ce général centauris. »
« J’ai une idée, souffla Lestate. Un vieux souvenir d’une période plus calme. »
« Tu as eu une période de ta vie calme, s’esclaffa Faab. »
« Bon allez rentrons la journée sera longue demain. » dit Lestate en rentrant dans la base pour aller se coucher dans ces quartiers, fusillant Faab du regard.

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 11 Avr - 12:27

Chapitre 2 : Retrouvailles
Cycle de la bataille d’Aramidia :

« Je me demande quand ce nouveau commandant arrivera demanda Faab. »
« Qu’est ce que ça peut te faire ? demanda Lestate en se relevant de sa couchette. Tu sais ça ne changera pas grand chose à la situation : les impériaux nous attaquent, on se bat et ils repartent avec quelques hommes en moins et des blessures en plus »
« D’ailleurs… » Commença Faab quand une sirène retentit et les haut-parleurs se mirent à cracher :
« Alerte ! Alerte ! Attaque impériale sur l’avant poste. Tous les soldats à vos positions. Ceci n’est pas un exercice. Alerte ! Alerte… »
« Et c’est reparti ! ! Moi qui espéré un petit déjeuner tranquille, je suis servi ! » lança Lestate avant de s’engouffrer dans le couloir, prenant au passage son arme.
«  Allez Faab, bouge-toi, tu veux attendre les Imp’ pour leur servir le thé ? ? ? »
Après deux minutes de course folle, Lestate déboula sur la tranchée de défense sous une rafale de tir d’artillerie et de blaster.
« Officier de garde qu’est-ce qui nous tombe dessus ? »
« L’officier c’est fait descendre, répondis un soldat aramidien en désignant le cratère où se trouver le poste d’observation, par contre je peux vous dire ce qu’on va se prendre sur la tête : au moins 5 quadripodes et une dizaine de bipodes soutenus par une centaine de stormtroopers ! ! ! »
« OK, que les bazookas se chargent des véhicules, que la 1ére et la 2ème division fasse mouvement vers la crête avec Faab à leur tête, moi et la 3ème division on va prendre le village comme position d’interception. La 4éme et la 5éme vous gardez la tranchée. Des questions ? Non ? Alors action ! ! ! »
Lestate bondit hors de la tranchée, tirant au jugé vers les formes mouvantes au loin qu’il identifia comme les troupes impériales qui s’approchaient. La course folle qu’il menait avec ces soldats était terrifiante. Les tirs de turbolasers faisaient exploser le sol tout autour de lui, soulevant d’énormes monticules de terre et envoyant des sharprenels enflammés partout. Arrivant aux ruines de l’ancien village qui marquait aujourd’hui la limite entre les zones impériales et aramidiennes Lestate appela des renforts au comlink alors que ces hommes équipés de bazooka se mirent à viser les premiers véhicules impériaux, les noyant sous des boules de feu orangés.
« Faab tu me reçois ? »
« Ouais, je viens de demander le soutien de l’artillerie mais ils disent que l’on est trop près, grinça Faab. On fait quoi ? »
« Essaye de descendre les bipodes et les quadripodes, moi et mes hommes on s’occupe des troupes au sol, répondit Lestate. Lestate terminé. »
Lestate saisie le fusil blaster qu’on lui avait donné et se mit à tirer, mais après quelques tirs celui-ci se mit à vibrer indiquant que la cellule d’énergie était presque vide.
Et merde pensa Lestate, vivement que je récupère mon blaster.
Il saisit alors ces deux uzis à projectiles, les seules choses qui lui restaient de sa vie avant d’entrer dans la Rébellion. Lestate regarda ces deux armes chromées et se mit à tirer sur les soldats approchant avec ces uzis, les rafales de blaster crépitant autour de lui. Lestate déchargea plusieurs de ces chargeurs sur les impériaux qui s’approchaient. Malgré les efforts des ces hommes, luttant à 5 contre 1, ils étaient en train de perdre du terrain. Un quadripode explosa, indiquant que Faab et ces hommes s’étaient lancés dans le combat, avec succès. Lestate se risqua à découvert et abattit trois Impériaux qui ne virent même pas d’où la mort était arrivée.
«  Chef on pourra pas tenir longtemps, hurla un des soldats aramidiens au milieu du tumulte ! ! ! ! »
« Il faut donner aux hommes de Faab le temps de descendre ces foutus quadripodes ! ! ! dit Lestate alors que deux autres quadripodes explosaient, un troisième commençant à se replier »
Un soldat s’apprêtait à répondre quand un tir provenant du dernier quadripode le coupa en deux, alors que Lestate se mettait à couvert en le tirant par le bras ce qui restait de lui .
Là on est vraiment mal pensa Lestate quand il vit de nouvelles troupes arrivées.
Celle-ci n’était pas sous son commandement mais elles étaient dirigées par un centauris portant l’armure des super-commandos, les soldats d’élites de l’empire Centauris. Le centauris était très grand et très baraqué, même pour un centauris. Il devait faire dans les deux mètres trente et ses muscles puissants étaient à peine dissimulés par l’armure de super commando, un assemblage de plaques de céramique renforcées et sculptées, à des années lumières de la vieille armure de stormtrooper de Lestate, réparé en de nombreux points par de mauvaises adjonctions de plastaciers. Lestate devina alors sans peine le visage qui était dissimulé par le casque du guerrier, une imposante tête de cobra, représentant Seth, le dieu guerrier centauris aux yeux rouge sang.
« Mettez-vous à couvert ! » ordonna le centauris tout en tirant une rocket sur la tête du quadripode qui explosa.
«  Allez on se replie vers la tranchée ! ! ! »
« T’inquiète donc pas mon vieux Cyrilhorus, j’ai pas l’intention de moisir ici. » cria Lestate pour couvrir le tumulte de la bataille.
Une fois de retour dans la tranchée le commandant centauris se retourna vers Lestate et lui demanda :
« Comment me connaissez-vous ? »
Lestate enleva son casque et dit :
«  Il n’y a qu’un seul centauris d’une famille royale qui est assez fous pour vouloir prendre le commandement de ce genre de situation. De plus tu as un style de combat unique, tu sais c’est moi qui te l’ai appris ! »
Cyrilhorus enleva le casque de chevalier centauris qu’il portait et dis en s’esclaffant :
«  La dernière fois que nous nous sommes entraîner c’est moi qui t’ai battu, tu te rappel c’est la fois où t’as eux ta petite cicatrice. » Tout en montrant la cicatrice qui barrait le visage de Lestate de son œil droit jusqu'à son menton.
« En tout cas j’espère que tu ramène autre chose que ta grande carcasse, lança Lestate, on commence sérieusement à manquer de munitions et de matériels. »
«  T’inquiète dont pas et regarde ce que je viens d’apporter !» dit Cyrilhorus en lançant un regard vers les véhicules parquer à coté de l’entrée de la base.
Lestate regarda dans la direction que Cyrilhorus indiquait et observa les walkers qui étaient parqué. C’était des exosquelettes d’environ une dizaines de mètres de haut équipé de blasters lourds au niveau des poignées, ressemblant vaguement avec des êtres humains, les membres ayant été renforcés. De lourdes plaques d’armures renforcées les parties fragiles du walker et de puissants vérins permettaient à l’engin de se mouvoir avec une grâce surprenante. Lestate détailla la tête des engins, qui avaient tous une forme humaine avec un casque.
« Moi je prends le Raptor. » dit Lestate en désignant le seul walker équipé de deux épées de plusieurs mètres de long aux tranchants à l’allure redoutable.
« Lestate et sa passion des épées ! ! ! ! C’est toute une histoire ! ! ! Même quand il était gosse il avait toujours ces 2 lames au cortiosis ! ! ! Au fait t’en as fait quoi ? »
« Je les ai perdu quand les impériaux me sont tombé dessus, soupira Lestate, visiblement attristé. »
« Dommage, j’aurais bien aimé qu’on s’entraîne tous les deux. »
« Sinon t’as des nouvelles sur les opérations en cours en ce moment ? »
« Pas vraiment… Le haut commandement parle d’une attaque de grande envergure mais l’Alliance Rebelle veut qu’on attende avant d’attaquer, maugréa Cyrilhorus. Voilà sinon la routine et ici ? »
«  Ba pas grand chose les impériaux nous attaque de temps à autres mais sinon rien de bien passionnant, répondit Lestate. Mais t’inquiète pas il y a toujours de l’animation dans le coin.»
A ce moment là une puissante déflagration se fit entendre.
«  Tiens on dirait que les Impériaux s’ennuient ! ! ! Allez tout le monde, on retourne au travail. »
Lestate monta dans le walker et lança :
«  Faab tu t’occupe des hommes, moi et Cyrilhorus on prend les walkers et on s’occupe des quadripodes et des bipodes. A au fait tous les hommes qui savent piloter ce genre de jouet en prennent un ! »
Le système d’ouverture s’activa et Lestate bondit dans le torse du bipède géant. Immédiatement celui-ci se referma, enfermant Lestate dans un système où son corps dictait ces mouvements à la machine. Le jeune aramidien activa en un clin d’œil les différents systèmes et scanners dont l’affichage s’incrustée dans un casque de vision hémisphérique qui ceignait sa tête. Lestate se mit en mouvement et commença à tirer sur les véhicules et les troupes. Les quadripodes se mirent à tirer en direction des walkers. Lestate se jeta sur le sol pour éviter les tirs qui zébré l’air environnant, utilisant les deux lames pour dévier les tirs comme lors d’un exercice.
« Pas la peine Lestate, ricana Cyrilhorus, ces nouveaux walkers possèdent des boucliers, enfin je crois ».
Lestate se releva et vis un des walkers se faire désintégrer par une rafale provenant d’un quadripode. Il s’avança sous le ventre d’un des walkers et sortis l’une des épées de son fourreau. L’explosion du walker l’étourdit quelques minutes et il se rendit compte qu’un walker arborant les couleurs impériales se dirigeait vers lui. L’impérial leva son arme et attaqua Lestate en visant sa tête, Lestate para et lui envoya un magistral coup de pied dans le torse blindé de son adversaire.
« Cyrilhorus les impériaux ont des walkers ! ! ! ?.
« Merci je l’avais remarqué ! ! ! ! Dit Cyrilhorus, j’en ai deux sur le dos. Non, correction j’en ai un sur le dos ! Ils sembleraient qu’ils nous en aient piqué quelques uns. Dommage qu’ils ne savent pas les utiliser !!! Yahoo, on dirait quand on s’entraînait à l’épée quand on était gosse ! ! ! ! »
Lestate se rappela pendant quelques instants les séances d’entraînements qu’ils avaient fais ensemble quand il vit du coin de l’œil quelque chose s‘approcher de lui à grande vitesse. Il évita de justesse le tir de blaster venant de l’impérial et para son coup. Puis il arma son blaster droite,intégré et tira dans la tête du walker impérial.
«  Pfu ces impériaux ils croient toujours que l’on va se battre à la régulière ! »
Lestate se mit à canarder les troupes impériales tout en avançant vers la base ennemi quand il se heurta à un véritable mur de tir blaster en tout genre allant du simple fusil blaster à la tourelle anti-vaisseau de débarquement.
«  Bouge toi de là Lestate, l’artillerie n’as pas dégagé le terrain ! Cette fois on se bat juste pour défendre la base et pas pour faire de la purée d’impériale. » Dit Cyrilhorustha’ar tout en tirant sur ce qui restait des troupes d’assaut impériales. 
« Allez Lestate on se replie on aura bien l’occasion de les battre d’ici peu. »
« Bon allez. A toutes les unités on se replie.» dit Lestate sur la fréquence de commandement visiblement peu ravie de devoir se replier.
«  Hé amigo je te signale que c’est moi le chef ici ! ! ! » se plaignit Cyrilhorus.
« On verra ça quand tu seras plus grand ! ! ! » ricana Lestate en se retournant vers la base rebelle au milieu des tirs de la bataille qui tourner au duel d’artilleur entre les canonniers impériaux et rebelles.
« Pfu, j’ai au moins 30 centimètres de plus que toi ! ! ! Se plaignit Cyrilhorus en se tournant à son tour vers la base rebelle.

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 11 Avr - 12:28

Chapitre 3 : Famille et Marteleurs
Cycle de la bataille d’Aramidia :

« Lestate un message pour toi ! ! ! » dit Faab en débarquant dans les quartiers réservés à ce dernier. « Oups ! Désolée ! Enfin tu sais toujours pas te raser, dit-il en regardant les traces de rasoir sur la peau de Lestate.
« Un message ! C’est quoi se délire ! »
« Il porte ton préfixe de commandement, donc ça doit être quelqu’un qui est bien renseigné et qui te connais bien, ça limite le choix, remarqua le zabrak. »
« De toute façon pour savoir il faut que j’aille voir ce fameux message !  Et va me chercher Cyrilhorustha’ar ça pourrait le concerner, glapit Lestate. »
Quelques minutes plus tard Cyrilhorus et Faab rejoignirent Lestate au centre de commandement. Ce dernier semblait en pleine dispute avec le général de la base.
« … en sais rien, moi ! Cela fait des années que je n’ai pas pris ou eu de contact avec ma famille, s’il m’en reste bien sur ce qui m’étonnerait beaucoup. »
« J’en n’ai que faire Lieutenant-colonel Tha’ar de vos excuses ! ! ! »
« On est tous là, s’exclama Cyrilhorus, et si on s’occupait de ce fameux message. »
Le commandant se tourna vers le bloc de communications et lança le fichier qui y été contenue. La représentation en trois dimensions d’Heiroé Tha’ar, le père de Lestate, un aramidien au visage altier et aux cheveux grisonnant, apparut et se mit à parler : 
« Je te salue mon fils. Comme tu peux le constater j’ai retrouvé ta trace après tes petits ennuis avec les Impériaux. Vu que tu n’as sûrement pas eu le temps de récupérer toutes tes petites affaires, je vais te les envoyer avec le ravitaillement qu’Amato Anubismose doit livrer à la base d’Aramidia. Tes codes sont toujours actifs tu pourras donc prendre tes affaires sans problèmes. J’espère avoir de tes nouvelles rapidement. Tha’ar terminé. »
Lestate regarda incrédule l’hologramme qui s’était figé et releva lentement son regard vers le commandant de la base qui semblait sur le point d’exploser.
« Inquiétez-vous pas commandant, ces nouveaux équipements vous permettront de récupérer une armure de plus. »
Le commandant semblait sur le point de sauter à la gorge de Lestate, quand l’alarme de la base retentit.
« Alerte ! Alerte ! Attaque impérial sur l’avant-poste. Tous les soldats à vos positions… »
Lestate se dirigea avec Faab et Cyrilhorus vers l’avant-poste, trop heureux d’échapper à l’explosion de colère du commandant. Lorqu’ils arrivèrent sur l’avant-poste, ils furent accueillis par un déluge d’énergie. Lestate et Cyrilhorus montèrent dans leurs walkers, les seuls qui restaient en état de combattre après les plusieurs jours de combats intensifs qui avait suivi l’arrivée de Cyrilhorus. Ce jour là les impériaux ne déployèrent pas de walkers, Cyrilhorus et Lestate se contentèrent de pulvériser les troupes au sol qui s’approchaient trop de leur tranchée. Une fois les troupes impériales repoussées et les walkers parquaient à coté de l’avant poste, Faab demanda à Lestate :
« Comment ton père à eu tes codes de commandement ? C’est pas donner à tout le monde ! »
« Mon père est le chef des Marteleurs, avoir ce genre d’informations ne doit pas être compliqué ! »
« Cela a dû lui coûter quelques vaisseaux, ricana acidement Cyrilhorus. »
« Euh! Si quelqu’un peut m’expliquer qui sont les Marteleurs et ce qui font dans l’univers ça m’arrangerait, je passerais moins pour un inculte. »
« Trop tard ! ! ! ! ricana acidemment Lestate. »
« Les Marteleurs et leur organisation sont considérés comme la plus grande organisation de contrebandier de tout le secteur d’Aramidia/Centauris. Ils sont spécialisés dans le commerce de vaisseaux spatiaux, d’armes et aussi d’œuvres d’arts, ne cherche pas de rapport, il n’y en a pas. Et pour couronner le tout, leur chef n’est autre que le père de ce brave Lestate. Enfin ça doit être à peu près tout ce que je me rappelle. »
« Rien que ça et d’après toi Lestate, les activités de ton père étaient sans importance ! répondit amèrement Faab. »
« Tu vas pas me faire la morale pour quelque chose d’aussi … euh…ba… important. Bon OK je reconnais que j’aurais peut-être dû t’en parler mais bon c’est pas non plus une affaire d’état, non ? »
« Dit comment tu explique que ton père fait du commerce de vaisseaux et que je n’en ai jamais entendu parlé ? » questionna Faab.
« Tout simplement parce que Cyrilhorus ne voulait pas dire commerce officiel mais contrebande de vaisseaux, voilà pourquoi un gentil garçon comme toi n’en a jamais entendu parler. » répondit patiemment Lestate.
«  Et il contrebande quoi comme genre de vaisseaux ton père ? ? ? »
« De tout ! Du speeder-bike jusqu’au destroyer si ça t’intéresse, je pourrais en discuter avec mon père. »
« T’est vraiment qu’un marchand de tapis ! » s’exclama Cyrilhorus entre deux éclats de rire.
«  Un peu de respect pour celui avec qui tu as grandi, maugréa Lestate ! »
« Au fait pourquoi vous avez grandi ensemble, ça n’a pas de logique ! » demanda Faab incrédule.
« On ne sait pas ! ! ! ! » répliquèrent en cœur Lestate et Cyrilhorus
« Arrête donc de poser des questions et va donc te préparer à ton tour de garde, c’est toi qu’est le premier. » ajouta Lestate avant de retourner à l’intérieur de la base.

Quelques jours passèrent, Lestate attendant toujours le ravitaillement promis par son père. Les impériaux semblaient ne pas vouloir les laisser en paix et lancèrent attaque sur attaque. Cyrilhorus et Lestate passèrent tellement de temps dans leurs walkers que ces derniers devinrent leurs secondes peaux. Dans ces jours de combat sans répit Cyrilhorus et Lestate s’approchèrent maintes et maintes fois de la base impériale mais à chaque fois le haut-commandement leurs interdisait d’aller plus loin.
Excédée Lestate posa la question lors d’un briefing :
« Pourquoi on nous interdit de prendre la base impériale ? Nous avons suffisamment de matériels et d’hommes pour la prendre ! »
« Ces ordres nous chagrinent autant que vous lieutenant-colonel Tha’ar mais ils viennent du QG de l’Alliance rebelle et nous devons nous y plier. Mais ne vous inquiétez pas cette situation ne devrait pas durer. »
« Je l’espère Commandant, je l’espère… »

Le ravitaillement promis arriva enfin sous la forme d’un centauris transportant une longue caisse débarquant au beau milieu d’une bataille où Lestate défendait la tranchée, son walker étant HS suite à une tentative d’amélioration de la part de Cyrilhorus qui avait raté, au milieu de belles décharges électriques, chargeant l’air d’ozone.
« Lestate Tha’ar ! Bonjour je m’appelle Amato Anubismose je suis chargé de vous apporté ceci. »
« Excusez-moi Monsieur Anubismose mais vous voyez, je mène une bataille et j’aimerai pouvoir me concentrer dessus ! ! ! »
« A ce train là vous risquer d’être bientôt mort ! ! ! » dit Amato en tirant sur le stormtrooper qui visait Lestate.
«  Merci Amato, mais toi aussi tu devrais faire attention à tes arrières ! ! » dit Lestate en descendant le soldat qui visait Amato.
Suite à l’intervention musclée de Cyrilhorus aux commandes de son walker, se traduisant par une série d’explosions et de corps déchiquetés volant dans tous les sens, Lestate se tourna vers la caisse que transportait Amato.
« C’est donc ça le fameux équipement de Lestate ! ! ! » ricana Faab en regardant le contenu de la caisse.
« Une ancienne armure de clone avec une cape de commandement, 2 lames renforcées au cortiosis , une tige d’appel de droide, un vieux droide astromécano et une vieille balise d’appel de vaisseau, ça c’est l’équipement du futur pour vaincre l’Empereur et Dark Vador sans se fouler le moindre petit doigt ! ! ! » rajouta le zabrak perfidement.
«  Et d’une l’armure est une armure de clone de reconnaissance avancé, tu sais les unités d’élites dont tu as appris les exploits en cours, et de deux il y a avec mes triples blasters lourds, et mes deux fusils d’assauts et de trois la tige d’appel permet d’appeler un droidekas et activer T5 donc ça peut être utile. » lança Lestate.
« C’est quelque chose de chouette ce petit équipement, j’aurais su ça, je lui aurais pris plus chère  pour le transport de tout ce barda ! ! ! »
« Tu n’es pas un de ces agents ! J’aurais cru que mon père m’aurait envoyé quelqu’un des Marteleurs ! ! ! » s’exclama Lestate.
«  On est associé temporairement ton père avait besoin de moi pour livrer les vaisseaux que les chantiers avaient construit. »
« Comment ça, il y a encore des chantiers qui ne sont pas sous contrôles impériaux ? » dit Faab de manière étonnée.
« Et bien tu es aussi naïf que les impériaux toi, dit-donc, susurra Amato, lors de la prise de pouvoir par Palpatine, les centauris et les aramidiens ont caché leurs chantiers spatiaux après avoir modifié les archives. C’est comme cela que nous avons pu construire de nouveaux vaisseaux pour occuper les impériaux en leur flanquant régulièrement une bonne raclée. »
« Et pourquoi, un Anubismose collabore avec le père de Lestate ? » demanda Faab.
« Les Anubismoses ont toujours été mêlés aux histoires de contrebandier. » dit Cyrilhorus d’une voie méprisante.
« On se calme tous les deux ! ! !  envoya Lestate alors que les deux centauris se fusillait du regard, je vous rappel que nous sommes tous dans le même camps. »
« Aller, je décolle, dis rapidement Amato, votre père m’a programmé un planning d’enfer. Au fait il m’a demandé de vous dire que l’Aramidia est en orbite et n’attend que vous . »
« Merci Amato et bonne chance. » ajouta joyeusement Lestate avec un grand sourire.
Amato se retourna et partit dans les profondeurs de la bases avec, et ceci était étonnant lorqu’on parler de Lestate, un grand sourire au lèvres. Celui-ci commença à triturer l’astro-droide qui s’activa au bout de quelques instants en crachotant et en sifflant comme un démon.
« Oh, c’est bon, c’est pas la fête, grogna Lestate à l’attention du droide. »
« Je me demande ce qui va nous tomber sur le quoi de la tronche ? S’interrogea Cyrilhorus, à chaque fois qu’il avait ce sourire, les problèmes ne tardaient pas. »
« Ouais moi aussi ça m’inquiète, répondit Faab. Enfin on verra bien ce qu’il adviendra… . De toute façon avec Lestate ça ne met jamais bien longtemps quand il s’agit de catastrophe. »
Les deux soldats regardèrent l’entrée de la base où avait disparue Lestate en se demandant ce qui se préparait dans la tête de celui-ci et dans le reste de l’univers.

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 11 Avr - 12:29

Chapitre 4 : la bataille d’Aramidia 1 : assaut
Cycle de la bataille d’Aramidia :

Faab vit Lestate arriver dans la tranchée.
« Wahou ! ! ! Ca à de la gueule ton équipement ! ! ! »dit-il étonné.
Lestate avec son armure de clone avancée ressemblait aux antiques guerriers aramidiens qui avait bataillé pendant des siècles contre les Centauris. Faab reconnaissait à peine le gamin roublard qui l’avait embarqué dans le déluge de batailles et d’explosion qu’été devenu sa vie après leur rencontre.
«  Quoi ? C’est si pathétique que ça ? » répondit Lestate habitué aux remarques sans concessions de Faab.
« Non c’est juste que ça te donne un air de guerrier, ajouta Cyrilhorus, avec un air chagriné. On n’a pas l’habitude de te voir comme ça c’est tout ! »
« Arrête donc, tu ma vue des centaines de fois avec ! ! ! ! »
« Je parlais pour les autres ! »
A ce moment là tout les comlinks ce mirent à projeter des images de l’Etoile Noire en train d’exploser sous les attaques rebelles.
« C’est quoi ce délire ? ? ? » demandèrent en cœur Lestate et Faab.
« Leur foutu attaque suicide à réussi, beugla Cyrilhorus aux anges. »
A ce moment là les comlinks des soldats crachèrent l’ordre à toutes les unités d’attaquer. Lestate et Cyrilhorus se ruèrent vers leurs walkers respectifs. L’attaque massive et rapide sembla prendre les impériaux par surprise qui mirent plusieurs minutes à répondre aux tirs et à l’avancée subite des rebelles.
« Cyrilhorus on se les fait comment les boucliers de la base ? » demanda Lestate.
« Occupe-toi dont de ce qui va nous tomber dessus, dis Cyrilhorus en désignant la dizaines de walkers, les quadripodes et les bipodes sortant de la base impériale. On dirait qu’ils ont envie de se défendre aujourd’hui ! »
« Je pense surtout qu’ils viennent de voir la même chose que nous, et qu’ils voudraient bien se venger sur nos petites têtes de ploucs. »
Lestate et Cyrilhorus se jetèrent sur les véhicules ennemis tirant, parant et esquivant les nuées de tirs blasters qui semblaient provenir de toutes les directions à la fois. Malgré leurs efforts désespérés ils reculaient de plus en plus vers la base.
« On fait quoi maintenant ? » demanda Lestate entre deux explosions.
Cyrilhorus s’apprêtait à répondre quand des nuées de tirs provenant du ciel se déchaînèrent tout autour d’eux. Lestate leva les yeux vers le ciel et vit 3 transporteurs aramidiens de classe Bourdon, d’immenses barges de débarquement avec des moteurs replié sur leurs dos et sur leurs ventres et 3 transporteurs centauris de classe Impérator, de long vaisseaux effilés constitué de trois « étages » se rassemblant vers l’arrière, avec à leurs poupes deux puissants moteurs, se mettre en position autour de la base et commencer à déployer leurs troupes. En quelques minutes, alors que les moteurs ventraux des Bourdons aramidiens avaient à peine toucher le sol, prés de 10 000 hommes et plusieurs centaines de véhicules se ruèrent au combat.
« Ils ont même des hexapodes de la guerre des clones ! ! ! s’exclama Faab dans le comlink. Bon je viens de recevoir des ordres on doit faire mouvements sur Aramidia-City et prendre la base impériale et enfin si possible capturer le moff. »
«  Dit, t’as eu des nouvelles sur une rébellion sur Centauris ? demanda Cyrilhorus. »
« Il est dit sur les fréquences impériales que les centauris se sont soulevé que se soit hommes, femmes ou enfants ! ! ! Les impériaux disent qu’ils ne vont pas tenir longtemps. »
« Bon, trêve de bavardages inutiles, réprima sévèrement Lestate, la bataille n’est pas encore gagner ! ! »
Soutenue par les tirs de nettoyages des transporteurs Bourdon et Impérator, Lestate et Cyrilhorus progressèrent rapidement vers la base impériale. Lestate élimina les quadripodes par de grands coups d’épée dans les pattes ou bien en plein dans la tête tout en roulant et sautant pour éviter les débris et les tirs de blasters. Tout d’un coup il vit un antique destroyer de classe Victoire s’approcher de la bataille.
«  Cyrilhorus ! ! ! Avec moi sur ce croiseur ! » cria-t-il dans le comlink de son walker.
« T’es cinglé, comment tu veux que l’on s’occupe de ce monstre ? » répondit Cyrilhorus sur un ton où pointé une incrédulité non dissimulée.
« T’as la frousse ou, quoi ? Il n’a pas encore activé ses boucliers, imagine le carnage sur-le-champ de bataille qu’il va nous faire ! ! ! »
« OK, OK, on y va mais oublie pas que j’ai dis que c’est une mauvaise idée. » répondit Cyrilhorus.
Les deux walkers enclenchèrent leurs propulseurs dorsaux et atterrirent sur la coque du destroyer. Pendant que Cyrilhorus se dirigeait vers le pont de décollage des chasseurs, qui commençait à s’ouvrir pour laisser décoller les chasseurs TIE, Lestate se mirent à courir vers la passerelle tout en éliminant les tourelles lasers qui étaient sur son passage. Alors que les explosions se succédaient sans discontinuer, montrant la précision et l’efficacité toute centauris de Cyrilhorus, Lestate déclencha de nouveaux ces propulseurs ascensionnelles et se dirigea vers la passerelle du destroyer.
« Et tas de larve impérial ! ! ! Saluer l’Empereur en enfer de ma part ! ! ! dit Lestate en déclenchant le lance-missiles de son walker.
Les deux missiles lancés par Lestate fracassèrent la passerelle et provoquèrent une monstrueuse explosion. Lestate esquiva l’onde de choc provoqué par l’explosion et se mit à tirer sur les collecteurs de puissances et les batteries du destroyer.
Lestate et Cyrilhorus décollèrent et atterrirent sur le sol pendant que le destroyer se démantelait dans de monstrueuses explosions sous l’effet de la surcharge énergétique provoquée par la destruction, par Lestate et Cyrilhorus, des collecteurs d’énergie du destroyer, envoyant de lourds morceaux de superstructure sur le sol du champs de bataille.
« Bon et si on s’occupait des tourelles de défenses de la base ! ! ! » demanda Cyrilhorus.
«  Missile 1 armée…. Feu ! ! ! » hurlèrent-ils en même temps.
Les deux tourelles défendant l’entrée de la base impériale explosèrent dans deux boules de feu orangées. Les soldats impériaux se mirent à mitrailler les deux walkers sous la réplique intensive de Cyrilhorustha’ar.
«  Dit, tu fais quoi Lestate ? T’attend qu’ils t’invitent à prendre le thé ? ? ? » demanda-t-il, tout en faisant exploser la porte de la base impériale.
Lestate s’apprêtait à répondre, lorsqu'un tir de blaster lourd provenant des défenses automatiques de la base lui arracha un des bras de son walker.
« LESTATE ! ! ! ! ! » hurla Cyrilhorus.
« Pas la peine de me casser les oreilles, mon walker est foutu mais moi je suis encore entier » répondit Lestate légèrement sonné.
Son walker cracha les missiles qui lui restaient puis il en descendit. Son walker s’écroula littéralement sur le sol en se détachant en plusieurs morceaux qui se brisèrent sur le sol.
« Ici Faab, Lestate tu pourrais tenir la porte le temps que j’arrive avec mes hommes ? »
Lestate se mit à nettoyer consciencieusement la zone d’entrée de la base impériale à grands coups de triples blasters lourds. Pendant plusieurs minutes toutes les pensées de Lestate était occupé à éviter les tirs des impériaux et à faire de jolis trous entre les deux yeux des impériaux. Lestate bondissait entre les différentes carcasses qui encombraient l’entrée de la base impériale. Alors que Faab et ses troupes arrivaient, il ne restait plus d’impériaux devant l’entrée de la base ni de carcasses, tout ayant explosé ou étant mort.
« Tu aurais pu nous en laisser un peu ! ! ! grogna Faab. Bon il reste quoi comme troupes impériales dans le secteur ? ? ? »
« Je n’ai vu que les troupes d’élites du Moff, dit Lestate en désignant les cadavres des stormtrooper impériaux étendus sur le sol. Si tu veux mon avis leur réputation est gonflée, ils ont tenu à peine 10 minutes contre mes blasters lourds, c’est même pas drôle ! ! ! »
Ils commencèrent à s’enfoncer dans la base impériale tout en éliminant les dernières troupes impériales et les défenses automatiques de la base à grand coup de blasters lourds et d’explosifs divers.
« On va avoir des renforts ou pas ? » demanda Lestate à Faab.
«  Personnes mit à part mes commandos, dit Cyrilhorustha’ar en déboulant dans le couloir. Les reste des troupes se dirige vers la ville d’Aramidia-City. Par contre, ils viennent de m’informer que le Moff est ici. »
L’ensemble de la troupe se dirigea vers la salle de contrôle de la base impériale sans rencontrer de résistance particulière, les impériaux semblant plutôt occupé à déménager et à saboter ce qui restait de la base. Arrivez devant la porte anti-explosion Cyrilhorus posa deux charges explosives de part et d’autre de la porte anti-explosion.
«  Planquez-vous ! ! ! » hurla-t-il en se mettent à couvert
L’explosion arracha la lourde porte dans un fracas sans nom. La chute de la porte s’accompagna par des rafales continues de blasters. Les troupes rebelles se mirent à répliquer dans un feu d’artifice de lasers de toutes les couleurs. Au bout de plusieurs minutes de combat acharné, Cyrilhorus appela Lestate par comlinks interposés
« On perd du temps ! ! Il me reste plus de grenades et toi ? »
« Il m’en reste, je m’en occupe ! Et vous tous, couvrez-moi. » s’écria-t-il dans son comlink sur la fréquence de tous les hommes.
Lestate se jeta en travers de la porte en lançant plusieurs grenades dans la salle de commandement tout en évitant tant bien que mal les tirs de blasters.
« On doit le prendre vivant ! ! ! ! » s’égosilla Faab.
« Que la force soit avec lui ! ! ! » répliqua ironiquement Lestate alors que l’explosion des grenades mit fin au combat.
Lestate, Faab et Cyrilhorus pénétrèrent dans la salle de commandement, jonché de soldats assommés et tués. Les soldats de Cyrilhorus se mirent en position dans la salle et dans les couloirs attenants.
«Oh fait, je suis ne pas stupide, Faab, j’ai employé des grenades assommantes ». répliqua vertement Lestate en se dirigeant vers la console montrant la bataille spatiale.
Lestate vit la représentation tridimensionnelle de l’espace Centauris/Aramidia ou se déroulait une bataille spatiale à grande échelle entre les forces impériales et les forces centauris/aramidienne.
«  On dirait que ça ne se passe pas trop bien là haut. » dit-il.
Cyrilhorus se dirigea vers la console de communication et dit à la représentation tridimensionnelle d’un officier humain qui venait d’apparaître :
« Suprême Commandeur Karsch, ici Cyrilhorustha’ar. La base impériale est sous notre contrôle, quelle sont vos ordres ? »
« Est-ce que votre escadron est opérationnelle, ainsi que celui du lieutenant-colonel Tha’ar ? »
« Nos hommes sont opérationnelles mais nous n’avons pas de chasseurs ! ! ! » grogna Lestate à la représentation tridimensionnelle.
« Deux escadrons d’ailes-S vous attendent à l’entrée de la base impériale, je vous donne ¼ d’heure pour rejoindre la bataille ! Karsch terminé ! »
« Bon ba il y’a plus qu’a obéir, dis Lestate visiblement ravis. T5 rejoins-nous devant la base impériale, lança Lestate dans son comlink. Allez en route ! ! »

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 11 Avr - 12:31

Chapitre 5 : La bataille d’Aramidia 2 : envol
Cycle de la bataille d’Aramidia :

Au bout de quelques minutes de sprint intensif dans les couloirs maintenant désert de la base impériale, Lestate, Faab, Cyrilhorus, les hommes de l’escadron Seth et de l’escadron Alpha arrivèrent à l’entrée de l’ex base impériale. En ce lieu, un transporteur Impérator s’était posé et dégorgé par sa rampe de débarquement avant une quantité ahurissante de matériel et d’hommes prêts à réparer les dégâts de la bataille. Un peu à l’écart se trouvait 24 chasseurs en aile S, 12 portant le symbole de l’escadron Seth, l’escadron personnel de Cyrilhorustha’ar, les 12 autres étant flambants neuves.
« Je déteste les chasseurs neufs, grogna Lestate, ils ont toujours plein de défaut qu’on n'a pas eu le temps de réparer ! ! ! »
« Pourquoi tu voudrais avoir ta vieille aile-Y toute pourrie ! ! ! » s’exclama Cyrilhorus.
« Cette vieille aile-Y toute pourrie comme tu dis, est capable de battre en puissance de feu et en résistance ton jouet tout neuf ! ! ! Répliqua Lestate, et puis tu étais bien content quand on a appris à piloter dessus. »
Un droide R2 de couleur bleu apparut à coté des chasseurs en sifflant et grognant. Lestate regarda vers l’écran de visualisation qui été accroché à son poignet.
« Pas la peine d’être désagréable avec moi T5, tu aurais pu attendre encore longtemps dans mes quartiers avant que l’on soit affecté à un escadron ! ! ! Et puis j’aurais pu t’oublier aussi pour te punir d’être désagréable avec moi. »
Après une nouvelle volée de sifflements vengeurs Lestate grimpa à l’intérieur du cockpit et commença les vérifications d’avant-vol tout en se demandant si voler avec un T5 fou de rage contre lui était une bonne idée.
« Lestate à escadron alpha tout est au vert. »
« Ici Deux, tout est paré. » lança Faab, suivant la routine habituelle.
« Trois prêt à y aller. »
« Quatre… »
Quand 12 annonça qu’il était prêt, Lestate contacta Cyrilhorus :
« Mon escadron est prêt. Tu passe devant mes gars n'ont pas volé depuis un moment. »
« J’espère qu’ils s’en rappelleront rapidement, ça à l’air plutôt chaud là haut ! ! !»
L’escadron Seth décolla suivit de prêt par l’escadron de Lestate.
« Ici le suprême commandeur Karsch voici vos ordres d’attaque. »
Lestate regarda le scan du secteur environnant et écarquilla les yeux devant la quantité de vaisseaux présent. Des dizaines de cuirassés centauris et aramidien, des frégates de tout types ainsi qu’une trentaine de destroyers chargeait les destroyers impériaux en orbite basse rassemblé autour d’un superstar destroyer. Des centaine de chasseurs TIE, X, B, S et A quadrillés de leurs moteurs et de leurs tirs l’espace dans tous les sens. Lestate vit en orbite haute des carcasses de vaisseaux dérivant, éventré par les tirs de turbolasers et l’impact des missiles. Lestate regarda la bataille par sa verrière et vit un déchaînement d’explosion et lumière proche de l’enfer.
« Dit, tu crois qu’on est de taille contre ça ? » demanda Cyrilhorus en pointant l’escadrille de TIE s’approchant des deux escadrons lancés à pleine vitesse.
« On se disperse ! ! ! ! Ailiers décrocher et regrouper vous par paire ! ! ! Faab je décroche par la droite, on se retrouve sous le ventre du croiseur de classe carrack. Vol 1 on attaque l’escadrille par l’arrière, Vol 2 vous les prenez par bâbord, Vol 3 par tribord. » lança Lestate sur la fréquence de l’escadron un grand sourire aux lèvres car même si la situation semblait très difficile, Lestate ne vivait que pour ce genre de chose.
L’aile-S de Lestate vira à bâbord tout en tirant et en larguant deux missiles non activés. La moitié des chasseurs TIE explosèrent au contact des missiles de Lestate. Les survivants se regroupèrent et attaquèrent le Vol 3. Alpha 9 et 12 explosèrent sous les tirs croisées de deux escadrons de TIE. Lestate et Faab plongèrent à l’aide des pilotes survivants tirant sans discontinuer. Sous leurs tirs croisées, 4 chasseurs TIE explosèrent. Soudain Lestate sentit un picotement dans la nuque et fit virer son chasseur vers tribord évitant de justesse les tirs de 2 intercepteur TIE fonçant sur lui. Faab qui avait décroché après son attaque vira de manière à se placer derrière les intercepteurs et larguant deux missiles, transformant les deux chasseurs en nuage de débris.
« Merci Faab ! ! ! »
« Y’a pas de quoi Leader ! ! ! »
Les deux chasseurs plongèrent vers les survivants de l’escadron alpha, qui finissaient de détruire les derniers TIE, aidés par l’escadron Seth.
« Ici Seth Leader, crachota la radio, on se regroupe en 8,0,89 et on attaque la cible. »
« OK, Cyrilhorus mon escadron se regroupe avec le tien. Dit au fait c’est quoi notre cible ? » demanda Lestate.
« Le super destroyer de commandement ! ! ! Allez, on y va bonhomme, si t’as pas trop peur  ! ! ! » Ordonna Cyrilhorus en faisant effectuer à son chasseur une rotation sur lui-même tout en éliminant deux chasseurs TIE.
« Joue pas à ça avec moi gamin, je te rappelle que c’est moi qui t’ai appris à voler. » ronchonna Lestate.
Le chasseur de Lestate suivit l’escadron Seth, mais du dévier suite à l’assaut furieux d’un trio de chasseurs TIE particulièrement menaçant. Le chasseur de Faab vira à droite, celui de Lestate à gauche. Lorsque les deux chasseurs se trouvèrent face à face ils lancèrent tout les deux un duo de missiles avant de plonger à pic. Les chasseurs TIE, surpris par la manœuvre subite des deux chasseurs, se jetèrent sur les missiles et explosèrent dans une gerbe de feu.
Lestate aperçut des explosions proche du super destroyer, montrant que les escadrons Seth et Alpha commençaient l’attaque de leur cible. La radio de Lestate crachota alors :
« Lestate, t’es où ? Nos missiles ne pénètrent pas ses boucliers, et en plus j’ai perdu la moitié de mes effectifs ainsi que plusieurs de tes chasseurs. On fait quoi ? »
« J’arrive, on a rencontrer quelques vieux amis avec Faab. Sinon continue ton attaque et dit moi si le super destroyer lance des chasseurs ? »
« J’ai des signaux à environ deux kilomètres en aval de la passerelle. Quand tu y arriveras, ils traverseront le boucliers du destroyer. »
Lestate double-cliqua dans son comlink pour accuser réception puis se dirigea vers le destroyer.
« Faab balance tout tes boucliers à l’avant on y va. »
« Tu veux faire quoi Lestate ? » demanda Faab.
« Suis et tais-toi ! ! ! »
Les 2 chasseurs foncèrent vers l’immense vaisseaux. Dès que les chasseurs TIE apparurent sur ces écrans Lestate se mit à tirer sans discontinuer lasers et missile, pria pour qu’il survive à cette manœuvre complètement dingue.
« Lestate tu fais quoi ? » demandèrent en cœur Faab et Cyrilhorus.
Lestate était tellement concentré qu’il ne prit pas la peine de répondre aux questions pressante de Faab et Cyrilhorus concentré sur ces tirs et les manœuvres d’évitement.
«  Ici Faab, je décroche  mes boucliers vont me lâcher ! ! ! »
Lestate accusa réception, puis se lança dans des manœuvres sauvages pour éviter les tirs et les carcasses des TIE victimes de ces tirs. Puis tout d’un coup, il se retrouva dans le silence de l’espace.
« J’ai réussi, je suis sous le bouclier, hurla Lestate, préparez-vous et envoyez un message aux autres vaisseaux dans deux minutes les boucliers du superstar destroyer tombe ! ! ! »
Le chasseur de Lestate se lança dans des zigzags sauvages évitant les tirs des tourelles lasers tout en remontant vers la passerelle du vaisseau. Le commandant semblait avoir pris conscience du danger que représentait le chasseur lancé à pleine vitesse car les batteries se mirent à cibler le chasseur qui semblait au milieu d’une tempête de tir laser. Lestate laissa son instinct le guider au milieu de la tempête de tirs. Puis d’un coup, tout cessa, Lestate était passer sur l’arrière du destroyer, au niveau de ces moteurs. Il remonta à pleine vitesse vers les générateur de boucliers et tira dedans, provoquant deux superbes explosions.
« Ici Amato Anubismose, capitaine de la frégate sabre le «  Double Centaure », merci espèce de grand cinglée, on va pouvoir s’occuper de cette engin de fous !  Cria envoya la voix d’Amato dans le comlink, visiblement ravis. Le premier qui détruit la passerelle se fait payer la tournée ce soir ! ! ! »
Lestate aperçu la frégate de classe sabre, un long vaisseau, constitué d’un long étage principal d’où jaillissait trois canons lourds et deux ensembles de ponts un court et un long placé respectivement au trois quart et tout au bout du pont principal, plongée à une vitesse effarante pour un vaisseau de ce genre sur le super destroyer, tirant missiles et laser sans discontinuer. La frégate allait s’écraser sur la surface du destroyer quand Amato releva son vaisseau comme s’il s’agissait d’un chasseur et non d’une frégate d’assaut de plusieurs centaines de mètres de long. Lestate lança son chasseur dans une vrille se dirigeant vers la passerelle avec la nette attention d’arriver avant la frégate d’Amato. Il allait se mettre en position quand deux chasseurs TIE se mirent à le prendre en chasse. Lestate plongea sous le destroyer espérant semer les deux TIE. Après plusieurs minutes de manœuvres infructueuses sous les tirs incessants des deux chasseurs, T5 hurla.
« Oui je sais que le bouclier est mort ! ! ! »
Lestate vira à droite et à gauche, essayant désespérément d’éviter les tirs des TIE. Son bouclier rendit l’âme quand tout à coup Lestate entendit dans son comlink :
« Piqué vers le bas… Maintenant ! ! ! »
Lestate vit le chasseur de Faab passait à moins d’un mètre de son cockpit tirant rafale de laser sur rafale. Les deux TIE explosèrent, transpercés par les lasers bleus du chasseur d’alpha 2.
« Faut pas oublier les copains dans les batailles, Loulou ! grogna Faab. Bon maintenant que le super Star est HS, on a pour cible un destroyer expérimental situé à 3 heure sous nous. »
« Ici Cyrilhorustha’ar à Amato Anubismose, cessez immédiatement votre attaque, je m’occupe du super star destroyer ! »
« Et comment ça ? »
« Je vais utilisé des maitres-côdes centauris pour en prendre le contrôle, donc cessez immédiatement votre attaque, on a besoin de votre frégate ailleurs. Et ça faut aussi pour les tarés de l’escadron alpha. » répondit Cyrilhorus d’une voix autoritaire qui ne lui connaissait pas.
Lestate regarda son écran et vit que, malgré les succès de son escadron la situation n’était pas avantageuse pour les rebelles : les vaisseaux impériaux, malgré la perte du super destroyer de commandement, progressaient vers l’orbite haute, refoulant les vaisseaux centauris et aramidiens vers l’espace profond.
Lestate vit le super destroyer cessait de tirer, et les vaisseaux rebelles se mirent en formation de protection autour de l’immense vaisseau. Les transporteurs Impérator déversèrent des quantités de soldats telles, qu’au bout de quelques minutes le super-destroyer se mit à attaquer les vaisseaux impériaux. Malgré tout ceci, la flotte rebelle ne progressait pas, au contraire, les croiseurs impériaux gagnaient du terrain. Lestate fit tournoyait son chasseur afin de s’aligner sur le vecteur d’approche de deux intercepteurs TIE qui chargeait un chasseur aramidien, appartenant à l’escadron Amazone :
« Amazone 1, décrochait sur bâbord à mon commandement. 3…2…1…Décrochez !!!»
Le chasseur vira impeccablement sur la gauche, Lestate déclencha immédiatement les doubles lasers d’ailes de L’aile-S, transformant les deux chasseurs en poussières stellaires.
« Ici Emera… Enfin Amazone 1 merci du coups de main Alpha Leader, répondit le, enfin la pilote du chasseur. »
« Lestate quand tu auras fini de draguer, tu viendras t’occuper de la cible, ce croiseur se défend plutôt bien ! ! ! » grogna Faab.
Malgré l’attaque de flanc que menait le super destroyer capturé par Cyrilhorus, les impériaux ne reculait pas. Tout d’un coup une flotte de frégates ioniques légères, moyennes et lourdes accompagnées par des cuirassés et un destroyer surgirent de l’hyperespace.
« Ici le capitaine Tha’ar, capitaine du destroyer « sculpteur d’étoile » ça vous direz un petit coup de mains. »
« Ici le commandent suprême Karsch, allez vous portez à l’aide du super destroyer, nous venons de le capturer. Et pourquoi vous accompagnez l’escadre de frégates ioniques de la flotte. »
« On les a aidée à se débarrassé de quelques gêneurs quand vous avez lancé l’appel com et nous voilà ! ! ! »
L’unité com grésilla et Lestate entendit :
« Escadron alpha, amazone et seth dirigez-vous vers le destroyer Renaissance, en soutient de le frégate « Double Centaure ». Tha’ar Terminé ! »
Les survivants des trois escadrons se dirigèrent vers le destroyer. Lestate activa l’unité com et ordonna.
«  Ici Alpha Leader, vu que je suis le pilote le plus gradée c’est moi qui vais diriger l’attaque. Les alpha chargent le destroyer par bâbord, les seth par tribord et les amazones vous vous chargez des moteurs tout ceci une fois que les boucliers seront tombés. »
Les différents chasseurs accusèrent réception et se répartir sur les différents vecteurs d’assaut. Lestate et Faab se lancèrent sur le vecteur des TIE qui sortaient de la soute du destroyer. Les tirs des TIE les enveloppèrent dans un nuage vert quand Lestate vit un éclair à coté de lui .
« Faab ça va ? »
« J’ai perdu mon aile bâbord ! ! ! Je décroche enfin j’essaye… »
« Ici Amazone 1, Alpha deux dégagez par tribord, je vous couvre … »
Lestate vit plusieurs TIE se désintégrer sous les tirs d’Amazone 1.
« Alpha Leader vous pouvez continuer votre attaque, je vous couvre. »
Lestate fit biper deux fois son comlink pour accuser réception et vit alors deux missiles passaient juste au-dessus de la verrière, faisant exploser les chasseurs TIE qui attaquer Lestate.
« Le chemin est libre Alpha Leader, moi je retourne avec mes pilotes. Bonne chasse. Amazone 1 Terminé ! »
« Dites avant de partir vous pouvez me dire où vous avez appris à tirer comme ça ? »
« Je suis la petite dernière de ma famille et mon grand frère c’est fait un plaisir d’apprendre à sa petite sœur comment tirer ! Mais il n’avait pas prévu que la petite sœur le batte au bout de quelques mois d’entraînements ! ! ! Amazone 1 Terminé. »
Lestate dirigea son chasseur vers le destroyer quand tout d’un coup T5 hurla et tout autour de Lestate devint douleur et malgré ces efforts désespérés pour ne pas sombrer dans les ténèbres, Lestate se sentit partir en arrière comme ci il tombait de très haut.
Vu du chasseur d’Amazone 1 la destruction de l’appareil de Lestate ressembla à une fusée d’artifice qui éclata en mille étincelles brillantes. Tremblante, elle activa son comlink et dit :
« Alpha 2, ici Amazone 1. On vient de perdre Alpha Leader. »

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 11 Avr - 12:31

Chapitre 6 : la bataille d’Aramidia 3 : abordage
Cycle de la bataille d’Aramidia :

« QUOI ! ! ! ! Comment ça, on a perdu Alpha leader ? » hurla Faab.
« Il vient de se prendre un tir de turbolaser lourd en pleine face, c’est plutôt radical comme moyen. »
« OK, les alpha, les seth et les amazones ici Alpha 2, à partir de maintenant je prends le commandement des escadrons. On se regroupe près du « Double Centaures » et on relance l’attaque sur ce destroyer. On s’est fait un super-destroyer, ce jouet devrait être dans nos cordes. »
Le chasseur de Faab se dirigea vers la frégate centauris qui été en plein échange de feu avec les batteries bâbord de le Rédemption, le destroyer expérimentale qu’ils étaient chargés d’éliminer . Deux chasseurs TIE le chargèrent, d’un tonneau vif et précis, Faab les élimina. Il pensa que sans Lestate à ces cotés, ce jeu perdait beaucoup d’intérêt. Le comlink de son chasseur crachota :
« Alpha 2, ici le « Sculpteur d’étoile » quel vaisseau à descendu mon fils ? » demanda la voix de stentor d’Heiroé.
« Le destroyer Rédemption » répondit Faab, des larmes commençant à brouiller sa vue. « Foutu climatisation, elle s’est déréglée , j’ai des poussières dans l’œil.» pensa-t-il.
Heiroé envoya un formidable coup de point qui fit exploser la console qui était la cible de sa colère. Heiroé se retourna vers son équipe de la passerelle est dit :
« A toute la flotte des Marteleurs, faite feu avec vos pièces d’artilleries ioniques sur le destroyer « Rédemption ». Je veux que ce vaisseau soit HS d’ici deux minutes. Passez moi le capitaine Pich, du forceur de blocus Avenger. »
Au bout de quelques secondes, une jeune twi’lek à la peau bleu apparut sur l’écran de com.
« Mari’yane, où est le capitaine Pich ? » demanda Heiroé, visiblement surpris.
« On est en train de préparer une mission de sauvetage en force. » répondit la jeune twi’lek sans se démonter.
« Une mission de sauvetage ! ! ! ! Pourquoi ? Et surtout pour qui ? »
« Nos capteurs indiquent que la bulle de survie du chasseur de Lestate c’est écrasé sur le pont des chasseurs du Rédemption. Pich et ses commandos d’assaut vont s’occuper d’aller le secourir, et pourquoi pas capturer ce vaisseau comme les centauris l’ont fait avec le super destroyer. »
« Ce n’est pas la peine de prendre autant de risques, même pour mon fils ! ! ! »
« Veuillez me pardonner mais on n’abandonne pas un de nos hommes aux mains de l’ennemi surtout si c’est un ami. Même si l’on n’a pas vu Lestate depuis qu’il s’est enfuit d’Adelpha, il est et restera toujours un ami. »
« Je vous l’interdis ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! » hurla Heiroé.
« Désolée chef mais la communication est mauvaise, je ne vous entends plus. Avenger Terminé ! ! ! »
Heiroé resta quelques secondes face à la console de nouveau silencieuse et pensa que malgré l’acte d’insubordination manifeste de la jeune twi’lek, elle lui ressemblait beaucoup ainsi qu’a Lestate d’ailleurs. Heiroé se retourna et dit :
« Il faut leur donner toutes les chances possibles. Que tout les vaisseaux couvrent l’Avenger et sa navette d’assaut ! ! ! »

Lestate ne sentait que la douleur qui semblait le consumer, pareil à un poison qui se répandait dans son corps. Alors que la douleur l’emportait dans des ténèbres sans fond, il se souvint :
« Maître Bulq je peux pas continuer, j’ai trop mal ! ! ! »
Le solide Weequay regarda Lestate et lui dit :
« La douleur ne doit pas t’empêcher de te battre Lestate, au contraire elle doit être pour toi la force qui te permettra de te surpasser et de défaire les difficultés qui barre ton chemin. »
« Mais comment puis-je vous vaincre vous ! ! ! Vous êtes un maître jedi, vous êtes mon maître d’arme…je peux pas vous battre, vous êtes trop fort ! ! ! »
« Ne préjuge de rien mon enfant, les titres, les réputations ne sont que des faux-semblants qui sont la pour que tu surestimes ton adversaire. Si tu as confiances en toi et tes capacités, tes ennemis tu pourras vaincre. »
Un choc sourd et une vive lumière ramenèrent Lestate à des préoccupations plus urgentes. Il se souvint de la désintégration des ces moteurs par un tir de turbolaser provenant du Rédemption. Malgré la puissance que le chasseur avait encaissé, la bulle de sécurité du chasseur en aile-S avait résister. Devant lui se rapprocher à toute allure le pont d’envol des chasseurs du destroyer :
« T5, tu crois que tu pourrais amortir le choc ? »
Le déchirement du reste du chasseur contre le sol de la soute du destroyers répondit à la question de Lestate. Celui s’extirpa de ce qui restait du chasseur et tira ces 2 épées au cortiosis de leur fourreau. Alors que des tirs de blaster sifflaient autour de lui, il activa leur champ de force de ces deux épées et se mit à contrer les tirs des impériaux, comme maître Bulq avait appris. Il vit T5 sortir de son poste d’astro-droide et se mettre à tirer sur les impériaux. Ces derniers furent mort avant de comprendre d’où venait l’attaque.
« De bon investissement, ces blasters. » Pensa Lestate.
« T5, trouve une console et utilise des codes pour bloquer l’ensemble des portes anti-explosion du destroyer. Puis utilise aussi les maîtres codes que t’as piquer à Cyrilhorus pour prendre le contrôle de ce vaisseau. Moi, je vais sur la passerelle m’occupait du capitaine et de ces hommes.»
Le droide pépia furieux contre Lestate et sa mauvaise habitude de prévoir à l’avance ce qu’il allait faire, à ce rythme il ne pourrait jamais devenir aussi célèbre que l’unité R2 de Luke Skywalker, même si Lestate ne serait pas si célèbre que le fameux chevalier jedi et ces capacités. Le droide se retourna vers Lestate et pépia une trille qui mettait sérieusement en doute les capacités intellectuelles de Lestate ainsi que la viabilité de ce plan qui aurait pu, selon les dires du droide être conçu par un droide de protocole à moitié fou.
« Pas de discussion boite de conserve ! ! ! ! » dit Lestate tout en se retournant pour se mettre à canarder les commandos impériaux qui déboulait sur le pont d’envol des chasseurs. Lestate roula sur le coté et tira éliminant deux impériaux, un fauché en pleine tête, l’autre toucher au niveau du bas-ventre.
Plus que 20 pensa Lestate en se mettant à couvert sous l’un des chasseurs TIE qui restait sur le pont. Il sentit d’un coup que l’air se raréfié. Dommage pour vous, pensa-t-il, mais moi aussi j’ai une combinaison pressurisée .
Il enfila son casque, puis lança les deux dernières grenades qui lui restait. Les tirs des impériaux se firent beaucoup moins soutenu et Lestate vit qu’ils s’étaient rassemblés sous la porte du pont. Il tira alors sur le boîtier de commande de la porte qui se refermait sur les impériaux en écrasant la moitié. L’autre moitié finit rapidement par mourir sous les tirs de Lestate et de T5.
« Bon Loulou et la prise de ce vaisseau, elle en est ou ? » demanda Lestate en se retournant vers le droide. Celui-ci lança une trille et partit dans le couloir d’où était arriver les impériaux.
« Bon, d’accord on va jusqu’à la passerelle auxiliaire si c’est ça qu’il te faut .»
Lestate s’engagea à la suite du droide tout en regardant les niveaux de ces armes.
En tout cas j’espère que l’on ne va pas rencontrer d’autres patrouilles, songea-t-il.

Faab fit faire un tonneau à pleine vitesse son chasseur et désintégra les deux intercepteurs TIE qui harcelait la navette d’assaut qui partait vers du Rédemption.
« Lieutenant Pich, si vous vous bougez pas un peu plus vous n’atteindrez jamais le pont du destroyer vivant ! ! ! »
« On fait ce qu’on peut mais nous on n’a pas de chasseurs à disposition Alpha 2 ! ! Grogna une voix dans les haut-parleurs du chasseurs. Mais allez donc aider l’Avenger et le Double Centaure, vu que l’on est sous les boucliers du destroyer on va pouvoir se débrouiller ! ! ! »
Faab fit pivoter son chasseur et se dirigea vers les deux vaisseaux qui essuyaient tant bien que mal un feu nourri du destroyer. Faab profita d’une explosion d’un des chasseurs de l’escadron Amazone pour fondre par surprise sur les TIE qui harcelait un trio de chasseurs des Amazones.
« Ici Amazone 2, ou Milou si vous voulez que je vous comprenne plus vite, merci du coup de main ! ! Au fait Emera vous cherche, on aurait bien besoin de nous au niveau des deux vaisseaux d’attaque » dit la voie d’une jeune femme que Faab ne pus s’empêcher d’imaginer jeune et jolie.
« OK, suivez moi on va aller leurs donner un coup de main. » dit Faab en faisant pivoter son chasseur vers la zone de feu qui s’étendait entre les trois vaisseaux capitaux.
Amato esquissa une grimace lorsqu’il vit une de ces tourelles explosait sous les tirs du Rédemption. Depuis que l’Avenger s’était porter à son secours, la situation s’était améliorer mais malgré tous les deux vaisseaux étaient dominé par le destroyer en puissance de feu. Il espérait que la rumeur selon laquelle Lestate était sur le destroyer était vraie car il avait vraiment besoin d’un coup de main. Et vite.
Pich entendit le sifflement indiquant que les pressions entre le pont et la cabine d’assaut s’équilibraient. Pich fonça vers l’extérieur et balaya le pont du regard. Il ne vit que les traces d’une bataille qui s’était mal finis pour les commandos.
Ouais, c’est bien du Lestate tout ça ! ! ! Même dans la situation la plus pourrie il s’en sort s’en dommage, tient comme la fois où il a piqué un chasseur en réparation, lui il s’en est sorti mais pas le chasseur pourtant une aile-B c’est plus solide, normalement, qu’un aramidien à moitié fou ! ! ! Pensa Pich en examinant les impacts des commandos qui témoigner d’une grande aptitude au tir ainsi qu’un léger problème psychologique pour affronter une vingtaines de commandos plus puissamment armés et mieux équipés que lui. Enfin bon avec le temps Pich s’était habitué aux folies de Lestate.
« Sous-lieutenant, il faut que vous et la troupe se dirigent vers la passerelle ! Moi je m’occupe de récupérer Lestate. »

Lestate s’accroupit près des cadavres des commandos et les déchargea de leurs recharges d’énergies. Une lueur s’approcha à pleine vitesse de sa tête, Lestate plongea sous le cadavre du commando et tira à l’aveuglette sur les troupes ennemies. Ces commandos n’était pas mauvais contrairement à ceux qu’il avait refroidis jusqu'à maintenant ! ! ! Lestate se mit à couvert quand tout d’un coup une série de tir se mit à décimer les commandos. Lestate se releva et acheva les derniers commandos.
« T’aurais pu te presser un peu, Pich ! ! ! »
« Et toi te battre un petit peu mieux ! ! ! Allez on se bouge mes hommes attendent que tu déroutes les commandes du vaisseau pour attaquer. »

Faab se lança dans une attaque tournoyante au dessus du destroyer afin de bousiller ces capteurs quand d’un coup toutes les batteries cessèrent leurs attaques et se mirent à viser les vaisseaux impériaux les plus proches causant des ravages considérables à la flotte impériale. Tout d’un coup un message satura toutes les fréquences de communication :
« Ici Lestate Tha’ar capitaine du destroyer Rédemption à la flotte impériale : votre super-destroyer est sous notre contrôle et je viens d’annexer votre destroyer de commandement. Je vous donne deux minutes pour vous rendre. »
Une partie des vaisseaux impériaux cessèrent les hostilités, l’autre partie quitta le combat et plongea dans l’hyperespace.
« Ici le commandant suprême Karsch à toute les troupes : Bien jouer les gars ! ! ! ! Que toutes les unités rejoignent leurs postes de défenses. Et Lestate la prochaine fois que vous nous faites un coup comme celui-là, je vous tue ! ! ! »
« Lequel des coups ? Celui de mourir où de capturer un destroyer ennemi ? » demanda innocemment Lestate.
Sur la passerelle du Rédemption, Lestate regarda la flotte qui manœuvrer autour de lui ainsi que les vaisseaux des Marteleurs qui se regrouper autour de lui afin de lui apporter un équipage neuf.
« Faab ça te dirait un destroyer pour commencer notre petite flotte ? »

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Dim 16 Avr - 0:20

Chapitre 7 : Une si fragile paix.
Cycle de la bataille d’Aramidia :

4 heures après la fin de la bataille une navette de classe lambda, fraîchement prise au impériaux, atterrit sur le pont des navettes du destroyer «le sculpteur d’étoile ». Heiroé vit son fils descendre de la navette, son droide astromécano sur les talons.
« C’est un grand jour pour Aramidia et pour toi aussi… »
« Y’a pas de quoi mon père. » répondit sobrement Lestate.
Lestate regardait autour de lui et vit les nombreuses épaves qui flottaient à proximité du vaisseau de son père. Il avait peut-être gagner mais le prix du sang avait été payé aussi, et il n’avait pas eu de passe droit même pour les braves.
« Pourquoi vouliez-vous me voir, mon père ? » demanda Lestate.
« Mon cher fils toujours aussi direct et pragmatique. Et bien vois-tu mon cher Lestate j’ai deux raisons pour avoir mander ta présence à mon bord, enfin non plutôt trois. La première est pour que tu te reposes…
« Attendez j’ai un destroyer à prendre en main plus mon escadron à reconstituer, il me manque 8 pilotes. Il faut rapidement que je récupère ma capacité d’attaque rapidement, le haut commandement va vouloir que l’on poursuive les impériaux…
« C’est bien ce que je te disais, il faut que tu te reposes. Pour ton escadron, tu pourras recruter dans mon école de pilotage, la remise en route de ton destroyer est en cours et pour ce qui est du haut-commandement cela m’amène à la seconde raison qui m’a fait te mander ici. Je voudrais que tu me représente au conseil qui va se dérouler au palais royal centauris car j’ai bien peur que ton haut-commandement adoré n’oublie un peu rapidement le sang que les Marteleurs et les contrebandiers ont versé pour la libération de la planète… »
« Enfin le haut commandement ne vous oubliera pas et récompensera tous ceux qui ont participé à la bataille… »
« C’est ce que tu crois, cela m’amène à ma troisième raison : méfie-toi des hommes du haut-commandement. Même si Karsch est un brave type, ce n’est pas le cas de tous. A au fait, avant que l’on te ramène à ton vaisseau, évite à tout pris que les hommes de la rébellion monte à bord de ton vaisseau. »
« Mais…Ce sont nos alliés ! ! ! »
« Erreur mon fils, tu crois que ce sont tes alliés mais les apparences sont parfois trompeuses. Sur ce mon fils, je te salue en espérant te revoir au plus vite. Et rappelle-toi bien : ce ne sont pas forcément tes alliés. »
Lestate regarda incrédule son père se retourner et s’enfoncer dans le cœur de son destroyer, Pash son second voletant à coté de lui en maugréant en toydarian, sa langue natal.
Et dire que certains affirment que je lui ressemble, pensa Lestate. Ils n’ont que ça à foutre pour perdre leur temps !!!

Alors que Lestate méditait sur la passerelle d’observation de l’Aramadia aux paroles de son père, Faab entra et lui dit :
« Un vaisseau répondant au nom de « Tueur de soleil » se revendiquant comme ta propriété se dirige vers nous. On le détruit ou bien… »
« C’est « L’Aramidia » Faab, je l’avais laissé dans le secteur au cas où on aurait dû évacuer en urgence, soupira Lestate. Ordonne-lui de se poser au niveau du pont d’accostage ventral. »
« OK, mais tu tires une drôle de tête tout de même. Je te rappelle que l’on a gagné. »
« Attend un peu avant de crier victoire. » répliqua amèrement Lestate en se mettant à rapporter à Faab la discussion qu’il venait d'avoir avec son père.
« On verra bien ce qui arrivera demain. » dit Faab en contemplant l’espace.
« Ah au fait pendant que j’y pense : les rebelles de l’alliance sont arriver. » dit-il en regardant vers le croiseur mon calamari qui orbitait paresseusement entre les flottes aramidiennes et centauris, ressemblant à un jouet égaré au milieu des deux puissantes flottes qui défendaient maintenant les planètes jumelles.

Quelques heures plus tard, Lestate descendait une des voies de navigation spatiale qui permettait de rejoindre le palais centauris de Centauria. Au vu des nombreux vaisseaux qui se dirigeaient vers Aramidia et Centauris, Lestate pensa que les choses avaient été bien planifiées par la famille royale centauris et les politiques aramidiens pour que, à peine 12 heures après le départ des derniers impériaux, le commerce reprenne. L’antique croiseur diplomatique qui appartenait à Lestate manœuvra entre les vaisseaux de commerce, avec une agilité et une vitesse étonnante pour son aspect délabré, et se dirigea vers le palais centauris qui se dresser de ses multiples tours au-dessus de la ville.
« Y’a pas à dire, mais les centauris ils savent construire des jolis petits châteaux ! ! » grogna Faab qui s’exprimait depuis la première fois depuis leur départ de l’Aramadia.
« C’est vrai que pour un truc plus vieux que les premiers croiseurs spatiaux, il a de l’allure, répondit Lestate en détaillant l’immense structure de pierre, mélange entre la forteresse médiéval et les temples pyramidales de l’antiquité. »
« Ici contrôle du palais à croiseur identifié sous le nom d’Aramidia, veuillez suivre le vecteur 4-2-8. Tout écart anormal sera susceptible de représailles immédiates »
« Par contre, ils sont toujours aussi stressant ? » demanda Faab.
« Laisse tomber, c'est juste un enregistrement automatique qu’ils diffusent à chaque nouvelle arrivée… » répliqua Lestate.
Lestate dirigea son vaisseau vers la tour qui lui était assigné. Il remarqua alors qu’on lui avait donné une place située sur la tour de la famille royale des Horus. Il se dirigea alors vers la plus haute et la plus somptueuse des tours d’atterrissage du palais, une immense structure ronde s’achevant par une pyramide dont les cotés avaient été aménagé en aires d’atterrissages privées. Une fois qu’il fut atterrit, il retrouva Cyrilhorus sur cette tour, manifestement en train de l’attendre. Celui-ci le héla des que Lestate posa le pied sur sa rampe de débarquement :
« Dit, tu sais de quoi ils vont nous parler à ce conseil ? ? ? J’aurai espéré que l’on pourra poursuivre les impériaux immédiatement, ça aurait évité que l’on perde tout ce temps ! ! ! »
« Calme-toi donc. Ca ne sert à rien de poursuivre les impériaux si l’on n’est pas capable de garder les planètes que l’on vient de libérer. »
« Bon je dois allez voir Pharaon avant le conseil, je vous laisse. Vous avez qu’à continuer jusqu'à l’antichambre, là bas, et attendre que l’on vous dise d’entrée, le protocole de ce genre de conseil est très strict » dit Cyrilhorus qui prit un des couloirs adjacents à celui où été Lestate et Faab.
« Bon au moins j’espère que ce conseil scellera la paix entre les aramidiens et les centauris. » déclara Faab au bout de quelques minutes de déambulation dans les couloirs richement décorés du palais, dont la plupart des décors représentaient les exploits guerriers des antiques Dieux centauris aux visages d’animaux mais au corps d’aspect centauris.
« Ce que tu peux être naïf Faab, si la paix était possible ici ça se saurait depuis longtemps ! ! ! » ricana Lestate.
« Explique-moi, toi qui es si au fait de la géopolitique de ce secteur ! ! ! » répliqua froidement Faab.
« Bon, déjà tu arrêtes de bouder parce que une fois de plus je suis plus au courant des choses que toi. Sinon si on commence par les centauris et les aramidiens, la paix est possible, ici, mais dans les colonies si l’un peut chiper du territoire à l’autre il n’hésitera pas à le faire. Si l’on parle des centauris, avant l’arrivée de l’Empereur la tension entre la famille royale régnante et les Anubismose était à son comble, ils étaient à la limite de la guerre civile… »
« Et les aramidiens dans tout cela ? » grogna Faab visiblement pas très ravi de recevoir une leçon de politique par Lestate.
« Jusqu'à preuve du contraire l’empire aramidien n’a que d’empire le nom et est une république démocratique, mais dans ce genre de régime il y en a qui veulent toujours prendre le pouvoir par la force. Voilà ça doit en gros tout ce que je sais sur la vie paisible de ce secteur. »
Au bout de quelques minutes, les gardes centauris en armure d’apparat, avec un casque en forme d’aigle qui leurs recouvraient tout leurs visages, ouvrir la porte de la salle du conseil à Lestate et Faab. En entrant dans la salle Faab fut sidérer par le luxe de la salle : de tout coté, on voyait à profusion de l’or, des diamants et des émeraudes logées dans les creux que permettaient les frises, représentant les hauts faits d’armes des Horus et des Centauris, qui couvrait tous les murs de la salle du conseil. Faab était plongé dans sa contemplation quand Lestate se pencha vers lui et lui chuchota :
« Au lieu de reluquer les décors de la salle, regarde plutôt à qui on va avoir à faire. »
Faab décrocha ces yeux des merveilles architecturales de la salle et regarda l’assemblée qui s’installait tout le long de l’immense table du conseil. Il vit alors l’ensemble des leaders politico-financier d’Aramidia et de Centauris ainsi que les représentants des 20 familles royales centauris et enfin quelques militaires représentant les forces aramidiennes, centauris et rebelles. Il vit aussi un homme se dirigeait vers Lestate :
« Je me doutais bien que c’était toi que ton père aller envoyer dans ce guêpier mon petit Lestate ! » déclara l’homme en serrant Lestate dans ces bras.
Faab regardait l’homme d’un air étonné. Il n’était pas très grand et avait le teint buriné de ceux qui ont connu toutes sortes de conditions de vie en atmosphère, en générales les pires. La moitié droite de son visage était recouverte par une unité de soutien osseux qui lui donnait un air de machine organique à moitié folle. L’humain portait une vieux blouson de vol bleu, identique à celui que Lestate affectionnait à porter lorsqu’il combattaient dans son chasseur.
« Faab, je te présente Crash, l’irresponsable qui m’a appris à voler. Crash je te présente Faab, mon second » déclara Lestate une fois qu’il réussit à se libérer de l’étreinte du pilote.
« Ravi de te rencontrer jeune homme, déclara Crash en serrant si énergiquement la main de Faab que celui-ci entendit et sentit plusieurs de ces os craquer. J’étais avec mon escadron lorsque tu attaquais le destroyer que Lestate à capturer, beau travail pour un débutant. »
« Ravi de vous rencontrer moi aussi » répondit poliment Faab, tout en se demandant comment quelqu’un pouvait confier un escadron à ce fou furieux puis en regardant Lestate il se dit qu’il pouvait aussi se poser la question pour lui-même et Lestate, surtout que ce dernier avait la même attitude qu’avec l’humain. Les deux comparses se mirent immédiatement à commenter le combat, en faisant des grands gestes montrant les périlleuses manœuvres qu’ils avaient effectué, ignorant la présence du jeune zabrak, qui en profita pour lisser sa longue tunique rouge. Il regarda les centauris et ne put s’empêcher de penser :
Malgré mon mètre quatre-vingt et mes entraînements intensifs, je parais comme une brindille face à n’importe quel centauris, c’est vraiment déprimant.
Faab regarda de nouveau les deux pilotes, et ne put s’empêcher de sourire :
Ces deux là aussi font ridicule à coté des centauris, pourtant ils en ont malmené un bon paquet.
Lorsque le Pharaon centauris entra dans la salle, toutes les personnes convoquées s’assirent et firent silence, sous le regard impérial de l’immense seigneur centauris, resplendissant dans une armure de combat or :
« Puisque notre conseil est réuni nous pouvons commencer. Tout d’abord, je tiens à préciser que ce conseil à pour but de donner la direction que va prendre cette guerre mais aussi de réglementer la paix à venir. Commandant Karsch, que pouvez nous dire sur la flotte impériale du secteur ? »
« Aux dernières nouvelles les impériaux se serait réfugiés aux chantiers navaux d’Adelpha… »
« Je demande donc l’autorisation de prendre une de nos flottes et d’attaquer immédiatement les impériaux pour finir de libérer le secteur. » déclara Cyrilhorus.
« Je pense au contraire que libérer les colonies est primordiale afin de rétablir notre puissance financière et pouvoir ainsi contrôler sans problème la population. » enchaîna un des membres de la classe politique aramidienne du nom de Graemmont, qui jeta un regard méprisant vers Cyrilhorus qui le foudroya en retour. Le jeune centauris et l’aramidien au port royal se jaugèrent pendant quelques instants.
Le débat continua ainsi plusieurs minutes ainsi, et se solda par la défaite verbale de Cyrilhorus, moins habitué aux débats que ces adversaires qui était habitué à ces duels pour remporter un sordide avantage ou pour survivre.
« Saloperies de commerçants, juste bon à nous envoyer au casse-pipes et à se plaindre qu’ils n’ont pas assez de pouffiasses à se sauter. » grogna Cyrilhorus, visiblement furieux. Même si Lestate n’était pas aussi extrême dans ces pensées, il se doutait bien que ces hommes seraient juste bons à critiquer l’action des militaires et à s’entre-déchirer afin de récupérer les bénéfices des conquêtes.
« Mais puisque que vous vous mettez en avant seigneur Cyrilhorustha’ar on va s’intéresser au problème que vous et maître Lestate vous nous posez, continua Pharaon, en fixant tour à tour les deux jeunes gens. »
Nous y voilà pensa Lestate, c’est maintenant que se joue mon sort.
« Malgré ce que pense cette auguste assemblée, je pense que ces vaisseaux ne sont qu’une juste récompense à vos hauts faits d’armes digne des héros de nos mythes et légendes. »
Lestate vit maint grimaces passait sur les visages des différents représentants de l’assemblée. Du fait qu’il se trouvait dans le palais centauris et que le pouvoir aramidien n’était pas en place, aucun des membres de l’assemblée ne pouvait contester la décision de Pharaon, même si l’envie ne leur manquer pas. Beaucoup d’entre eux auraient bien aimé récupérer son destroyer afin de l’utiliser à leurs fins futiles.
« Une seul chose Pharaon avant que je me retire, la gestion des empires n’étant pas mon domaine, ni l’intérêt de mon organisation, savez vous où est Jackal, l’homme de paille des impériaux sur Aramidia ? » déclara Lestate en se levant.
« D’après nos renseignements, il s’est réfugié dans vos mondes par delà le nuage de gaz d’Arator. »
« Je vous remercie Pharaon pour ces précieux renseignements et pour votre bonté. »
« N’oubliez pas de saluer votre père, maître Lestate. »
« Ce sera fait Pharaon » dit Lestate en s’inclinant. Puis il sortit, Faab sur les talons.
« Bon Faab, où est-ce qu’on peut contacter mon père ? »

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Dim 16 Avr - 0:21

Epilogue au cycle de la bataille d’Aramidia.

A bord de « L’Archange Noir », Jackal regarda les deux planètes jumelles s’éloignaient.
« Le moff a-t-il été capturé, demanda Jackal. »
« Il semblerait bien, répondit l’officier de pont. Que faisons-nous maintenant Monsieur ? »
« On se replis sur Adelpha, comme les plans d’urgence le prévoyait, répondit Jackal. Ensuite, on attend que tous les hauts fonctionnaires se soient manifestés et on voit ce que décide l’Empereur. »
« Il semblerait que l’Empereur soit mort, soupira l’officier. »
Jackal resta quelques instants interdit en pensant à celui qu’il considérait comme un mentor, voir un père. Puis ces pensées dérivèrent et il en vint à la conclusion que sans leur maître, l’Empire allait s’effondrer sous le poids des différentes rivalités qui avait miné durant des années le règne de son bien aimé maître.
« Que faisons-nous, Monsieur, demanda l’officier. »
Jackal regarda quelques instants les volutes irréelles de l’hyperespace, puis il se retourna vers l’officier, ces yeux verts le transperçant de part en part.
« Sortez de l’hyperespace, immédiatement, grogna Jackal. »
L’officier obéit et le destroyer sortit quasi-immédiatement de l’hyperespace.
« Que faisons nous, Monsieur, re-demanda l’officier. »
« Contactez Grammont et préparez un saut vers Arator, nous avons de nouveau objectifs, répondit Jackal. »
Lorsque le destroyer replongea dans l’hyperespace, Jackal tapait des dizaines de lignes de codes sur sa console, réactivant des systèmes oubliés de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 20 Avr - 21:50

Chapitre 8 : Filve et Adelpha : capture
Cycle des batailles d’Adelpha et Filve :



Cela fait maintenant 5 ans que nous avons capturer ce vaisseau, pensa Faab en regardant le Rédemption dont l’immensité s’étendait sous ces pieds.
Tant de choses ont changé depuis : les impériaux ne tiennent plus que quelques planètes aux alentours de Filve et d’Adelpha, les empires centauris et aramidiens sont ressortis des ténèbres dont l’Empire les avait plongés, Lestate et Faab était les commandants d’un destroyer puissamment armé et milles et milles fois modifiées. Grâce à ce vaisseau et ces 4 canons ioniques lourds, ils avaient repousser les impériaux en de nombreux points.
Oui, pensa Faab, de nombreuses choses avaient changé, mais pas lui.
Faab rentra dans la salle d’entraînement où Lestate s’entraînait 2 heures chaque jour. Il vit Lestate repousser les assauts et les tirs des droides d’entraînement grâce à ces 2 lames au cortiosis et ces blasters, enchaînant dans un tourbillon de sauts périlleux et feintes des parades avec ces lames et des tirs diablement précis de blasters. Faab regarda vers l’unité centrale de contrôle et tiqua devant le niveau de difficulté que Lestate avait programmé. Si s’aurait été lui, ou n’importe quel soldat du « Rédemption » à la place de Lestate il n’aurait pas tenu plus de 2 minutes alors que maintenant le chrono indiquait 12 minutes et que les droides semblaient en nette difficulté face aux ripostes, parades et sauts de Lestate.
Les pauvres, ils n’ont aucune chance soupira Faab en regardant Lestate.
Celui-ci se mouvait avec la grâce d’un félin en chasse et alors que plusieurs droides tentèrent de le prendre en tenaille, une simple feinte de coté de la part du jeune aramidien suffit pour que ces adversaires se tirent dessus. Poussant son avantage, Lestate taillada le torse d’un droide qui répliqua d’un tir de blaster, ce qui lui fut fatal lorsque celui-ci se retourna vers son origine après avoir rencontré l’une des lames tourbillonnantes de Lestate .Deux minutes plus tard le dernier droide se désactiva toucher par un tir entre ces deux photorécepteurs, alors qu’il tentait d’atteindre Lestate en plein salto arrière.
« Joli ! ! ! Siffla Faab, mais ce n’est pas ton record ! ! T’es malade ou quoi ?»
« Tu as qu’a essayé au lieu de faire ton malin, répliqua Lestate, recouvert de sueur. Sinon quoi de neuf ? »
« Les dernières traces des combats ont été réparées et on a un message de Karsch, encodé au degré le plus élevé en attente. »
« La journée s’annonce intéressante en gros, railla Lestate, comme s’il sortait de sa douche. »
Quelques minutes plus tard, Lestate arriva sur le pont. Les hommes de pont lui adressèrent un bref salut lorsqu’il n’était pas plongé dans les données affichaient par leurs consoles.
Parfait pensa-t-il, voilà ce que j’appelle de la discipline intelligente !!
Il n’aurait en aucun cas voir les démonstrations futiles d’obéissance aveugle qui avait cour sur n’importe quel vaisseaux d’une flotte militaire régulière. Les mots discipline et obéissance n’avait qu’une signification toute relative pour Lestate,car il avait maint fois passé au-dessus lors de sa jeunesse sur Adelpha, pour le plus grand malheur d’Heiroé et des personnes qui tentaient de l’éduquer. Lestate se dirigea vers sa console et vit que deux messages étaient en attente. Un était du commandant suprême Karsch qui désirer sûrement lui confier une nouvelle mission. L’autre était d’Emera avec qui il gardait toujours contact depuis la bataille d’Adelpha. Lestate lut ce dernier message lui apprenant que Emera et son escadron partait harceler les impériaux d’Adelpha. Lestate imagina la satisfaction d’Emera qui rêvait de libérer Adelpha, sa planète natale où habitait sa famille, du joug des impériaux. Lestate leva les yeux et vit Faab qui s’impatientait manifestement.
« Quand t’aura fini de lire les mots doux de ta petite amie, on pourra peut-être passer au boulot si sa grandeur magnifique le veut bien. » déclara ce dernier sarcastique.
« Premièrement ce n’est pas ma petite amie… »
« T’as tort d’ailleurs et puis la dernière fois sur Aramidia il me semblait que… »
« Oh ferme-la, tu veux ! ! ! Et deuxièmement mon quart de garde n’est pas encore commencer ! ! ! »
Lestate ouvrit sur sa console le message de Karsch et ne lut que l’adresse d’un bar douteux sur Aramidia avec une heure de rendez-vous.
« C’est quoi se délire ? ? ? » hoqueta, surpris, Lestate.
« C’est bien la première fois que Karsch nous fait des cachotteries comme ça. T’es pas au courant des derniers ragots de la flotte toi ? » demanda Faab à Lestate en espérant manifestement une réponse.
« J’en ai aucune idée, répliqua Lestate, quelque peu attrister par son ignorance. Raconter des méchancetés sur les gars de la flotte était avec Faab un des ces passe-temps favoris avec botter les fesses des impériaux. Enfin on saura en y allant, reprit Lestate. »

Quelques jours plus tard, l’Aramidia identifié sous le nom de « Joyeux Luron » pénétra sous le bouclier planétaire d’Aramidia, en se faufilant entre les files de cargos et de yachts en partance vers le sol de la planète.
« Pratique cet émetteur de fausse ID, il faudrait que j’en installe un sur le Cloud. » déclara Faab ;
« Au fait il a été réparé ton vaisseau ? » questionna Lestate.
« Oui, il nous attend à l’arène. »
« Ici contrôle 64 à Joyeux Luron, veuillez suivre la balise 1-3-8-19-2 et vous amarrer à la tour d’accostage numéro 12580. Des gens de l’immigration et du spatio-commerce vous y attendront. »
Lestate accusa réception et dirigea son vaisseau vers l’immense tour d’accostage que l’on lui assigné. Il atterissa et après les formalités d’usage, principalement des tentatives d’extorsion d’argent qui se manifestèrent par deux agents des douanes très zélé, ils se dirigèrent vers le quartier rouge, le temple de la luxure et de la débauche sur Aramidia. Alors que Faab ne semblait pas bien rassurer, Lestate, dans cet univers de dealers, de maquereaux et autres voyous était comme un poisson dans l’eau.
« Qu’est-ce qui à prit à Karsch pour nous donner rendez-vous ici ! ! ! » demanda Faab en évitant deux immenses gotals en état d’ébriété avancé, et en train de commencer à se battre. Lestate esquiva les deux masses de chairs en mouvement et attrapa Faab par les épaules, évitant que le zabrak ne se retrouve entre les poings des deux créatures.
« Hé toi le zabrak, j’ai un arrivage tout frai de chez toi, le héla un rabatteur d’un bordel, c’est de la bonne vient prendre du bon temps au « Bordel de l’Empereur ». »
« On a autre chose à faire, répliqua froidement Lestate, puis il se tourna vers Faab. L’intérêt de ce quartier est qu’il n’est pratiquement pas surveillé par les politicards d’ou l’intérêt d’organiser des petits rendez-vous. »
Lestate entra dans un bar, a l’aspect louche et à la salle tellement enfumé qu’on ne distinguait pas ce qui se passait dans les différents alcôves, nommé le club 69 et se dirigea vers la table où attendaient 3 silhouettes encapuchonnées alors que Faab écarquillait les yeux devant le nombre de jeunes femmes de toutes espèces se dénudant sur et hors les pistes de danse prévues à cet effet, et invitant les différents clients dans les alcôves privés en cuir rouge de dewbacc.
« Toujours aussi raffiné quant à vos choix de vos lieux de rencontre Karsch. » dit Lestate une fois arrivées à la table.
« C’est vrai que votre second à l’air d’apprécier l’endroit. » Dit sur un ton acide une des silhouettes encapuchonnées alors que Faab virait au rouge pivoine.
« En tout cas je n’ai jamais vu un zabrak devenir rouge aussi vite. » s’esclaffa la dernière silhouette à la voix d’où percée une grande détermination.
« Commodore Sa’ab, je vous croyais en train d’harceler nos amis impériaux sur Adelpha ! ! ! Quelle surprise ! » répliqua Faab.
La silhouette se retourna vers Lestate et laissa tomber sa capuche, révélant une jeune femme dont la contrariété semblait manifeste.
« Pour une ancienne pratiquante à haut niveau d’un sport de combat, vous semblez mal vous contrôler, commodore. » dit Lestate d’un ton léger alors que Sa’ab se relevait montrant ainsi un corps certes petit et trapu mais dont la rapidité et la force ne faisait aucun doute.
« Par contre, continua Lestate, indifférant à la colère montante de Sa’ab, je ne vous connais pas jeune femme. »
« Mon nom est Alréa et je suis la seconde du commodore Sa’ab, dit la troisième silhouette qui révéla une jeune femme aux cheveux orangés avec des piercings et un impressionnant tribal lui couvrant la moitié gauche du visage, lui donnant un air à la fois étrange et glacial. »
Et dire que certains juge mon look impressionnant, pensa Lestate en faisant bouger sa crinière de cheveux noires.
« Bien puisque les présentations sont maintenant faites, intervint Karsch, on va pouvoir passer aux choses sérieuses. Comme vous vous en doutez Lestate, nous désirons reprendre le système d’Adelpha, ainsi que celui de Filve, aux impériaux. Mais pour pouvoir faire ceci sans trop de heurts, ni de pertes nous aurions besoin d’une diversion sur Adelpha afin de pouvoir faire tomber les restes de la dictature impériale. »
« Et vous auriez besoin de quel genre de diversion ? Demanda Faab, et pourquoi n’avez vous pas attaquer les impériaux plus tôt, ils se sont renforcé dernièrement ! »
« Voilà le point crucial : Grâce aux Marteleurs nous avons récupérer des maîtres-codes qui nous permettront de désactiver le bouclier planétaire et d’après ces même Marteleurs, votre destroyer serait une base idéale pour lancer cette opération. De plus il faudra implanter les maîtres-codes dans le réseau informatique planétaire avant de lancer l’attaque. Pour cela vous devrez vous infiltrer et contacter notre agent répondant sous le nom de Babass. C’est un membre actif de la Résistance qui connaît bien la planète, et plus particulièrement la capitale.»
« T’en pense quoi Faab, moi je trouve ça plutôt intéressant comme plan. » envoya Lestate.
« C’est complètement dingue et je me demande en quoi le commodore Sa’ab est concerné ? »
« Votre destroyer devra attendre avec mes vaisseaux, de plus c’est moi qui coordonne cette opération, répliqua froidement Saab. Alors quelle est votre réponse ? »
« On commence quand ? » demanda simplement Lestate alors que Faab leva les yeux au ciel en se demandant dans quelle galères ils s’étaient foutu.

Trois jours plus tard, Lestate atterrissait aux commandes de son vaisseau, qui s’appelait cette fois «le rêveur d’aube » sur le spatioport principale d’Adelpha. Les formalités étant cette fois un peu plus strictes, il dut attendre 20 bonnes minutes avant de pouvoir partir du tarmac, mais ceux sans avoir négocié les pots de vins aux officiers de douanes.
Vivement que l’on reprenne tout ça en main pensa-t-il en regardant les deux officiers impériaux qui avait passer ces 20 dernières minutes à le harceler et a essayé de lui soutirer des pots de vin. Avec mes 250 crédits, ils ont gagné leur journée ces rapaces.
« T5, dit-il à l’astro-droide qui le suivait, envois le message convenu à Faab et annonce mon arrivée au numéro que Karsch t’a donné. »
Le petit droide bipa et encoda deux messages : un partant par le réseau holonet en direction de l’Aramadia qui était à la lisière du système avec la flotte du commodore Sa’ab, l’autre utilisa le réseau local pour entrait en contact avec Babass l’avertissant que l’opération aller bientôt commencer. Lestate héla alors un taxi et lui demanda de se dirigeait vers le quartier des ouvriers des chantiers spatiaux.

Quelque part dans l’espace, à la frontière entre le système d’Adelpha et l’espace profond, la console de Faab bipa, indiquant qu’un message était arrivé. Pendant les minutes nécessaires au décodage de la fausse carte postale, représentant une pin-up à moitié dénudée, que Lestate lui venait de lui envoyer Faab continua à contempler la flotte qui se massait le long des flancs de son destroyer. Même si le commodore Sa’ab ne possédait qu’un destroyer, «l’honneur d’Adelpha », sa flotte constituée de porte-nef, de frégates ioniques lourdes et de cuirassés était impressionnante. Au bout de quelques minutes la console trilla 3 fois indiquant que le message était le message convenu. Faab se dirigea vers la console de communication et envoya le message décodé à «l’honneur d’Adelpha », qui accusa réception.
Dans les faubourgs de la capitale d’Adelpha, Babass sursauta lorsque le message de l’envoyé de la flotte arriva.
Mince je m’étais assoupi pensa-t-il ! ! !
« Osset, va prévenir le reste des hommes, l’opération commence bientôt. » dit-il à son second qui disparu immédiatement.
Quelque part sur Adelpha, un décodeur trilla. La jeune twi’lek, qui se faisait bronzer à coté, se releva et lut ce qui s’affichait.
« Pich, hurla-t-elle, je crois que l’on va avoir du boulot, Lestate vient de se foutre encore dans une galère monstre ! ! ! »
« Comme sur Selcaron ? » demanda Pich en se relevant de sous le speeder qu’il bricolait.
« Encore pire, je crois. » répondit sinistrement Mary’ane.
Pich fronça les sourcils en essayant d’imaginer dans quel guépier Lestate s’était mis.

Le taxi s’arrêta à l’adresse indiquer par Lestate un logement d’ouvrier tout ce qu’il y a de plus banal. Lestate attendit que le taxi parte et fit le code que l’on lui avait indiquer sur la porte. Un système le scanna et ouvrit la porte qui semblait avoir été renforcée.
« Bienvenu maître Lestate, mon nom est Babass, dit un homme vêtu d’une combinaison noire d’officier impériale auquel il manquait les insignes et affichant les symboles de la flotte de libération d’Aramidia comme il était convenu. »

Au centre de commandement impérial de la planète, le major chargé de la sécurité intérieure jubilait devant le rapport qu’il recevait.
«Notre agent Osset vient de localiser la base rebelle. On va s’occuper d’eux immédiatement ! ! ! Préparez trois escadrons de stormtrooper et du matériel de soutien, nous allons les cueillir au nid. »
L’humain au trait cruel se réjouit de sa futur victoire, imaginant ce qu’il obtiendrait comme récompense.

Lestate vit l’homme qui s’adressait à lui. D’une taille moyenne, ses cheveux noirs coupés très court, il aurait pu se fondre dans n’importe quel assemblée d’humains. Par contre ses yeux brillait d’une détermination rare. Après avoir vérifié la datacarte modifié de Lestate, l’humain se mit au garde à vous.
« Commandant Babass, je vous salue, dit Lestate. Voici l’émetteur et le programme qui vont nous permettre de libérer cette planète. »
« Mon second Osset va s’en occuper, il va falloir un peu de temps. Pendant ce délai vous êtes notre invité. »
Alors que Babass et Lestate discutaient de la bataille à venir, la porte de la base rebelle explosa sous les tirs soutenus de bipodes impériaux.
« Merde les impériaux ! ! ! Aller, on décroche, hurla Babass. Osset prend l’émetteur, on se casse ! »
« C’est ça saloperie de rebelle, va plutôt crever en enfer ! ! ! » dit Osset avant qu’un tir de Lestate vienne lui détacher la tête du reste du corps.
« Je m’occupe des impériaux, vous, cassez-vous ! ! ! » hurla Lestate à l’intention de Babass, tout en tirant sur les impériaux. Il vit Babass et ces hommes s’enfuirent quand son instinct lui ordonna de se jeter au sol. Lestate esquiva de justesse la rafale de tir venant des troupes impériales, et il répliqua, tirant sans discontinuer. Alors que les troupes ennemis reculaient, surprise par cette résistance inattendue, Lestate entendue un bipode exploser, grâce aux attaques des rebelles. Mail il entendit aussi la carcasse du véhicule fracasser le mur derrière lui, et il ne put éviter le déluge de permabéton qui s’abattit sur lui. Les ténèbres se refermèrent alors sur Lestate.

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 20 Avr - 21:50

Chapitre 9 : Filve et Adelpha : anciennes amitiés
Cycle des batailles d’Adelpha et Filve :



Lestate se réveilla pieds et poids liés dans une cellule impériale.
Et merde pensa-t-il, foutu traître, je l’aurais pas déjà descendu, je lui ferais la peau.
Il se concentra, comme son père et Sora son tuteur le lui avait appris, et sentit la présence de deux gardes impériaux de l’autre coté de la porte. Evidement, les impériaux l’avait dépouiller de tout ce qui lui aurait été utile. Devant ce triste constat Lestate se mit à réfléchir à des possibilités d’évasions.

Dans la planque de Pich c’était l’effervescence. Ces hommes et femmes chargeaient les caisses de munitions et de matériel dans les navettes et les speeders que son groupe de combat possédait. Pich chercha dans la marée de corps et d’armes Mary’ane.
« Non je n’ai pas reçu de nouvelle du « Sculpteur d’étoile » si c’est ça qui te tracasse. Dit la twi’lek qui surgit à coté de lui. Si l’on veut menez cette opération, on le fera seul. »
« Bien sur que l’on va la faire cette opération, Lestate a été capturer depuis 3 heures, j’ai pas envie qu’il se fasse à lui tout seul toute la garnison impériale de cette foutue planète, sinon il va être encore plus insupportable ! »
« C’est possible ça ? » demanda Mary’ane faussement étonné. Malgré ce que disait Pich, ils risquaient gros car ils ne savaient pas si l’opération que Lestate devait mener avait réussi ou pas.
« Bon aller, on y va, grogna Pich. O2 et Cel vous essayez de pirater le serveur de la planète et celui de la prison. Touki et Teuche vous vous mettez en position pour pouvoir couvrir notre sortie avec vos lance-missiles, Ben tu les couvres si des hommes s’approche trop d’eux. Faz, Richard, Benoite, Mary’ane et moi on va chercher ce fainéant de Lestate. Des questions… Non. Alors en route ! ! ! »
Pich monta dans le speeder qui ravitaillait habituellement la prison et s’assit avec le reste de son unité, attendant leur arrivée à la prison impériale où été détenu Lestate.
Aller vieux frère, tient le coup on arrive, pensa-t-il alors que la porte arrière du fourgon speeder se refermait sur eux.
Alors que le speeder s’envolait vers la bataille, Pich pensa à l’époque où lui et Lestate étaient ensemble sur la base que les Marteleurs avaient installés sur Adelpha. Ils avaient fait les 400 coups ensemble comme piqué tout les chasseurs pour apprendre à voler ou bien transformé le droide T5 de Lestate en tueur patenté. A cette époque, suivi par l’ensemble de la bande qui formée maintenant les Ganjas ( Touki, Teuche, Benoite, Momo-ja…), ils avaient vraiment passé du bon temps.

Dans l’espace, Faab fulminait, faisant les cents pas sur le pont du Rédemption.
« Je vais le massacrer, l’étriper, le broyer et disperser ces restes dans un trou noir ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Putain de merde quand est-ce que Lestate va apprendre à obéir aux ordres et respecter les plans ! ! ! ! ! ! »
« Voyons calmer vous, dit patiemment l’hologramme du commodore Sa’ab, et faite moi un rapport sur la situation. »
« La situation est simple : on n’en sait rien. Lestate ne nous a pas contacter comme il aurait du le faire, de ce fait on ne sait pas où en est notre programme de désactivation du bouclier planétaire. »
« Laissez-lui du temps et préparer un programme que l'on puisse envoyer d’un autre émetteur, ça pourrait être utile. Sa’ab Terminé. »
Faab fixa quelques secondes le vide où se tenait il y a quelques secondes le commodore et se dirigea vers sa console.
C’est vrai qu’un peu d’informatique me calmerait, pensa-t-il, en plus ça donnera un peu de temps à Lestate.

Le speeder se posa sans encombre sur la piste de la prison. Mary’ane qui était aux commandes remarqua qu’il y avait plusieurs autres speeders sur le tarmac, ce qui pourrait être utile en cas de problème. Les portes arrières du speeder s’ouvrirent sur le tapis roulant qui donnait directement sur les réserves de la prison. A cet instant quatre commandos devaient s’occuper de désactiver le système de surveillance, alors que le programme élaboré par O2 devait prendre le relais. Mary’ane monta vers le bureau de réception et tira dans les systèmes de surveillance. Les hommes présents dans la pièce ne tinrent que quelques secondes contre les prises et l’entraînement parfait de Mary’ane aux arts martiaux. Elle regarda sur le moniteur de sécurité et vit que toute la scène n’avait pas était enregistré, preuve que le programme de O2 fonctionnait parfaitement. Elle cacha les cadavres des hommes qu’elle avait abattus et appela sur le système interne de la prison la salle où devait se trouver Pich et le reste du commando.
« Ouais, c’est pour quoi ? » répondit la voix de Pich comme si de rien n’était.
« C’est Mary’ane, le programme de O2 marche bien, on n’a 10 minutes avant que les impériaux ne remarquent que quelque chose cloche. »
« OK, trouve le numéro de la cellule de Lestate et rejoint-nous ici. Oh fait est-ce que les gosses sont en place avec leurs lance-roquettes ? »
Mary’ane vit deux points rouges qui se baladaient sur son visage et dit :
« Ils sont en place, sinon Lestate est au numéro 8-4-3-2. »
Il fallut deux minutes pour que Mary’ane retrouve Pich, Faz, Benoite et Momo-ja. Ils arrivèrent à une dizaine de mètres de la cellule de Lestate quand ils croisèrent une patrouille impériale. Après quelques échanges de tirs nourris, se soldant par la mort des impériaux suite à l’explosion de la bonbonne de gaz que Pich avait « malencontreusement » fait glissé vers eux, ils arrivèrent près d’une salle où été entreposé une foule d’objets divers et variés. Ils s’apprêtèrent à passer dans le couloir où se trouvait la cellule de Lestate quand Pich entendit une série de trilles furieuses émanent de la pièce.
« T5 est là dedans avec sûrement tout l’équipement de Lestate. Ca pourrait nous aider ! ! » dit Pich.
Après quelques secondes de fouilles, ils avaient trouver l’équipement de Lestate ainsi que T5.
« T5, tu peux nous ouvrir la cellule de Lestate ? » demanda Pich.
Le droide bipa affirmativement et se dirigea vers la console la plus proche pour se mettre à l’œuvre.
« Momo-ja et Faz, faite le tour pour pouvoir aider à couvrir Lestate sur sa droite, Mary’ane et moi an s’occupe de la gauche. Benoite tu nous rejoins avec T5 dès qu’il en a finit. »
A peine, étaient-ils en place, qu’ils virent les deux gardes impériaux basculaient dans la cellule et après deux craquements secs de mauvaise augure pour la colonne vertébrale des deux soldats, ils virent Lestate sortirent de la cellule, un blaster dans chaque main.
« Il tient la forme le petit, dit Pich à Mary’ane en sortant de l’angle où ils étaient cachés. Par ici loulou ! ! ! »
« Pich, qu’est-ce que tu fouts là ? » demanda Lestate visiblement surpris.
« Devine qui c’est qui à chiper les maîtres-codes aux impériaux ? Quand on a eu vent que tu étais ici on s’est dis que tu apprécierais un coup de main ! »
« C’est vrai que vous tombez bien , dit Lestate en mettant son armure, je commence à m’ennuyer sérieusement. »
Lestate avait à peine finit d’enfiler son armure que des détonations se firent entendre du coté où se trouvait Benoite et T5. Ils se précipitèrent et virent les derniers commandos se faire réduire en charpie par les tirs du commando et du droide qui avait déployé deux blasters lourds à partir de ses racks d’instruments.
« On a un problème, maugréa Benoite, ces deux idiots de Teuche et Touki se sont fait repérer, ils ont démoli tout les speeders saufs deux avant de s’enfuir. On a plutôt intérêt à se tirer vite fait d’ici ! ! »
Les 6 compagnons se ruèrent vers la piste d’atterrissage de la prison. Lestate et Pich firent sauter les portes anti-explosion qui se refermaient grâce à des tirs de leurs blasters lourds. Une fois arrivées sur la piste ils se retrouvèrent au milieu d’une bataille opposant deux navettes puissamment armées aux défenses de la prison. Le comlink de Pich crachota par-dessus les explosions :
« Ici O2, je vous couvre, le terrain est libre jusqu’au speeder. »
Ils se ruèrent vers le speeder survivant, Pich et Lestate dégommant les soldats impériaux se mettant en travers de leur chemin, tout en évitant les débris soulevés par le souffle des navettes et les boules de feu des explosions .
« Hé, c’est une vielle canonnière de l’ancienne république cet engin ! » s’exclama Lestate en arrivant à coté du seul véhicule qui n’avait pas exploser.
« Défendait moi ce tas de ferraille pendant que je le mets en route, grogna Pich en commençant à farfouiller dans l’armoire électrique de l’engin. T5, envois immédiatement un rapport de la situation à Faab. »
« Et d’abord c’est moi qui décide, geignit Lestate. »
« Ferme-là et va dont te mettre aux commandes, répliqua Pich alors que les moteurs de la canonnières s’allumèrent. »

Dans l’espace, Faab était en train de finir son programme lorsque sa console bipa. Il lut le rapport que venait de lui envoyer Lestate et le regretta immédiatement :
« Et merde, jura-t-il, furieux. Officier de com établissez-moi une liaison avec «l’’honneur d’Adelpha ». »
Au bout de quelques minutes l’hologramme du commodore Sa’ab apparut :
« Quelle est la situation capitaine Faab, demanda l’hologramme sans autre préambule. »
« Notre mission à échouer, Lestate est en train d’essayer de s’exfiltrer de la planète et notre programme n’a pas été introduit dans le serveur informatique de la planète. »
« Attendez capitaine, est-ce que votre nouveau programme est près ? »
« Oui, mais je n’ai pas de vecteur pour l’introduire dans le serveur informatique d’Adelpha ! »
« J’ai une idée : si vous utilisiez le vaisseau de Lestate comme porte d’entrée, vu qu’il est sur le spatioport, il a forcément dû se connecter au réseau planétaire. »
« Ca pourrait marcher ! ! ! ! ! En utilisant le système de mise à jour automatique, je pourrais remonter sur l’holonet planétaire, puis sur les systèmes de régulations du trafic et d’ouverture du bouclier. Dans 10 minutes le bouclier planétaire d’Adelpha va tomber. Avertissez toute la flotte ! ! ! » dit Faab en se ruant vers sa console.

Lestate fit décoller l’antique canonnière et plongea dans les entrailles de la cité, alors que les navettes de O2 et de Cel partaient vers d’autres secteurs afin de diviser le nombre de poursuivants. T5 bipa alors que Lestate zigzaguer entre les tours et le feu des speeders qui le poursuivaient :
« Comment ça, le bouclier est en train de s’effondrer ? ? ? ? ? ? ? » dit Lestate alors qu’un des poursuivants s’écrasaient sur un immeuble après avoir rater un virage.

Dans la base de secours des Rebelles, Babass consulta le moniteur qui surveillait la course poursuite entre les impériaux et la canonnière volait par Lestate.
Il se débrouille bien ce petit pensa-t-il quand un de ces hommes arriva :
« Commandant, le bouclier planétaire vient de se désactiver et on vient de recevoir des ordres du commodore Sa’ab. »
« Il semblerait bien que Lestate ait réussi. Que les vaisseaux attaquent les cibles qui leurs ont été assignés et préparer moi ma canonnière ! »
Le soldat partit et Babass pensa à sa femme et à son fils à naître en espérant qu’il puisse les revoir une fois tout ça finit.
« Franchement, j’aurais dû lui dire que j’étais dans la rébellion. » dit-il dans le centre de commandement désert.

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 20 Avr - 21:52

Chapitre 10 : Filve et Adelpha : Contre-attaque
Cycle des batailles d’Adelpha et Filve :


Les vaisseaux de la flotte rebelle et aramidienne surgirent de l’hyperespace en formation de combat et se mirent à attaquer les vaisseaux impériaux défendant les chantiers navaux orbitaux.
Emera fit décoller son aile-S du pont d’envol du destroyer de commandement, «l’honneur d’Adelpha », et vérifia que son escadron était en formation, Milou son ailière la couvrant. Elle lança son chasseur dans une folle vrille qui l’amena vers les chasseurs ennemis. Les TIE tentèrent de l’abattre, déversant des barrages de tirs lumineux. Emera et Milou répliquèrent et pilonnèrent sans discontinuer l’escadron ennemi. Alors que les TIE n’étaient plus qu’a une centaine de mètres des deux chasseurs de l’escadron Amazone, la moitié d’entre eux disparurent dans d’impressionnantes explosions.
« On dirait que la feinte à marcher, remarqua Aurore. »
« Heureusement, mon bouclier frontal commençait à souffrir, grogna Milou. »
« Donner leur des ennemis qui les défient, et ils foncent droit dans le piège, dit Emera. »
« Je sens une influence d’un certain aramidien, taquina El-n. »
« Aller, on y retourne, grimaça Emera. Un nouvel escadron à douze heures vient aider nos copains survivants. »
Emera vérifia ces ordres, elle devait toujours s’occuper de briser l’infiltration des chasseurs impériaux dans les lignes rebelles. Elle dirigea son chasseur vers les troupes ennemies qui se préparaient à attaquer, suivi par Milou qui la suivait fidèlement, suivant les consignes de vol.
« Comment on se là joue maintenant, demanda Milou. »
« Barrage de torpilles à dispersion, ordonna Emera. »
Les torpilles sifflèrent et les chasseurs TIE tentèrent d’esquiver. Malheureusement pour eux, les torpilles se déclenchèrent dès que leurs scanners indiquèrent qu’ils s’éloignaient, envoyant des vagues de shrapnels. Dépourvu de boucliers, les chasseurs TIE se firent littéralement déchiqueter par les projectiles enfermés dans les torpilles. Alors que plusieurs TIE disparurent, une fleur de feu apparut et se développa tel un immense soleil en expansion.
« Et merde, on a eut des TIE bombers, maugréa Aurore. »
« On dégage, hurla Emera en faisant virer sèchement son chasseur. »
Les douze chasseurs de l’escadron Amazone se replièrent, évitant de justesse l’onde de choc.
« On a eu chaud, grogna Emera. »
Elle regarda dans son écran et vit que les ordres changeaient : alors que son escadron était censé protéger le destroyer de commandement, les nouveaux ordres lui demandaient de se portait à la pointe de l’attaque, au niveau du « Rédemption ». Emera se demanda où était Lestate et pourquoi il ne l’avait pas encore contacter alors que son destroyer personnel et son escadron avaient rejoint la flotte du commodore Sa’ab depuis déjà 2 jours.
« Amazone 1 à escadron, allez les filles suivez-moi on va au niveau de l’Aramadia. 2 tu me suis. »
L’aile-S d’Emera se dirigea vers le destroyer qui tirait avec toutes ces pièces d’artilleries sur les croiseurs impériaux. Elle vit alors l’escadron alpha qui décollait en toute hâte du destroyer. Pourtant Emera ne vit pas l’antique aile-Y de Lestate au milieu des chasseurs de l’escadron alpha.
« Amazone 1 à Alpha 1, dit moi Squall où est Lestate ? ? ? » demanda Emera intrigué.
« C’est grâce à lui que le bouclier planétaire d’Adelpha est tombé, donc il doit être quelque part en dessous. Pourquoi ça t’intéresse tant Amazone 1 ? » demanda Squall.
« T’inquiète dont pas et occupe-toi des TIE qui se ramène, mon escadron te couvre. Amazone 1 Terminé. » Dit Emera en faisant plonger son chasseur vers l’escadron de TIE qui menaçait l’escadron alpha.

Sur le pont du Rédemption, Faab était plutôt inquiet. Certes la flotte attaquante avançait vers une victoire sur les croiseurs impériaux, mais il avait un mauvais pressentiment.
« Ici Faab au commodore Sa’ab, il y a un problème les impériaux refuse le combat et se replient vers le système de Filve. Je me demande ce qu’il prépare ? »
« De mon coté c’est moins brillant, répondit le commodore Sa’ab, mes vaisseaux de débarquement se font allumer par les batteries planétaires. De plus le QG impérial est protégé par un bouclier indépendant et un destroyer qui reste en stationnaire. »

Emera plongea vers les chantiers navaux afin d’échapper aux chasseurs TIE qui la poursuivaient sans discontinuer.
« 2, Milou t’es où ? J’en ai deux que j’arrive pas à me décrocher, ramène-toi vite fait » dit-elle en zigzaguant entre les poutrelles d’un destroyer en construction.
Les deux TIE explosèrent sous les tirs d’Amazone 2 qui traversa le nuage de débris qu’ils formaient maintenant.
« Tu me remercieras plus tard Emera ! ! ! Aller on retourne au combat, même si on est en train de les piller il faut finir le boulot, fanfaronna Milou. »
« Je te rappelle que ça c’est ma phrase, maugréa Emera. »
Le chasseur d’Emera contourna le chantier quand elle vit une immense flotte d’antiques vaisseaux s’approchaient à pleine vitesse de la planète.
« Amazone 1 à toute la flotte, on a un très gros problème ! ! ! »
« Si vous pouviez être un peu plus explicite ça nous arrangerait. » répliqua durement Sa’ab.
« Pas la peine dit Faab, dont le vaisseau était à la pointe de la flotte, voilà ce qui nous arrive : des vieux destroyers de classe Venator et Victoire, des transporteurs de classe Aclamator et des vieux cuirassés de la guerre clonique. »
Emera plongea alors au cœur de la flotte ennemi et se mit à tirer de toutes ces armes. Le reste de la flotte rebelle manœuvra pour faire face à cette menace alors que la flotte impériale se réfugier vers le mur d’acier que formaient les vieux vaisseaux.
« Comment font-ils pour manœuvrer tous ces vaisseaux alors qu’ils n’ont pas assez d’hommes pour manœuvrer leurs destroyers ! » demanda le commodore Sa’ab interloqué.
« Ils utilisent les vaisseaux des chantiers de reconversion de Filve pour nous attaquer. Les système de guidage sont suffisamment puissants pour guider ces vieux vaisseaux dont la plupart des systèmes sont centralisés » répondit Faab.
« Là, on est mal remarqua Saab. »
La jeune femme regarda les scanners et identifia rapidement la quantité de vaisseau qui allait bientôt déferler sur eux.
« C’est mauvais, ronchonna Alréa. Ils nous attaquent par le flanc. Avec le nombre de vaisseaux qui vont nous tomber dessus, on se faire trancher en deux. »
« S’ils arrivent à désorganiser notre flotte, ils pourraient nous battre, remarqua Saab. »
« Ce serait gênant, remarqua Alréa. »
« Tu sais ce que j’aime chez toi, coupa Saab. »
« Accouche, répondit Alréa. »
« Tu es la seul personne qui ne s’inquiète pour rien !!! »
« Ba, il faut ce qu’il faut, répliqua Alréa. »
Saab s’apprêtait à répondre à la jeune femme, quand une série de tirs touchèrent « L’Honneur du Guerrier », qui tangua dangereusement.
« Rapport des dégâts, hurla Saab, par-dessus le tumulte qui avait envahi la passerelle de commandement du destroyer. »
« Rien de grave Madame, répondit un officier. Mais les vaisseaux ennemis sont à porter de tir. »
« Bon, ba il est temps de retourner au boulot, remarqua Saab. »

Au sol la situation était aussi peut reluisante. Lestate c’était débarrassé des speeders qui le poursuivaient, mais l’attaque de la flotte rebelle avait réveillé toutes les batteries de la planète et Lestate devait manœuvrer au niveau des rues afin d’éviter de se faire descendre par les tirs nourris de la défense planétaire.
« Bon où elles sont passé ? ? ? ? Pich t’es en contact avec ta sœur et O2 ? ? ? » Grogna Lestate.
« Elles arrivent, par contre elles ont des chasseurs sur le dos ! ! ! » répliqua Pich.
« OK donnent moi leur vecteur d’approche… »
« 3-4-8 répondit Pich. »
Lestate arma les torpilles de la canonnière et contacta O2 :
« Dit moi quand tu seras à moins de 30 secondes de moi et tu plonges sur la droite. »
O2 accusa réception et quelques secondes plus tard, elle tira une fusée de signalisation.
« J’espère que tu vas te dépêcher se plaignit O2, ils sont en train de descendre mes boucliers. »
La jeune femme devina que Lestate arriverait au bout de l’avenue. Pour elle, cela représentait la survie.
« Oui, je sais dit hâtivement O2 lorsque Twixie son droide lui annonça que son bouclier arrière venait de céder sous les tirs ennemis . »
Elle coucha sa navette sur le flanc, évitant de justesse deux torpilles qui allèrent se ficher dans un panneau publicitaire.
« Tu en es où, demanda Lestate dans le comlink. »
« 10 secondes avant que j’émerge du bout de la rue, répondit O2 .»
La jeune femme se mit à faire osciller sa navette, empêchant les deux chasseurs qui la poursuivaient de se verrouiller sur elle.
« 5…4…3…2…1… Sortie !!! »
Lestate tira alors tout droit deux missiles pénétrant qui allèrent se ficher dans les cockpits des deux chasseurs qui explosèrent en une multitude de débris. Les navettes de Cel et O2 se placèrent sous la canonnière de Lestate.
« Bon maintenant on fait quoi maintenant ? » demanda Cel.
« Bonne question, alors des idées ? » enchaîna Lestate.
« Il vaudrait mieux rejoindre le spatioport pour récupérer nos vaisseaux, ça pourrait être utile, non ? » demanda Mary’ane.
« Ba, il n’y a plus qu’à y aller, déclara Lestate. Je passe devant ! ! ! »
La canonnière de Lestate plongea dans le trafic qui était omniprésent malgré l’attaque en cour et se retrouva face à face avec une des batteries de défenses antiaériennes.
Là, je suis mal, pensa Lestate.
« Ici Babass à Lestate, vire à bâbord à mon signal……… Top ! »
Lestate s’exécuta et vit une canonnière passer juste au-dessus de lui et démolir la batterie avec deux missiles.
« Merci Babass, si t’as besoin d’un coup de main je suis ton homme ! ! ! »
« Si tu pouvais m’accompagner jusqu’au spatioport pour qu’on puisse dégager un vecteur d’atterrissage pour les transporteurs de classe Bourdon de la flotte du commodore Sa’ab. » dit Babass en faisant tournoyer sa navette pour attaquer un duo de défenseur aérien qui se dirigeait vers eux.
Lestate se porta à la hauteur de Babass et se mit à tirer afin de couvrir la navette de son allié. Un des tirs de Lestate arracha une des ailes de stabilisation d’un des deux chasseurs qui alla s’écraser sur son partenaire. Lestate redressa sont appareil et vit deux navettes armées se diriger vers eux.
« Attention là-dedans ça va secouer ! ! » hurla Lestate à l’attention de ceux qui étaient à l’intérieur de la navette.
« Parce que tu ne nous secouais pas jusqu’à présent ! ! ! » répondirent en chœur Pich, Mary’ane, Ben, Faz, Momo-ja et Benoite.
Lestate remonta en vrille le long d’un immeuble afin d’éviter de se faire aligner par les canons du croiseur qui se trouvait au-dessus du spatioport. Lestate tira deux missiles vers le pont grand ouvert du croiseur en espérant que ces missiles touchent leur cible.

Dans l’espace la bataille ne se déroulait pas très bien, le Rédemption se trouvait à la pointe de la flotte rebelle, c’est à dire au beau milieu de la flotte de vaisseaux dirigée par les impériaux pour charger la flotte rebelle.
« Capitaine, on va perdre notre bouclier avant si l’on continue ainsi… »
« Intensifiez la défense et mettez-moi KO ces saloperies de tas de ferrailles téléguidés. » hurla Faab.
« Le problème ne vient pas des vaisseaux téléguidés mais de ceux qui ont un équipage… » Dit Emera dont le chasseur passa à l’avant du destroyer.
Emera fit plonger son chasseur sur les deux intercepteurs qui chargeait Amazone 5.
« Aurore dégage sur tribord à mon signal. Maintenant. »
Le chasseur vira sur bâbord et Emera pilonna les deux chasseurs jusqu'à ce qu’ils explosent.
« Les Amazones ont attaque le destroyer qui se trouve en 3-4-8. Il navigue sans ces boucliers pour ne pas être repéré parmi les vaisseaux guidés à distance. »
Les Amazones attaquèrent le destroyer qui cessa le combat au bout de quelques minutes. Pourtant la situation n’était toujours pas à l’avantage des rebelles encore largement en infériorité, et encore moins pour le Rédemption qui était engagé par 4 destroyers.
Tout d’un coup une flotte accompagnant un super-destroyer apparut près de «l’honneur d’Adelpha ». Une voix tonitruante sortit alors de tous les systèmes de communication :
« Ici l’amiral Cyrilhorustha’ar, capitaine du super star destroyer Seth, auriez-vous besoin d’un coup de main ? ».

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 20 Avr - 21:52

Chapitre 11 : Filve et Adelpha : l’Aramidia
Cycle des batailles d’Adelpha et Filve :


« Votre aide serait la bienvenue en effet Cyrilhorustha’ar. » dit Sa’ab dont une partie de l’immense poids qui pesait sur ces épaules venait de disparaître. Il semblerait que cette bataille ne soit pas perdue pensa-t-elle, en voyant les destroyers, cuirassés et autres frégates qui se déployaient tout autours du super star-destroyer de commandement.
« Mes vaisseaux vont charger la flotte ennemie sur leur flanc bâbord. Je vais mener l’attaque à partir de mon chasseur, réglez les détails de la manœuvre avec mon second. » Répondit Cyrilhorus d’une voix impérieuse.
« Si vous pouviez porter assistance au Rédemption, cela pourrait être une bonne chose. Car malgré les talents du capitaine Faab, je ne pense pas que son vaisseau puisse contrer l’attaque de 4 destroyers. » Recommanda l’hologramme du commodore Sa’ab avant de disparaître.
Cyrilhorus jeta un œil sur la console qui représentait le combat qui se déroulait dans l’espace environnant. Il repéra le Rédemption qui, malgré le déluge de feux qu’il déversait sur ces adversaires grâce à ses 4 canons ioniques, semblait de plus en plus en difficulté.

Faab se releva de la console sur laquelle il venait de tomber suite à la violente explosion qui venait de secouer le destroyer.
« Rapport des dégâts. » demanda Faab en regardant la passerelle qui semblait avoir subir la charge d’un troupeau de banthas.
« On vient de perdre une partie du bouclier avant, et on a perdu plusieurs tourelles. » déclara un officier qui était penché sur la console de maintenance.
« Les 4 canons ioniques sont toujours opérationnels ? » demanda Faab en priant pour que leur dernière ligne de défense tienne encore le coup.
« Oui toujours, et grâce à eux, les destroyers qui nous attaquent sont en train de diminuer leur assaut. Ah ! J’ai aussi une bonne nouvelle, capitaine : une flotte commandée par Cyrilhorustha’ar vient nous porter assistance. » Répondit l’officier.
« Espérons que nous tiendrons jusqu'à là. » dit Faab, alors qu’une violente explosion secoua le pont, le projetant sur le sol.
« Il nous faudrait une ruse pour gagner du temps, capitaine. Je ne sais pas utiliser le programme que vous avez utilisé pour désactiver le bouclier d’Adelpha. »
« Mais oui je suis bête, hurla Faab en se relevant. Officier, je crois que j’ai encore mieux que ce programme ! ! ! »
Faab se releva difficilement entre deux explosions et se rua vers sa console.

Dans l’espace, Cyrilhorus mena son chasseur au plus près du Rédemption au milieu des duels d’artilleries entre les vaisseaux lourds. Certes la plupart des vaisseaux étaient contrôler à distance par le QG impériale sur la planète, mais cela ne les empêcher pas d’être de dangereux partenaires de vol.
« Ici Seth 1 à escadron Seth, on engage les chasseurs qui harcèle le destroyer et l’escadron Amazone. » ordonna Cyrilhorus tout en faisant piquer son chasseur vers un duo de TIE qui se ruaient vers un chasseur de l’escadron amazone.
« Ici Amazone 1 au chasseur de l’escadron Seth qui se positionne pour me couvrir, décrochez à mon commandement… Maintenant ! ! ! » Dit une voix de jeune fille dans le système de com du chasseur de Cyrilhorus.
Alors que Cyrilhorus vira sur bâbord, il vit les deux chasseurs TIE exploser. Cyrilhorus activa son unité de com et dit :
« Joli coup Emera, il faudra que je dise à Lestate d’arrêter d’apprendre sa technique favorite à tout le monde. »
« Y’a pas de problème Cyrilhorus ! ! ! Au fait savez-vous où est Lestate ? » Demanda Emera en faisant virer son chasseur vers un trio d’intercepteurs TIE.
« Je prends celui de droite, vous vous occupez des autres, dit Cyrilhorus. Sinon pas de nouvelles de Lestate depuis le début du combat. » Répondit Cyrilhorus alors que les trois intercepteurs explosaient sous les tirs conjugués des deux chasseurs. Emera vira sur tribord, suivit de près par son ailière et engagea deux autres chasseurs TIE qui manœuvraient pour les attaquer. Le chasseur d’Amazone cracha deus missiles qui s’écrasèrent contre les deux chasseurs, les transformant en deux boules de feux rougeoyantes.
« Amazone 1, ici Amazone 2, il n’y a plus de chasseurs dans le secteur ! On fait quoi maintenant, demanda la voix d’Amazone 2. »
« Si on allait faire un carton sur ces destroyers qui s’attaque à nos destroyers ! ! ! » répliqua Emera en faisant pivoter son chasseur vers un des quatre destroyers qui harassait le Rédemption.

Au sol la situation de Lestate n’était pas très enviable. Après avoir atterrit sur l’astroport avec ses hommes, Lestate c’était trouvé face à un barrage de feux provenant d’une division de stormtroopers qui étaient protégé par les enceintes de permabéton de la tour de contrôle.
« Bon on fait quoi, maintenant, vu que grâce à vos riches idées on se retrouve bloquer à 2oo mètres de nos vaisseaux, sous un feu dément de ces foutus impériaux ! ! ! » grogna Mary’ane passablement énervé par leur manque de progrès.
« On pouvait pas savoir que ces abrutis d’impériaux aller nous attendre ici ! ! ! » répondirent en chœur Pich et Lestate.
Mary’ane secoua la tête et tira une volée de blaster en direction de la tour en se disant qu’ensemble ces deux là étaient vraiment impossible.
« Bon Lestate t’as une idée de génie ? ? ? » grogna Pich, en lançant une grenade vers la tour de contrôle.
Alors que le flash de l’explosion plongea tout le spatioport dans une espèce de brouillard blanc et acide, Lestate se tourna vers les commandos qui étaient posté tout autour de la carcasse carbonisée d’un yacht de luxe et déclara :
« Je vais contacter Casse par l’intermédiaire de T5 et lui demander de faire un peu de ménage dans le secteur. Aller, dépêche-toi T5, grogna Lestate à l’intention du droide qui commençait à vouloir en découdre avec les impériaux. »
« On aurait peut-être pas dû lui donner une personnalité de tueur patenté. » dit Pich en éclatant de rire.
« Fous-toi de moi, je te dirais rien, bougonna Lestate. Je te signale que c’est lui qui va nous chauffer les miches. »
Alors que Lestate se relevait pour tirer quelques décharges en direction des troupes impériales, il vit des rafales de blaster découper les impériaux comme s’ils étaient de vulgaires jouets pour enfant. Lestate se releva et vit le destroyer droide lui adresser un signe avec son blaster droite et se remettre à tirer sur les derniers commandos qui se replier dans la tour.
« Touki je veux un tir de balayage, avec obus incendiaires à 200 mètres bâbord de notre de position. » ordonna froidement Lestate.
Plusieurs rockets incendiaires touchèrent l’entrée de la base, tuant les derniers stormtroopers dans des gerbes de flammes. Lestate et les autres se levèrent et se dirigèrent vers la base de la tour de contrôle, sprintant à toute allure entre les débris de férobétons et les cadavres et carcasses divers. Alors que la batterie lourde qui coiffait la tour se mettait en position pour les abattre, les charges posées par Casse explosèrent, provoquant l’effondrement sur elle-même de la tour.
« Pas une mauvaise idée de lui avoir ajouter des tubes lanceurs de grenades, remarqua Lestate. »
Alors que Lestate se dirigeait vers son croiseur, un groupe d’impériaux surgit d’une porte auxiliaire et se mit à canarder les hommes présents sur le pont d’envol du spatioport. Pich, Mary’ane et les autres se mirent à couvert.
« Lestate, ils nous empêchent de rejoindre l’Avenger ! ! ! On fait quoi maintenant ? » Demanda Pich.
« Dit, toi qui à étudier les plans de ce spatioport, comment puis-je m’approcher des impériaux sans qu’ils me voient ? » demanda Lestate entre deux rafales de ces triples blasters.
« Normalement il y a un niveau de maintenance sous le pont d’atterrissage, tu pourrais l’atteindre avec tes uzis. Enfin je crois… » Répondit Pich.
Il vit alors Lestate se dresser sur le pont puis après des tirs rotatifs de ces deux uzis disparaître sous le tarmac. Dans un fracas d’apocalypse, le ferobéton craqua, puis le silence revint au-dessus du trou béant.
Au bout de quelques secondes de fusillade, un tir provenant d’une des deux tourelles mobiles de l’Aramidia ramena le silence sur le tarmac.
« Merci Lestate, hurla Momo-ja à travers le comlink ! ! ! »
« C’est pas moi qui à fait ça, je suis encore sous le pont d’atterrissage ! ! ! » répondit Lestate.
« Biiiiip Bfuuuu, Bziiip ! ! ! » trilla le comlink.
« Oui, oui c’est bon T5, maintenant, on sait que tu peux faire aussi bien que Casse, dit Lestate. Bon aller, tout le monde à son vaisseau respectif ! ! ! » Dit Lestate en bondissant vers l’Aramidia.
« Mais tu ne peux pas piloter ce croiseur tout seul, surtout au milieu d’un combat ! ! ! » hurla Mary’ane.
« Mon vaisseau est prévu pour ça, répondit Lestate. En puis j’ai deux droides pour m’aider. » Répondit joyeusement Lestate.
L’Aramidia décolla et se mit à la recherche de cibles à abattre.
« Ici Lestate, capitaine de l’Aramidia à la flotte d’attaque aramidienne. Auriez-vous quelque chose à me faire faire ? »
« Lestate voilà une bonne surprise, dit le commodore Sa’ab. Si vous pouviez descendre le QG en lui-même ça pourrait nous être utile. »

Le Rédemption tangua une fois de plus sous les coups de boutoirs des 4 destroyers qui les harcelaient.
« Capitaine pourriez-vous vous dépêchez avec ce programme notre structure commence sérieusement à en prendre un coup ! ! ! »
« C’est bon, c’est bon, ça arrive ! ! ! » répondit Faab en sueur en train de parachever son programme informatique.
« Si vous ne vous dépêchez pas nous allons perdre le vaisseau ! ! ! ! » hurla l’officier au bord de la crise de nerf.
« C’est bon ….. Maintenant c’est parti ! ! ! ! ! ! » Hurla Faab.
Immédiatement les 4 destroyers cessèrent leurs attaques et plongèrent dans l’hyperespace sans autre forme de procès.
« Faab t’as fait quoi ? ? ? » demandèrent en même temps Emera, Sa’ab et Cyrilhorus, stupéfait par ce revirement de situation inattendu.
« Vous me féliciterez pour mon incroyable génie plus tard ! ! Répondit Faab. Si la chasse pouvait s’occuper des destroyers de classe Venator qui s’amène à bâbord ; ça pourrait être chouette, mon destroyer a des dégâts à réparer ! ! ! »
Les escadrons d’Emera et de Cyrilhorus se mettaient en position pour attaquer les vaisseaux qui se dirigeaient vers le Rédemption.
« Il n’y a plus qu’à espérer que Lestate réussissent sa mission, et on pourra remporter cette bataille, soupira Saab. »

Sur la planète, Lestate manœuvrait son croiseur de concert avec l’Avenger et la vieille canonnière de Babass.
« Attention les loulous, on a trois navettes sur bâbord. » dit Lestate dans le comlink.
« Babass et moi, on s’occupe d’eux. Lestate tu t’occupes du QG impériale, ordonna Pich. »
« Hé ici c’est moi le chef héroïque et courageux ! ! ! Grogna Babass. »
Lestate accusa réception et vit les traînés des missiles de croisière lancer par ces hommes détruire les trois navettes. Lestate manœuvra son croiseur afin de se mettre sur le vecteur du QG impériale. Un déluge de feu provint de la base impériale, secouant à peine le croiseur aux boucliers et à la structure renforcée. Lestate esquiva les tirs de ces ennemis en faisant une looping impeccable. Lestate arma ses deux lance-missiles et revint se placer sur le vecteur donnant sur la base impériale.
« 5…4…3…2…1… Maintenant ! ! ! Décompta intérieurement Lestate. »
Les 4 missiles tirés par Lestate partirent en tournoyant dans l’espace entre son vaisseau et le QG impériale. Immédiatement après avoir envoyé les 4 missiles, Lestate activa ces turbolasers et se mit à pilonner les boucliers de la base impériale jusqu'à ce que ces derniers cèdent sous les assauts des armes de Lestate qui pilonnaient avec une précision diabolique les zones les plus faibles du boucliers de la base impérial. C’est alors que les missiles tirés par Lestate frappèrent de plein fouet le centre de commande impériale qui s’effondra quasi-instanément.
« Ici Lestate au destroyer « L’honneur d’Adelpha », j’ai rempli ma mission. Quels sont vos ordres ? »

Dans l’espace, la destruction du QG impérial se manifesta immédiatement : les vaisseaux qui étaient contrôler à distance cessèrent toutes manœuvres, comme des pantins auxquels on avait coupé les fils. Les vaisseaux impériaux mirent peu de temps à être en déroute, les vaisseaux guidés à distance se révéler à présent être des blocs gênants qui empêchaient les vaisseaux impériaux de manœuvrer et de tirer de manière correcte.
« Ici le commodore Sa’ab au commandant Lestate, si vous voulez vous rendre utile vous pouvez superviser le déploiement des troupes au sol. »
« Et les impériaux ? » demanda Lestate.
« Ce ne sont plus un problème, répondit froidement le commodore Sa’ab en voyant les derniers vaisseaux impériaux se rendent ou se faire charger par la flotte de Cyrilhorus. Oui, ils ne sont plus un problème. »

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Lun 24 Avr - 21:58

Chapitre 12 : Prise de guerre
Cycle des batailles d’Adelpha et Filve :


Le croiseur de Lestate remonta dans l’atmosphère adelphienne deux jours après la fin de la bataille spatiale. En effet, contrairement à Aramidia et aux autres planètes que Lestate avait aider à libérer au court de ces 5 dernières années, les impériaux avaient prévu des unités de résistance sur toute la planète. Heureusement quelques heures après la fin des combats spatiaux des unités de super-commandos envoyées par les centauris et les Marteleurs débarquèrent afin d’aider les troupes que le commodore Sa’ab avait confié à Pich, dont la réputation de stratège hors pair pour les combats au sol n’était plus à faire. Lestate avait évidemment donner un coup de main, enfin un ou deux coups de blasters, mas il lui avait fallut retourner sur son destroyer pour superviser les réparations les plus urgentes, ainsi que pour constater le coût humain de cette bataille, qui n’avait été que trop lourd à son avis.
« Ici Lestate au destroyer Rédemption, activer les unités d’appontement 15 à 20. »
« Ici le major Stolckins, à l’amiral Tha’ar, je suis désolée de vous contrarier amiral mais vous devrait vous apponter sur les unités 40 à 45. » répondit une voix mal assurée
« Vous avez autant souffert du combat ? » s’inquiéta Lestate.
« Nos dégâts ont été quelque peu important, en effet. » reconnut le major d’une voix contrite.
« Ne vous montez pas la tête, major, je verrai ça avec le capitaine. Vous avez dit de l’unité 40 à 45. OK. Avertissez Faab qu’il me rejoigne sur le pont des chasseurs pour que l’on inspecte les dégâts qui reste. Lestate, Terminé. »
Le croiseur longea le ventre de l’immense destroyer, tel un poisson pilote se plaçant sous son requin nourricier. Les bras d’abordage du croiseur se verrouilla sur les systèmes d’accrochages du destroyer pendant que Lestate se dirigeait vers le sas de transfert de son vaisseau. Il entendit le claquement sec puis le chuintement qui indiquer que le sas entre le destroyer et le croiseur était bien mit en place. Lestate s’engagea dans le sas, lorsque les cloisons étanches en forme d’iris s’ouvrirent dans un chuintement aigu, puis suivit les deux gardes qui l’escortèrent jusqu’au pont des chasseurs. Là, il se dirigea vers l’aile-Y esseulée qui attendait sur le pont. Lestate en fit le tour et régla la portée de ces lasers, tout en assurant que ces précieux moteurs étaient en état de fonctionnement.
« Je me doutais que tu serais là ! Aboya joyeusement la voix de Faab. Ca te manque vraiment de piloter ce tas de ferraille ! ! ! »
« Ce tas de ferraille en ferait baver à n’importe lequel de tes chasseurs, grogna Lestate. Alors quel est l’état de ce gigantesque bout de ferraille que tu oses encore appeler un destroyer de combat. »
« Ba, il va falloir faire des réparations lourdes, l’avant à méchamment trinquer lors des combats. » lança Faab.
« T’avais bien réussi à t’en débarrasser en deux temps trois mouvements. D’ailleurs tu en as fait quoi de ces destroyers ? ? ? »
« Ba grâce à mes talents en informatique, je me suis débrouillé pour envoyer ces 4 gonzes dans un endroit ou personne ne les trouvera et je me suis occuper pour que tout les hommes évacuent ces raffiots. La classe, non ! » répondit Faab, visiblement ravi de raconter ces derniers exploits à quelqu’un qui saurait en mesuré l’ampleur.
« Bon boulot Faab, ils sont où ces gentils petits destroyers qui n’attendent que nous ? ? ? » demanda Lestate.
« D’abord on finit les réparations pour que le vaisseau puisse supporter quelques voyages en hyperespace, et après on y va. Oh fait comment on va faire pour les équipages ? » répliqua Faab.
« On enverra des équipes réduites afin de pouvoir les faire plonger en hyperespace, après les avoir nettoyés des membres d’équipages restant et puis zou, on va à l’arène se récupérer des équipages et de quoi s’amuser. » envoya Lestate en continuant de bricoler son aile-Y.
« Ne t’inquiètes pas pour les membres d’équipage restant, j’ai activé les système d’évacuation d’urgence avant de les faire partir, s’exclama Faab. Je t’assure quand je m’y mets je suis un vrai génie de l’informatique. »
Lestate envoya au zabrak une magistrale claque dans le dos, qui l’envoya bouler sur le sol taché d’huile du hangar à chasseur.
« Reste donc sur terre loulou, ria Lestate. Il ne faudrait pas que tu t’emballes trop quand même !!! »
« L’avantage avec toi, c’est que ça ne risque pas d’arriver, maugréa Faab en se relevant et en époussetant son uniforme de capitaine maculé d’huile à machine. »

Quelques heures plus tard, le destroyer de Lestate sortit d’hyperespace toutes armes dehors et largua ces escadrons de chasseurs. Lestate a la tête de l’escadron alpha fit le tour des 4 destroyers qui étaient parfaitement immobile tels d’immenses dragons endormis.
« Ici Alpha leader à Aramadia, les quatre destroyers semblent complètement HS comme notre génie fou l’a affirmé. Pour une fois qu’il ne sait pas complètement trompé, c’est un agréable changement. » claironna Lestate.
« Va te faire… » répliqua furieusement Faab.
« Vous avez finit tout les deux, gronda la voix de Squall, on dirait de vrai gamin. Au lieu de vous chamailler, envois donc les troupes d’abordages, continua Squall à l’intention de Faab. »
« C’est parti, dit Faab. Je te rappelle quand même Squall que seul Lestate peut me donner des ordres !!! Alors Lestate heureux de piloter de nouveau ? »
« Ouais, dommage que j’ai pas mon fidèle second à enquiquiner. Sinon tout va bien. Par contre d’est vraiment dommage que j’ai loupé la fête au-dessus d’Adelpha !!»
« A ce qui paraît tu t’es bien amusé avec de vieilles navettes de la guerre des clones, remarqua Squall. »
Les chasseurs se mirent en position autours des destroyers afin de prévenir toute attaque de leur part pendant que les troupes d’infanteries investissaient les 4 bâtiments. Lestate et Squall livraient un duel d’entraînement, qui tournait d’ailleurs nettement à l’avantage de Lestate, quand la voix de Faab résonna aux oreilles de Lestate :
« La capture des bâtiments est finie, et elle s’est déroulée sans accroc. On va pouvoir y aller quand les chasseurs seront à bord de l’Aramadia. »
« OK, on arrive d’ici 5 minutes. Lestate Terminé. » répondit Lestate avant de faire pivoter son chasseur vers son destroyer.
« Hé, Lestate tu veux les appeler comment tes nouveaux jouets ? » demanda Faab.
« C’est vrai que c’est une bonne question , acquiesça Lestate. Disons le Méduse, l’Hydre, le Chimère et le Manticore. Occupe-toi de transférer ça à leurs pilotes respectifs, on s‘occupera de leurs affectations une fois arrivées à l’arène. »
« Pfu t’es pas drôle Lestate pourquoi c’est toujours moi qui fait le sale boulot marmonna Faab. »

Après quelques jours de voyage en hyperdrive, les 5 destroyers sortirent en orbite de la planète que les contrebandiers du secteur nommé l’arène. Lestate regarda sur son scanner et vit de nombreux vaisseaux en orbite. Un grand nombre ne montrer que très peu de formes de vies à leur bord, montrant que le commerce de vaisseau était florissant.
« Y’a du monde en ce moment ! ! » remarqua Faab.
« Normal, Cyrilhorus semble être ici, dit Lestate en pointant un super star-destroyer entouré par toute une flottille de vaisseau le ravitaillant. »
« C’est vrai que depuis qu’il a repris le coin, les affaires tournent comme une horloge. »
En effet depuis 4 ans Cyrilhorustha’ar avait repris le secteur à son compte. Depuis la myriade de vaisseaux enterrés qui constitué la base de contrebandier de l’arène c’était développé de façon étonnante, formant maintenant un immense réseau pareil à une petite ville avec ces aires d’atterrissage, ces armuries et même un hôpital que ne renierais pas n’importe quel capital de planète.
« Contrôle orbital de l’arène à l’Aramadia et aux 4 destroyers inconnus l’accompagnant veuillez vous placez sur l’orbite bêta 3-8. »
« Ici le Rédemption, l’Hydre, le Méduse, le Chimère et le Manticore nous accompagne. Nous confirmons notre mise en orbite sur le vecteur bêta 3-8. » répondit Faab en dirigeant le Rédemption sur l’orbite indiqué par le contrôle.
Après que les vaisseaux se soient mis sur l’orbite qui leur était indiqué, un grand nombre de navettes sortirent des différents destroyers. L’Aramidia se décrocha du destroyer et plongea à pleine vitesse en direction des trois vieux cuirassés enterrés qui servaient de base aux Marteleurs sur l’arène. Lestate ouvrit un canal com et envoya :
« Ici Lestate à base Marteleurs, demande désactivation des boucliers défensifs et préparation de l’aire d’atterrissage 3. Lestate, Terminé. »
Après avoir effectuer un rapide survol de l’arène, Lestate posa son croiseur sur le dos d’un des trois cuirassés. Il vit que Pich et Mary’ane l’attendaient sur la tarmac.
« Je te paris qu’ils vont te demander ce qu’on a fait avant d’arrivée ! ! » ricana Faab.
« Je suis pas preneur sur ce coups là ma poule, répondit Lestate. »
Une fois que le croiseur était posé et ces différents systèmes de navigation éteint, Lestate et Faab descendirent sur l’aire d’atterrissage.
« Vous foutiez quoi pendant tout ce temps ? ? ? Ca fait trois jours que l’on vous attend ! ! ! » demanda Pich.
« Bonjour à toi aussi mon vieux, moi aussi je vais bien merci de t’en inquiéter. » répliqua sardoniquement Lestate.
« Oui, Oui, bonjour et comment tu vas, répondit de mauvaise grâce Pich. Sinon c’est quoi les 4 destroyers que tu as ramené ? ? ? ? »
« De nouveaux jouets, pourquoi ? Enchaîna Lestate, d’ailleurs Mary’ane en combien de temps on pourrait récupérer des équipages ? »
« Ba, en comptant la reconversion des différents système à nos normes plus les réparations et le transfert des équipage, disons un mois et demi. Mais si tu nous disais comment tu les as récupérer ? »
« Si vous avez eu un debriefing de la bataille spatiale, vous sauriez que le petit génie de l’informatique, qu’est l’autre tête de mule de Faab, c’est débarrassé de 4 destroyers impériaux flambant neuf en les faisant sauter en hyperespace. Mais vu que Faab est du genre à ne rien laisser perdre, il les a envoyé à un endroit précis après avoir fait évacué les équipages, et voilà comment on récupère 4 destroyers impériaux à peine sortis du chantier de construction. »
« Au vu des circonstances ou ils ont été récupéré, je pense qu’un seul mois devrait suffire pour qu’on puisse les réutiliser, enchaîna Mary’ane en pianotant sur son databloc. »
« Encore tout ça, on va faire quoi en attendant ? ? ? » demanda Lestate.
« Nous je sais pas mais toi tu vas rejoindre ton père, coupa Mary’ane alors que Pich et Lestate préparaient déjà des tournées des cantinas de l’Arène. Il nous a envoyé un message à ton attention hier : un certain Skywalker voudrait te rencontrer… »
« Skywalker, comme dans Luke Skywalker, hoqueta Faab, surpris.”
“Tu en connais beaucoup des Skywalker, grogna Mary’anne. »
« Mais pourquoi il voudrait voir Lestate, ce n’est pas un jedi, s’exclama Faab. »
« Tu connais le meilleur moyen de savoir, coupa froidement Lestate. »
« Explique, concéda de mauvaise grâce le zabrak. »
« Aller voir, répondit Lestate. »
« Et notre tournée des bars, gémit Pich. »
« Et mes vacances bien mérités, continua Faab sur le même ton despéré. »
« On aura le temps de boire et de se reposer quand on sera vieux, coupa Lestate, mettant fin à la discussion en se retournant, faisant claquer son long blouson de cuir noire. »
« Je me demande ce qui va nous tomber dessus, dit Mary’anne d’un ton songeur en regardant le jeune aramidien s’éloignait. »

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Lun 24 Avr - 21:58

Epilogue au cycle de la bataille d’Adelpha et de Filve.

Alors que « L’Aramidia » redécollait de l’Arène en direction du point de rendez-vous avec le destroyer d’Heiroé, Lestate regardait les holonews, qui revenaient sur la bataille de libération d’Adelpha et Filve.
« Ils racontent quoi de beau, demanda Faab. »
« Rien de très agréable, soupira Lestate. Les politiques sont en train de mettre le bazar sur Adelpha en essayant de s’approprier la victoire et les chantiers orbitaux. »
« Ba, le suprême commandant Karsch, Saab et Babass ne sont pas du genre à se laisser faire, répliqua Faab. »
« Le problème c’est que Babass a disparu, soupira Lestate. Il a laissé un communiqué comme quoi maintenant il voulait retourner à une vie paisible et qu’il laissait le peuple d’Adelpha choisir sa destiné. »
« Une bien belle résolution, commenta Faab. »
« Dommage que les charognards de politiques vont essayer de tout s’accaparer histoire de se remplir les poches, maugréa Lestate. »
« Arrête d’être aussi pessimiste, réprima Faab. »
« Donne moi des raisons de ne pas l’être, demanda Lestate. Parfois je me demande si c’est du bon coté qu’on se bat. »
« Tu n’as pas d’autres conneries à raconter, soupira Faab. »
« Si j’en ai une, s’exclama Lestate. C’est l’histoire d’un pancake… »
« Bon si c’est comme ça, je vais me coucher, coupa Faab. Avertit-moi quand c’est mon quart. »
Le zabrak s’enfonça dans le croiseur de Lestate, laissant le jeune aramidien dans le cockpit du croiseur, à remuer de noires pensées.

Loin, très loin de là, un soldat entra sur le pont d’un destroyer nommé le « Perfidie ».
« Seigneur Jackal, Adelpha et Filve viennent de tomber. »
Le commandant clone se retourna de sa contemplation de l’immense nuage de gaz qui s’étendait devant eux.
« Et Lestate, demanda le commandant. »
« Il y a participé grandement à la victoire, Monseigneur, répondit le soldat visiblement peu rassuré. »
Jackal réfléchit quelques instants.
« Il semblerait que Lestate et les aramidiens deviennent inquiétant voir dangereux pour nous. Caporal, contacter immédiatement le « Plagueis » qu’il envoie le code de réactivation des commandants clones et des centres de clonages. »
« Ce sera fait mon Seigneur, répondit le soldat. Autre chose ? »
« Contacter Grammont, qu’il mette en place son mouvement Séparatiste. Il est temps que je revienne aux affaires. »

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Lun 24 Avr - 21:59

Chapitre 13 : le jedi et le clone

« Capitaine Tha’ar ici la passerelle, l’Aramidia vient d’apparaître sur nos scans. Il sera à portée dans deux minutes, que faisons-nous ? »
Heiroé regarda son interlocuteur puis se dirigea vers la console de communication.
« Dite lui de s’arrimer à la navette qui attend à proximité du destroyer et souhaitait lui la bienvenue. Heiroé coupa la communication et se retourna vers son convive. Alors commandant Skywalker, que pensez-vous de mes modestes moyens ? »

Dans le cockpit de l’Aramidia, Faab regardait la console indiquant les positions et la nature des vaisseaux du secteur.
« Ton père a quand même une sacrée flottille ! ! ! Regarde-moi ça, un destroyer de dernière génération, deux destroyers de classe Venator, au moins 6 cuirassés et pas mal de transporteurs bourdon et acclamator, ainsi qu’une flotte non négligeable de cargos modifiés ! ! ! ! »
« Arrête donc de t’affoler, répliqua Lestate qui était habitué au spectacle de ruche bourdonnante qu’offrait le destroyer de son père. D’abord les transporteurs et les cargos sont des clients et des associés de mon père, donc ils ne font pas parti de sa flotte. Mais je ma demande où sont le Prescience et le Conscience ainsi que leur flotte. »
« Et c’est quoi tout ce beau monde, demanda Faab. »
« Le Prescience et Conscience sont les deux frégates ioniques lourdes que possédait mon père avant qu’il rentre chez les Marteleurs. Ces deux frégates accompagnent le « Rédemption du jedi déchu », un porte-nef, et on sous leurs ordres des 8 frégates ioniques moyennes et 4 cuirassés. Elles servent de flotte opérationnelle à mon père, « le Sculpteur d’étoile » et sa flotte étant plutôt une base mobile nécessaire aux affaires de mon père. »
« Encore heureux que ton père n’ait qu’une petite flotte, ricana ironiquement Faab. »
« Oh arrête de me prendre la tête avec ça. D’abord ces flottes ne représentent pas chose à l’échelle des Marteleurs. Et puis va donc préparer le sas de transfert au lieu de grogner ! ! ! »

Lorsque la navette que Faab et Lestate avaient pris pour rallier « Le Sculpteur d’étoile » atterrit sur le pont des invités, Lestate remarqua la présence d’une aile-X appartenant à la République à en croire les marquages sur ces ailes et à l’aspect usé, qui lui paraissait déplacé au vu du rôle habituel du vaisseau de son père.
« Dit Pash, elle est à qui l’aile-X qui est parquer sur le pont ? Demanda Lestate au toydarian, engoncé dans un costume en soie hors de prix, qui servait de second au père de Lestate. »
« C’est un représentant de la République envoyé par l’autre vielle crapule de Booster Terrik, croassa le toydarian. Et apparemment ce mec à traverser la moitié de la galaxie pour te rencontrer. Hé Lestate arrête ça t’es plus un gamin, grogna Pash alors que Lestate essayait de lui attrapé une de ces ailes. »
« Oh c’est bon je me suis toujours demandé si un jour j’arriverais à piquer une de tes perles que tu attaches sur tes ailes, répondit sur un ton enfantin Lestate. »
« Et… demanda de manière soupçonneuse le toydarian. »
« J’y suis arrivé, fanfaronna Lestate en montrant une série de perle qu’il tenait dans sa main. »
« Rend moi ça espèce de gamin attardé, s’énerva Pash. Et tu crois que tu es habillé pour une rencontre avec un représentant de la République, dit-il en montrant à Lestate son reflet dans une glace du couloir. »
« Elle a quoi mon armure ? Demanda incrédule Lestate. Je m’y sens comme un poisson dans l’eau. »
« Primo, commença Faab qui s’était tut jusqu'à maintenant, ça ne fait pas très pacifique pour une rencontre avec un représentant de la République et secundo on est sur le vaisseau de ton père, tu pourrais te détendre un peu, non ? »
« Vous me soûlez, envoya Lestate en tournant les talons en direction de la salle de conférence où l’attendez son père et le mystérieux envoyé de la République. »
« Tu ferais mieux de l’accompagner, dit Pash à Faab. Ca va sûrement t’intéresser. »
Faab regarda incrédule le toydarian partirent à l’opposé de Lestate, puis il se lança à la poursuite de ce dernier.

Quand Lestate entra dans la salle de conférence, il eut l’impression étrange que l’étranger qui se tenait en face de son père dégager une puissante aura qui enveloppait toute la salle. Alors que Faab entrait à sa suite, Lestate enleva son casque et dévisagea l’envoyé de la République. L’homme n’était pas très impressionnant mais l’instinct de Lestate lui souffla que cet homme c’était forgé en traversant le feu et les ténèbres.
Luke regarda le jeune homme qui venait d’entrer. Sous son armure, étonnamment proche de celle des commandos impériaux, Luke sentit une aura étrange, à la fois proche et différentes de celle des clones qu’il venait d’affronter lors de la campagne du grand amiral Thrawn du retour de l’Empereur. Luke regarda le visage de Lestate avec intensité. Certes le jeune homme, avec ces longs cheveux noirs, ces yeux noisette tirant vers le vert et son visage presque enfantin ne semblait pas être un des clones guerriers que Luke avait affronté ces derniers temps, mais la cicatrice qui barrait la moitié droite de son visage et la lueur qui brillait aux fonds des yeux de Lestate montrait qu’il était bien plus qu’un jeune homme encore inexpérimenté que ces 20 jeunes années laissait supposer.
« Alors maître Skywalker, quel est votre verdict ? Demanda Heiroé avec un intérêt certain. »
« Ce n’est pas un jedi mais la Force est très présente en lui bien que d’une manière que je n’arrive pas à saisir très bien, répondit Luke. »
« Il serait peut-être temps que la vérité se sache sur la nature même de ton fils, Heiroé, clama Pash qui venait d’entrer. »
« En effet il n’est que temps que tu saches la vérité sur tes origines mon fils, dit Heiroé. Et je pense que ceci va vous intéresser, maître Skywalker, rajouta-t-il en se tournant vers ce dernier. »
« Si ça ne dérange pas Lestate, dit Luke. »
Lestate acquiesça d’un signe de tête.
« Il y a 30 ans de cela, alors que l’Empire venait d’être proclamé, un vieil ami Sora Bulq m’appela en me demandant de l’emmener sur Abeir-thoril. Sora était un jedi qui avait rejoint pendant un temps les séparatistes, mais il ne s’était pas complètement converti au coté obscur de la Force comme Dark Vador et l’Empereur. Alors que nous étions avec Pash et Sora en route vers Abeir-thoril, Sora nous fit brusquement sortir d’hyperespace. Nous nous sommes retrouvées alors face à face avec un destroyer de classe Victoire. Heureusement pour nous ce vaisseau avait été très gravement endommagé suite à l’explosion de son hyperdrive. Sora a voulu que nous inspections ce vaisseau et c’est là que nous t’avons trouvé. »
« Mais c’était il y a 30 ans ! ! ! Je n’ai que 20 ans père, s’exclama, étonné, Lestate. »
« Je vois que tu es toujours aussi observateur, dit Pash. Le problème vient du fait que malgré le fait que tu étais conserver en stase, ton état était loin d’être brillant et il nous fallut près de dix ans pour te reconstruire physiquement ainsi que mentalement. »
« Mentalement ? ? ? ? »
« C’est là que tout devient intéressant, reprit Heiroé. Le destroyer n’était pas un vulgaire destroyer mais plutôt une matrice de production de la toute dernière génération de clones voulus par l’Empereur : les clones anti-jedi et c’est sûrement à cause de cette unité de « production » que le destroyer avait exploser. Ils avaient spécialement été conçus et entraînés pour traquer les survivants de l’ordre jedi. Certains de ces clones étaient adultes, d’autre comme toi n’étaient encore que des bébés mais ils avaient tous une chose en commun : Ils étaient morts. Seul toi avait survécu… »
« Ca n’explique pas les 10 années après, ni ma connexion avec la Force. »
« J’y viens. Afin de te sauver nous durent enlever certaines parties de ton cortex cérébral afin d’éviter que les enseignements tel que ta dévotion absolue à l’Empereur, qui était déjà implanter en toi ne resurgissent. Pash proposa de te conserver quelques années en stase afin que nous voyions comment tu évoluais. Au bout de 3 années nous constatèrent que ta croissance était stopper. C’est alors que Sora Bulq décida que la seule solution pour que tu vives soit qu’il modifie ta structure cérébrale et les souvenirs qui t’étaient déjà implanter. Il mit pour cela près de 7 années en comptant les temps où il a laissé reposer ton corps car les modifications qu’il dut effectuer étaient très lourdes c’est aussi pour cela que tu ne ressemble pas à un clone car Sora t’a reconstruit un visage. La «contrepartie » de cette opération fut qu’une partie des pouvoirs de Sora Bulq passa en toi. Cette série de clone étaient capable de ressentir la Force afin de pouvoir traquer les jedis, ce que ta fait Sora à renforcer tes dons. Lorsque tu fus en état de survivre de manière autonome on déclara ta naissance en disant que ta mère, une membre de ma famille, était morte à ta naissance afin que personne ne pose trop de question. Voilà donc ton histoire mon fils. Puises-tu me pardonner de te l’avoir cacher pendant toutes ces années. »
« Je te pardonne mon père car peu m'importe d’où je viens, l’essentiel est là où je vais. Sur ce je vais rejoindre mes quartiers. Père, Pash, Skywalker je vous salue. » Lestate sortit de la salle suivit de Faab.
« Est ça ne t’étonne pas plus que ça ? ? ? Demanda Faab. »
« Cela fait 6 ans que je sais que je suis un clone. Tu sais Faab, il n’y a pas que toi qui sait pirater un ordinateur ! ! ! »
« Et tu ne m’a rien dit, s’emporta Faab. »
« En quoi cela t’aurait intéressé, demanda Lestate. »
« Au moins j’aurais su pourquoi tu es si dingue, grogna Faab. Et d’où te vient ce don pour t’attirer des ennuis. »

Dans la salle de conférence, Luke Skywalker médita quelques instants sur ce qui venait de se passer sous ces yeux puis en se tournant vers Heiroé et Pash il demanda :
« Dans quelle mesure Lestate a-t-il récupéré les capacités de Sora Bulq ? »
« D’après certains des doyens des Marteleurs, dit Pash, il se battrait comme un jedi de l’ancien temps. »
« Il s’entraîne tout les jours sur le pont d’observation, si vous y aller demain je pense que cela pourrait vous intéresser, enchaîna Heiroé. »
« Pourrais-je aussi vous demander de me faire rencontrer le maître Sora Bulq ? » Demanda Luke plein d’espoir.
« Je n’ai peur que cela ne soit pas possible car Sora c’est retiré dans un monde où nous ne pouvons le joindre mais nous lui ferons part de votre requête s’il nous contacte. »

Le lendemain, Luke se rendit, comme Heiroé le lui avait recommander, sur le pont d’observation. Là, il vit Lestate engageait dans un furieux duel contre des droides, ainsi que Faab qui observait le duel à distances respectueuse. Alors que Luke s’approchait du zabrak, ce dernier se retourna vers lui :
« Bonjour maître Skywalker, comment allez-vous ? »
« Bien et vous, répondit Luke. Il est vraiment aussi doué que les contrebandiers le disent, demanda-t-il en lançant un regard vers Lestate et un des droides qu’il venait de décapiter. »
« Et bien plus encore. Même un droide ne tiendrait pas plus de 5 minutes contre ces entraînements, répondit fièrement Faab. »
Luke regarda Lestate s’approchait d’eux, les droides gisant désactivé sur le sol.
« Bonjour Skywalker, chantonna Lestate. Puis-je vous demander la raison de votre présence ici ? »
« Certains m’ont dit que vous étiez capable de combattre un jedi, j’aimerai vérifier ceci en faisant un duel d’entraînement, répondit Skywalker en tendant un sabre laser à Lestate. »
« Si vous voulez, mais je n’ai pas besoin de ce sabre, mes lames renforcées au cortiosis peuvent le contrer quelque peu, dit Lestate en se mettant en garde. A vous l’honneur Skywalker. »
Luke activa son sabre et lança un balayage des plus classique. Lestate contra et attaqua en effectuant un impressionnant salto au-dessus de Luke. Celui-ci fut obliger de ramener son arme derrière son dos afin d’éviter l’attaque en ciseaux de Lestate. Luke se dégagea d’une torsion et plongea pour attaquer Lestate. Ce dernier recula de deux pas et grâce à une lame qu’il tenait de manière inversée para l’attaque tout en essayant de taillader le flanc de Luke avec son autre lame. Luke para la lame et dans un mouvement rotatif para de justesse une nouvelle attaque de Lestate. Luke perdait du terrain et malgré son recours à la Force, les mouvements de Lestate semblaient toujours aussi rapide et précis. Alors que Luke essaya une attaque avec la garde de son sabre, Lestate intercepta sa lame puis effectua un salto pardessus lui si rapidement que le sabre de Luke s’envola. Alors qu’il tendit la main pour rappeler à lui son sabre il sentit une des lames de Lestate sur son coup, l’autre se posant sur sa nuque.
« Vous avez perdu Luke Skywalker, se réjouit Lestate en enlevant ces lames du cou et de la nuque de Luke, mais vous êtes un grand duelliste, je n’ai pus gagner que grâce à votre instant d’inattention. »
« Comment l’as tu perçu ? Demanda Luke, intrigué par le fait que Lestate ait pu s’en apercevoir. »
« J’ai senti votre présence partir comme la lumière d’une étoile dont on s’éloigne, répondit Lestate. »
« Même si vous n’avez pas un don comme les jedis, votre présence me serait utile à l’Académie jedi que j’espère fonder, ainsi que celle de votre maître Sora Bulq. »
« Pour ce qui est de mon maître je n’y compterais pas trop, mais avertissez-moi quand vous aurez fondé votre Académie, je pourrais essayer d’y passer. »
Pash arriva et dit à Lestate :
« Message pour toi de la part de Pich, il semblerait qu’il a des problèmes avec tes nouveaux destroyers. »
« Maître Skywalker, il semblerait qu’il soit temps que je vous dise au revoir. »
« Réfléchissez à ma proposition Lestate, dit Luke alors que Lestate et Faab s’éloignait dans le corridor en direction du pont des navettes. »

Alors que le croiseur de Lestate et l’aile-X de Luke Skywalker s’éloignait, Heiroé contemplait l’immensité de l’espace assit en tailleur devant l’une des verrières du « Sculpteur d’étoile », des idées noires le tourmentant.
« Pourquoi tu ne leur à pas dit la vérité, demanda Pash qui s’approchait en voletant. »
« Trop compliqué à comprendre, répondit machinalement Heiroé. »
« Pour toi ou pour eux, railla Pash. »
Heiroé regarda le toydarian en soupirant.
« Tu sais que quand tu t’y mets, tu es aussi agaçant que Lestate. »
« Je sais, il a pris certains de mes bons cotés, répondit la créature verte. »
« Il aurait pu s’en passer, soupira Heiroé. »
« J’ai une question Heiroé, continua Pash. Comment as-tu dissimulé à Skywalker que tu… »
« Sora m’avait entraîné à ça quand j’étais encore sous sa tutelle, coupa Heiroé. Mais ce n’est pas le moment d’en parler. »
« Ni maintenant, ni jamais j’imagine, philosopha le second d’Heiroé sur un ton malicieux. J’espère juste que tu ne regretteras pas ce que tu as fais aujourd’hui. »
Alors qu’une présence silencieuse se matérialisait au fond de son esprit, Heiroé répondit :
« J’espère aussi Pash, j’espère aussi… »

Be continued …

Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 25 Avr - 22:13

Chapitre 14 : rêves d’indépendance
Cycle des crises des pouvoirs : Aramidia

Au fin fond de l’espace, dans ces régions infinies qui remplissaient le vide entre les planètes, L’Aramidia orbitait paresseusement autour d’un des nombreux satellites qui portaient le réseau holonet d’un bout à l’autre de la galaxie. Seul un des sept moteurs du croiseur était en fonctionnement, bien qu’a une puissance réduite.
« Faz, Ben vous vous dépêchez de réparer ce convecteur de puissance, Lestate va avoir fini de prendre sa douche, grogna Nana tout en tapotant sur la console où un des voyants clignotait obstinément. »
« Pas de ma faute ,répondit la voie gutturale du traducteur de Ben qui permettait de traduire ces grognements wookies en un basic compréhensible par tous. Ce foutu convecteur n'est pas solide, je l’ai à peine frôler ! ! »
« Ben, on ne répare pas un vaisseau en tapant dessus, répondit la voix douce de Teuche ! »
« Grouillez-vous un peu si Lestate l’apprend ça va barder, répliqua Nana. »
« Ouais, Lestate ne va pas apprécier que vous abîmiez son jouet adoré, ricana Touki qui tapotait sur la console de communication du vaisseau. Tiens c’est bizarre la chaîne du sénat est en panne, c’est étonnant elle marche en non-stop normalement. »
« Je ne serais pas content pour quoi ? Demanda Lestate en débarquant dans le cockpit, l’eau de sa douche ruisselant encore de ces cheveux et descendant le long de son torse. »
« Franchement tu devrais t’occuper de cacher tes cicatrices, remarqua Touki en regardant le torse bardé de diverses scarifications de Lestate, ça doit pas être génial pour les filles ! ! ! »
« Change pas de conversation, Touki, qu’est-ce que vous avez encore fait comme connerie ? »
« Ba, Ben a essayé de réparer un des convecteurs de puissance tribord, commença Nana, ces oreilles de femme-loup rabattue comme si elle s’attendait à être attaqué. »
« Et comme il n’y est pas arrivé, il a tapé dessus et depuis ça ne marche plus du tout, finis Lestate. Franchement, je me demande comment Mary’ane à pu vous supporter trois mois à bord du Rose Noire. »
Ben, Faz et Teuche arrivèrent alors dans le cockpit, se chamaillant les uns les autres afin de définir qui était le responsable. Lestate se retourna vers eux et immédiatement ils se turent, attendant l’explosion de colère qui suivait en général ses noires regards.
« Allez réveiller Benoite, Allex et Richard, on ne va pas tarder à recevoir l’ordre de mission, grogna Lestate. »
« Au faite pourquoi tu as été nous chercher alors que l’on récoltait de la wide, demanda Faz, ces longues dread-locks retombant sur ces larges épaules d’homme-loup. »
« C’est vrai ça, demanda Teuche, on avait quasiment fini de récolter et on allait essayer de filer en douce quand tu es arrivé ! »
« On va dire que pour cette mission je vais avoir besoin d’une équipe d’assaut au sol efficace. Et d’abord j’avais cru que vous aviez arrêté de trafiquer de la wide depuis que j’étais parti d’Adelpha. »
« C’était pour notre conso perso, aboya Faz, tira de ces poches une pipe qu’il bourra de wide et se mit à fumer avec un plaisir évident. Tu veux tirer Lestate ? »
« Tu sais bien que je ne fume pas, répondit Lestate en secouant la tête tout en souriant. »
Lestate pensa que cela n’aurait pas dû l’étonner, ces amis fumaient de cette plante et ces dérivées aux vertus euphorisantes depuis bien longtemps. Les jeunes centauris et aramidiens en raffolaient, bien que cela soit interdit, permettant aux organisations criminelles d’organiser un juteux trafics qui leurs permettaient de former les jeunes contrebandiers à toutes les formes de trafics.
« N’empêche que tu n’as pas répondu à ma question, dit Teuche, alors que Lestate était plongé dans ces pensées. »
« Bon si vous voulez savoir, les services secrets aramidiens m’ont contactés, il y a 20 heures car ils ont perdu le contact avec le Sénat aramidien, répondit Lestate. »
« C’est pour ça que la chaîne parlementaire est en rade, dit Nana. »
« Ba c’est pas un mal, elle est pourrie cette chaîne, ricana Touki. »
« Ca les a pas fait sourire les renseignements, reprit Lestate. Ils m’ont immédiatement contacter et dit que je les retrouve ici avec mes vaisseaux. Je pense que les empiristes ont très envie de foutre un bazar monstre pour pouvoir mettre Jackal à la tête de l’empire aramidien.»
« Oh, oh ! ! Lestate je crois que l’on a un très gros problèmes, dit Touki, en pianotant sur les consoles de communication et des senseurs. »
« Qui y a-t-il , demanda Lestate. »
« Ta flotte est arrivée mais elle est accompagnée par un super-destroyer et toute sa flotte ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! »
Lestate se dirigea nonchalamment vers la console de communication et dit :
« Commandant Karsch, toujours à l’heure, c’est agréable en ces durs temps. »
« Depuis quand les temps sont durs pour vous Lestate, grogna Karsch, dont le ton laissait deviner une inquiétude et une exaspération grandissante. »
« Si ça ne vous dérange pas, on pourrait savoir ce que vous voulez de nous, demanda Faab. »
« Les boucliers défensifs d’Aramidia nous empêchent de débarquer nos troupes, on a besoin de votre créativité pour pouvoir s’occuper des ces foutus empiristes. L’Aramadia avec sa puissance de feu pourrait semble-t-il ouvrir une brèche quelque temps pour pouvoir faire passer des troupes. »
Alors que Lestate s’apprêtait à répondre, les consoles de communications se mirent à biper frénétiquement. Lestate changea de canal et vit apparaître l’image tridimensionnelle du commodore Saab.
« Ici le commodore Saab, général de la flotte Adelphienne, nous subissons une attaque de la part des forces empiristes. Je demande à tous les vaisseaux de la Flotte de nous rejoindre immédiatement pour nous aider à la défense d’Adelpha. Saab, terminé. »
« Faab, scan toutes les fréquences et dit moi qui à répondu à l’appel, ordonna Lestate. »
Faab transmit les ordres à l’équipage de L’Aramadia et après quelques instants d’attente il réapparut sur l’écran.
« Mauvaise nouvelle pour le commodore, dit-il en riant, les seuls qui ont répondu sont l’escadron d’Emera qui rentrait de patrouille et Crash… »
« Pour Emera ça va mais avec Crash, elle n'est pas arrivée. Bon blague à part, on transmet une réponse au commodore. Vous venez avec nous général Karsch ? »
« On est en train d’entrer les coordonnées du saut hyperspatial, suivez-nous ! »

C’est un bien étrange moment que celui qui précède une bataille, pensa Faab, en regardant les volutes sans fin de l’hyperespace qui défilait devant la verrière de la passerelle de lu Rédemption.
Un calme infini avant la fureur et l’excitation du combat avec au bout la victoire ou la mort, bien que parfois les deux revenaient à la même chose.
Dans le chaos de l’hyperespace, Lestate pensait, ce qui lui arrivé rarement avant une bataille. Il pensait à Emera qui affrontait une flotte puissante, si puissante que le commodore Saab, malgré toute sa farouche fierté de guerrière, avait décidé d’appelé à l’aide. Il pensait à ces hommes qu’il menait à la bataille et qui se terminerait pour certains par la mort.
Non franchement, pensa-t-il, c’est pas mon rôle d’être le commandant, tout en caressant affectueusement les commandes de son croiseur adoré.
Tout d’un coup, les consoles revinrent à la vie et l’enfer apparut devant le hublot du vaisseau de Lestate.
« Par les os noirs de l’Empereur, c’est quoi ce merdier ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! »
Devant le croiseur de Lestate des dizaines de chasseurs zébraient l’espace de leurs tirs et de leurs moteurs, et au loin les vaisseaux lourds se battaient férocement à grand coup de turbolasers et de salve de missiles. L’espace n’était plus qu’un tourbillonnement de chaleur et de radiation.
« Bienvenue dans la guerre des clones Lestate ! ! ! Crachota les haut-parleurs du cockpit du croiseur. »
« Crash, c’est quoi ces vaisseaux, j’en ai vu que sur les holo-documentaires sur la guerre des clones, et souvent dans un sale état. Que foute ces coucous ici ? »
« Apparemment les empiristes ont mis la main sur une flotte des Séparatistes, on a toute la gamme : des sphères de la fédération du commerce, des croiseurs de classe providence, des destroyers de classe récusant et des frégates de classe munificent et même ces foutus chasseurs droides. Je crois retombé dans ma jeunesse quand je pilotais un ARC-170 pour la République ! ! ! ! ! ! ! ! ! »
« Heu Crash tu pilotes toujours un ARC-170 sauf que maintenant c’est pour ta pomme. Sinon on fait quoi, intervint Faab, parce que votre petite réunion souvenirs souvenirs c’est bien sympa mais sa ne fait pas avancer la bataille. »
L’escadron de Crash plongea alors vers un escadron de droide et se mit à tourbillonné pour qu’ils ne se fixent pas sur lui. Après plusieurs minutes d’échanges de feu entre les ailes-B et A de l’escadron de Cash il ne restait plus que des tas de débris.
« Le p’tit à raison, grogna Crash. Que tes vaisseaux lourds attaquent les providences, tes chasseurs font faire de la chasse aux droides. »
« Ici Karsch, intervint une voix autoritaire, je vous confirme les ordres d’attaquer les croiseurs de classe providence pour que ma flotte aille aider le commodore Saab. Lestate que l’escadron alpha se porte à l’aide des Amazones, elles ont du mal à contenir les vautours droides qui harcèle le destroyer du commodore Saab. »
« Au fait Lestate tu vas récupérer comment ton chasseur, demanda Faab. »
« Mon croiseur est un excellent chasseur, répliqua Lestate. Aller Touki active-moi les batteries que l’on aille casser du droide. »
Les tourelles du croiseurs se mirent alors à cracher le feu, éliminant les chasseurs droides comme s’ils étaient de vulgaires insectes. Ces derniers s’étaient mis en formations d’interception comme ils le feraient pour n’importe quel vaisseau lourd. Lestate les laissa se verrouiller sur ces moteurs puis il fit basculer son croiseur sur le dos, comme s’il était un chasseur aile-X. Il fit un tonneau qui le ramena derrière l’escadron de chasseur droide.
« Aller les enfants prenaient le contrôle des batteries, je garde seulement les lance-missiles et mes canons rotatifs avants. »
Nana, Faz et les autres accusèrent réception et se mirent à tirer avec les batteries turbolasers, éliminant en quelques secondes les chasseurs droides.
« Dit Lestate, t’as des nouvelles d’Emera et de son escadron ? Demanda Touki. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 25 Avr - 22:14

Chapitre 14, part 2

« Jazz, répare moi ce foutu bouclier, hurla Emera, on a trois de ces foutu tri-chasseur sur le dos. »
Le droide d’Emera pépia quelque chose alors qu’elle envoya son chasseur dans une spirale infernale pour que les chasseurs droides ne puisse pas la toucher facilement. Les vibrations qui suivirent lui indiquèrent que les trois droides ne semblait pas ce soucier de ces efforts.
« Milou t’es où ? ? ? ? »
« J’arrive Emera mais Vodka, mon droide vient de se faire allumer par des engins bizarres. J’ai réussi à m’en débarrassé mais Vodka ne réagit plus. »
« T’inquiète pas pour ton droide Milou, intervint la voix calme de Lestate, ce n’est que des droides Buzz. S’ils ne l’ont pas décapité ça va. Au pire transfert un peu d’électricité de tes systèmes de visualisation sur ta coque, ça devrait calmer ces saloperies. Emera vire sur bâbord à mon signal, je m’occupe des trois chasseurs droides. »
« Mais tu n’as pas de quoi les descendre, hurla Emera alors qu’elle fit plonger son chasseur sur l’injonction de Lestate. Ils sont vachement costauds, même pour un de tes chasseurs customisés ! »
« Qui te dit que j’ai un chasseur, mon amour , railla Lestate. »
Immédiatement l’espace où se trouvait le chasseur d’Emera il y a une seconde disparue dans des déluges de turbolasers.
« C’est moi qui les ai eux, fanfaronna Touki. »
« Même pas vrai c’est moi, répliqua Benoite. »
Les chasseurs d’Emera et de Milou se rejoignirent alors que l’Aramidia fit un tonneau impeccable et élimina deux chasseurs droides grâce aux canons rotatifs frontaux commandé par Lestate.
« T’es dingue tu peux pas manœuvrer un croiseur comme un chasseur, dit Milou incrédule, alors que le croiseur partit à la poursuite de quatre chasseurs et les élimina dans une successions de tonneaux et de demi-tours proprement hallucinant pour un vaisseau de cette taille. »
« Ba si, tu vois, répondit ironiquement Lestate. Bon Squall tu fais quoi, il faut que je pousse ton chasseur pour que tu viennes.»
« C’est bon j’arrive, elle va pas mourir ta petite copine, grogna Squall, tout en éliminant les derniers chasseurs droides des environs alors que les chasseurs pilotés par des êtres vivants se mirent sous la protection du croiseur de Lestate qui commencer à se diriger vers le centre de la bataille.
« Ferme-là, hurlèrent en même temps Emera et Lestate. »
« Complètement amoureux, ricana Squall. Dit Faab tu te rappelle la fois où on les avait croisés par hasard sur Ord Taruan. »
« Ouais , Lestate enseignait à Emera l’art de la respiration artificielle, enchaîna la voix joyeuse du zabrak. »
« Au lieu de raconter des conneries, quelles sont les ordres Faab, demanda Lestate. »
« Ba nous ça va bien dit Faab, mais on aurait besoin de toi pour une feinte du canonnier. »
Lestate regarda le champ de bataille et remarqua que ces cinq destroyers se dirigeaient vers le cœur de la flotte ennemi, les canons ioniques lourds du Rédemption semant la désolation dans la flotte des empiristes, comme en témoignait les carcasses de vaisseaux dérivant dans le sillage de la flotte de Lestate. Les empiristes n’avaient pas cru que les cinq destroyers à l’allure sciemment défraîchie aurait pu constituer une menace réelle par rapport à la flotte du commandant Karsch, mais maintenant ils payaient chère cette erreur, leurs destroyers de commandement étant coupés de leur flotte.
L’Aramidia manœuvra habilement entre les carcasses de vaisseaux amis et ennemis qui dérivaient dans l’espace, et remonta vers la flotte aramidienne, comprenant la flotte de Lestate, celle de Crash et du commandant Karsch en plus de la flotte de défense adelphienne. Lestate fit effectuer un demi-tour impeccable à son croiseur, avec l’aisance consommée d’une aile-X, se retrouvant face aux destroyers empiristes.
« Tout les boucliers à l’avant, moteurs au nominale, ordonna sèchement Lestate. »
« Tu es sure que le vaisseau va tenir le coup avec tous les moteurs au nominal, demanda Touki. En plus nos boucliers commencent à faiblir sérieusement. »
« T’inquiète pas et met le vecteur de dispersion des moteurs sur le mode large. »
Alors que tous les vaisseaux aramidiens armé leurs torpilles pour une manœuvre d’attaque à grande échelle, Lestate fit plonger son vaisseau vers la flotte empiriste qui se regroupait.
« Accrochez-vous ça va secouer, hurla-t-il, alors que les premiers tirs de turbolasers ballottés l’Aramidia comme une feuille dans une tornade. »
Le croiseur continuait de progresser vers la flotte empiriste, gardant une trajectoire rectiligne, ne déviant que pour éviter les nuages de turbolasers les plus important.
« Touki, active le deuxième réacteur de fusion avant que l’on ne soit détruit, hurla Lestate alors que les consoles de Lestate indiquer des dégâts de plus en plus important. »
Tout l’espace autours de l’Aramadia n’était plus qu’éclairs et explosions. Lestate vérifia une dernière fois les consoles radars, puis plongea de nouveau vers les vaisseaux ennemis tout en tirant pour empêcher que les artilleurs ne le cible trop facilement.
« Lestate le vaisseau va se désintégrer ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Hurla Touki. »
Alors que les canonniers séparatistes s’apprêtait à achever l’Aramidia, Lestate effectua un impressionnant virage à 90° le mettant hors des lignes de mire des croiseurs. C’est alors qu’a la place de l’Aramidia se matérialisèrent des centaines de torpilles provenant des vaisseaux aramidiens, suivis de salves de turbolasers lourds. Les torpilles s’écrasèrent sur les boucliers des croiseurs empiristes qui s’étaient regroupés pour éliminer l’Aramidia, puis les salves de turbolasers s’engouffrèrent dans les brèches qui s’étaient formés. La moitié de la flotte empiriste disparue dans un torrent d’explosions et de flammes. L’autre moitié plongea dans l’hyperespace, laissant les vaisseaux défenseurs seuls, comme des amants d’un soir, bien vite oubliés
« Ici Lestate aux commandants Karsch et Saab, et maintenant on fait quoi ? »

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 25 Avr - 22:15

Chapitre 15 : Retour sur Aramidia
Cycle des crises de pouvoir : Aramidia


Au-dessus d’Adelpha, une foule de vaisseaux de guerre orbitait paresseusement. Certains semblaient plutôt neuf mais d’autres n’étaient plus que d’immenses carcasses noires et froides. Lestate marchait de long en large sur la passerelle du Rédemption comme un lion en cage. Il ne put s’empêcher de regarder vers les carcasses des vaisseaux qui était proche de son vaisseau et remarqua avec tristesse et fureur que nombre d’entre eux étaient des vaisseaux d’alliés si ce n’était d’amis. Il vit au loin les lueurs sur la coque de l’Hydre, un des ses destroyers, dont les hommes ¼ d’heure après la bataille commençaient à réparer les différentes brèches. Lestate était toujours absorbé dans sa sinistre contemplation lorsqu’un bruissement discret, signalant l’arrivée de Faab, le tira de sa torpeur contemplative.
« Je crains, dit la voix douce du zabrak, que l’Hydre ne puisse sauter dans l’hyperespace avant un certain temps, il a été salement amoché. Sinon le reste des commandants t’attend dans la salle de briefing. »
Faab regarda Lestate qui se retourna vers lui, son immense manteau de cuir blanc de ronto, hors de prix pensa-t-il, lui donnant un air bien plus impressionnant et carré qu’il n’était en réalité.
« Fait transférer les escadrons de l’Hydre sur les autres croiseurs, et ordonne-lui de sauter en hyperespace pour rentrer à l’Arène dès qu’il le peut, on le retrouvera là-bas, dit Lestate d’une voix froide. »
« Dit, tu ne vas pas aller au briefing avec les autres commandants habillé comme ça, demanda Faab. »
« Premio, je n’ai pas vraiment eu le temps de me changer depuis que j’ai amarré l’Aramidia et secondo mon manteau cache mon armure de combat, c’est bien ce que tu voulais non ? grogna, maussade, Lestate. »
Faab poussa un long soupir et se dirigea vers la salle de briefing, Lestate lui emboîtant le pas.
Lestate entra dans la salle de briefing et regarda les différents occupants. Crash regardait l’espace au travers de la verrière tandis que le commandant Karsch et Saab tapotaient sur leur databloc, sûrement en train de lister les pertes du jour.
« Bon commençons tout de suite, comme ça se sera plus vite fini, commença Lestate alors que Crash se dirigeait vers la table. Quel est la situation Karsch ? »
« La situation, on ne la connaît pas, répliqua froidement Karsch, le QG de la flotte sur Aramidia ne nous répond pas, malgré tout nos efforts. »
« Même en passant par le centre de commandement d’Adelpha, s’enquit immédiatement Faab. »
« On n’a essayé, nous ne sommes pas stupides, répliqua froidement Saab. Ce silence est dès plus inquiétant. »
« Les impériaux ont sûrement dû utiliser la flotte qui était en orbite d’Aramidia, croassa alors Crash. »
« Comment ça leur flotte, hurlèrent en même temps Saab et Karsch. »
« Nous avons des moyens d’informations que vous sous-estimez, coupa Crash avec colère. »
« Doucement Crash, pour une fois vous êtes dans le même camp, dit malicieusement Lestate. Alors comme ça ils ont une flotte en orbite d’Aramidia ? »
« Oui et d’après notre informateur c’est une flotte conséquente qui empêcherait la flotte de défense d’Aramidia d’agir. »
« Et comment on peut maintenir la flotte de défense d’Aramidia en respect sans se faire repérer, demanda Faab, abasourdi. »
« On ne sait pas tout mister Faab, répondit Crash, mais c’est vrai qu’on aimerait bien savoir. »
« Le seul moyen est d’aller y voir, je pense que l’arrivée d’une flotte d’attaque entière pourrait faire pencher la balance en notre faveur, dit Lestate en regardant les deux commandants. »
« En effet, dit Karsch, je ne vois que ça ? »
Lestate se leva alors et dit en se retournant :
« Je dirigerai l’attaque des chasseurs depuis mon croiseur, que l’on soit près à sauter dans l’hyperespace dans 20 minutes. »
Quelques 10 minutes plus tard, l’Aramidia longeait les destroyers qui se mettaient en position pour sauter en hyperespace quand les haut-parleurs du croiseur crachotèrent :
« Dit Lestate, demanda la voix de Faab, tu as un plan ? »
« Pas vraiment, répondit Lestate alors que les membres de l’équipe de pont de l’Aramidia,Touki, Teuche, Nana, Faz, Benoite et Ben, le fusillèrent du regard. »
L’Aramidia plongea dans l’hyperespace et Lestate pensa alors qu’il avait une dizaine de minutes pour trouver un plan génial.

Lorsque les vaisseaux sortirent de l’hyperespace, le calme qui les accueilli parut des plus étrange voir même déplacé pour Lestate. Il scanna l’espace entier mais il ne décela rien qui puisse faire croire qu’une flotte de guerre autre que celle qui défendait les cieux d’Aramidia. Lestate activa alors son système com :
« Crash elle est où ta flotte d’assaut ? »
« Je sais pas, mais attend, je vais essayer de contacter l’agent des Marteleurs qui est en orbite. »
« Faite vite Crash, dit le commandant Karsch, le système de régulation ne nous a même pas contacter ces plutôt inquiétant. »
« Ne vous tracasser pas pour ça suprême commandeur, répliqua Faab, le Chimère a modifié nos signatures énergétiques et gravifique de manière à ce que le centre de contrôle croit que nous sommes une flotte de vaisseau marchand avec des transporteurs lourds de classe thêta. »
Lestate se concentra de nouveau sur ces système de scan. Au bout de quelques minutes Touki, qui était penché sur la console des scanners commença à s’agiter. Lestate se retourna vers lui en poussant un soupir exaspéré :
« Qu’est ce qui il y a encore gamin ? »
« Je crois avoir trouver comment les empiristes maintiennent la flotte à distance ? »
« Touki est le meilleur, n’est-ce pas mon petit chéri, hurla la voix de Mary’ane dans le système de com. »
« Qu’est ce que tu fais là, demanda Lestate passablement interloqué, et tu es où ? »
« D’après toi qui a transmis le rapport selon lequel les empiristes avaient une flotte en orbite, grogna la twi’lek. »
« Je te transfert sur le réseau de commandement et tu vas nous dire quel est la situation. »
Il fallut quelques secondes pour que Lestate se mette sur le réseau de commandement. Entre temps, les chasseurs des vaisseaux lourds s’étaient déployé et aucune réaction n’avait eu lieu en provenance d’Aramidia. Le seul événement fut l’apparition d’une flotte de croiseur de transport qui flotter lentement à proximité de la flotte.
« Aller Mary’ane explique dont à tout le monde ce qui se passe. »
« La situation est simple, les empiristes ont dissimulé leurs vaisseaux de combat en vaisseaux marchands et se sont placer au-dessus des zones de traversée du bouclier alpha. »
« Le bouclier alpha ? ? ? On pourrait m’expliquer ce que c’est, demanda Faab. »
« Aramidia est défendu par trois boucliers désigné par trois lettres ancienne, commença Lestate d’une voix docte, le bouclier alpha est le bouclier qui est activé en permanence, il peut repousser un crash de vaisseau marchand. Le bouclier bêta peut repousser les armes énergétiques et le bouclier gamma peut repousser les armes de type missile. »
« Pourtant on devrait pouvoir fermer le bouclier sans problème, dit Saab. »
« Les empiristes ont sûrement pirater le serveur du bouclier pour pas qu’il se referme, il suffirait même juste de faire croire qu’un vaisseau est bloqué dans le zone de transfert entre le bouclier et l’espace. »
« Heu désolée de vous dérangée mais les vaisseaux marchands s’approche de plus en plus de nos vaisseaux, mon escadron va faire un passage pour voir. Emera terminé ! »
Lestate se tourna vers la zone où dérivé les navires marchands. Un doute l’étreint quand il vit les chasseurs aramidiens de l’escadron amazone le dépasser, les doubles moteurs émettant un cône rougeâtre.
« Mary’ane comment fais-tu pour ne pas être repéré par les empiristes ? »
« J’ai dissimulé le Rose Noire, le Sombre Dame et l’Ange Déchu comme des vaisseaux de transport de classe thêta, ces gros tas de ferraille font un kilomètre de long sur 500 de large, j’ai largement de quoi me cacher. »
« Touki moteurs au nominal, active les boucliers et les armes ! ! Et averti la flotte que les Empiristes vont nous attaquer. »
Le croiseur de Lestate plongea vers les croiseurs marchands, les intercepteur des Marteleurs qui équipé l’escadron alpha à sa suite.
« Squall, déploies toi en arrière de moi, en formation défensive puis dès qu’il y a du mouvements tu fonces et tu casses. »
Squall double-cliqua puis Lestate vit les chasseurs de l’escadron alpha se déployé en demi-cercle derrière son croiseur. Alors que l’Aramidia plongeait à la suite de l’escadron Amazone, des éclairs de lumière sortirent des croiseurs marchands alors que des explosions déchiraient leurs flancs, révélant alors une flotte constitué de destroyer de classe providence, de frégates et de cuirassés. L’escadron Amazone se mit à tirer de toutes ces armes, comme un essaim d’abeilles réveillé par des oiseaux de proie. L’escadron alpha plongea en effectuant un feu roulant qui décima les chasseurs droides lancés à la poursuite de l’escadron Amazone. Lestate lança son croiseur dans une série de tonneau qui l’amena sous le destroyer de classe providence qui se mettait en position pour harceler les vaisseaux de la flotte d’attaque. Les turbolasers du croiseur se mirent à cracher des nuages d’énergies destructeurs, qui grâce aux talents d’artilleurs de Faz, Teuche, Nana et Momo-ja firent des dégâts impressionnants sur le destroyer. Alors que Lestate s’apprêtait à refaire un passage 4 traits bleutés surgir du néant et frappèrent de plein fouet le destroyer qui s’éteint alors et se mit à dériver, complètement inerte.
« Ici Faab, Lestate, Emera et Squall vous avez 5 minutes pour traverser le bouclier avant qu’il ne se referme, votre mission est d’ouvrir un chemin pour les équipes d’assaut au sol. »
« Comment on va passer, hurlèrent en même temps Lestate et Emera. »
« La sphère némoidienne « Corruption » empêche les vaisseaux lourds d’approcher, et apparemment ils ne veulent pas tirer sur la planète, donc vous passez en force et vous éliminez toutes les forces empiristes situées autour du Sénat. Il vous reste 4 minutes avant que mon programme ne referme le bouclier. »
« Quel programme, demanda Lestate. »
« Alors que tu t’amusais à attaquer de l’empiriste, j’ai fait le sale boulot en piratant le serveur du bouclier et en explosant le programme de ces abrutis. Franchement un gamin de première année d’étude en informatique pourrait faire mieux, renifla Faab d’une manière méprisante. Bon au lieu de discuter, tu ferais mieux de rattraper les autres.»
Lestate fit plonger l’Aramidia dans une vrille qui l’amena sous la sphère némoidienne tout en éliminant les chasseurs droides qui le poursuivait dans un déluge de laser et de missile. Au bout de quelques secondes, l’Aramidia dépassa les intercepteurs de l’escadron alpha, puis l’escadron Amazone.
« A tribord , 60° et on passera le bouclier, plus que 30 secondes, dit Touki de manière froide. »
« Squall fait gaffe, tu vas être juste en temps… »
Lestate vit les senseurs s’affolaient lorsqu’il passa sous le bouclier.
« L’escadron Amazone est passé mais pas les alphas, dit Touki en jetant un œil sur son moniteur. »
« Squall, remonte au combat et va aider la flotte. »
« Ok. »
Lestate fit plonger son croiseur vers le Sénat qui apparaissait au loin telle un immense ovale sortant au milieu d’une immense esplanade recouverte de verdure.
« Contact dans 2 minutes, dit la voix d’Amazone 5. »
« Regarde ce qui se ramène, Aurore au lieu de dire des conneries, dit la voix d’Emera. »
Lestate vit une dizaine de chasseurs droide décollaient vers les chasseurs aramidiens alphas de l’escadron d’Emera. Les chasseurs d’Emera plongèrent vers la surface de l’océan situé sous eux. Lestate les vit se retourner sous l’eau et déployer leurs ailerons pour refroidir leurs moteurs. De la vapeur d’eau s’éleva, déboussolant les senseurs des droides. Les chasseurs de l’escadron Amazone s’élevèrent alors de l’eau tirant sur les droides qui avaient cessé de se mouvoir, comme assommé par la vapeur d’eau bouillante qui venait de surgir sous eux. Au bout de quelques secondes, les droides n’existaient plus, leurs molécules disperser dans l’atmosphère.
« Joli coup les Amazones, faudra que vous m’appreniez ça. »
« C’est toi qui a appris cette technique à Emera, minauda Amazone 2 »
« Milou, ferme là s’il te plaît, gronda Emera. »
« Wahou ! ! ! Je crois qu’on a toucher une corde sensible, rigola El-n, la demie-elfe de l’escadron Amazone. »
« Arrêtez donc les filles sinon Emera va être d’une humeur massacrante, grogna Flavie d’une voix flûtée. »
« Flavie à raison, dit Emera, sinon je trouve que c’est trop calme, rien ne nous a attaqués depuis 2 minutes. »
«Les Empiristes ont désactivé les défenses automatisées pour éviter qu‘elles ne dézinguent leurs droides, répondit Lestate. »
Alors que le dernier chasseur droide disparut sous les tirs croisés de l’Aramidia et de l’escadron Amazone, des dizaines de tourelles sortirent des immeubles alentours et se mirent à attaquer les chasseurs et le croiseur.
« Plongez au niveau des rues, ils ont réactivé les tourelles. Emera allez démolir le centre de commande du secteur, il est en 3-8-2, moi je vais au Sénat. Faab, dés que les tourelles s’arrêtent vous envoyez des troupes au sol. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 25 Avr - 22:16

Dans l’espace, Faab grimaça en voyant les tourelles de défense du Sénat se réactiver. Le Rédemption était engagé dans un furieux duel contre deux sphères de la fédération du commerce, envoyant des nuages d’énergies colorés vers les vaisseaux ennemis qui répondait par des nuées de tirs. Au bout de quelques minutes, les deux sphères cessèrent le combat et commencèrent à préparer un saut en hyperespace, qui se termina par leurs explosions sous le stress dû à la proximité du champ gravifique de la planète. Faab vit alors que l’espace autour de lui et des trois vaisseaux commandés par Mary’ane était libre de tous vaisseaux ennemis et se dirigea vers une console de communication.
« Mary’ane, approche tes vaisseaux du couloir de transfert entre l’espace et le bouclier et effectue à mon ordre un base delta zéro. »
« D’accord mais il faudra me protéger. Dés que les boucliers s’effondrent, je plonge avec mes vaisseaux pour finir les tourelles et protégez les navettes d’assauts. Au fait prévient Lestate que les forces spéciales vont attaquer le Sénat dans 5 minutes et qu’ils aimeraient qu’il fasse une diversion. »
« Pfu, complètement folle, je comprends bien pourquoi tu t’entends bien avec Lestate, dit Faab en voyant le porte-nef et les deux frégates ioniques lourdes effectuer un virage serré en tournoyant autour d’un destroyer de classe providence qui une fois que les trois vaisseaux se furent éloigner se cassa en deux, probablement briser par les rayons tracteurs des trois vaisseaux. »
Faab se tourna vers sa console et se brancha sur le communicateur portable de Lestate :
« Lestate, je crois que j’ai du boulot pour toi. »

« Qu’est ce que tu veux, Faab, grogna Lestate tout en tirant une volée de laser vers les droides de combat qui leurs bloqué l’accès au Sénat alors que la rampe d’accès de l’Aramidia s’ouvrait sur le spatioport du Sénat . »
Faab lui transmit ces ordres alors que Lestate envoya une grenade subsonique qui réduisit en tas de cendre les droides. Les derniers survivants furent achever par les tirs des blasters lourds de Faz, Nana et Ben et la froide précision des tirs de Touki, Benoite, Momo-ja et Teuche.
« Bon pour la diversion ça va être bon, mais je ne sais pas quand Emera va avoir détruit le centre de commandement. »
Lestate se leva alors et il se mit à courir en direction de l’entrée du Sénat. Alors qu’il traversa la porte, un bras apparu au niveau de sa gorge et il tomba à la renverse, à moitié assommée. Il vit alors Ben prendre le soldat empiriste qui l’avait attaqué et le lancer dans le vide à coté de l’aire d’atterrissage à plus de 20 mètres de là. Nana et Faz se débarrassèrent des autres soldats en les prenant à bras le corps, dans de grands bruits d’os craqués. Quand Touki aida Lestate à se relevé, les 5 soldats étaient étendus sur le sol, les cervicales briser par la force des bras de Nana et Faz.
« Teuche, ramène la pharmacie qu’on le remette en état, ordonna Touki. »
« C’est bon, j’ai juste le souffle coupé… »
Lestate se releva et s’enfonça dans les couloirs du Sénat en se dirigeant vers la grande salle quand il se trouva nez à nez avec deux destroyers droides. Il sortit immédiatement ces deux lames au cortiosis en découpa les deux droidekas après avoir effectué un impressionnant salto.
« Tiens, tu les avais emmenée avec toi ces deux là fit remarquer Benoite. »
« Je m’en sépare jamais même pour aller au bal ou sous ma douche. »
« C’est Emera qui doit être contente, grinça Faz. »
Lestate se retourna dans un haussement d‘épaule et remit ces deux lames dans ces fourreaux, dissimulée par les pans de son manteau en cuir.
Alors qu’ils se mettaient en position autour de la porte qui menait à la grande salle, une troupe de droide de combat passèrent devant eux. Lestate tira alors un fil du mur et le plaqua sur le sol. Les arcs électriques qui en sortirent firent exploser les droides à cause d’une surcharge énergétique. Les autres lancèrent immédiatement des grenades assommantes dans la salle qui firent tomber à terre toute une troupe de soldats. Lestate se releva et pénétra dans la grande salle. Les portes se refermèrent alors et Lestate vit un homme qui était assis sur le podium central de l’hémicycle.
« Lestate, c’est donc toi qu’ils ont envoyé pour essayer de m’empêcher d’accomplir les ordres de l’Empereur. Toi qui nous as trahi, nous les clones anti-jedi, élite de l’élite en servant ces maudits contrebandiers et ce minable qui ose encore se prendre pour un jedi. »
Lestate regarda les hommes qui étaient étendus autour et qui avaient tous le même visage. Il se souvint d’eux, quand ils s’entraînaient sous l’œil attentif des maître-cloneurs, et que Lestate les battaient tous comme si de rien n’était. C’était bien la première fois qu’il avait des visions de son passé mais au vu de la situation, Lestate ne s’y attarda pas.
« Tu as toujours voulu être supérieur à moi, Jackal, mais tu n’as jamais compris que ton Empereur vénéré n’était qu‘un fou ! ! ! ! ! ! ! »
« Tu n’es qu’un sale traître, Lestate et je vais te faire regretter ce que tu as dis. »
Jackal sortit alors deux vibrolames et lança à Lestate une grenade. Lestate la dévia et l’envoya dans un mur grâce à un coup précis d’une de ces lames. Il évita alors une attaque furieuse de Jackal qui visa sa tête avec un mouvement horizontal vif et précis de ces lames de couleurs rouge sang.
« Toujours ta vieille forme deux toute statique, ricana Lestate en effectuant une rapide roulade sur le dos. »
Les attaques de Jackal redoublèrent de violence, obligeant Lestate à se replier vers le bord de la salle. Il sauta dans les premiers gradins de l’hémicycle, tout en évitant une charge de Jackal qui s’enfonça dans un des sièges. Lestate accueillit Jackal par un grand coup de pied rotatif en pleine tête. Lestate lança un balayage rapide avec ces lames pour repousser Jackal qui enchaînait attaques et feintes. Lestate invoqua la Force et déséquilibra Jackal en lui envoyant une barre de métal dans les jambes, le forçant à se mettre sur la défensive. Alors qu’il bloqua une attaque de son adversaire, Jackal fit apparaître un blaster léger qui atteignit Lestate à l’épaule et le fit tomber à terre.
« Ton heure est venue, minable traître, jubila Jackal. »

« Emera, on a un problème, grogna Touki dans son communicateur, on n’est coupé de Lestate et on n’arrive pas à le rejoindre. »
« Comment ça, vous êtes coupé de lui ? hurla Emera. »
« Il est enfermé dans la grande salle avec une meute de soldats identiques les uns aux autres. »
« Ici Amazone 2, on vient de faire sauter le centre de commande, on fait quoi maintenant ? »
« On aurait besoin d’un coup de main au Sénat, indiqua Touki, dépêchez-vous ! ! ! »
Emera fit pivoter son chasseur et vérifia que le centre de commandement été bien détruit. Elle plongea sous le niveau des bâtiments à la suite du chasseur de Milou et remonta vers l’immense ovale du Sénat. Alors qu’elles étaient presque arrivées en vue du bâtiment, deux frégates de défense atmosphérique surgirent et se mirent à attaquer furieusement les chasseurs.
« Manœuvre d’évasion, hurla Emera tout en faisant plonger son chasseur sous les salves des croiseurs, on se retrouve au-dessus des croiseurs atmosphériques. »
« Négatif, hurla une voix de Mary’ane, vous vous mettez à l’abri et moi je m’occupe de ces croiseurs. »
Emera leva la tête et vit un porte-nef plonger à pleine vitesse vers les deux croiseurs atmosphériques et vira au dernier moment en envoyant un déluge de feu sur la passerelle du premier des croiseurs. Alors que le porte-nef fit un demi-tour proprement hallucinant, deux frégates ioniques lourdes apparurent et achevèrent les deux croiseurs atmosphériques dans un déluge de tirs ioniques bleutés, arrachant les ailerons de stabilisations des croiseurs qui allèrent se crasher sur un des émetteurs de boucliers planétaire.
« Emera ici Aurore, on n'est pas arrivé à rentrer dans le Sénat mais Milou a fait exploser la porte. »
Emera fit plonger son chasseur entre les débris des portes et vit Touki et le reste de la troupe qui était à coté d’une porte, tout en indiquant la porte à Emera. Emera arma ces torpilles et tira, arrachant les portes de leurs gonds. Elle vit Touki et les autres s’engouffraient dans la salle en tirant de toutes leurs armes.

Jackal s’apprêtait à achever Lestate quand la porte de la grande salle explosa. Immédiatement un groupe de plusieurs personnes s’engouffra dans la salle en tirant de toutes leurs armes. Jackal se mit à répliquer à leurs tirs en les parant et les renvoyant grâce aux deux lames aux cortiosis de Lestate. Face aux tirs déchaînés de ce groupe, Jackal recula, remontant vers les hauteurs de la salle. Il bipa ces hommes en espérant qu’ils arriveraient rapidement car sa situation n’était pas reluisante, bloqué par la fureur des tirs des hommes qui arrivaient.
Emera et ces filles entrèrent dans la salle, espérant pouvoir aider à libérer Lestate. Milou arma son impressionnant lance-roquettes et se mit à tirer en direction d’un groupe de commandos qui se dirigeait vers Jackal afin de lui portait secours. Ils étaient presque arrivés quand Lestate se releva et se mit à leur tirer dessus, et les lames que tenait Jackal volèrent dans les mains de Lestate.
« Alors Jackal, toujours près à jouer avec moi ! ! ! »
Les deux lames virèrent au rouge et Lestate sauta en direction de Jackal tout en esquivant les tirs entre les soldats empiristes, les hommes de Lestate et de l’escadron Amazone. Jackal ressortit ces vibrolames et para les furieuses attaques de Lestate dont les armes n’étaient plus qu’un brouillard rougeâtre flou. Malgré toutes ces feintes, ces parades, Lestate s’approchait de plus en plus de Jackal, le forçant à se replier de plus en plus vers le centre de la salle, où ces hommes se faisaient harceler par les tirs des soldats qui s’étaient retranchés dans les gradins de l’hémicycle. Alors que Lestate armait son bras pour lui trancher la tête, Jackal invoqua la Force avec toute la rage et la hargne qu’il pouvait et il envoya une barre de métal qui traversa le bassin de Lestate de part en part.
Emera vit Lestate se faire empaler par la barre de métal et tomber à terre. Elle hurla aux filles de protéger Lestate et vit alors les deux lames de Lestate volaient vers elle. Elle entendit alors la voix de Lestate lui dire.
Utilise ta rage et ta colère, et venge-moi.
Elle prit les deux lames à pleines mains et se rua sur Jackal, au milieu du chaos du combat.
Jackal voulu prendre les deux lames de Lestate quand celle-ci s’envolèrent. La jeune fille qui se rua sur lui, l’attaqua avec une haine et une fureur incomparable. Alors qu’elle portait l’insigne de pilote de chasse, Jackal la vit enchaîné des parades et des attaques complètement insensées, digne des plus grands maîtres duellistes. Pour la première fois de sa vie Jackal eu peur face à la fureur des attaques de la jeune femme. Il se rua vers le haut de la salle où se tenait sa canonnière qui était prête à décoller. Il invoqua une tempête de Force qui envoya bouler au loin la jeune fille. Malgré cela, elle se releva et continua à attaquer Jackal, qui sauta alors dans la canonnière et décolla.
Sans cette petite peste, pensa-t-il, j’aurai pu le tuer. C’est une adversaire de valeur et la prochaine fois, je les tuerais tout les deux.
« Intercepté la canonnière qui décolle du Sénat, ordonna Emera, et envoyez-moi une équipe médicale. »
« Pour l’interception, laisse tomber Emera, il y a trop de circulation, depuis que les boucliers sont tomber, ça vole de partout, dit froidement Mary’ane. Sinon je t’envoie immédiatement une équipe médicale, c’est pour qui ? »
« Lestate, répliqua sobrement Emera. »
Elle se pencha alors vers le corps de Lestate et l’embrassa. Touki l’écarta doucement et se pencha avec le médi-pack sur lui.
« Enlève toi Emera, la seule chose qu’il a besoin c’est de soins. Et ne t’inquiète pas pour lui ce n’est pas ça qui le tuera, il est bien plus solide qu’il en a l’air. »
Emera se pencha vers lui et l’embrassa de nouveau, en espérant que cela puisse leur porter bonheur.


Be continued
Yr86
:luke :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 25 Avr - 22:17

Chapitre 16 : Présages néfastes
Cycle des crises de pouvoir : Aramidia


Le temps est une notion bien étrange. Alors que pour certain l’événement ne dure qu’une fraction négligeable, aussi futile que le vol d’une mouche pour d’autres ce même événement a duré une éternité aussi longue que la course des étoiles dans leurs cycles de vies et de mort. Mais même s’il faut des millénaires, la mort fini toujours par l’emporter car même les étoiles meurent, surtout les plus brillantes. Heiroé pensa à cette maxime en pénétrant dans l’infirmerie de sa base de l’Arène. Il regarda sur sa droite et vit Pich et Mary’ane, toujours en train de se disputer, une sombre histoire de danseuse un peu trop proche de Pich, semblait-il. Sur sa gauche, Emera les fixait tristement, perdu dans des pensées qui était bien sombre. Certes Heiroé n’avait pas côtoyé Emera depuis qu’elle était devenue la petite amie de Lestate mais son caractère de feu associé à son joli minois en faisait une très belle femme. Apparemment l’arrivée de Heiroé était passé inaperçu et il fallut quelques minutes pour que Pich et Mary’ane remarque son arrivée, vu que Pich était arrivé à cour d’arguments, et ils se retournèrent vers lui, en essayant d’avoir l’air de rien.
« Comme vous avez fini de vous disputer, on va pouvoir écouté le médi-droide, dit Heiroé de sa voix étrangement douce et modulée. »
Pich et Mary’ane se retournèrent et virent avec surprise qu’un droide med-tech attendait patiemment que l’on fasse appel à ses services.
« Il est là depuis combien de temps ce droide, demanda Pich, étonné. »
« Au moins dix minutes, répondit Emera d’une voix lasse. »
« Vous auriez fait mieux de dormir ces trente dernières heures, Emera. Cela n’aurait pas aidé Lestate à se remettre sur pied si vous étiez tombé dans les pommes et ça aurait plutôt été embêtant, ça aurait mobilisé un droide med-tech de plus, ce qui, au contraire aurait pu nuire à Lestate. »
« Comme si j’avais voulu lui nuire, répondit Emera goguenarde. »
« La prochaine fois je dirais à un droide med-tech de vous injecter des somnifères. Et vous deux, vous avez fini de vous disputer, c’est pas Mary’ane qui a demandé à bosser en solo, c’est moi qui lui ait demandé de se monter une équipe, grogna Heiroé. »
« Si vous parliez de somnifères, je serais heureux d’avoir l’autorisation d’en user sur le patient, demanda le droide med-tech de sa voie artificiellement douce. »
« Pourquoi donc, qu’est ce qu’il a encore fait ? »
« Il reste encore au patient une quarantaine d’heures de séjour en cuve de bacta, et il veut déjà sortir du lit pour essayer de se mettre à marcher, fit le droide avec une pointe d’énervement dans la voix. »
« Quarante heures, il n’a pas battu son record, ricana Pich. »
« Quel record demanda Emera ? »
« Il lui restait cinquante heures de cuve de bacta quand il a demandé d’en sortir la dernière fois. »
« Et il lui était arrivé quoi ? »
« Ba, son chasseur s’était crashé car Pich avait mal rebranché son répulseur… »
« C’était pas de ma faute, commença Pich… »
« Et il a fallu près de 12 heures aux mécaniciens et aux chirurgiens pour séparer la carcasse du chasseur du corps de Lestate. C’était autant de la tôlerie que de la médecine. »
« Et il s’en ait sortis comme ça ? »
« Bof ! A peine 2 mois de rééducation, dit Heiroé. »
« Puis-je réitéré ma demande, dit poliment le droide, car si le sujet ne se repose pas, sa nouvelle interface neurale ne le supportera pas. »
« Il a fallu la changé, s’interrogea Mary’ane. »
« Le sujet n’avait pas que l’épaule carbonisée, ce qui est une blessure assez simple à soigner mais son combat lui à provoquer de graves hémorragies cérébrales, nécessitant de lui remplacer plusieurs zones du cortex par des systèmes mécaniques. Il y avait aussi des dégâts au niveau vertébral qui à nécessité de lui implanter des systèmes amplificateurs au niveau du bulbe rachidien. »
« Et comment cela va le toucher, demanda Emera visiblement inquiète. »
« Ces capacités cognitives et sensorielles vont progresser de 5% si la rééducation se déroule correctement, répondit le droide. »
« Comme s’il avait besoin de ça, se lamenta Pich. »
« Viens me le dire en face si tu es un homme, grogna la voix de Lestate. »

Pich, Mary’ane, Emera et Heiroé rentrèrent dans la chambre où été Lestate. Ce dernier était assis sur un lit situé à coté d’une cuve à bacta horizontale. Le droide se précipita sur Lestate et le scanna de la tête aux pieds, tout en l’inondant de commentaires et de reproches. Au bout de quelques minutes le droide se retira visiblement mécontent.
« Le sujet est dans un état de récupération correct mais il va lui falloir une période de convalescence d’au moins un mois, grommela le droide. »
« C’est ça, t’as de l’avenir tas de boulot, grogna Lestate. »
« Mon cœur, écoute le droide, dit Emera visiblement inquiète. »
« Ca se voit, que ce n'est pas toi qui va devoir rester un mois à tourner en rond, grommela Lestate. »
« Que voudrais-tu faire à part te reposer, demanda Mary’ane. »
« J’ai entendu des gars parlés d’un problème avec les nano-unités Titans, je vais voir de quoi il en retourne. »
« Hors de question que tu t’occupes de ça, répondit durement Heiroé, et d’abord Amato est déjà sur le coup. »
« Qu’est-ce que Amato va faire là dedans, demanda Lestate visiblement intrigué. »
« Il fait tout pour s’éloigner de Centauris en ce moment, minauda Pich. Apparemment la famille royale et les Anubismoses se cherchent des poux à cause d’une sombre histoire d’autonomie. »
« En tout cas tout ceci ne te concerne pas fils, ordonna Heiroé. Maintenant tu retournes dans la cuve de bacta et tu te reposes. »
Lestate voulut répliquer, mais le regard sombre de son père lui ôta toutes envies. Heiroé salua alors les deux demoiselles présentes et sortit de la pièce. Mary’ane, Pich et Emera laissèrent aussi Lestate peut de temps après, malgré son cocktail de menaces et de plaintes, le forçant à retourner dans la cuve à bacta, bien malgré lui.

1 mois avait passé et malgré ces nombreuses recherches Lestate n’avait pas progressé dans sa recherche sur les nano-unités Titans. Ceci étonna fortement Lestate car les Marteleurs avaient de très nombreuses connections que se soit du bon comme du mauvais coté de la barrière. Celui qui avait récupéré les unités Titans avait tout fait pour les faire disparaître de la circulation. Le med-tech finit d’enlever les derniers bandages qui restait sur Lestate et le regarda de son regard froid et artificiel.
« Vous pouvez ne plus aller dans la cuve de bacta mais il ne faut pas que vous fassiez des efforts physiques. Vous êtes libre d’aller où vous voulez. »
Faab apparut à la porte en souriant :
« C’est bon, vous le relâchez docteur ? »
« Le patient est en bon état de santé mais comme je l’ai déjà dit, il faut qu’il se repose. »
Faab s’apprêta à répondre au droide quand Lestate l’accrocha par la manche et le tira en dehors de l’infirmerie.
« T’inquiètes pas le droide je vais bien faire attention. Bon Faab tu m’as prévu quoi ? »
« Si tu veux t’occuper, tu n’as qu’a surveillé l’entraînement de l’escadron alpha à partir de la passerelle, ça fait toujours plaisir d’en mettre plein la tête à Squall. Mais tu as compris le med-tech : pas d’effort donc tu restes à bord du vaisseau. »

10 minutes plus tard, l’antique aile-Y de Lestate filait dans l’espace en direction de l’escadron alpha qui s’entraînait en faisant des duels fictifs.
« T5 passe en mode furtif et active les lasers d’entraînement. On va aller voir ce que faut les ptits gars de l’escadron. Et oui, tu prends le contrôle de la tourelle. »
L’aile-Y plongea vers un quatuor de chasseurs qui se battaient par paires. Lestate activa les deux canons rotatifs frontaux de son chasseur ainsi que ces deux lasers fixés en avant de ces moteurs. Les chasseurs étaient toujours en train de s’affronter quand Lestate abattit le premier d’un tir à la limite de la surcharge de ces canons frontaux. T5 abattit un deuxième grâce à un tir de canon ionique. Les deux chasseurs survivants se regroupèrent et prirent en chasse Lestate. Il fit alors plonger son aile-Y sur une trajectoire de fuite classique. Les deux chasseurs se positionnèrent de manière à pouvoir le viser sans se toucher. Avant qu’il ne commence à tirer, Lestate largua l’équivalent d’une torpille inactivée avant de changer brutalement de trajectoire. Les deux chasseurs tardèrent à réagir et déclenchèrent virtuellement la torpille de Lestate. Alors qu’il s’apprêta à aire demi-tours, un chasseur lui barra la route et essaya de le viser. Lestate vira immédiatement et passa hors de la ligne de mire du chasseur.
« Alors Squall tu as envie de jouer avec moi ? »
« Fais donc gaffe Lestate si tu veux pas que je te batte. »
Squall tira une torpille et décrocha, espérant que Lestate fuit en se mettant sur sa ligne de mire. Au lieu de cela, Lestate se dirigea vers la torpille et la fit exploser d’un tir de laser. La torpille explosa de manière fictive et Lestate fit demi-tour juste devant l’équivalent du front de l’explosion. Il se dirigea alors vers Squall, dont le chasseur était aveuglé par l’explosion. Les tirs de Lestate endommagèrent le chasseur qui réussi pourtant à prendre une trajectoire de fuite.
« T5 estimation des dégâts, grogna Lestate à l’intention du droide qui venait d’abattre le chasseur qui essayait de se porter au secours de Squall. »
Lestate vit alors une représentation du vaisseau de Squall apparaître sur la verrière de son cockpit. Alors qu’il faisait cela, Lestate aperçu le chasseur de Squall se glissé derrière lui.
« Tchao Squall, dit calmement Lestate en activant les lasers cachés sous le générateur de bouclier. »
Lestate vit alors le chasseur de Squall s’éteindre et rester en stand-by. Il tapa alors un code sur sa console et activa son micro :
« Lestate à escadron alpha, fin de l’entraînement, on rentre à la maison les jeunes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 25 Avr - 22:18

Quelques heures plus tard, alors que les remontrances de Faab continués encore à lui résonner désagréablement à ses oreilles, il reçut un message d’Emera. Lestate l’ouvrit et lut :
Coucou mon chéri, ce week-end je t’invite à manger chez mes parents vu que tu n’as pas le droit de partir en vadrouille. Vient me chercher à la base dans deux jours.
Lestate sentit Faab qui lisait par-dessus son épaule, et avant qu’il ne puisse le lui faire remarquer ce dernier lui dit :
« Très bien ça, tu pourras te reposer et moi réparer tes dégâts. »
« D’abord j’ai pas fait exprès de détruire ce senseur mais il fallait bien leur montrer comment approcher un vaisseau lourd sans se faire repérer à ces petits jeunes. »
« Pfu, t’as deux heures pour faire tes bagages et te tirer du vaisseau, et je veux pas te revoir avant lundi soir, grogna Faab. Il me faudra au moins ça pour réparer tes conneries. »
« Ba ce n’était qu’un petit senseur de rien du tout, marmonna Lestate. »
« C’était un détecteur longue portée à hyper ondes, s’emporta Faab. On n’en a pour au moins deux cents milles crédits !!!! »
« Je crois que je ferais mieux de faire un tour, suggéra Lestate. »
« Oui, en effet, coupa Faab. »

Deux jours plus tard, Lestate attendait devant la base de la défense planétaire d’Adelpha, au volant de son speeder mustang rouge, un fond de rock dans la radio embarquée. Emera arriva alors et jeta son paquetage dans le coffre du speeder alors que Lestate saluait et discutait avec les différents membres de l’escadron Amazone.
« Dépêche-toi, il faut une demi-heure pour arriver chez moi, dit Emera. »
Lestate sauta dans le speeder et le fit démarrer dans un rugissement assourdissant. 15 minutes plus tard, le speeder se gara devant un pavillon d’un hameau un peu isolé proche d’un des nombreux générateurs de bouclier de la planète.
« Tu vois, il ne fallait pas autant de temps que tu l’as dit. »
« Normalement quand je reviens, je ne mets pas mon speeder sur la tranche pour doublé deux camions, et je ne me fais pas poursuivre pendant deux minutes par la patrouille. »
« Ah, c’était ça le bruit ! ! ! »
« Et comment tu veux garder ton permis, s’exclama Emera. »
« Parce qu’il faut un permis pour les speeders ici ? ? ? Ils sont fous chez toi, remarqua Lestate. »
« Pfu, tu es désespérant. Bon rappelle-toi, tu es un pilote de cargo, juste un pilote de cargo. »
Lestate leva les sourcils au ciel et gara son speeder devant le pavillon. Emera traversa la cour et ouvrit la porte. Lestate entra et vit six personnes assises autours d’une table. Emera le prit par le bras et dit alors :
« La personne assis au bout de la table c’est mon père, Dom, ma maman Anit est à coté, en face c’est Laetis et Lyio, mon frère et ma belle-sœur. Et juste devant nous c’est Sonja et Babass, ma sœur et mon beau-frère. Et enfin la crevette dans les bras de ma sœur c’est Théo, mon neveu. »
Lestate regarda tour à tour les membres de la famille. La chose qui était sur c’est que Lyio et Emera étaient les enfants de Dom car ils étaient le portrait craché de leur père. Dom en tant que patriarche jaugé Lestate et quand il fut convaincu que Lestate semblait un garçon plutôt honnête il leurs fit signe de s’asseoir et leurs proposa un verre d’apéritif. Anit, Laetis et Sonja posèrent des questions à Lestate afin de mieux le connaître. Comme lui avait demandé Emera, Lestate répondit qu’il était un simple pilote de cargo originaire d’une colonie lointaine, qui avait rencontré Emera lors d’une attaque de pirate. Pendant ce temps-là, Emera jouait avec Théo et discutait avec Babass. Lestate le regarda alors et reconnut l’homme qui avait dirigé la chute de l’Empire sur Adelpha. Lestate pensa alors que le petit mensonge concocté par Emera et lui-même été éventé mais Babass semblait plutôt calme et évita tout les regards de Lestate. Le repas se passa sans incidents majeurs et à la fin du repas Dom proposa un divertissement classique pour la famille c’est à dire un concours de tir afin de selon ces dires de vérifié si sa fille était toujours aussi bonne tireuse. Le concours se passa relativement bien jusqu’à temps que Lestate aligna les cinq cibles en cinq tirs d’une précision démoniaque, attirant alors les regards suspicieux de Lyio et de Dom.
« Papa, il y a un détail qui me gêne : comment un pilote de cargo peut tirer aussi bien, demanda Lyiot. »
« Papi-chef tirait aussi bien pourtant c’était un ouvrier agricole, répondit Dom. »
« Mais Papi-chef ne roulait pas avec un speeder grand luxe, répliqua Lyiot. »
Alors que toute la famille était en train de prendre un traditionnel café en discutant des résultats du club sportif local, le communicateur de Lestate, d’Emera et celui de la maison se mirent à sonner. Celui de la maison affichée un message d’alerte demandant à toute les personnes de la maison de se rendre au bunker qui leur était assigné. Celui d’Emera afficha un ordre du commodore Saab, lui demandant d’assurer la protection des civils dans son secteur. Celui de Lestate afficha un buste du commodore Saab :
« Lestate, des pirates se sont infiltrés dans le secteur du bouclier où vous êtes présent. Pourriez-vous vous en occupé, je doute que vous avez tout ce qui vous faut. Saab, terminé. »
Lestate se tourna vers le reste des occupants de la pièce et il dit :
« Bon ba il y a plus qu’a exécuté. »
« Vu que tu es plus gradé que moi c’est toi qui décide, enchaîna Emera. Papa, Maman, vous rejoignez tous le bunker. »
« Babass vient avec nous il pourra prendre la navette d’assaut pendant que l’on prendra les deux chasseurs qui sont à la maison, ordonna Lestate. »
« Babass, s’exclama Emera incrédule, mais…mais…il ne sait pas piloter ! ! ! ! ! »
« Il n’y a pas de mais, je pense qu’on aurait beaucoup de chose à se dire à notre retour, dit Lestate. »
Alors qu’il sortait de la maison, deux chasseurs en aile-S et une vieille canonnière de l’ancienne République arrivèrent devant le pavillon.
« Comment tu as fais, demanda Babass. »
« Système de rappel et de localisation automatisé, répondit Lestate. »
« Emera, tu couvres ta famille et le bunker, Babass avec la canonnière tu cherches et tu t’occupes des vaisseaux lourds des pirates. »
Lestate fit décoller son chasseur et se dirigea vers une paire d’affreux qui se dirigeait vers le générateur de bouclier. Lestate tira à pleine puissance, ce qui arracha une aile d’un des chasseurs, qui alla se crashé sur son binôme. Lestate se tourna vers les autres chasseurs qui arrivés et vit Babass démolir deux navettes de classe lambda pourtant bien plus puissante.
« Dit Babass pourquoi tu ne t’occupes pas de la défense de la planète, demanda Lestate. Tu as organisé la résistance ici, normalement ça vaut un poste confortable dans le gouvernement de la planète. »
« Ca ne m’intéressait pas, c’est tout, je suis pas fait pour ça, répondit Babass alors qu’il fit explosé une navette d’assaut. »
Lestate enchaînait tonneau sur tonneau et virages serrés sur l’aile semant la mort et la destruction dans les rangs ennemis. Babass de son coté, utilisé la résistance et la puissance de feu de la canonnière modifié pour éliminé les navettes d’assaut des pirates. Alors que le chasseur d’Emera se mêlât à la danse, les attaques des pirates se renforcèrent, forçant le trio à se replier vers le sol.
« Lestate, on fait quoi là, ça commence à sentir chaud pour nos fesses, demanda Emera. »
« On appelle la cavalerie ! ! ! ! Tout le monde se replie sur le vecteur téta-3, ricana doucement Lestate. »
Emera et Babass virent le croiseur de Lestate, qui apparut dans le ciel et attaqua les pirates, ces armements lourds semant la destruction dans les rangs ennemis.
« Comment il est piloté ton jouet, demanda Emera. »
« Système informatisé du vaisseau, plus T5 aux commandes, ça te va. »
Lestate fit faire demi-tour à son chasseur alors que les forces de défenses de la planète arrivaient, mettant en déroute les forces pirates survivantes.
« Dit, maintenant qu’on a réglé ce petit problème de pirate, il va falloir s’expliquer sur nos petites vies ricana acidemment Babass. »
« Et moi qui croyait qu’on venait de faire le plus dur pour aujourd’hui, soupira Lestate. »

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mer 26 Avr - 21:31

Chapitre 17 : Sombre retour
Cycles des crises de pouvoirs : Aramidia


Lestate s’étira et regarda la piscine où Babass, Emera et Sonja étaient en train d’essayé de se couler mutuellement. Même si l’explication avait été assez laborieuse, les parents d’Emera et toute la famille avait fini par accepter le fait que Babass et Lestate étaient des personnes bien qui malgré leur passé plutôt nébuleux et agité semblait aujourd’hui aspiré à une vie plus calme. En pensant à cela, Lestate sourit : comme si j’avais l’intention de me calmé, c’est comme si on demandait à un rancor de conté fleurette à un bantha.
Un jet d’eau glacé lui atterrit entre ses omoplates et Lestate décida d’aller montré toute sa gratitude à la personne responsable du flux glacé qui lui descendait le long de son dos. Après plusieurs minutes de combat acharné Babass et Emera se retrouvèrent la tête sous l’eau avec un Lestate réjouit de sa petite manœuvre d’approche. Il fallut plusieurs autres tentatives à Emera, Sonja et Babass pour essayé d’attraper Lestate et encore de nombreuses autres pour remarquer que Lestate était un pur aramidien donc qu’il avait la capacité de respirer sous l’eau comme tout les représentants de son espèce.
Emera et Lestate décidèrent alors de laissé tout le monde et d’aller s’entraîner ensemble. Lestate décida alors qu’un entraînement lui serait du plus grand intérêt. Emera se mit à une dizaine de mètres de Lestate et arma ses blasters et se mit à tirer. Immédiatement Lestate tira ces deux lames qui répandirent un halo bleuté quand il activa le champ de force. Les tirs d’Emera l’enveloppèrent et Lestate se mit à parer les coups, les renvoyant autour de lui et vers Emera, bien que celle-ci se déplaça pour évité que Lestate ne puisse la cibler. Alors qu’Emera luttait pour ne pas se faire toucher par les ricochées des tirs que Lestate renvoyait, ce dernier parait et renvoyait les tirs comme si de rien n’était. Il se permettait même d’enchaîner des saltos et des roulades, le faisant renvoyer les tirs d’Emera alors qu’il se trouvait la tête en bas, comme s’il se trouvait dans un environnement sous gravité zéro. Emera se fit toucher plusieurs fois par des tirs de blaster, lui brûlant superficiellement la peau malgré sa combinaison de combat. Au bout d’une heure, la mère d’Emera les appela pour qu’ils viennent dîner. Alors qu’Emera se retournait et partit, Lestate vit un tremblement dans l’air proche de lui et vit la silhouette de Touki se matérialisait au milieu de nulle part.
« Plutôt pratique ton bouclier de dissimulation, dommage qu’il ne marche que quand le vaisseau est à l’arrêt, rit Touki. »
« Ouais mais tu as trois heures de retard par rapport au plan prévu, grogna Lestate, alors qu’Emera rentrait dans sa maison. »
« Pfu, tu fais chier, Lestate, j’étais avec ma copine quand tu m’as appelé, se plaignit Touki. »
« Tu préférais peut-être que je te renvois chez tes parents avec ta sœur, dit méchamment Lestate. »
Touki sembla ennuyé par la perspective de retourné chez ces parents, préféra s’excuser et retourna dans le vaisseau en grommelant. Touki avait toujours été un jeune garçon capable du meilleur comme du pire, à l’image de Lestate avait dit certain mais Lestate n’avait jamais eu les cheveux colorés et des vêtements à la mode. En pensant cela, Lestate rentra alors dans la maison et se mit à table avec le reste de la famille. Alors que le dîner était largement entamé et que Dom et Lestate étaient en pleine discussion sur le potentiel de son speeder, un grondement sourd leur fit tourner la tête vers l’extérieur. Ils firent alors une barge nubienne de type J, entièrement chromé atterrir dans le champs à coté de la maison.
Lestate sortit et vit son père descendre du vaisseau, alors que quatre chasseurs modifiés des Marteleurs se posaient à coté du vaisseau.
« Que fais-tu là, demanda Lestate. »
« Je pensais que des informations sur les nano-unités Titans t’intéresserais un petit peu mon fils, répondit Heiroé, ces cheveux gris volant dans la brise malgré sa coupe court qui les lui ramener sur les épaules. Bonjour Dom, bonjour Anit. Ne faites pas cette tête, en temps que bon père je me devais de me renseigner sur les personnes que fréquente mon unique fils. »
« Et ces infos, coupa froidement Lestate, visiblement irrité par l’apparition de son père et dont le regard perçant et la voix plus froide qu’a l’accoutumé l’intriguer. »
« Dans cette data-puce, mais je pense que tu devrais plutôt te rendre en orbite de Filve, tu pourras te rendre compte de visu de la situation. »
« Est-ce un ordre de mission urgente ou bien juste une suggestion, demanda Lestate. »
« Juste une suggestion, je ne pense pas que la situation ait dégénéré aussi vite que ça, il doit y avoir encore quelques heures avant qu’ils commencent leurs opérations. Emera, je te conseille de retourner à la base et de prévenir le reste de ton escadron, je pense que le commodore Saab aura besoin de son escadron personnel. »
« Comment savez-vous cela, dit Emera, interloqué. »
« Pour les opérations des empiristes ou la création de l’escadron Amazone ? Dans les deux cas, jeune Emera dis-toi juste que les Marteleurs savent bien des choses, envoya doucereusement Heiroé. »
« Et d’où viennent ces vaisseaux, demanda Lestate, alors qu’Heiroé faisait mine de partir. »
« D’une petite planète nommée Naboo. Mes intercepteurs viennent de ce monde, j’aime bien ces chasseurs, on dirait des œuvres d’art. Sinon ce vaisseau est un croiseur royal de ce monde sur lequel j’ai monté des canons lourds, ça m’a coûté une fortune de les faire intégrer à la structure. Sur ceux mes amis, veuillez bien accepter mes aux revoirs. »
Heiroé se retourna et monta dans son vaisseau. Au bout de quelques secondes, les moteurs du vaisseau rugir et le croiseur s’éleva dans les cieux, escorté par les 4 intercepteurs modifiés.
Lestate suivit des yeux les vaisseaux et prit son comlink.
« Touki, désactive le bouclier de dissimulation du croiseur, il faut que l’on décolle immédiatement. »
Le croiseur apparut alors dans le champ où Emera et Lestate s’étaient entraîné et Lestate courut vers lui.
« On se retrouve dans l’espace mon cœur, c’est là où est notre vie, dit-il en embrassant Emera qui n’en revenait toujours pas. »

« Tu pourrais bien nous dire pourquoi tu nous as rappelé en urgence, grogna Faab. »
« Mon père m’a averti que quelques choses va se passer assez rapidement, impliquant des unités Titans, donc je vous ai appelé car si je me rappel bien vous êtes ma flotte, non ? »
« Oui, la dessus je suis d’accord, mais ça fait 23 heures que l’on rôde dans les fins fonds du système de Filve, maugréa Faab. »
Lestate haussa les épaules et regarda au travers de la passerelle pour regarder au loin les vaisseaux de la casse de Filve qui flottait paresseusement dans le vide interstellaire, bien que parfois le trait des propulseurs d’un des croiseurs de surveillance du système. Plus près de lui se trouvait les 4 autres destroyers de sa force d’assaut. Il voyait les chasseurs des différents escadrons aller et venir entre les vaisseaux lourds quand une série d’éclairs lumineux attira son œil vers la tête de son détachement.
« Faab, je crois que j’ai trouvé à t’occuper. »
Une flotte entière de frégates, de destroyers et de croiseurs de la guerre des clones apparut, entourant des unités de classe Titan, reconnaissable par leurs tours cylindriques et sa proue en pointe de flèche. Les vaisseaux empiristes se dirigèrent vers la flotte de Lestate après un instant de flottement, montrant que les Empiristes ne s’attendaient pas à la présence des vaisseaux mercenaires.
« Rédemption, feu à volonté, que les autres destroyers se portent en formation de pointe de flèche sur les croiseurs de classe Titan, il ne faut pas qu’ils puissent se mettre à fonctionner sinon les chasseurs qu’ils produiront nous submergerons. Envoyez aussi les escadrons de chasseurs en défense, il ne faut pas que les chasseurs droide et les ARC-170 s’approchent de nos croiseurs. Allez, action ! ! ! »
« Faab, si je me rappelle bien c’est moi le commandant de cette flotte, grondant sourdement Lestate alors que Faab s’asseyez à sa console. »
« Alors quels sont tes ordres, demanda Faab aigrement. »
« Heu… Bon… Alors… OK ! ! ! ! C’est toi qui joue au général mais j’ai le droit de changé les ordres, donc j’ordonne que les escadrons alpha, chimère et lune noire vont se porter à la pointe de l’attaque et s’occuper des croiseurs de classe Titan, répondit Lestate en s’engouffrant dans le couloir qui menait au pont où été parqué son chasseur. »
2 minutes plus tard, le chasseur de Lestate glissait dans les ténèbres de l’espace. Il longea le Rédemption dont les canons ioniques lourds faisaient d’importants dégâts à la flotte Empiriste qui ne pouvait pas encore tirer car leurs canons n’ayant pas la portée nécessaire. Lestate plongea vers 2 ARC-170 qui poursuivaient l’intercepteur modifié de Squall, en tirant de manière continue. Ceux-ci se détournèrent du chasseur de Squall et se mirent à canarder Lestate sans discontinuer. Alors que les deux chasseurs se rapprochaient de l’aile-Y Lestate fit tourner la tourelle de tir et ionisa le premier de chasseur par deux coups de tirs en surcharge. Lestate activa alors son lance-missiles, et largua une torpille inactivée qui arracha le bouclier du deuxième ARC-170. Ce dernier fit un arc de cercle pour revenir sous le ventre du chasseur de Lestate. Ce dernier fit effectuer un demi-tour à son chasseur ce qui amena l’ARC-170 à croire que Lestate ne manœuvrait plus correctement. Alors que l’ARC-170 passa à coté de Lestate, un jet de flamme sortit du moteur de l’aile-Y faisant exploser le chasseur.
Il fallut quelques minutes pour que Lestate retrouve le reste des chasseurs qui étaient en train de se regrouper au-dessus du premier croiseur de classe Titan.
« Te voilà enfin, ricana Squall, tu t’étais perdu où quoi ? »
« Je te rappelle que je viens de te débarrasser de deux chasseurs, c’est plutôt gentil. Bon aller vu qu’ils ne restent plus que des droides entre nous et les croiseurs de classe Titan, on va faire un passage pour voir si se sont des vaisseaux droides. »
Lestate fit immédiatement plonger son chasseur vers le premier des croiseurs de classe Titans. Il zigzagua sous le feu des croiseurs, évitant les tirs de turbolasers qui striait l’espace de leurs couleurs écarlates. Lestate ne pensait plus, il se contentait de réagir, sentant les tirs avant qu’il ne le touche, tirant, esquivant tout en progressant vers le croiseur qu’il ciblait. Le chasseur de Lestate traversa un rideau de vautours-droides, qu’il pulvérisa de ces canons rotatifs. Il longea la superstructure du croiseur et activa ces missiles et attendit de voir apparaître sur ces boucliers la zone de faiblesse du bouclier ventrale du croiseur interstellaire. Alors qu’il était presque à portée de tir, une nuée de tri-chasseur droide attaqua Lestate avec férocité, déversant sur lui des nuages écarlates. Le bouclier modifié de l’aile-Y commença à s’effondrer quand plusieurs chasseurs droides explosèrent. Des intercepteurs modifiés apparurent alors, étrillant les chasseurs droides de leurs canons rotatifs additionnels.
« Tu nous apprends à ne jamais laisser nos ailiers seuls, et tu te fais un plaisir de faire le contraire, grogna Squall, quel pédagogue. »
« Ecoute grande gigue ferme la et transmet le code 07111986 à Fab, marmonna de mauvaise humeur Lestate. Et d’abord je fais ce que je veux, c’est moi le chef.»
« Oh non, tu me dois encore du pognons, répliqua Squall. Attention, droide à 12 heures !!! »
Lestate entendit le tapotement des touches de la console de Squall, alors qu’une nouvelle série de chasseur droide apparut sur les écrans. Les alphas armèrent leurs torpilles quand Lestate intervint.
« Négatif, on les finit à la main, il faut conserver les missiles pour les croiseurs de classe Titan, ordonna Lestate. »
Lestate fit plonger son chasseur à la rencontre des droides, ces moteurs et leurs cônes d’émissions cachant les autres chasseurs. Alors qu’il était presque à porter de tir des droides, Lestate vira, ouvrant le passage aux chasseurs des Marteleurs qui firent exploser les droides dans un déluge de feu orangé. L’aile-Y vira de nouveau de bord mais cette fois là la chance n’était pas avec Lestate car les chasseurs droides se mirent en formation en arc de cercle derrière son chasseur et se mirent à le canarder généreusement, affaiblissant considérablement les boucliers arrières qui commencèrent à s’effondrer, laissant passer les tirs. T5 trilla pour avertir que les dégâts commençaient à s’accumuler. Alors que Lestate cherchait un moyen de se sortir du piège que constituer les droides, un bip résonna dans la console et Lestate vit que les droides commençait à ralentir.
« Et voilà le travail, triompha Faab, plus de droide grâce à mon super programme. Sinon Lestate j’ai une autre nouvelle pour toi : les unités Titans servent de transport de troupe et sont asservies au « Fidèle de L’Empereur » donc si tu veux te tenir à ta réputation et à celle de l’escadron alpha, il va falloir que tu t’y colle. »
« Les alphas vous avez entendu, on va enfin commencer à faire quelque chose pendant cette bataille, fanfaronna Lestate. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mer 26 Avr - 21:31

Le chasseur de Lestate plongea en direction du croiseur que Faab lui avait indiqué alors que la flotte empiriste subissait un assaut furieux de la part des destroyers de Lestate qui avait de nouveau l’avantage grâce au programme de Faab qui empêchait les droides qu’ils soient des chasseurs ou bien des manœuvres sur les croiseurs d’agir. Les escadrons mercenaires pouvaient s’attaquer librement aux vaisseaux lourds empiristes qui maintenant se révélaient sans couverture de chasseurs, les rares ARC-170 ayant été abattu au début des combats. Lestate fit plonger son chasseur sur bâbord évitant les tirs des canons lourds ioniques du Rédemption pour s’aligner sur le hangar du croiseur. Les 10 chasseurs de l’escadron alphas rescapés des violents combats se posèrent dans le hangar à coté du chasseur de Lestate.
« Bon, Squall, Nicos, Jé et pti Gégé avec moi on va prendre la passerelle principale, les autres vous allez en direction de la passerelle auxiliaire, ordonna rapidement Lestate en vérifiant les jauges de ces armes. »
Ils s’engouffrèrent dans les couloirs qui menaient vers la passerelle qui n’était éclairé que par les éclairages d’urgence, montrant que l’attaque du Rédemption avait fait des dégâts non négligeable au croiseur. Plusieurs fois, ils leurs fallut faire de grands détours, les couloirs s’étant effondrer avant leur passage. Alors qu’ils arrivèrent en vu de la passerelle, un groupe d’une dizaine de commandos leurs barrèrent le chemin. Squall, Nicos, Jé et pti Gégé se mirent à tirer avec leurs blasters légers de pilote de chasseur, même si cela avait un effet plus psychologique que réel. Lestate par contre se mit à tirer avec ces deux blasters customisés, abattant trois des commandos avant qu’ils ne puissent se mettre à couvert. Alors que les commandos ripostaient, la situation des 5 hommes devenait intenable. Au milieu des échardes d’énergie et des débris de cloison qui volaient, Lestate réussit à abattre deux autres commandos, Squall et pti Gégé en abattirent chacun un autre alors que les commandos essayaient de les viser. Lestate se mit alors à courir dans le couloir. Tout se mit à ralentir, que se soit les tirs ou les mouvements des débris ou des hommes. Lestate alluma ces deux lames au cortiosis, renvoyant les tirs à leurs envoyeurs et tout autour de lui, créant des gerbes d’étincelles et de matière en fusion. Lorsqu’il arriva au niveau des commandos survivants les lames de Lestate se mirent à tournoyer, tranchant et découpant les membres et les corps des hommes, qui ne pouvaient pas riposter aux deux lames bleutées de Lestate. Quand Lestate émergea de la transe dans laquelle il était plongé, il se retrouva au milieu des cadavres découpés des commandos.
« Pfu, je me débrouille bien quand je veux moi, rit Lestate en regardant son œuvre. »
« Un peu trop dégoulinant et jaillissant pour moi, dit Squall. »
« Et un peu trop visible pour moi, enchaîna pti Gégé qui se mit à tirer sur le groupe de commandos qui arriver en courant dans le couloir attenant. »
« Planquez-vous, hurla Lestate, j’appelle les renforts. »
Il fallut quelques minutes de fusillade acharnée avant que les renforts prévus par Lestate arrivant, sous l’apparence de tirs d’énergie bleu et rouge qui découpèrent les commandos. Un droide destroyer et un astro-droide bleu apparurent, leurs canons blaster encore fumant.
« Pourquoi tu les as ramener, demanda pti Gégé. »
« J’ai besoin d’un droide pour pouvoir pirater la porte de la passerelle et T5 est fait pour ça, remarqua Lestate. Aller boite de conserve, met toi au boulot, dit-il en s’adressant au droide qui se dandina vers la porte blindée tout en sifflotant. »
Pendant les quelques minutes que prit l’opération d’ouverture, Lestate écouta les bruits du vaisseau, qui lui indiquait que le vaisseau subissait de lourds dégâts et apparemment pas que par les vaisseaux de Lestate. Alors qu’il essayait de déterminer l’origine des tirs qu’il entendait, T5 sifflota indiquant que la porte était maintenant ouvrable.
« Allons-y, grogna Lestate, mais faites attention car on ne sait pas ce qu’il y a derrière. »

Sur la passerelle du « Rédemption », Faab grogna en voyant des unités drones des classes Titans attaquer ces destroyers. Même si la flotte des Empiristes était diminuée suite à la paralysie des droides, les unités Titans, plus sophistiquées ne souffraient pas des effets du brouilleur du Chimère.
« Touki, où en es-tu avec les renforts, maugréa-t-il. »
L’image tridimensionnelle du jeune humain apparurent, ces traits toujours enfantin paraissant tirer par le stress et le feu du combat.
« On arrive, les croiseurs de la flotte de défense de Filve sont à portée de tirs et harcèle les unités de classe Titans. La flotte du commodore Saab, en provenance d’Adelpha est presque là, ces chasseurs sont en position d’attaque. »
L’image du jeune homme vacilla indiquant que le croiseur de Lestate subissait des tirs.
« Touki, occupe-toi donc des vaisseaux qui t’attaque, moi je vais contacter Emera, je pense que c’est elle que Saab a envoyé dans ce pétrin. »

Le chasseur d’Emera voltigea entre les tirs et les débris de vaisseau. La bataille s’était déplacée mais les séquelles qu’elle laissait dans l’espace étaient plutôt impressionnantes. Un duo de vaisseau d’aspect effilé comme d’immenses missiles se dirigèrent vers son chasseur et celui de Milou, se mettant à tirer avec les lasers dissimulés à la base de leurs empennages. Emera et Milou firent instinctivement virer leurs chasseurs pour qu’ils offrent un profil plus étroit.
« Qu’est ce que c’est que ça, demanda Milou. »
« Je croyais que vous aviez regardé les dossiers d’avant-vol, gronda la voix du commodore Saab. Ce sont des chasseurs drones de classe oméga. Faite attention ils sont plutôt rapides et efficaces surtout pour des chasseurs droides. »
Alors qu’elle disait cela, les deux droide tentèrent une manœuvre d’encerclement. Vodka et Jazz bipèrent attira l’attention de leurs propriétaires respectifs. Emera et Milou se lancèrent dans des vrilles d’apparence anarchique ce qui fit ralentir les deux chasseurs drones. Elles en profitèrent alors pour faire un impressionnant demi-tour et se mirent à canarder les droides de toutes leurs pièces de laser, détruisant les deux drones. Alors qu’elles se mettaient en position pour rejoindre le reste de l’escadron, un barrage de drone leur fit face, les obligeant à faire demi-tour.
« Emera, on fait quoi là, ils sont en train de nous canarder comme des cibles de ball-trap, demandant Milou, d’une voix paniquée. »
Emera essaya de répondre mais elle était trop absorbée par ces manœuvres d’évasions. Elle vit les indicateurs de dégâts de ses moteurs virer au rouge, ainsi que ceux de sa structure. Si elle ne trouvait rien rapidement elles finiraient par se faire descendre. C’est alors qu’une immense masse rouge apparut et fit exploser les chasseurs drones qui les poursuivaient comme s’ils étaient des jouets de carton pâte. Emera faillit presque rentrait dans le croiseur qui venait de leurs couper le passage.
« Lestate, tu es malade ou quoi, hurla alors la voix de Milou, un peu plus et on y passait ! ! ! »
« Désolée mais ce n’est ni Lestate, ni volontaire, répondit une voix aiguë et apparemment réellement désolée, mais je ne maîtrise pas encore bien ce vaisseau. Pour me faire pardonner, je vous invite au restaurant avec moi, jolie demoiselle. »
« Touki, qu’est-ce que tu fais dans l’Aramidia, demanda Emera, qui une fois de plus se désespéra de l’absence de prévisibilité de Lestate. »
« Lestate il est parti pour une mission d’abordage sur le croiseur de commandement ou bien un truc du genre. D’ailleurs Faab voulait te voir. »
Alors qu’elle s’apprêtait à lui répondre, sa console de com bipa, indiquant que Faab essayait de la joindre.
« Que veux-tu Faab, demanda-t-elle, une fois que la communication fut ouverte. »
« J’aimerai que tu fasses le ménage autour du croiseur « Fidèle de l’Empereur » pour que mes troupes d’assaut puisse donner un coup de main à Lestate, dit Faab. »
« Il en est où, questionna alors Emera. »
« La passerelle auxiliaire est prise, et Lestate s’occupe de la passerelle principale, répondit Faab. »

Lestate ordonna à T5 d’ouvrir la porte. Celle-ci coulissa, révélant une passerelle où s’agitait une foule de droide. Lestate et ces compagnons virent alors le siège de commandement se retournait vers eux, révélant Jackal, tout sourire.
« Bienvenue Lestate, nous voilà réunis pour le deuxième round, grinça froidement le clone. »
Jackal se leva alors et tira avec ces deux blasters de clones, touchant les 4 compagnons de Lestate qui s’effondrèrent. Lestate s’accroupit à leur niveau et vérifia qu’ils n’étaient pas morts.
« Pfu, toujours à veiller sur tes subordonnés, c’est pathétique, ricana Jackal. Enfin tu remarqueras que pour une fois, j’avais utilisé le réglage de paralysie.»
Lestate le vit alors sortir un blaster et abattre tout les droides de pont ainsi que les deux clones qui montait la garde.
« Voilà comment on traite les subordonnées, comme les objets qu’ils sont, dit Jackal. »
« Tu te crois supérieur ou quoi, dit Lestate d’un ton glacial. »
Il se jeta alors contre Jackal, ces deux lames au cortiosis faisant de grands moulinets en direction de la tête de Jackal. Ce dernier para tant bien que mal, alors que le croiseur tangua sous l’attaque de plusieurs vaisseaux capitaux. Alors que Jackal et Lestate tournoyaient dans un balai violent et gracieux de parades et de feintes. Même si Jackal se défendait bien, la fureur de Lestate le mettait de plus en plus sur la défensive, le forçant à reculer vers la verrière de la passerelle.
« Nous sommes égaux en arme, je ne vois pas comment tu peux me battre grogna Jackal, essoufflait par les efforts que nécessitait le combat contre Lestate. »
« Tu te bats bien, mais la victoire est souvent une question de ruse, ri Lestate. »
C’est alors qu’il saisit à travers la Force le câble électrique qu’il plaqua contre la tête de Jackal. Alors que celui-ci s’écroula, Lestate se dirigea vers la console de communication :
« Ici Lestate à l’ensemble de la flotte aramidienne, Jackal est sous mon contrôle. »

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mer 26 Avr - 21:32

Chapitre 18 : Politique, blasters et sang royal
Cycle des crises de pouvoir : Centauris


Lestate regarda le lourd croiseur de classe thêta qui manœuvrait à proximité de l’Aramidia avec toute la douceur et l’élégance d’un hutt qui se serait trouver au milieu de l’espace.
« Touki, fait gaffe au croiseur de classe thêta, on sait pas ce qu’il va faire, dit-il doucement à l’adresse du jeune humain qui s’escrimait sur les commandes du croiseur. »
Lestate se renfonça dans le siège du copilote, voyant comment son jeune second aller se débrouiller de la situation qui se dégrader au fur et à mesure que le temps passait. Le lourd transporteur qui n’avait au départ que effleuré la trajectoire du croiseur de Lestate, lui coupait maintenant complètement la voie, forçant l’antique croiseur de l’Ancienne République customisé à ralentir.
« Par tout les pti copains de O2, qu’est ce qui fout cet idiot, grogna Touki. »
« Arrête donc d’insulter les petits copains de ta sœur sinon je te renvoie avec elle faire du compilage de données pour mon père. »
Alors que Touki s’apprêtait à lui lancer une réponse cinglante, Lestate sentit comme un tiraillement autours de lui comme si le danger l’entourait. Lestate reprit alors les commandes du croiseur, le faisant virer de justesse alors que des canons lourds apparaissaient à la surface du transporteur de classe thêta. Les lasers lourds balayèrent l’espace en faisant exploser deux vaisseaux de transporteurs qui se désintégrèrent dans un fracas de métal et de marchandises diverses. Lestate fit plonger son croiseur sous le ventre du transporteur alors que Touki mettait en marche les batteries de l’Aramidia.
« Chasseurs à 3 heures, de type ARC-170, lança calmement Touki malgré la fureur des embardées que faisait le croiseur. »
Lestate fit virer son vaisseau alors que les chasseurs tirèrent une volée de missiles qui allèrent s’écraser sur le transporteur de classe thêta qui se coupa en deux, révélant alors la présence d'une frégate ionique lourde. Lestate plongea à la suite des quatre chasseurs qui se séparèrent en paire, croyant ainsi être plus difficile à atteindre. Pourtant il ne fallut que quelques minutes pour que Lestate et Touki les élimine grâce aux lasers de l’Aramidia et aux manœuvres insensé de Lestate. Alors que le dernier chasseur s’abîma dans de magnifiques flammes orangées, la frégate ionique tira de toute ces pièces d’artilleries. Lestate utilisa un malheureux vaisseau de ligne comme protection, qui fut envelopper par un nuage d’éclairs bleutés. Lestate activa alors le rayon tracteur de son croiseur et utilisa le vaisseau de ligne comme un point d'appui, raccourcissant considérable son virage autour du vaisseau de ligne et lui permettant aussi d’acquérir une vitesse non négligeable. La frégate ionique s’était mis en place de l’autre coté du vaisseau paralysé, attendant l’Aramidia pour le paralyser , mais elle ne s’attendait pas au boulet de canon qui surgit au ras du vaisseau de ligne dans un déferlement de tirs et de missiles. Lestate fit faire un demi tour impeccable à son croiseur et fonça droit vers la passerelle de la frégate.
« Tu es dingue, on va l’heurter , hurla Touki alors que la frégate s’approchait à une vitesse vertigineuse. »
« Tu sais quoi Touki, il est temps de savoir si ceux bouclier bélier est vraiment efficace. »
Touki vit alors un film rougeâtre apparaître devant le croiseur, alors que la frégate emplissait maintenant tout son champs de vision. Il ferma les yeux, sûre de mourir et entendit un fracas de métal, alors qu’il était secoué comme si un rancor l’avait attrapé par les semelles de ces nouvelles chaussures. Lorsqu’il rouvrit les yeux il vit l’espace, n’en croyant pas ces yeux. Il consulta alors l’écran des senseurs et fit que la frégate était derrière eux, avec un trou béant à la place de la passerelle :
« Ce… n’est… pas possible, je rêve Lestate ! ! ! ! »
« Non affirma calmement ce dernier en faisant virer son croiseur vers la frégate mortellement endommagé. »
C’est alors qu’un secousse violente fit vibrer l’Aramidia et Touki et Lestate vit alors deux des sept moteurs du croiseurs filaient comme des missiles vers la frégate.
« Merde on c’est fait toucher par des débris, grogna Lestate. »
Alors que les deux moteurs filaient vers la frégate aux couleurs des Empiristes, Lestate vit les chasseurs centauris qui étaient arrivés en renfort s’éloigner à toute vitesse de la frégate. Lorsque les deux moteurs percutèrent la frégate, deux mini-novas se formèrent, engloutissant le vaisseau dans une vague d’énergie pure. Le système de communication de l’Aramidia crachota alors :
« Ici contrôle Centauris à Aramidia, désactivez vos armes et les chasseurs de l’escadron tueur de dragons vous escortera jusqu’à votre aire d’atterrissage. »
Lestate se retourna alors vers Touki et dit avec un grand sourire :
« Je crois que notre entré est plutôt classe . »

Amato Anubismose monta vers le sommet de la tour d’atterrissage de la tour de sa famille sur le palais centauris. Il regarda vers le ciel, cherchant dans les cieux le croiseur de Lestate. Il avait entendu parler de problèmes en orbites et il aurait parié des crédits contre des biscuits que Lestate y était impliqué. Alors qu’il s’apprêtait à injurier copieusement Lestate et toute son ascendance, il entendit la porte de l’aire s’ouvrir. Il se retourna immédiatement, le blaster aux poings pour découvrir un immense centauris qui le fixait froidement.
« Saviez-vous, Seigneur Anubismose que d’après nos règles vous ne devriez pas porter d’arme sur vous dans l’enceinte du palais, dit froidement Cyrilhorustha’ar. On pourrait prendre cela pour une tentative d’insurrection, ce qui serait des plus dommageable pour vous, Seigneur Anubismose. »
« Vous feriez mieux de respecter ces lois avant de faire des reproches aux autres, répondit d’une voix glaciale Amato en fixant l’imposante épée que portait Cyrilhorustha’ar. De plus, c’est-il pas votre famille qui prit le pouvoir par l’insurrection il y a de cela de nombreux siècles. Enfin, vous êtes dans la tour des Anubismoses, et je doute que vous y soyez invité. »
« Je n’ai que faire de vos invitations, espèces de traître à l’Empire et je vais ou bon me semble, je suis un des seigneurs de cette empire qui vous protège. »
« Bon nombre d’entre nous se passerais bien de cette protection, répliqua aigrement Amato . »
Alors que les deux Centauris portaient leurs mains à leurs armes, le croiseur de Lestate apparut en grondant dans le ciel, entouré par quatre chasseurs et se posa sans autre forme de procès entre les vaisseaux de la famille Anubismose. Alors que la rampe se déployait les deux centauris rangèrent prestement leurs armes alors que des gardes royaux et le Pharaon centauris apparurent.

Lestate descendit la rampe de son croiseur, tout en inspectant les dégâts causés par le combat à son vaisseau quand il vit que toute la cour centauris était présente sur l’aire d’atterrissage. Il descendit alors la rampe, Touki sur ces talons et s’agenouilla devant Pharaon, tout en flanquant un coup de coude à son second pour qu’il fasse de même.
« Ne soyez pas si rude avec votre jeune second, Lestate Tha’ar, fils d’Heiroé Tha’ar. Je doute que ce jeune homme connaisse le protocole de la cour, et je ne lui en tiendrais pas rigueur pour cette fois ,dit Pharaon de sa voix étonnamment douce pour une créature qui devait mesurer dans les deux mètres cinquante et peser dans les deux cents kilos. »
« Vous êtes trop bon avec lui, grinça Lestate et je vous pris d’accepter ces excuses. »
« C’est nous qui vous devons des excuses pour cette attaque, répondit Pharaon. Veuillez croire que nous ferons tout pour en élucider les circonstances. Sur ces paroles, je vous souhaite une bonne journée. »
« Ne vous donnez pas ce mal, répondit Lestate. Cela m’a distrait lors de l’ennuyeuse approche de la planète. »
« Le célèbre esprit combatif de Lestate, pouffa le Pharaon d’une façon peu altière. Mais je ne laisserais pas des terroristes s’en prendre à mes invités. Sur ce, je vous réitère me salutations. »
La cour centauris fit alors demi-tour, suivant Pharaon comme une ombre, et laissa Lestate et Touki avec Amato.
« Dit tu n’étais pas en conversation avec Cyrilhorus quand je suis arrivé, demanda Lestate. »
« Ne m’en parle pas s’il te plaît, j’aurais préféré affronter Palpatine en personne ou bien ton père. »
« C’est si tendu que ça en ce moment, demanda Touki. »
« Encore plus que ça, mais tu le verras lors de la séance du Conseil. »
Touki fit une moue assez évocatrice sur ce qu’il pensait de la rencontre futur avec toute la fine fleur de la noblesse centauris et de ces dévoués bureaucrates.
« Sinon je dois te signaler que Tha’ar t’as demandé pour son entraînement demain, lança Amato alors qu’ils quittaient la plate-forme d’atterrissage. »
Lestate habitué à l’extrême froideur entre les descendants des deux familles nobles de Centauris les plus ouvertement en guerre, fut tout de fois étonné par la haine qui suintait des ces paroles.
« Essaye au moins de faire semblant de l’apprécier, il y a de jeunes esprits parmi nous, ricana Lestate en désignant Touki. »
« Si par jeune esprit tu entends un esprit pur et innocent, je ne pense pas que cela concerne le gosse et encore moins toi, répliqua Amato, riant à gorge déployé. A son âge Touki connaît bien plus de vice que nous deux réuni à notre âge ! ! »
Ils leur fallut encore une bonne dizaine de minutes pour atteindre leurs chambres et encore une dizaines d’autres pour atteindre la salle du conseil. Lorsqu’ils rentrèrent dans la dite salle, Lestate remarqua sobrement :
« Ca n’as pas beaucoup changé depuis la dernière fois. »
« T’es déjà venue ici, demanda Touki, je croyais que c’était la première fois que tu assistais à un conseil. »
« Je suis venus ici le lendemain de la bataille d’Aramidia lorsque les vainqueurs décidèrent de la suite des opérations et aussi le sort des vaisseaux capturés. »
Alors que Lestate finissait sa phrase, Pharaon entra dans la salle, provoquant l’agenouillement de toute l’assemblée. Lorsqu’il fut assis, tous se placèrent de part et d’autre de la longue table de bois, plusieurs fois centenaires, et s’assirent aux places que le protocole leur avait assigné. Lestate se pencha alors vers Amato et lui demanda :
« Au fait pourquoi tu m’as demandé de venir aujourd’hui ? »
« La demande ne vient pas de moi mais de Pharaon lui-même et je n’en sais pas plus que toi. »
La séance se déroula encore plus lentement qu’un après midi passer avec la chère famille de son père et quand arriva la fin de la séance, Lestate sentit une certaine agitation parcourir l’assemblée, même jusqu'à Cyrilhorus qui s’était jusqu'à maintenant tenu en retrait de tout les débats. Pharaon se leva alors et dit :
« Comme vous l’avez remarqué j’ai aujourd’hui invité deux membres éminent de la société des aramidiens. »
Lestate vit alors le commandant Karsch sortir d’une zone d’ombre à l’autre bout de la table. Celui-ci lui adressa un salut d’un bref mouvement de tête auquel Lestate répondit en se levant.
« Je vous ait convié afin que vous soyez témoins du choix de mon successeur qui aura lieu demain. »
La salle s’embrassa de dizaine de discussions simultanées et Lestate regarda alors fixement Pharaon.
« Pouvons-nous faire quelques choses pour vous Lestate, demanda alors Pharaon. »
« J’aimerais savoir en quoi votre petite sauterie me concerne, j’ai bien d’autres choses à faire. »
« Pragmatique et direct, tout comme votre père. Disons que nous souhaiterions qu’un homme de confiance de votre père se trouve au moment de l’annonce, question de sécurité. »
Tout les Centauris se retournèrent alors vers Lestate, le jaugeant de manière très visible. Lestate lança un regard de défi à tous, et ils finirent par baisser les yeux, face à la froideur du regard du jeune aramidien.
« En espérant que je sois à la hauteur de vos espérance. »
Lestate se retourna alors et sortit de la salle Touki sur les talons.
« J’aime pas ça Lestate, se plaignit Touki, je sens que cette histoire va mal tourner. »
« Moi aussi dit doucement Lestate, j’ai la sensation que tout cela va être intéressant. »
« Une de tes manies de jedis tout neuf , demanda Touki. »
« Tais toi, je ne préfère pas que les Centauris découvre ce genre de détails. »
« Pharaon est au courant, déclara Amato qui s’était jusqu’alors tenue hors de la conversation. En tout cas c’est ce que je pense, l’ancien ne t’aurais pas fait venir pour rien. »
« D’ailleurs je ne vois pas pourquoi votre Pharaon veux de moi, jusqu'à preuve du contraire je suis pas très doué pour démasquer les traîtres et les assassins. »
Alors qu’Amato et Touki s’apprêtaient à répliquer, Lestate fit volte face et dit :
« Je vais rejoindre Cyrilhorus pour m’entraîner. On se retrouve dans la tour des Anubismoses. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mer 26 Avr - 21:32

Il fallut à Lestate une dizaines de minutes pour trouver la salle d’entraînement ou Cyrilhorus se trouvait. Lorsque Lestate arriva, Cyrilhorus était en train d’affronter une série de droides de combat avec son immense hallebarde à deux têtes. Alors que Lestate se changer, se débarrassant de son ample manteau de cuir blanc, il vit Cyrilhorus se débarrasser de deux droides de combat d’un grand moulinet de son arme et en désactiver un autre d’un grand coup de poing.
« Joli, je vois que tu as toujours ton style fin et gracieux, ricana Lestate. »
« Au lieu de te moquer, vient donc te mesurer à un vrai guerrier, répliqua froidement Cyrilhorus. »
Le massif centauris plongea sur Lestate avec une rapidité foudroyante en faisant de grands cercles avec sa double hallebarde. Lestate entendit le grésillement du champs de force capable de parer même un sabre-laser quand il plongea pour esquiver l’attaque. Il dut parer en catimini la seconde attaque de Cyrilhorustha’ar alors que ce dernier abattit avec force son arme sur le dos de Lestate.
Pfui, ça fait longtemps que je n’ai pas eu à affronter un tel adversaire.
Malgré plusieurs attaques en force, Lestate n’arrivait pas à trouver la faille dans la défense du centauris qui le dominait en puissance et en résistance. Lestate fit fouetter ces deux lames vers la gorge du centauris qui le para d’un geste nonchalant tout en lançant un balayage vers les jambes de Lestate. Lestate bascula sur le dos, attendant l’attaque de Cyrilhorus. Alors que Lestate entendit le sifflement de la double hallebarde, il roula au dernier moment sur le coté, laissant la lame s’enfonçait dans le sol. Alors que Lestate se relevait, Cyrilhorus lui envoya un magistrale coup de pied . Lestate se laissa coulé et absorba le choc. D’une impulsion furieuse il en renvoya toute l’énergie vers le centauris qui vola littéralement dans la pièce.
« Alors donc, c’était vrai, tu as des pouvoirs de jedi, grogna Cyrilhorus, d’un ton goguenard. »
« Comme tu le vois, je suis capable d’être surprenant parfois. Et d’abord comment le sais-tu ?»
« Maître Bulq, dit simplement Cyrilhorus en montrant à Lestate un holodisque portant la marque de l’ancien chevalier jedi. »
« Tu aurais pu m’avertir, grimaça Lestate. »
« Sora m’avait dit de te le donner que si tu utilisais la Force, lâcha Cyrilhorus. »
Lestate activa alors l’holodisque qui révéla un hologramme de Sora Bulq :
« Lestate, j’ai appris par ton père que tes talents se sont éveillé il y a peu de temps. Je voudrais juste que tu te rappelles ce que je t’ai enseigné sur la colère, le haine et ce genre de choses. Si tu en ressent le besoin vient me voir sur Abeir-thoril, mais je pressens que tu ne le pourras pas tout de suite. Salue tout ceux que j’ai connu et qui sont encore en vie. Bulq, terminé. »
Un jeu de coordonné apparu, se matérialisant dans le vide pendant quelques instants, puis disparue, laissant Lestate dans l’expectatif.
« Tu vas faire quoi, questionna Cyrilhorus. »
Lestate s’apprêta à répondre quand son comlink vibra, lui demandant de répondre à un appel. Lestate le sortit de son manteau quand Cyrilhorus s’esclaffa :
« T’as encore ce vieux comlink pourri, il a au moins 10 ans ! ! ! »
« Ferme-là car il marche toujours et en plus c’est mon père qui essaye de me joindre, envoya froidement Lestate. »
L’image grandeur nature d’Heiroé apparut dans la salle d’entraînement, révélant derrière lui le pont d’un destroyer en effervescence.
« Salut Lestate, comment vas-tu ? »
« Toujours sympa d’être ignorer, grogna Cyrilhorus, visiblement froissé. »
« Ce n’est pas parce que je m’agenouille pas devant toi que tu dois te vexer, persifla Heiroé. J’en suis désolée pour toi mais je ne suis pas un de ces lèche-bottes qui constitue la cour centauris. Bon sinon mon fils, j’ai une info pour toi.»
« Qu’est-ce que tu as encore fait comme conneries, grimaça alors Lestate. »
« Comme si j’étais comme toi ! ! Si tu veux je peux te rappeler l’histoire avec le Conscience et le Prescience, tu sais dans le nuage de gaz d’Arator. »
« Pas de ma faute si tu avais sous-estimé les forces ennemis d’un facteur disons ……… vingt. »
« Bon vous allez la craché votre info, grogna Cyrilhorus d’un ton grincheux. »
« Pour un des prétendants au trône de l’empire centauris, je te trouve pas très diplomate, Cyrilhorus. Il n’empêche que tu n’as pas tort. Donc mes agents on découvert que certains personnes de la famille royale ont décidé de semer la zizanie lors de votre petite cérémonie. Ce serait bête que Pharaon décède avant qu’il ne dise qui est son héritier. Sur ceux Tha’ar terminé.»
Lestate et Cyrilhorus fixèrent alors l’emplacement vide avec un air stupide.
« Bon on fait quoi maintenant, demanda le centauris. On est pas très avancé. »
« Toi, tu vas gentiment à votre petite sauterie pendant qu’Amato, Touki et moi on va vérifié s’il n’y a rien de suspect dans le secteur, siffla Lestate. »
« Y devrait rien y avoir mis à part la gueule de traître à l’autre, grimaça Cyrilhorus. Sinon si vous voulez fouiller les km2 de ce palais, amuse-toi bien. »
Cyrilhorus et Lestate sortirent de la salle d’entraînement et regagnèrent leurs suites respectives. Lestate avait quitté Cyrilhorus depuis quelques minutes, quand soudain un détail le choqua. Il activa alors son comlink.
« Touki, Amato rejoignez moi au niveau 48 de la tour 13. Prenez du matériel, ça pourrait servir. »
Alors qu’il se mit déambuler dans le couloir, Touki et Amato arrivèrent.
« Qu’est ce que tu cherches, demanda abruptement Amato. La cérémonie va bientôt commencer. »
Lestate se mit alors à raconter ce que lui avait dit son père.
« Pfu, arrête de nous faire marcher, s’exclama Touki. Cette baraque est tellement surveiller que même pas une mouche ne peut entrer sans montrer patte blanche.
« Alors c’est quoi ça, grogna Lestate en ouvrant une niche où trois gardes centauris assommés étaient entassé. »
Amato se pencha sur les corps et après les avoir inspecté pendant quelques minutes il se releva :
« C’est bon ils sont vivant, mais par contre j’ai trouvé ça. »
Amato montra alors un collier, symbolisant une tête de lion avec en dessous une croix. Lestate lui prit alors le collier et lut les inscriptions derrière le collier : Azazel, légion 66. Lestate prit alors soin de dissimuler son collier.
« Dit Touki, tu sais ou à lieu la cérémonie, demanda rapidement Lestate. »
« Oui, j’ai étais y faire un tour. Pourquoi ? »
« D’après toi ou pourrait se mettre un sniper de ton niveau pour pouvoir toucher le podium et évacuer rapidement. »
Le jeune humain réfléchit quelques instants en se grattant une barbe qui n’avait pas encore eu le temps de pousser.
« Si il est aussi bon que moi, commença-t-il sans une once d’humilité, je ne vois que la tours est où se trouve les Anubismoses.»
« Et comme de par hasard c’est ici, grimaça Amato en se dirigeant vers une fenêtre. »
Les trois enjambèrent le rebord de la fenêtre et se dirigèrent vers la zone que Touki avait indiquer. Ils leur fallut une dizaine de minutes pour atteindre le rebord de la tour, le jardin où devait se dérouler la cérémonie en contrebas. Lestate vit alors le jardin qui se remplissait de dignitaires dont la haute stature de Cyrilhorus.
« Bon ba il est pas là, ricana Touki. Je crois Lestate que tu t’es trompé, il n’y a personne qui soit aussi bon que moi. »
« Je n’ai jamais dit qu’il était aussi bon que toi, mon cher Touki. Je pense humblement qu’il t’es supérieur donc grimpons encore d’un étage. »
Lestate vit Touki et Amato armé les grappins fluides qu’ils avaient pris. Avant qu’il n’active aussi le sien, il se concentra dans la Force en se focalisant sur Cyrilhorus.

Cyrilhorus regarda la foule de dignitaires qui s’amassaient dans le jardin. Il chercha du regard Touki et Lestate mais il ne les vit pas dans la foule.
Qu’est ce qui foute, la cérémonie va bientôt commencer.
Pharaon arriva alors et monta vers le podium. Il s’arrêta à la hauteur de Cyrilhorus et lui demanda :
« Savez-vous où se trouve Lestate ? »
« Non, mais je ne pense pas qu’il manque ça. »
Pharaon se retourna alors et commença son discours. Cyrilhorus remarqua alors que son cousin, Rathor, qui était comme lui un des successeurs possibles de Pharaon s’était décalé du podium où se tenait Pharaon. Il chercha alors encore une fois Lestate et Touki dans la foule, de nouveau en vain.

Lestate activa alors son grappin, et monta alors sur le rebord du toit. Il vit alors une silhouette allongée à une dizaine de mètre. Touki et Amato voulurent le rejoindre mais l’homme au fusil se releva.
« Azazel, rend toi. »
« Laisse tomber Lestate, tu ne pourra pas m’avoir comme ça dit alors l’homme qui était enveloppe dans un long manteau de cuir dont la capuche ne laissais paraître que les yeux. »
Amato tira alors avec son blaster et loupa Azazel qui tira alors en direction du jardin avec son fusil de sniper. Lestate se jeta alors sur le sol alors qu’Amato et Azazel se mirent à déverser des torrents de lumière.

Alors que Pharaon entamait une nouvelle partie de son discours, Cyrilhorus regarda Rathor. Celui-ci semblait étonnamment stressé et regardait vers les toits environnent. Alors qu’il dirigea son regard vers les toits, il arriva alors quelque chose d’étrange. Il se vit alors sur le toit et vit un sniper tirer vers le bas. Cyrilhorus se releva alors et mit à terre Pharaon alors qu’un détonation retentit. Il vit alors Rathor se relevait, un blaster à la main, mais un tir provenant du toit le toucha en pleine poitrine, le faisant voler sur plusieurs mètres.
« Comment as-tu su, demanda Pharaon. »

Lestate vit Amato et Touki se faire paralyser par Azazel. Lestate se releva alors et sortit ces deux lames et se dirigea vers Azazel. Celui-ci jeta un regard vers le jardin et dit :
« Mon travail est terminé ici, Lestate. Même si je n’ai pas fais comme prévu, le résultat est satisfaisant. »
Lestate était presque à porté quand l’aileron d’une navette le toucha et le plongea dans les ténèbres. Alors qu’il luttait pour ne pas perdre conscience il vit Azazel se penchait vers lui, et il entendit une voix lointaine lui dire :
« Au fait merci d’avoir récupéré mon collier, un de ces stupides gardes me l’avait arracher quand je les ai assommé. »

Cyrilhorus se releva et ordonna aux gardes d’aller aidé Lestate sur le toit. Pharaon demanda alors :
« Comment à tu fais cela, Cyrilhorus. »
« J’ai eu une intuition, comme si j’étais sur le toit. »
« Tout comme feu ta mère, tu perçois donc la Force, dit tristement Pharaon comme à chaque fois qu’il parler de sa sœur. Mon choix était donc le bon, comme me l’a montré la traîtrise de Rathor, puisse son âme mille fois être damner. »
Pharaon se retourna alors vers la foule agité qui s’étendait au pied du podium et d’une voix forte il déclara :
« En ce jour et devant cette auguste assemblé je désigne comme mon successeur mon neveu Cyrilhorustha’ar qui prendra mon règne à ma mort ou à ma déchéance. »

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LIVRE DES ORIGINES (Tome 02) LES CHRONIQUES DE FEU de John Stephens
» LES CHRONIQUES DES GARDELLA (Tome 1) CHASSEURS DE VAMPIRES de Colleen Gleason
» [Meloy, Colin] Les chroniques de Wildwood - Livre I
» Chroniques de Titan / 1 - L'Ascension des Ténèbres
» Les Chroniques de Spiderwick • T1 Le Livre Magique • Tony Diterlizzi & Holly Black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manuscrits : l'Univers Fan-Fictions :: Films ou Séries :: Star Wars-
Sauter vers: