AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mer 26 Avr - 21:33

Chapitre 19 : Jugement
Cycles des crises des pouvoirs : Centauris :


Amato regarda sur les senseurs de sa base, en espérant voir les traces du vaisseau qu’il attendait. Ces hommes autours de lui semblait étonner de son agitation car ce genre d’attitude n’était pas du tout le genre de leur chef. Alors que le centauris releva la tête vers la proue du cuirassé qui constituait une partie de sa base, il vit des éclairs s’élever d’une des batteries et manquer largement sa cible figurée par un drone qui esquiva le tir en plongeant sous le ventre du cuirassé et ressortit de l’autre coté de la superstructure de la base et se dirigea tout droit vers la passerelle où se trouvait Amato. Celui-ci regarda plutôt inquiet le drone esquivait tout les tirs défensifs du secteur et tirer un missile sur la passerelle. Tout les hommes de passerelles plongèrent sous leurs postes de contrôle quand le missile se désintégra et projeta un nuage de peinture rouge qui heurta la vitre dans un splash sonore. Amato cilla pendant un instant puis se retourna vers l’officier chargé des batteries défensives.
« Quel est sa programmation pour que ce drone puisse duper nos système de défense sans ce prendre un tir ? »
L’officier tapota quelques lignes de commandes et fronça les sourcils quand il lut la réponse. Devant son silence, Amato se dirigea vers la console et sourit quand il vit l’image tridimensionnelle de Lestate lui sourire en lui faisant un geste déplacé.
« Evidement il ne pouvait s’agir que de lui, souri Amato tout en se retournant vers les deux personnes qui venaient d’arriver sur le pont. Alors Heiroé comment allez-vous ? »
« Bien, Amato. Alors avez vous des nouvelles de mon fils ? »
« Non, mais selon les dires de la charmante personne qui vous accompagne il ne devrait pas tarder n’est-ce pas, demanda le centauris en se tournant vers la personne qui se tenait à coté d’Heiroé. »
« Son croiseur est en bon état et il est partit d’Adelpha il y 15 heures pour aller chercher son copilote sur la station de ravitaillement d’Aramidia où se trouvait les membres des Ganjas. »
« Je vois que vous êtes bien renseigner, tiqua Amato. »
« C’est mon job, répliqua l’inconnu froidement. »
« Bien, bien. Bon Amato avertissez nous quand Lestate arrive et venez l’accueillir avec nous, coupa Heiroé. J’espère juste qu’il n’est pas au courant de nos petites affaires, dans votre intérêt à tout les deux. »
Heiroé et l’inconnu se retournèrent alors et sortirent de la passerelle, leurs longs manteaux de cuir noire balayant le sol. Amato fronça les sourcils et lança alors autant pour lui même que pour ces subordonnées :
« Je ne sais pas ce qu’Heiroé prépare mais je n’aime pas ça du tout, non vraiment pas du tout. »

Alors que Lestate relisait pour la centième fois son exemplaire du « Seigneur des bagues », une célèbre fiction prenant pour cadre une Abeir-thoril quelque peu modifié, il entendit la voix de Touki dans le système de com interne du vaisseau.
« Arrivée dans l’espace réelle du système de Ketara dans cinq minutes, tu me rejoins pour superviser les manœuvres de sortie ou bien ? »
Lestate se leva et activa un des interphones :
« Commence les procédures mais c’est moi qui prendra les commandes à notre retour dans l’espace réel. »
Lestate entendit Touki ronchonner quand il coupa la communication et se dirigea vers l’ascenseur menant à la passerelle. Il lui fallut que trois minutes pour traverser le pont du croiseur et monter sur la passerelle grâce au puit à gravité libre. Lorsqu’il entra dans le cockpit de son vaisseau, il vit Touki changer de siège et se glisser dans le siège du copilote. Lestate regarda pendant quelques instants les lueurs dansantes de l’hyperespace. Il vit un des voyants se mettre à clignoter indiquant une sortie imminente de l’hyperespace. Le croiseur sortit d’hyperespace ces boucliers et ces armes activées prêt à réagir au quart de seconde.
« Wahou, il y’a du monde pour un petit système de seconde zone, commenta Touki. Regarde-moi tout ces vaisseaux en orbite, à peine un sur dix doit avoir sa véritable identité. »
« Touki, je sais que parfois ta culture se limite à la chasse à la galinette mais là, dire que Ketara est une planète de seconde zone, c’est quand même abusé ! »
« Qu’est ce quelle à ma culture, demanda le copilote. »
« Pour ta petite culture générale, mon pti Touki, Ketara est le bastion des contrebandiers de tout l’empire centauris depuis la nuit des temps. C’est d’ailleurs pourquoi les Anubismoses sont si peu apprécier par les autres familles royale car ils sont toujours au courant de tout. Et ces derniers temps, ils aimerait plutôt se faire la malle de l’empire ce qui rend furieux les Horus. »
« Tu m’étonnes, et comment ils font pour éviter que les Horus ne viennent fermer boutique, s’étonna Touki. »
« Les dirigeants ont toujours besoin d’info, ce qu’ont les Anubismoses et puis si cela ne suffit pas, ils ont leurs flottes. »
Lestate indiqua alors la flotte qui orbitait autour d’une impressionnante base spatiale qui semblait être constituée de deux vaisseaux qui avaient été assemblés.
« Qu’est… »
« Voici le « Bijou d’Amato », dit Lestate. C’est un destroyer expérimental centauris et un cuirassé aramidien qui sont tenus par un morceau de station spatial. La capture du destroyer expérimental est le plus beau coup d’Amato, ainsi que ça plus grosse provocation envers les Horus. »
« Pourquoi, ce genre de vaisseau ne devait pas être inconnu des familles royales, demanda le jeune homme. »
« Le problème c’est que c’était un projet secret de la famille royale et qu’ils étaient construis dans la base la plus secrète des Horus. Amato a réussi à l’infiltrer cette base et à détruire tout les vaisseaux en construction au nez et à la barbe de notre cher Cyrilhorus. »
« Ce qui explique pourquoi ils se détestent cordialement. »
« Pas tant que ça, ils sont rivaux mais ils se respectent comme deux adversaires de même force même si ils ne l’avoueront jamais. »
Touki s’apprêta à répondre quand le système com du vaisseau s’activa. Lestate parla quelques minutes avec le contrôle et dirigea vers la base spatiale en se faufilant au milieu de la flotte.
« C’est bizarre, il y a plus de vaisseaux que d’habitude, commenta Lestate en faisant défiler sur son écran les différents croiseurs de combats. »
« Pourquoi, moi je trouve qu’il y en a déjà beaucoup plus que pour un système normal, répondit Touki. »
« Arrête donc de te poser des questions, d’une t’es pas assez doté pour ça et de deux c’est toi qui t’occupe de l’amarrage du croiseur au « Bijou d’Amato ». »
Touki se glissa alors dans le siège du pilote, ignorant sciemment la pique de Lestate. Alors que ce dernier s’apprêtait à sortir du cockpit, il se retourna et dit :
« Et fait gaffe, je ne veux pas la moindre rayure. »

10 minutes plus tard, Touki particulièrement maussade descendit par la passerelle de l’Aramidia et regarda les longues éraflures qu’il venait de faire. Il regarda Lestate, le visage hilare, descendre du croiseur.
« Qu’est-ce qu’il y’a de si drôle, grogna Touki. »
« Ta tête, pourquoi ? »
« Si ça t’amuse mais t’aurais pus me dire que le passage n’était pas assez large. »
« C’était si drôle, pourtant, ça valait bien quelques éraflures sur l’Aramidia. »
La double porte du hangar s’ouvrit sur Amato escorté par plusieurs gardes.
« C’est pas trop tôt, grogna le centauris. »
« Oh, c’est bon, pas la peine de me les casser, il n’y a pas mort d’homme répondit Lestate. Hé, dit pourquoi tu tires cette tête.»
« Tu verras quand on sera sur la passerelle, répliqua froidement Amato, visiblement mal à l’aise. »
Lestate sur ces gardes suivit alors l’escorte qui les mena jusqu'à la passerelle. Lestate remarqua que les gardes, comme Amato ne semblait pas être très à l’aise.
« Bon, nous y voilà. Une chose Lestate, je n’étais pas au courant. »
Lestate regarda alors le centauris et actionna l’ouverture de la double porte blindé de la passerelle. Alors que la porte coulissa, Lestate porta instinctivement sur les crosses de ces triples blasters lourds, enlevant la sécurité et poussant la charge au maximum. Ce préparer au pire lui avait souvent sauvé la mise. La porte s’ouvrit sur un fauteuil de commandement, tourner vers les étoiles. Une silhouette se tenait à ces cotés, regardant aussi le vide spatial. Lestate s’avança doucement et vit alors le fauteuil se tourner vers lui.
« Alors mon fils, c’est comme ça que l’on accueille son père et sa petit amie. »
Heiroé finit de faire tourner le fauteuil de commandement du destroyer qui semblait beaucoup trop grand pour lui alors qu’Emera enlevait la grande cape qui l’entourait, la soustrayant à la vu de tous.
« Que faites vous là tous les deux, grogna Lestate. »
« Ta chère amie est chargé officiellement par le commodore Saab d’infiltrer les Marteleurs et officieusement de nous servir d’agent de liaison, donc elle se retrouve à mon service.. »
« … Fais gaffe à ce que tu fais mon vieux père. »
« Et moi je ravitaillais mon cher vaisseau dans le secteur, continua Heiroé comme si Lestate ne l’avais pas interrompu. »
« Et pourquoi cette petite réception, questionna Touki qui commençait à s’agiter dans le dos de Lestate. »
« Merci de me faire revenir au sujet le plus important jeune Touki. Dernièrement mon cher fils, j’ai appris que tu utilisais de nouvelles capacités propre à certains des plus légendaires personnages de cette galaxie. »
« Comment sais-tu cela, grinça Lestate en fusillant du regard Emera. »
« Rien de par ta chère amie, répondit Heiroé, mais certaines images de la vidéosurveillance du Sénat sont très……..éloquente. Alors mon fils quand te serais-tu décidé à m’en parler. »
« Quand j’y aurais penser, répondit aigrement Lestate. »
« Vu que tu ne penses pas souvent, on n’y ait pas arrivé. Ecoute Lestate, ce genre de chose n’aurais pas dû se produire, Sora Bulq et Ara y on veillé quand ils t’ont reconstruit. »
Brusquement Heiroé s’interrompit comme frappée par une révélation et il se mit à s’agiter. Il se retourna vers Lestate et lui demanda alors :
« Depuis quand ressens-tu la Force ? »
« Depuis quelques temps avant l’apparition des Empiristes, répondit Lestate. »
« Mais bien sur, tout s’explique ! ! ! Amato, prépare ma navette et contacte mon destroyer, on lève le camp dans deux heures. »
« Et le reste de ta flotte, demanda Amato. On en fait quoi. »
« Elle reste ici sous tes ordres, y compris vous et les Amazones, répondit rapidement Heiroé en s’adressant à Emera. »
Alors que cette dernière s’apprêtait à répondre, Heiroé se leva et s’engouffra dans le couloir menant aux hangars.
« Et moi qu’est ce que je fais maintenant, grogna Emera. »
« Bon vu que tu es sous les ordres de mon père, tu es sous les miens donc, je décide que toi et ton escadron aller patrouiller dans le secteur, on ne sais jamais ce qui peut se passer, ordonna alors Lestate. Et pas de discussion. »
Emera tourna alors les talons, visiblement peu ravi, mais ne discutant pas les ordres vu que Lestate dans la chaîne de commandement chez les Marteleurs était son supérieur hiérarchique.
« Magnifique ces soldats bien dressé, ricana Amato. Ou bien est-ce une autre forme de dressage. »
« Ferme là, abruti, et si on allait aux cavernes de Maedros comme prévue. »
« C’est quoi les cavernes de Maedros, demanda alors Touki. »
« Il est si ignorant que ça, s’étonna Amato. »
« C’est un fils de bonne famille, ricana Lestate, devant la mine déconfite de Touki. Bon, une fois de plus pour ta culture générale, les cavernes de Maedros sont un immense complexe souterrain construit par des générations de contrebandiers. »
Les trois se dirigèrent alors vers l’hangar où était parqué l’Aramidia. Lestate décrocha rapidement sont croiseur de la base anubismose et plongea dans l’atmosphère de la planète, virevoltant entre les voix de circulation encombré et les massifs vaisseaux de transport, légaux ou non.
« Lestate à caverne de Maedros, demande permission d’accoster au dock 3-28-04-86. »
« Ici contrôle Maedros, autorisation accordé. Bienvenue au bazar des contrebandiers Seigneur Tha’ar. Nous vous souhaitons un bonne journée et nous vous rappelons que seul les crédits centauris, aramidiens ou républicains sont acceptés. Contrôle Maedros terminé .»
Lestate dirigea alors son croiseur vers l’aire assigné et fit alors atterrir son croiseur.
« Aller les enfants, en route. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mer 26 Avr - 21:34

A bord du super-destroyer Seth, un jeune lieutenant arriva sur la passerelle et après un salut impeccable dit :
« Seigneur Tha’ar, Anubismose est arrivé dans la base des contrebandier .»
« Bien, bien, s’exclama Cyrilhorus visiblement ravi. Avertissez le reste de la flotte, qu’elle s’apprête à se mettre en position de blocus autour de Ketara. Moi, je vais à bord du Vulcain pour superviser la capture la capture d’Amato Anubismose. »
« Seigneur Tha’ar six nouveaux vaisseaux sortent de l’hyperespace. Identification positive : Le Rédemption, le Manticore , l’Hydre, le Rose Noire, le Sombre Dame et l’Ange Déchu . »
« Hum, intéressant tout cela si on ajoute la flottille des Anubismose, et la flotte des Marteleurs et des autres contrebandiers, cela risque d’être intéressant, souria alors Cyrilhorus. J’adore m’attaquer à une proie de valeur. »
Quelques minutes plus tard, alors que Cyrilhorus montait à bord du Vulcain, sont croiseur Impérator personnel, son comlink bipa.
« Tha’ar j’écoute. »
« Seigneur un escadron de chasseur se dirige vers nous, identification : escadron Amazone. De plus le général Big-Oh s’étonne que le reste de la flotte de Lestate Tha’ar ne soit pas là. »
« D’après mes infos, le Chimère et le Méduse sont en mission pour les aramidiens. Et soyez content de cette absence ces deux vaisseaux sont de vrai saloperies. Cyrilhorus, terminé. »

Dans l’espace Emera fit manœuvrer son chasseur comme si un chasseur l’attaquer.
« Tu fais du zèle Emera, demanda alors Aurore. »
« Non mais je me fais chier, il n’y a vraiment rien d’intéressant dans le coin. »
« Heu Emera, je crois que l’on a un problème, grogna Milou. Regarde sur le scan au point 8-3-2. »
Emera dirigea ses scanners vers la zone indiquée par Milou.
« Ouais, on a vraiment un problème. Aller Jazz, envois ça au « Bijou d’Amato ». Emera à l’escadron, formation de combat, on va voir ça de plus près. »

Alors que Lestate, Amato et Touki traversait une des nombreuses passerelles des cavernes de Maedros, le comlink de Lestate bipa à plusieurs reprises.
« Qu’est-ce qui se passe, demanda Amato. »
« Bof, rien d’important, l’Aramidia et la flotte de Mary’ane sont arrivées. »
Des commandos centauris apparurent au bout de l’allée alors que le comlink d’Amato s’activa
« Seigneur Amato, les forces de l’empire centauris attaque la base ! ! ! »
Amato esquiva les tirs des soldats et se mit à couvert tout en tirant plusieurs rafales en direction des commandos.
« Merci, j’avais remarqué, grogna-t-il. Evacuer la base d’urgence et dite à la flotte de préparer un couloir sécurisé d’évac. »
L’image cilla plusieurs fois et l’officier répondit :
« Impossible Seigneur, la flotte d’assaut du Seigneur Cyrilhorustha’ar nous attaque, répondit l’officier visiblement paniqué par ce qu’il voyait sur ces écrans. »
Amato vit alors Lestate et Touki, quittaient la passerelle en l’appelant. Il eut juste le temps d’entendre la voix de Cyrilhorustha’ar derrière lui avant que les ténèbres ce referme sur lui.

Dans l’espace, Emera fit virer son chasseur alors qu’une meute d’aile-S se jetait sur son escadron.
« Putain, plus on en paralyse, plus y’en a, grogna Milou, alors qu’un de ces tirs ioniques enveloppa un des chasseurs présentant le symbole de l’escadron Seth. »
« Laisse tomber Milou, y toute une flotte d’attaque centauris qui vient de débarquer, ajouta El-n. Dit Emera qu’est-ce qu’on fait. ?»
Emera ionisa alors un autre chasseur qui avait décidé de paralyser Milou et répondit :
« Pour l’instant on rejoint le Rose noire, après si on est encore en vie, on avisera. »

Lestate vit les commandos emportaient Amato vers le passage qu’ils venaient de faire dans le plafond de la caverne.
« Hé merde ! ! ! ! Touki, connecte toi à l’Aramidia et trouve moi où est stationné le Vulcain. »
« D’accord, répondit le jeune humain alors qu’il tapotait sur son comlink modifié. A ces bon je l’ai, il est à trois kilomètres au-dessus de nous. Alors on fait quoi maintenant. »
« Toi tu rejoins l’Aramidia et tu contactes les Marteleurs et leur demande des renforts. »
« Hé toi ? »
« Moi, je vais délivrer Amato, répondit Lestate en grimpant sur un des filins qu’avait laissé les commandos. »
Touki voulut répondre sur ces probabilités de réussite quand son comlink bipa.
« Touki, ça te dirais un coups de mains des Ganjas, demanda alors la voix de Faz. »
Lestate arriva à la surface et vit des walkers s’éloignaient dans la ruelle en direction des vaisseaux posés au loin. Lestate cilla en réalisant qu’il se trouvait au cœur d’une petite ville de surface, construite autour des aires d’atterrissages.
Bonjour la discrétion pensa-t-il alors qu’il observait les derniers walkers quand un de ces engins lui parut familier. Mais bien sur, le Raptor fait toujours partit de l’escadre de Cyrilhorus.
Lestate tapa alors une série de code et le walker s’arrêta à coté de lui. Lestate assomma le pilote centauris d’un coup de la garde d’une de ces deux lames au cortiosis et il activa alors le système de com du walker :
« Dit Cyrilhorus ça te dit de jouer à chat avec moi. »

Dans l’espace, Emera fit un triple tonneau pour éviter les tirs croisés de deux ailes-S. Alors que son bouclier commençait à céder, une aile-B surgit de nulle part et ionisa les deux chasseurs qu’ils n’eurent pas le temps de savoir ce qui leur arrivé.
« Je te croyais meilleur que ça Emera, ria Mary’ane. »
« Et moi je te croyais à bord du Rose Noire en train de donner des ordres, répondit Emera en tirant sur un chasseur qui essayait de se mettre derrière l’aile-B de la jeune twi’lek. »
« Pfu, je m’ennuyais et puis vu de là haut la situation est vraiment catastrophique. »
« A ce point-là, demanda Emera d’un ton inquiet. »
« On est à un contre dix, face des vaisseaux plus puissants que les nôtres. Les contrebandiers ne peuvent pas évacuer la planète et Amato à été capturé. »
Emera voulut demander ce qui était advenu de Lestate mais elle se ravisa.
« On fait quoi maintenant, demanda-t-elle, tout en esquivant un tirs d’un chasseur centauris, que Mary’ane s’empressa de l’ioniser. »
« On se replit et on attend les renforts. »
« Lesquelles ? »
« Faab, les Marteleurs et avec un peu de chance la flotte aramidienne. »
Emera vit alors une série de coordonnées hyperspatiales s’affichait et elle sauta en hyperespace à la suite des autres vaisseaux.
J’espère que tu vas bien mon amour, pensa-t-elle alors que les lignes bleutés de l’hyperespace l’enveloppèrent.

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:12

Chapitre 20 : Blocus
Cycle des crises de pouvoir : Centauris :

Faab regarda le nuage de gaz qui s’étendait à quelques heures lumières de là. Les deux destroyers avançaient cote à cote, scannant tout l’espace environnant à la recherche d’autres vaisseaux.
« L’escadron Chimère est de retour de sa patrouille du secteur 4. Rien à signaler, ce secteur est aussi vide que l’hangar de l’escadron alpha un jour de bataille. »
Faab soupira, et se rassit dans le fauteuil de commandement du Chimère.
« Pfu, ça fait trois semaines que l’on patrouille dans ce quadrant de l’espace et on ne trouve rien. Je ne sais pas pourquoi Heiroé et Lestate m’ont envoyé ici. Comment on pourrait cacher une flotte entière dans le nuage d’Arator. »
Le regard du zabrak parcourut la passerelle qui s’activait malgré l’absence complète d’événements dans le secteur. La discipline de son équipage était admirable à voir mais la lassitude le gagnait heures après heures et il se demandait vraiment à quoi servait cette mission.
« Capitaine, un message urgent provenant du Rose Noire et du reste de la flotte des Marteleurs. Ils se font attaquer par une flotte centauris au grand complet. »
Faab se leva et regarda vers sa console personnelle. Il parcourra du regard les lignes qui s’affichaient et un plan se dessina dans son esprit.
« Allez les enfants, au boulot, clama-t-il. On prend le vecteur donné par le Rose Noire et préparer les boulets d’assaut, on va se faire un carton. Au fait avertissez le Rédemption que l’on arrive dans 10 heures.»
Le Chimère et le Méduse se placèrent sur le vecteur et plongèrent dans l’hyperespace, se préparant à un affrontement contre des vaisseaux bien plus puissants.

Emera fit manœuvrer son chasseur et s’amarra à un des hangars tribords du porte-nef, Rose Noire. Elle aperçut le reste des vaisseaux Anubismose qui s’étaient regroupés autours de l’imposant destroyer des Marteleurs. Emera vit le reste de ces chasseurs se poser dans une formation impeccable. Elle descendit de son chasseur et vit les hommes de pont faire sortir son droide. Mary’ane franchit alors la double porte du pont d’envol, sanglé dans un uniforme de capitaine rouge écarlate.
« Tu as atterris il y a moins de 10 minutes et tu es déjà en uniforme ! ! ! Comment tu fais, s’étonna Emera. »
« Tu seras ça quand tu seras grande, pouffa la twi’lek. Bon aller briefing dans 5 minutes avec le reste des commandants encore libre. »
« Tu veux dire encore en vie, remarqua froidement Emera. »
« Non encore libre. Je ne pense pas que tu as eu le temps de remarquer mais les centauris n’ont utilisé que les canons ioniques. Ils ne cherchent pas à nous tuer mais à capturer un maximum d’entre nous, que ce soit contrebandiers ou centauris, sûrement pour pouvoir les faire comparaître au procès d’Amato. »
« Quel procès, demanda Emera. »
« J’ai reçu ça il y a quelques temps, ajouta sombrement Mary’ane. »
Mary’ane sortit de sa poche un hologramme. Un centauris à l’aspect sévère apparut, et déclama :
« Il est offert 500 000 crédits centauris à toutes personnes pouvant apporter des renseignements pouvant permettre la capture ou prouvant la culpabilité d’Amato Anubismose aux chefs d’accusations de contrebandes, recels et incitation à l’insurrection. »
« 500 000 crédits, il coûte cher Amato, remarqua Emera en franchissant la porte menant à la salle de briefing. »
Après quelques minutes de discussions, le silence s’abattit sur la salle et Mary’ane se leva et commença :
« Bienvenue à tous. Comme vous savez, nous venons de nous prendre une grosse dérouillée. Mais cela veut dire que nos copains centauris croit avoir gagner et nous avoir mit en déroute. »
Un capitaine des Anubismoses se leva et grogna :
« C’est un peu près ce qui nous est arrivé, jeune twi’lek. J’aimerais savoir comment vous voulez retourner la situation ? »
Mary’ane tapa quelques lignes de code sur la console dissimulée sous sa place et deux représentations apparurent au centre de la table. L’une représentait deux destroyers manœuvrant cote à cote, l’autre représentant le Rédemption.
« Pour réaliser mes plans, j’ai deux as dans ma manche : d’abord le Rédemption qui est en attente à la bordure du système et attend mes ordres ou ceux de Lestate. Ensuite, Faab et le reste de la flotte de Lestate arrive d’ici… 9 heures maintenant. »
« Vous voulez envoyé trois pauvres destroyers contre une flotte d’assaut entière ! ! ! »
« Premièrement ces trois vaisseaux combattent la flotte du Seth depuis plusieurs années et deuxièmement, ces trois vaisseaux sortiront pile poil au niveau de la passerelle du Seth, enchaîna très froidement Mary’ane. »
« Donc on fait quoi, demanda presque timidement Emera. »
« On attend que ça bouge, que se soit sur la planète ou dans l’espace. »
« Et qu’est-il advenu de Lestate et d’Amato Anubismose, demanda alors le second d’Amato. »

« Ah, Lestate. Je me disais bien que tu tenterais quelque chose pour sauver ce traître. »
« La seule traîtrise que je vois est celle de la famille royale ricana Lestate. »
« Laisser le moi, j’en fais une affaire personnelle, gronda Cyrilhorus. »
Cyrilhorus fit retourner son walker et se jeta sur le frêle walker de Lestate. Ce dernier esquiva la charge et frappa l’énorme exosquelette dans le dos ce qui l’envoya bouler dans une maison, provoquant son effondrement. Lestate se mit alors à tirer avec sa mitrailleuse de bras. Cyrilhorus les para avec son épée de combat et attaqua Lestate, son arme fauchant l’air dans un crissement d’enfer. Lestate para l’attaque, et il essaya de se glisser sous la garde du puissant walker.

« Bon Touki qu’est-ce qu’on fait, demanda Faz. »
« Allons aider Lestate. Vous avez pris les lance-roquettes ? »
« Avec ça, on pourra descendre un de ces walkers, répondit Benoite en mettant un des impressionnants lance-missiles sur son épaule.»
Alors que le reste des Ganjas sortaient de la galerie par où ils étaient arrivés, Touki jeta un regard en direction des deux walkers qui combattaient dans un fracas apocalyptique. Touki vit le plus petit des deux, qui lui rappelait étrangement celui que Lestate pilotait lors de la libération d’Aramidia, enchaîner parade sur parade tout en essayant de passer sous la garde de son adversaire.
« Il faut se dépêcher, il ne tiendra pas longtemps à ce rythme là ! ! ! »
Touki et les autres se mirent à courir en direction de la petite citée où se battait les deux titans de métal.

Lestate paraît, esquivait, bondissait comme un diable, mais malgré tout ces efforts le puissant titan de Cyrilhorus l’acculait de plus en plus, le forçant à se plaquer contre le mur. Lestate tira les dernières roquettes que le walker avait dans son rack de missile, mais les projectiles antipersonnel qui lui restaient ne firent que reculer le Centauris de quelques pas. Ce dernier profita de la distance qui les séparer pour se lancer et envoya un magistral coup de pied dans le plastron du walker de Lestate, l’envoyant dans les décombres comme un vulgaire fœtus de paille. Lestate se releva tant bien que mal, mais Cyrilhorus était déjà sur lui. Lestate distingua un mouvement flou sur ça droite et entendit un effroyable crissement saturant ces récepteurs sonores. Lestate vit alors le bras droite de son walker se détacher et partir dans l’ombre.
« Alors Lestate qu’est-ce que tu dis de ça, ricana Cyrilhorus. »
« Va embrasser un wookie, crevure ! ! ! »
Lestate activa alors les charges d’autodestruction de son bras droit, provoquant une explosion impressionnante qui enveloppa le walker de Cyrilhorus ainsi que le reste du détachement. Alors que l’éclat de l’explosion commençait à se dissiper, Lestate se releva tant bien que mal et s’engouffra dans la ruelle à coté de lui.
Trouve une idée, trouve une idée ou bien alors tu finiras prisonnier de Cyrilhorus, quelle honte ! ! !
Lestate vit alors une petite place et se rua vers elle espérant qu’il puisse appelé de cet endroit son croiseur. Alors que Lestate activait sa balise, trois walkers surgirent de la ruelle d’où il arrivait.
« Lestate, Lestate mon ami, depuis quand tu abandonnes un duel, grinça Cyrilhorus. Aurais-tu perdu ton courage à force de fréquenter l’autre abruti. »
« Le seul abruti que je vois ici, c’est toi mon gros, répliqua rageusement Lestate. »
« Bien, bien, revoilà le Lestate que j’aime : incisif et méchant à souhait. Laissez le moi, je n’en aurais pas pour longtemps. »
« Mais seigneur votre walker est endommagé, s’inquiéta un des hommes de Cyrilhorus. »
Cyrilhorus se jeta alors sur le walker de Lestate. Ce dernier esquiva mais ne put s’empêcher de remarquer que l’armure du walker était abîmée en de nombreux points. Alors que Cyrilhorus s’apprêtais à contre attaquer, Lestate envoya un grand coup de coude dans le plastron de l’exosquelette se qui le fractura encore un peu plus. Cyrilhorus se releva et sortit une hache et envoya un grand coup dans la jambe droite de l’exosquelette de Lestate, ce qui l’immobilisa. Cyrilhorus se mit alors au-dessus de Lestate pour achever son walker.
« Aller dis-moi que tu te rends, minauda Cyrilhorus. »
Lestate vit alors son comlink biper trois fois de suite puis recommencer deux fois.
« Tu sais quoi, Cyrilhorus, je vais me répéter. Va te faire voir chez les wookies. »
C’est alors que trois missiles surgirent des toits et frappèrent de plein fouet l’exosquelette de Cyrilhorus, qui s’effondra dans des gerbes d’étincelles. Lestate activa alors les charges d’autodestructions de son walker et sortit de la carcasse du Raptor. Alors que l’explosion couvrit toute la place par un brouillard blanc, Lestate activa ces deux lames et son comlink.
« Touki, Benoite Faz et Momo tir sur les walkers pour les occuper, pendant que je m’en occupe. Les autres couvraient nos arrières. »
« Hé, Lestate ne me tire pas dessus comme la dernière fois, grogna Momo-ja. »
« Tiens, c’est bizarre quand tu m’engueules tu ne bégayes plus. Et puis d’abord je ne savais pas que Pich avait joué avec mon lance-roquettes. »
« Bon vous avez fini de vous disputer pour rien, on pourra commencer à se battre, réprima vertement Nana. »
Lestate plongea vers les walkers qui s’étaient regroupé et cherchaient les snipers qui les étrillaient avec leurs lance-roquettes et leurs blasters lourds. Le premier walker que Lestate attaquait tomba sous les tirs froids et précis de Touki, qui s’exclama quand le géant de métal et d’alliage s’effondra dans un fracas apocalyptique.
« Touki, arrête de me piquer mes cibles, grogna Lestate. »
Lestate plongea entre les jambes d’un autre walker et plongea ces deux lames dans l‘alliage du bipède, provoquant sa chute dans un fracas d’enfer. Quatre autres walkers sortirent de l’ombre et ils furent accueillir par un déluge de feu et de projectiles. Lestate finit le travail en jetant un détonateur thermal dans la mêlée ce qui se finit par une gerbes d’éclats de ferrailles et d’énergie pure.
Un vaisseau apparut et se posa alors que Lestate libérait Amato du walker dans lequel il était emprisonné.
« Au fait merci d’avoir appelé Touki, c’était plutôt pratique. »
« Ba vu qu’il m’a fallut deux minutes pour me libérer et m’emparer du walker, je me suis occupé, répondit Amato, visiblement ravi. »
« Et maintenant on fait quoi, demanda Teuche qui descendait en rappel dans la petite place qui ressemblait maintenant à un champ de bataille. »
« On va aller piquer un des jouets de Cyrilhorus, dit Lestate en arrachant le collier de Cyrilhorus qui était encore inconscient dans les décombres de son walker. »

Lorsque Cyrilhorus se réveilla, il vit au loin que son transporteur impérator s’élevait tout en tirant sur les autres transporteurs qui étaient stationnés.
« Seigneur, comment ont-t-ils fait, demanda un de ces jeunes lieutenants. »
« Laisser tomber, dit Cyrilhorus avec lassitude. On rejoint les unités les plus proches et on rallie le Seth pour superviser le blocus. »
« Et votre vaisseau, balbutia le jeune lieutenant. »
« Ce n’est pas un problème, grogna Cyrilhorus sur un ton de prédateur. »

« Wahou, on pourrait le piloter à trois ce transporteur, s’exclama Nana en manœuvrant le Vulcain. »
« C’est bien pour ça que je vous l’offre, dit Lestate. »
« Et on fafafait quoi maintenant, demanda Momo-ja.»
« On se planque, et on attend les renforts, Mary’ane vient de m’envoyer un rapport. On attend les renforts et on bouge après, ordonna Amato. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:13

Chapitre 20, partie 2

« Bienvenue à bord du Seth, Seigneur Horustha’ar. »
« Où est le Vulcain, capitaine, gronda Cyrilhorus. »
« On a perdu sa trace depuis que des rebelles s’en sont emparé, mon Seigneur. »
« Des rebelles ! Vous parlez de rebelles ! ! Il s’agit de Lestate et d’Amato Anubismose. Je ne laisserais pas se reproduire le désastre du projet cuirassé défenseur ! ! »
« Bien, bien mon Seigneur nous allons tout faire pour les retrouver, ajouta le capitaine visiblement peu rassuré par les éclats de Cyrilhorus.»
« Et sinon avez-vous des nouvelles de la flotte des contrebandiers ? »
« Non ils ont fui comme des rats, mon Seigneur. »
« Votre stupidité n’a d’égal que votre fayoterie. Scanner les bordures du système leur flotte doit être là, éclata Cyrilhorus. Mettez la flotte en alerte, je n’admettrai aucune erreur. »
« Et pour votre vaisseau ? »
« Laisser tomber, avec un vaisseau pareil, Lestate sera capable du pire, je le connais assez comme cela. Avec lui, on sera rapidement fixer. Et appeler moi le général Big-O, il faut quelqu’un pour me seconder efficacement. »
Le capitaine, dépité, s’éloigna, laissant Cyrilhorus maugréer contre les mauvais coups du sort.

« Capitaine Faab, on arrive en orbite de Ketara dans 15 minutes. »
« Préparer les vaisseaux au combat, chasseurs prêt à être lancé, bouclier et armement activés dès notre arrivé sur zone. Et aussi transmettait les ordres à toute la flotte ainsi qu’au Rédemption. Compris. »
Faab attendit impatiemment que le compteur finisse d’égrener les minutes qui restaient avant leur arrivée sur zone. Il observait les lignes bleutées de l’hyperespace en pensant au guêpier ou il s’apprêtait à débarquer.

« Ici le capitaine Mary’ane à tout les chasseurs, rejoignaient immédiatement vos positions. »
Emera rejoignit son chasseur et croisa Milou et les autres Amazones
« Enfin un peu de mouvement, dit Milou en s’étirant, c’est pas trop tôt. »
« On va enfin leur botter les fesses à ces foutus centauris, enchaîna Aurore. Je n’aurais jamais cru qu’il y aurait un deuxième round. »
« Espérons que eux non plus, soupira Emera. Ou alors ce sera l’attaque la plus courte de l’histoire. »

Cyrilhorus faisait les cents pas sur le pont de son super destroyer.
« Bon qu’est-ce qu’ils font, ils auraient déjà du attaquer. »
Alors que Cyrilhorus s’approchait de sa console, trois destroyers apparurent au niveau de la passerelle.
« Enfin, ce n’est pas trop tôt, s’exclama Cyrilhorus. Alerte général, les contrebandiers sont de retour !!! »

Le Chimère, le Méduse et le Rédemption surgirent en même temps de l’hyperespace, mitraillant de toutes leurs pièces d’artilleries le super destroyer Seth. Faab sur son fauteuil de commandant supervisait la manœuvre orientant les tirs des batteries ioniques vers les points faibles du bouclier du vaisseau.
« Lestate, il se passe quelque chose en orbite, grogna Faz en regardant sa console. On dirait que des vaisseaux attaquent le Seth. »
« Identification ? »
« Si je ne me trompe pas se sont tes vaisseaux et, tiens toutes une flotte vient de sortir de l’hyperespace. »
« Aller on y va, laisser moi le temps de rejoindre l’Aramidia et on y va. »
Le croiseur de Lestate avait à peine finit de sortir de l’atmosphère que tout la flotte des Marteleurs et des Anubismose avait engager un violent combat avec la flotte centauris.
« Ici Lestate à l’Hydre et au Manticore, placer vous en protection des cavernes de Maedros et couvrait la fuite des contrebandier. Escadron Amazone on se regroupe au-dessus du Seth. »
Lestate fit plonger son croiseur entre deux frégates de classe Sabre, alors que le Vulcain les mit hors combat en quelques minutes. Lestate envoya alors son croiseur dans une série de vrilles folles, qui lui permit d’éliminer deux escadrons de chasseurs qui se diriger vers les vaisseaux contrebandiers. L’attaque des contrebandier avait rompu les rangs des centauris, le Sculpteur d’argent et le Rose Noire creusant un sillon dans les rangs centauris qui était dans une formation de blocus et non de combat, permettant à la flotte des contrebandiers de s’infiltrer dans leur rang.
Lestate retrouva l’escadron amazone à proximité de la passerelle du Seth qui subissait une tempête continue de tirs ioniques bleutée qui menaçait à chaque instant de le paralyser. Lestate et l’escadron Amazone plongèrent en direction des deux coupoles d’émissions de bouclier du Seth. Des chasseurs tentèrent vainement de s’interposer mais le croiseur de Lestate, tirant de toutes ces pièces d’artilleries, les empêcha d’intercepter les chasseurs de l’escadron Amazone, qui envoyèrent une flopée de missiles en direction des coupoles du super-destroyer. Une explosion rouge-orangée éclaira l’espace et projetant des gerbes d’étincelles qui atteignirent plusieurs chasseurs de l’escadron Amazone. Mais le bouclier du super destroyer ne s’effondra pas pour autant.
« Et merde ! ! ! »
« Ici El-n je suis salement touché, je repars vers le Rédemption. »
« OK, confirma Emera. Aurore tu viens avec Milou et moi, on manœuvre en trio à partir de maintenant. »
Un trio de destroyer de classe Victory surgit alors de l’hyperespace, et réalisa une barrière de feu entre les chasseurs endommagés et le super-destroyer.
« Ici l’Aigle, sous les ordres du capitaine Pich, vous avez besoin d’un coup de main. »
« Qu’est-ce que ce bazar, depuis quand t’as des Victory sous tes ordres, grogna Mary’ane. »
« Moi aussi je vais bien, tu m’as manqué, réplique Pich. »
« Bon quand vous aurez fini de vous disputer, vous penserez à vous battre, ricana Lestate. El-n tu rejoins l’Aigle pour te faire réparer et dès que tu peux, tu reviens nous donner un coup de mains. Quand à toi Pich, porte tes Victory sur le front de l’attaque.»

Les trois petits destroyers se portèrent en renfort des trois destroyers qui continuait à déverser des torrents d’énergie vers le pont du super destroyer.
« Seigneur Horustha’ar, nos boucliers ne vont pas tenir le coup longtemps. »
« Descendait moi ces foutus vaisseaux avant qu’ils nous démolissent. »
« On ne peut pas mon seigneur, sinon nous risquons de nous toucher nous même ! ! ! ! ! ! ! »
« Et les autres destroyers, que font-ils ? »
« Ils sont en train de rompre la formation de blocus mais des centaines de vaisseaux contrebandiers les attaquent et les retardent. »
« Envoyer le Vulcain…… Et merde, c’est vrai qu’ils me l’ont piqué. »
Un grésillement de plus en plus fort se fit entendre sur la passerelle et Cyrilhorus vit un cercle d’éclairs bleutées apparaître à une dizaine de mètre de la baie en transpacier.
« Envoyez des destroyers attaquer les cavernes de Maedros, ça les distraira et nous permettra de les descendre tous ! ! »

« Lestate, ici Emera, un point de surcharge est apparut sur le bouclier du Seth, on y va avec Milou et Aurore. »
« Négatif, répondit Lestate, vos chasseurs ne résisteront pas avec les lignes de feu qu’il y a dans ce secteur. »
« … Entends…. Pas….. Confirme ordre…… Emera terminé. »
Lestate décolla un formidable coup de poing dans sa console de communication, envoyant des gerbes d’étincelles un peu partout dans la cabine.
« Tu m’entends, c’est pas la peine de passer tes gants sur le micro pour faire croire à une panne d’émetteur, grogna Lestate. »
L’Aramidia plongea dans le maelström d’énergie qui s’étendait entre les vaisseaux des contrebandiers et le Seth à la poursuite des trois chasseurs de l’escadron Amazone. Les trois chasseurs légers virevoltaient entre les traits d’énergies, tel des oiseaux fous au milieu d’un orage.
« Lestate, on s’en prend plein la gueule, grogna Touki. On est à peine à 30% du nominal des boucliers. »
« Branche les sur tes plaintes on pourra les remettre à bloc, répliqua Lestate. »
Lestate se concentra pour rejoindre les trois chasseurs qui se dirigeaient vers les régulateurs de puissance située sous la passerelle du croiseur géant. Alors que les trois chasseurs étaient à portée de tir, Lestate les vit s’immobiliser.
« Lestate, des rayons tracteurs nous ont immobilisé, on ne peut rien faire. »
Le croiseur dépassa les trois chasseurs et Lestate sentit que son vaisseau s’immobiliser alors qu’il n’était plus qu’ont quelques encablures du super destroyer.
« Hé maintenant on fait quoi, grimaça Touki. »

yr86
Be Continued
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:14

Chapitre 21 : Douleurs et couronnement
Cycle des crises de pouvoirs : centauris :

Le capitaine Ilfazion était le capitaine de l’Archange depuis plusieurs années. Suite à ces nombreux services rendues à l’empire centauris et à la famille royale, en particulier, il avait été nommé capitaine du destroyer de pointe de la 1ère flotte d’assaut centauris, commandé par le célèbre Cyrilhorustha’ar. Alors qu’il se perdait dans ces souvenirs, les aléas du combat le rappela sous la forme d’un jeune officier claquant des talons.
« Capitaine, nous sommes bientôt en position au dessus des cavernes de Maedros. »
« Bien, bien. Lancez les chasseurs et préparez-vous à bombarder la zone, ordonna le capitaine centauris en poussant un long soupir."
Alors que le capitaine se replongeait dans ces souvenirs et dans ces plans pour l’après-bataille, le bruit de fond de la passerelle augmenta d’un ton lorsque deux destroyers surgirent du néant et chargèrent le destroyer centauris, tirant de toute leur batterie.
« Capitaine, deux destroyers nous attaquent ! ! ! »
Ilfazion se retourna lentement vers la bais vitrée de la passerelle et aperçu les deux destroyers, tel d’immenses dagues argentées se dirigeait vers son vaisseau, lui barrant l’accès aux cavernes de Maedros. Le bedonnant centauris à la tignasse grisâtre se dirigea vers son siège de commandant d‘un pas théâtral et en se tournant vers l’équipage dit :
« Puisque que ces pirates veulent jouer, nous allons leurs montrer ce qu’est la quintessence de la marine centauris. Que les chasseurs harassent ces vaisseaux et que les batteries les anéantissent. »
L’Archange manœuvra lentement dans l’espace, se tournant vers les deux destroyers de Lestate qui le prenait en tenaille.

« Squall ici Faab, que ton escadron aille se porter en soutien de l’Hydre et le Manticore. On dirait que les centauris veulent attaquer les cavernes de Maedros, on va leurs en fournir pour leur argent. »
Squall fit virer sèchement son chasseur et rechercha sur son scanner les différents membres de l'escadron Alpha.
« Faab, où est l’escadron Amazone. D’habitude elles font un bon boulot ces nanas. »
« On a perdu le contact avec Lestate ainsi qu’avec l’escadron Amazone depuis qu’ils se sont attaqués au super-destroyer Seth, grogna Faab, mais pour l’instant tu ne t’occupes que de l’Archange. »
Squall plongea à la suite des autres chasseurs en direction du destroyer centauris. Les canons lasers de son intercepteur modifié crachèrent le feu à maintes reprises, semant un sillon de destruction dans le flot d’aile-S qui surgissait du ventre du croiseur centauris.
« Squall vire sur bâbord maintenant ! ! ! »
Le chasseur de Squall vira, laissant derrière lui trois chasseurs centauris filer devant la ligne de mire de trois chasseurs de son escadron qui les ionisèrent promptement.
« Dire que c’est notre dernière mission avec l’alpha squadron, on est servie, hein ti Gégé. »
« Pas de bavardage, grogna Squall, on a autre chose à foutre que de bavasser. Aller les enfants, on cible ce foutu destroyer et on se le fait comme Lestate nous a appris. »
Squall fit plonger son intercepteur vers le destroyer centauris et la fièvre du combat lui empêche de dire toute autre chose. Malgré les efforts acharnés des chasseurs qui attaqué l’Archange, celui-ci continuer de semer la mort dans les rangs des Marteleurs.
Putain Lestate qu’est ce que tu fous ! ! Tu ne m’as jamais lâché, tu ne vas pas commencer aujourd’hui.

Azazel regarda la console qui affichait la furieuse bataille qui opposait les forces centauris aux forces des Marteleurs et des Anubismoses. L’écran strié des reflets bleu et rouge des turbolasers qui s’entrecroisait luisait comme un feu d’artifice aux mille nuances, reflétant le sinistre sourire qu’affichait le clone.
« La guerre est un doux spectacle qui réjouit mon cœur mélancolique, dit-il doucement. Que nous, nous autres clones si nous n’avions pas cette sinistre occupation. »
Azazel se leva et contempla quelques instants ces hommes, tous identique au clone originel qui s’affairais sous ces yeux. Puis il détourna son regard vers l’espace ou se déroulait à quelques heures lumière de là une terrible bataille. Il s’attarda sur son reflet, qu’il n’avait pas revu depuis qu’il avait combattu son frère clone, Lestate. Alors qu’il contemplait son propre visage dans une sombre rêverie, un signal mélodieux mais insistant ce fit entendre.
« Seigneur Azazel, une communication prioritaire provenant de « l’Aigle foudroyé », le seigneur Jackal veut vous parler. »
Azazel poussa un profond soupir et se dirigea vers sa console de communication :
« Jackal, que cela signifit-il, maugréa Azazel. »
« C’est commandant Jackal pour vous, colonel Azazel, répondit furieusement le clone qui s’était matérialisé sur la console. Et c’est à moi de vous demander ce que cela signifie ! ! ! Pourquoi « l’Ombre » est-il à la lisière du système de Ketara alors que je vous ai assigné une mission précise. »
« Je n’ai pas à vous obéir, Jackal, rétorqua Azazel. Si j’ai décidé de faire manœuvrer mon destroyer dans ce système je le ferais que cela vous plaise ou non. »
« Je suis votre supérieur Azazel et vous me devais obéissance. »
« Vous êtes comme moi un clone anti-jedi de la 66ème légion et même si pour l’instant vous commandez, cela sera remis en cause une fois que les 5 généraux seront réunis et que nous aurons voté qui sera notre commandant. »
« Lestate nous a trahi, et je suis le plus puissant de nous 5 donc c’est à moi que revient le commandement, colonel Azazel et… »
« Il suffit Jackal, se n’est pas le moment de vouloir régler vos comptes avec Lestate. Maintenant vous allez couper la communication, car je vous rappelle que vous être sensé être emprisonné dans la prison la plus sure des deux empires et je n’ai pas envie que les efforts que j’ai fournis pour vous libérer soit gâcher stupidement par vos enfantillages. Azazel Terminé. »
Azazel coupa la communication avant que Jackal éclate en vociférations diverses et sonores, et il se retourna vers la baie de transpacier où s’étendait la galaxie à perte de vu.
« Vivement que Lestate calme cet abruti car si je le fait, cela pourrais être désagréable pour lui, dit-il en passant ces doigts sur les longs boucliers aux bords tranchants qu’il dissimulait au niveau de ces avant-bras. Oui, vivement que Lestate revienne parmi nous. »
« Seigneur Azazel, le commandant Bhaal vient de nous envoyé un rapport, l’opération commencera dans 5 minutes, indiqua un jeune lieutenant. »
Azazel tourna alors vers la baie de transpacier et se mit à penser aux événements qui allaient bientôt se dérouler.
« Bien, bien, la journée va être intéressante. »

« Bon est maintenant on fait quoi Lestate, grogna Emera dans le communicateur, visiblement peu ravi de la situation. »
« Tiens tu ne l’appelles plus mon chéri, ricana Touki. »
Celui-ci voulut ajouter quelques choses quand Lestate lui envoya un uppercut dans l’estomac, ce qui l’envoya valser à l’autre bout de la cabine de pilotage de l’Aramidia dans un fracas de métal.
« Touki, je t’ai dit de ne jamais laisser de la monnaie ou des objets dans tes poches quand tu pilotes, on ne sait jamais ce qui peut se passer quand on est aux commandes d’un croiseur. »
« Dite ça vous déranges de me répondre, s’énerva Emera. »
« Si tu m’aurais obéi, on n’en saurais pas là, répondit Lestate. »
« Depuis quand Emera obéi à quelqu’un, s’exclama Aurore. Mais bon Lestate j’espère que tu as un joker dans ta manche, sinon tu me décevrais beaucoup. »
« Si il vous déçoit, je veux bien vous consoler Aurore, intervint Touki. »
« Touki, si je sors avec toi je serais accusé de pédophilie et puis j’aime pas me mettre à genou pour embrasser mon copain, minauda Aurore. »
« Touki, quand tu auras fini de draguer lamentablement, tu iras préparer les lanceurs de mine, reprit Lestate. Et arrête de tirer une gueule de dix pieds de long, ce n’est pas le premier refus que tu te prends. »
Le jeune humain sortit du cockpit en maugréant quelques paroles peut élégante sur la gent féminine. Lestate le regarda s’éloigner avec un sourire aux lèvres puis il reprit la communication :
« Au lieu de vous plaindre, préparer vous à décaler, on sera libre dans 3 minutes. »

Faab regarda les tirs qui s’écrasaient sur le pont du Rédemption. Apparemment, les centauris avaient estimé que les dégâts que pouvait faire les trois destroyers étaient bien plus importants que ceux que pouvait faire les tirs perdus de leur propre vaisseau.
« Commandant, on va perdre le bouclier bâbord si on continue à ce rythme. Le Méduse et le Chimère signalent d’importants dégâts ! ! ! »
« Mettez la pression sur le passerelle du Seth, je veux que l’on paralyse ce foutu super-destroyer, ordonna Faab. »
Le Rédemption tangua alors sous les coups de boutoir du Seth, et Faab vit plusieurs tirs traversés les boucliers et s’écraser sur la coque du destroyer dans un fracas apocalyptique.
« Rapport des dégâts, hurla Faab parmi les explosions des consoles surchargés qui rendait l’âme les unes après les autres. »
« Les canons 1 et 3 sont HS, hurla un homme de pont. »
« On a des fuites d’atmosphères aux ponts 3 à 18 du secteur bâbord et on perd de la puissance sur tout l’axe médian du vaisseau. »
« Remettez moi ces foutu canons en marche, seul eux peuvent démolir le Seth. Fermez toute les portes hermétiques des ponts 3 à 18 et envoyez des équipes de réparations, ordonna Faab. Et dérivé l’énergie vers les canons avant que le deuxième cœur de fusion surcharge. »
« Capitaine, on a des communications de l’Hydre et du Manticore : l’Archange leurs fait de gros dégâts et ils demandent des ordres. »
« Dites leurs de commencer à se replier, ordonna Faab d’une voix fatigué. Et essayé de contacter Lestate, j’ai une idée, mais il me faut son avis. »
« Mais commandant, commença un de ses subordonnés. »
« Utilisé les systèmes d’urgence, répondit froidement le zabrak. »
L’image de Lestate apparut sur la console de commandement qu’occupée Faab :
« Qui y’a-t-il, demanda calmement le jeune clone. »
« On se fait piller, mais je peut changé cela en larguant le deuxième cœur de fusion sur le Seth. Par contre, il me faut une diversion pour cela. »
« Ecoute je me libère d’ici 1 minute et je me charge de la diversion avec le Vulcain et l’escadron Amazone. Lestate Terminé»

Alors que Lestate coupa la communication, il vit une dizaine de mines s’éparpiller autour de son vaisseau, se prenant dans les faisceaux des rayons tracteurs qui emprisonné les différents vaisseaux.
« Touki, active la propulsion des mines et ramène ta fraise dans le cockpit, ordonna Lestate. »
Alors que le jeune humain pénétrait dans le cockpit, les remous des explosions secouèrent le vaisseau. Lestate s’arc-bouta sur les commandes et fit plonger le croiseur en direction des régulateurs de puissance qui explosèrent sous les tirs de turbolasers de l’Aramidia. Lestate fit remonter le croiseur en vrille, ce qui ne l’empêcha pas d’être touché à plusieurs reprises par des tirs du Seth.
« Touki, prend les commandes pendant que je contacte le Vulcain. »
Le second de Lestate se glissa à la place du pilote et se mit à faire zigzaguer le vaisseau alors que Lestate tapotait un code sur la console de communication, ce qui provoqua l’apparition de l’image tridimensionnelle de Momo-Ja
« Qu’est-ce que tu veux Lestate, demanda-t-il. »
« J’ai besoin que tu tractes le deuxième cœur de fusion du Rédemption vers le Seth pendant que je les distrais. »
« C’est dingue comme idée mais avec toi aux commandes c’est OK, on se retrouve au dessus du Seth. »
Lestate reprit sa place de pilote et fit tournoyer l’Aramidia pour brouiller les capteurs du vaisseau amiral de la flotte centauris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:14

Chapitre 21, partie 2

Cyrilhorus suivait du regard les manœuvres de l’Aramidia qui tentait vainement de percer les défenses du Seth.
« Seigneur, on a arrivé à dérivés les systèmes des régulateurs, lança un des hommes de pont. »
« Faite monter la pression sur le Rédemption et abattait moi l’Aramidia. »
« Seigneur, une communication de l’Aramidia. »
« Passer là sur le système com central, ordonna Cyrilhorus d’une voix impérieuse. »
Lestate apparut sur l’écran central du super-destroyer, un grand sourire fendant tout son visage.
« Tu viens te rendre, demandant Cyrilhorus. »
« Non, juste te rendre ton vaisseau avec un petit cadeau… »
Cyrilhorus se tourna vers l’espace et vit le Vulcain qui se dirigeait vers la passerelle du Seth, en tractant un des cœurs de fusion du Rédemption.
« Va te faire voir chez les Wookies hurla Cyrilhorus, alors que l’immense réacteur heurta la base de la tour de commandement, provoquant une explosion indescriptible. »
Alors que le calme revint sur la passerelle, un officier survivant se redressa et demanda :
« Que fait-on seigneur ? »
Cyrilhorus regarda autour de lui la passerelle dévastée et déclara d’une voix lasse :
« Ordonner la retraite, on fout le camp de ce merdier. »

« Seigneur Azazel, le super destroyer Seth vient de subir une explosion à la base de la passerelle de commandement. Les centauris commence à se replier. »
« Bien, bien. Attendez de recevoir le signal du seigneur Bhaal et préparer les trois cuirassés d’attaque ainsi que tout les batteries de l’Ombre. Je veux que nous fassions une entrée fracassante. »

Sur le pont de l’Archange, le capitaine Ilfazion contemplait la retraite des deux destroyers qui avait eu l’impudence de s’attaquer à lui.
« Lieutenant Bhaal, contacter ce qui reste du Seth pour avertir le Seigneur Horustha’ar que nous allons commencé à bombarder les cavernes de Maedros, ordonna-t-il à son second. »
Ce dernier se leva alors de sa console et lui lança :
« Va te faire voir, pauvre minable. Et pour toi ce sera Seigneur Bhaal. »
Alors qu’Ilfazion s’apprêtait à lui répondre, Bhaal sortit deux immenses haches qu’il activa. Ilfazion vit le champ de force bleuté qui entouré les deux haches, avant que les ténèbres ne se referment sur lui.
Alors que le corps du capitaine centauris s’effondrait dans une mare de sang, Bhaal sortit deux blasters lourds et abattit le reste de l’équipage, qui restait immobilisé par l’horreur de la scène. Avant qu’il ne sorte de la passerelle, Bhaal déclencha alors l’évacuation du vaisseau et tapa un code sur sa balise personnel.

Alors que l’explosion qui avait toucher le Seth se dissiper à peine, Lestate fit plonger son croiseur en direction de l’Archange, suivit du reste de l’escadron Amazone et du Vulcain.
« Aller les enfants on va secouer ce tas de ferraille, ordonna calmement Lestate. Les Amazones vous attaquez par bâbord, le Vulcain par tribord. Moi je m’occupe de le distraire. »
Alors que Lestate s’apprêtait à plonger vers le destroyer, un destroyer noir sortis de l’hyperespace avec trois cuirassés à sa suite.
« Identification, hurla Lestate à l’adresse de Touki, alors qu’il faisait virer abruptement son croiseur. »
« Aucune ID émise, répondit Touki, mais le croiseur fait au moins 8 fois la taille d’un destroyer classique. »
Alors que Lestate s’apprêtait à répondre, le méga-destroyer fit feu vers ses deux destroyers dont les boucliers s’effondrèrent en quelques secondes. Lestate fit accélérer son croiseur en direction de ces vaisseaux mais le méga-destroyer fit feu et les moteurs du vaisseau disparurent, emportés par un déluge de feu. Lestate regarda alors les antiques cuirassés se dirigeaient vers les trois destroyers et les entraîner dans un plongeon mortel dans l’atmosphère de Ketara.
Alors que des explosions titanesques parcouraient la planète Touki, atterré se tourna vers Lestate, des larmes pleins les yeux :
« Qu’est-ce qu’on fait, Lestate ? »
« Contact toute la flotte et envoi un appel de détresse sur bande large, il faut envoyer des secours en bas. »

« Une semaine a passé depuis que les trois destroyers se sont écrasé et Pharaon est toujours en poste, cela est étonnant, déclara Touki alors qu’il entrait dans le pc de commandement des secours sur Ketara. »
« Laisse tomber, il ne va pas tarder à démissionné, grinça sinistrement Amato. Il a le sang de Millions de civils sur les mains, cette mission est une tentative de meurtre non dissimulé contre moi. Il ne pourra pas survivre à ça. »
Lestate qui regardait une console où défilait la liste des disparus et des morts ce retourna vers Amato et Touki :
« Rapport de votre mission, demanda-t-il sobrement. »
« On a retrouvé les derniers corps de l’équipage de l’Hydre qui manquer à l’appel, répondit sinistrement Touki. La zone est maintenant entièrement nettoyée, on peut passer à autre chose maintenant. »
« On à toujours un problème avec le barrage Nord des cavernes de Maedros, il risque de s’effondrer et provoquer une nouvelle catastrophe, déclara sinistrement Lestate. »
« Les trois quarts des barrages se sont effondré lors du crash des vaisseaux, on n’est plus à ça prêt, répondit Amato d’une voix lasse. »
« Celui-là provoquera l’inondation des zones où l’on a établis les camps de réfugié. Sinon quelles nouvelles du reste de l’univers, demanda Lestate. »
« On est au bord de la guerre civile, déclara Amato. Des émeutes ont éclatées sur les deux tiers des mondes centauris, les forces aramidiennes essayent d’éviter les accrochages mais on signale de nombreuses attaques contre les Horus. »
« Et notre vaisseau inconnu ? ? ? »
« Volatilisé, disparut comme une ombre, mais on a retrouvé des signes de son passage dans une des bases « secrètes » des Horus, répondit Amato. »
« Comme c’est bizarre, répliqua acidement Lestate. Les Horus ne sont pas stupide, Amato. »
« Ils sont responsables et Pharaon et Cyrilhorus doivent payer pour leurs crimes. »
« Cyrilhorus n’est pas responsable de ce qui c’est passé, Amato. Il était prisonnier d’un vaisseau en perdition. »
« Il a déclenché l’attaque contre Ketara, il est responsable. Et qui selon toi a put ordonner à ces mystérieux vaisseaux d’attaquer. »
« Pas un centauris en tout cas, lança Faab alors qu’il entrait dans le pc de commandement. Je viens de finir d’analyser les communications qui sont sorties du système. »
« Et… commença Amato. »
« Le codage est un code de la guerre des clones et non un codage centauris, répondit Faab. »
Alors qu’Amato s’apprêtait à répondre à Faab, le communicateur s’activa et la silhouette de Pharaon apparut :
« Mon cher peuple, en ces temps troublés de doutes et de mort, je viens à vous pour vous informer d’une décision importante pour l’empire. J’ai décidé en ce jour d’abdiquer pour Cyrilhorustha’ar afin qu’il puisse veiller sur l’Empire en ces heures sombres ou certains tentent de prendre le pouvoir par la force et la mort des nôtres. Je vous salue et vous laisse sous le règne de Cyrilhorus 1er. »
Pharaon disparut de l’écran et Cyrilhorus apparut dans son uniforme de commandement et prit la parole.
« Cher peuple, c’est en ce jour que je prend les rênes de l’Empire. Malgré les événements récents qui nous ont blessés dans notre chair, je souhaite un avenir radieux avec pour phare notre réconciliation avec les Anubismoses qui ont payé le prix du sang pour avoir penser différemment de nos anciens dirigeants et je déclare en ce jour que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour trouver les responsables de cette félonie. En espérant pouvoir vous annoncer de meilleures nouvelles dans l’avenir, je vous salue mon cher peuple. »
Lestate se retourna vers Amato qui restait immobile devant le communicateur, comme foudroyé par la déclaration de Cyrilhorus.
« Je sens que nous allons vers des temps intéressant, conclua Lestate. »

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:15

Epilogue crise des pouvoirs : centauris

A bord de « L’Ombre », Azazel regardait les cinq êtres qui étaient matérialisée devant lui.
« Il semblerait que notre tactique ait porté ces fruits, dit Grammont. »
« Je ne sais pas si le fait que Cyrilhorus soit le nouveau Pharaon soit vraiment une bonne chose, commenta Bhaal. »
« Au contraire, répondit Azazel. Il vaut mieux que Cyrilhorus soit empêtré dans la haute administration centauris. Il y sera moins efficace. »
« De plus Cyrilhorus est un formidable combattant, dit Thor. Qu’il ne soit plus dans la flotte centauris est un atout pour nous. »
« Mais que faisons-nous maintenant, maugréa Jackal. »
« Nous nous attaquons aux aramidiens, répondit Grammont. »
« J’ai échoué à cette tache, remarqua Jackal. »
« Seul oui, mais ensemble nous pourrons les abattre, dit Azazel. »
« De plus les aramidiens sont dispersé dans les deux Empires, ils sont faibles, enchaîna Grammont. Il est temps que nous recommencions nos opérations. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:15

Chapitre 22 : La ligue aramidienne
Cycle des crises de pouvoir : Aramidia

Faab pataugea dans la boue entre l’aire d’atterrissage et le vieux cuirassé qui constituer la base des secours sur Ketara. Il se retourna et vit sa navette repartirent vers l’espace avec une cargaison de blessés ainsi que des demandes de produits pour l’hôpital de fortune que Lestate devait gérer. Quand il franchit le double sas qui menait à la salle de triage des blessés, le zabrak fut assaillis par l’odeur de pourriture et de sang que dégagé les blessés qui venaient de toute la région. Faab dû passé un champ stérilisant séparant le laboratoire de Lestate du reste du vaisseau pour de nouveau respiré de l’air frais.
« Et dire que c’est ça que tu voulais faire comme job, grimaça Faab à l’attention d’Emera qui manipulait une série de tubes en verre. »
« Qu’est-ce qui te gênes dans ce job, demanda Emera ? ? ? »
« Et bien…. d’abord…. l’odeur et puis l’aspect. »
« Ecoute Faab, ces gens sont attaqué par une bactérie à la con, pas bien dangereuse mais qui put et qui se voit beaucoup, donc il faut les soigner, on a déjà assez de problème comme ça. »
« Et quelles sont les nouvelles, demanda alors Lestate en entrant dans la salle. »
« On a un problème avec le secteur sud, on ne peut toujours pas emmener du ravitaillement, donc ton copain Faz grognasse. Par contre, ils ont réussi à accéder aux cavernes de Maedros. »
« Et… demanda Lestate visiblement impatient, tout en se grattant le bras. »
« Ba rien à par des cadavres et toutes sortes de marchandises de contrebande, pas grand chose d’intéressant. »
« Bon ba tu nous fais des bons de réquisitions de matos et de nourriture, répondit Lestate tout en se grattant encore le bras, et tu nous envois ça rapidement. Et sinon les vaisseaux ? »
« On est opérationnelle et … »
« LESTATE, rugit Emera, montre-moi ton bras immédiatement. »
Emera se jeta sur Lestate et ouvrit la manche de son antique blouson de pilote de chasse et révéla le bras recouvert d’une sorte de mousse du jeune homme.
« C’est bien ce que je me disais, tu es infecté par cette foutu bactérie ! ! ! Tu m’aurais prévenu quand ? »
« Bientôt ça fait à peine quatre jours que ça me brûle. »
Emera appliqua sur le bras purulent de Lestate un baume qui fit tomber en quelques minutes les colonies bactériennes, révélant une plaie impressionnante qui plongeait jusqu'à l’os.
« Brûlure chimio-biologique de degré 3, au moins tu fais les choses en grand toi, grognassa Emera en pansant le bras à vif de Lestate. »
« Qu’est-ce que tu fais encore là toi, demanda Lestate à Faab qui le regardait avec un sourire en coin. »
« Mon rêve se réalise, voir quelqu’un qui force Lestate à faire attention à lui ! ! ! »
Alors que Lestate attrapa une boite remplis d’un gel de couleur vert émeraude et la lança vers le zabrak qui plongea dans le champ stérilisant et partit en courant vers la sortie du vaisseau.
« Tu sais quoi mon cœur, minauda Emera, tu vas avoir le droit de rester au QG quelques jours en attendant que tu cicatrises. »
Alors qu’Emera se retourna vers Lestate pour lui administrer un calmant, elle entendit le champ de stérilisation s’ouvrir et se refermer.
« Lestate ! ! ! ! »

Alors que quelques jours plus tard, Amato entra en trombe dans le QG des opérations de secours sur Ketara, il ne put éviter le regard noire d’Emera, défiant quiconque de faire sortir Lestate de la pièce. Amato sourit en repensant à la tentative de Faab de faire sortir Lestate qui s’était terminé par un impressionnant du vol plané dans la boue. Et malgré sa petite taille, Emera était capable de damer le pion au plus fort des soldats de la base.
Enfin, pensa-t-il, je ne suis pas venue pour ça. De toute façon on m’a toujours conseillé de me méfier des petits bouts de femmes capable de piloter un chasseur, ce sont en général des personnes pleines de surprise.
« J’ai un message pour toi Lestate. Priorité haute et encodage du plus haut niveau. »
« Il vient d’où, maugréa Faab en se massant la partie de sa mâchoire qui avait servi de point d’impact. Et dit Emera, le calmant, il marche plus. »
« Oups désolée, commença l’humaine d’un air faussement concerné, j’ai dû me tromper dans les dosages mais va falloir attendre que ta douleur revienne complètement, puis elle retourna au bras de Lestate qu’elle finissait de bander. »
« Bon alors file-moi ce message, demanda patiemment Lestate. Alors docteur le verdict, on doit couper mon bras, dit-il en regardant Emera. »
« Non et en plus tu vas être content, tu vas pouvoir t’aller te balader à l’extérieur sans tout contaminer sur ton passage, soupira-t-elle. Et en plus tu pourras me ficher la paix et je pourrais finir les analyses des patients. »
Lestate se dirigea vers sa console et après avoir prit l’holodisque que lui tendait Amato, il tapa plusieurs lignes de code et après avoir lut le message, il grimaça en regardant le centauris.
« Qu’est-ce que j’ai fait comme conneries, demanda alors Amato. »
« J’ai deux nouvelles : une bonne et une mauvaise. »
« D’abord la bonne, demanda Amato. »
« Le ravitaillement arrive d’ici une dizaine d’heures. »
« Et la mauvaise … »
« Le nouveau Pharaon en la personne de Cyrilhorus débarque, donc il va falloir récurer toute la base. »
« Commence ose-t-il, fulmina le centauris. Après toutes les victimes qu’il a fait, il ose venir parader ici. »
« Techniquement et moralement, Cyrilhorus n’est pas responsable, commença Lestate. Lorsque «l’Archange » c’est écrasé, Cyrilhorus était coincé dans les débris de la passerelle du Seth. »
« Il n’a pas à venir un point c’est tout, explosa Amato. »
« Il sera là d’ici une dizaine d’heures, soyez prêt dit Lestate en tournant les talons, son manteau de cuir rouge sang formant une traîne tourbillonnante à sa suite. »

Lorsque le super-destroyer « Honneur du guerrier » sortit de l’hyperespace, Cyrilhorus contempla en silence le système de Ketara, se rappelant les circonstances de sa dernière opération dans ce système. Il avait perdu ici son transporteur et son super-destroyer personnel ainsi que un des destroyers de sa flotte. L’image de « l’Archange » en flamme plongeant dans l’atmosphère de cette fichu planète entraînant avec lui deux des destroyers de Lestate restait imprimer dans son cerveau, quoi qu’il fasse. L’explosion qui avait suivit avait ravagée un tiers du continent principal, emportant avec lui une majeur partit de la population de la planète.
Cyrilhorus avait alors laissé le commandement à Lestate et avait rejoint Centauris pour essayer de juguler la crise qui allait suivre ce désastre. Et malgré tous ces efforts, la crise fut catastrophique. Centauris avait même dû faire appel aux Aramidiens et à la Nouvelle République pour juguler les nombreuses émeutes qui avaient éclaté dans tout l’Empire Centauris.
Et maintenant il était de retour dans ce système maudit, pour faire son devoir de Pharaon. Cyrilhorus imaginait ce qui l’attendait en bas et cela ne lui plaisait pas. Il avait vu de nombreux holos montrant la situation en bas et ce n’était pas vraiment très joli.
« Pharaon, votre navette est prêt à partir, indiqua le capitaine du super-destroyer. »
Cyrilhorus acquiesça d’un signe de tête et se dirigea vers le pont d’envol de sa navette. Alors qu’il était presque arrivé à la navette, Cyrilhorus arrêta son escorte et se dirigea vers son chasseur.
« Mais Pharaon, commença le capitaine… »
« Faite décoller la navette, je me mêlerais à l’escorte, question de sécurité. Et je ne tolérerais aucun commentaire, déclara Cyrilhorus. Je suis le nouveau Pharaon et c’est moi qui décide de quelle manière on agit. »

La navette escortait par 5 chasseurs en aile-S descendait doucement vers l’aire d’atterrissage de la base que Lestate avait mis en place. Les chasseurs firent deux passages, puis formèrent un cercle de protection autour de la navette qui atterrit dans un nuage de poussières jaunâtre.
Cyrilhorus descendit alors du chasseur de tête, vêtu d’une armure plaqué d’or et de diamant. Lestate vit alors la garde royale se déployer autour du nouveau Pharaon. Lestate sentit la fureur qui se dégageait d’Amato qui se tenait à coté de lui. Pharaon s’approchait de lui, en voyant tout les centauris s’agenouillait devant lui.
Tu peux toujours crever, ordure pensa Amato.
Alors que Cyrilhorus s’arrêta devant lui, Amato le regarda droit dans les yeux avec un air de défi.
« Même si notre inimité est connu, Amato Anubismose, il est de votre devoir de vous agenouiller devant votre Empereur. »
« Je ne reconnais pas comme Empereur celui qui à sur ses mains le sang de milliers d’innocents, persifla Amato d’un ton venimeux. »
« Ce qui c’est passé ici est une grande tragédie et je souhaite… commença Cyrilhorus »
Le Pharaon n’eut jamais le temps de finir sa phrase car Amato se rua rageusement sur lui, avec un cri de fureur. Lestate vit alors les gardes royaux mettre en joue Amato.
« Mon fils, il semblerait que tu aies certaines capacités. La seul chose que je te demande c’est de ne jamais les utiliser pour tes propres intérêts ou sous le coup de tes émotions. »
Lestate projeta alors son esprit vers les armes pointées vers Amato et d’une pichenette mentale les envoya au loin sous les regards stupéfaits des gardes royaux. Lestate regarda alors vers les deux centauris qui continuer de se battre comme si de rien n’était. C’est alors que l’esprit de Lestate dériva.
La salle d’opération du QG des secours se dessiner autour de lui. En dessous un homme dont les multiples infections avaient colonisés l’ensemble des organes de sa cage thoracique. Lestate s’entendit dire :
« Infirmière, deux ampoules d’antiseptique alpha 3. »
La jeune bothane qui était à ces cotés le regarda d’un air de martyr et lui répondit :
« Le ravitaillement du seigneur Horustha’ar à était retardé pour inspection par le seigneur Anubismose, nous en avons plus. »
Lestate vit alors le scanner biorythmique de l’homme s’affoler puis retomber… définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:16

Chapitre 22, partie 2

Son absence n’avait durée que le temps d’une respiration, d’un clin d’œil mais quand Lestate revint à lui, la vision des deux centauris en train de se battre le dégoûta.
« Arrêtez de vous battre tous les deux, comme des chiens galeux, hurla Lestate. Pendant que vous vous comportez comme des abrutis, des gens meurent ! ! ! »
Lestate réalisa alors que les deux centauris n’avait pas entendu un traître mot de son intervention, trop occupé à s’insulter et à ce battre qu’ils étaient.

« La seul chose que je te demande c’est de ne jamais les utiliser sous le coup de tes émotions. »

La colère afflua en lui, comme un orage qui monte dans une plaine sereine. Lestate se força à regarder les deux centauris, qui se battaient à ces pieds comme deux enfants furieux. Il sentit un immense sentiment d’impuissance mêlée à une noire colère l’envahir. Toute l’amertume et les frustrations accumulées ces derniers jours remontèrent des tréfonds obscures de son âme. Toutes les visions de souffrances et de misères qu’il avait vu depuis le début de ce désastre affluèrent en lui, toutes ces douleurs et ces désespoirs remontèrent du sombre endroit de son esprit où Lestate les avait confiner pour mieux les combattre.

« La seul chose que je te demande c’est de ne jamais les utiliser sous le coup de tes émotions. »

Alors que ce monde croulait sous la misère et la mort, ces deux bouffons qui n’avaient que très peu connu la souffrance et la misère étaient en train de se battre à ces pieds pour des stupides histoires d’influences et de pouvoirs. Ces deux bouffons se battaient pour leurs petits avantages dans leurs somptueux palais de soie et de marbre alors que ceux qu’ils avaient jurer de protéger et d’aider étaient dans la boue et le froid.

« La seul chose que je te demande c’est de ne jamais les utiliser sous le coup de tes émotions. »

Alors que l’altercation entre les deux centauris perdurait, Lestate se laissa aller à la colère qui le parcourait et il leva le poing, focalisant toute sa colère vers les deux êtres qui se battaient devant lui. Les deux centauris s’envolèrent comme des foetus de paille sous la violente décharge de Force obscure qui venait de les toucher. Leurs atterrissages fut violent et les deux centauris se relevèrent abasourdis mais près à découdre.
« Puisque que maintenant j’ai votre attention, commença lentement et froidement Lestate, nous allons nous occuper de votre devoir envers le peuple de cette planète. Je vous veux dans 5 minutes dans la salle de briefing. »
Lestate tourna alors les talons sous les yeux étonnés de l’assemblée.

« La seul chose que je te demande c’est de ne jamais les utiliser sous le coup de tes émotions. »

Sur une planète lointaine, peuplée de magie et d’ombre, un chevalier jedi déchu frissonna quand il sentit une vague de ténèbres à la fois lointaine et proche s’abattre telle une sombre longtemps enfermé que l’on venait de libérer
« Qu’as tu fais, oh Lestate ! ! ! »

Sur un sombre destroyer, Azazel sourit. Lui aussi venait de ressentir la sombre décharge émanant de Lestate.
« Bienvenue parmi nous Lestate. Bienvenue dans ton coté obscur mon frère d’arme. »

Encore plus loin, dans un vaisseau loin de tout quelqu’un se redressa comme si la foudre venait de le frapper.
« Ara, rejoint immédiatement Lestate ! ! ! J’ai était absent trop longtemps, il faut que je rentre. »
« Et le nouveau plan de Jackal ? »
« J’avertis immédiatement Karsch. »

Les jours qui suivirent la colère de Lestate furent relativement calme, Cyrilhorus et Amato coopérèrent pour faire accélérer le ravitaillement et après près d’une semaine d’effort, ils déclarèrent officiellement que la situation était stabilisée et que l’aide des Marteleurs n’était plus nécessaire. Lestate décida alors de se retirer pour laisser faire les choses et pour méditer sur son acte. Il était en train de débarrasser son bureau du centre de commandement quand un vaisseau apparut sur les écrans.
« Lestate, un cargo de classe escort demande à atterrir, il émet les codes de ton père. »
« Faite le atterrir, ordonna Lestate d’une voix bourru. Je me demande bien ce qu’il me veut, lança-t-il à la cantonade. »
Lestate sortit juste à temps pour voir le cargo de classe escort de son père atterrir. Le cargo de 100 mètres de long atterrit en soulevant un nuage de poussières jaunâtres. Lestate détailla le cargo en forme de dague, voyant les nombreuses traces de turbolasers le long des flancs du cargo. Où qu’il était aller, son père avait affronté des ennemis tenaces et qui lui avait laissé des traces sur le cargo adoré du vieux contrebandier.
« C’est bizarre ça, dit Emera, ton père prend autant soin de son vieux cargo que toi de l’Aramidia, ces traces de turbolasers font taches. »
Alors que Lestate allait répondre, Heiroé descendit du cargo, sa longue cape balayant le sol. Lestate vit que son père montrait des signes évidents de fatigue.
« Comment vas-tu mon fils, demanda-t-il sans préambule. »
Habitué au style direct de son « père », Lestate répondit immédiatement sans ciller :
« Bien, je vais enfin pouvoir me reposer, ce qui n’est pas un mal après tout ce merdier. »
« Je ne crois pas mon fils, soupira Heiroé. Depuis quand tu n’as pas suivi les actualités aramidiennes ? »
« Depuis un moment pourquoi ? ? ? »
« Hé bien je crois que tu vas trouver cela intéressant, ajouta le vieux contrebandier après un court instant d’hésitation. »
Heiroé activa alors un holoprojecteur où apparut un humain, plus grand et plus musclé que Lestate mais portant la même armure, le même collier et ressemblant trait pour trait à Lestate.
« Je suis le commandant Thor des forces armées de la ligue aramidienne. Je suis ainsi que l’ensemble de mes forces fidèle à l’Empereur Jackal qui a été outrageusement emprisonné par les séides de l’oligarchie démocrate. Je vous demande en cet instant de nous rejoindre dans notre combat pour rétablir la toute puissance et la gloire de l’Empire Aramidien. »
« Et en quoi cela nous concerne, demanda Lestate, visiblement inquiété par la projection. »
« Il y a quelques jours, de nombreux destroyers de classe Venator, Victoire et Impérial sont apparut en orbite de très nombreuses planètes. Bizarrement celle-ci devait prêter allégeance ou bien être déclaré traître à l’Empire. »
« Charmant et tellement étonnant, répliqua froidement Emera. »
« Et qui c’est rangé de leur coté, demanda Lestate. »
« De nombreuses planètes aux alentours du nuage d’Arator, mais de nombreuses planètes ont refusé et des combats mineurs ont éclatés. »
« C’est étonnant, pourquoi n’attaquent-ils pas maintenant notre flotte est dispersée dans tout l’empire Centauris, s’étonna Lestate. »
« Tout simplement car Aramidia et Adelpha ont encore leurs flottes en orbite, Karsch les a laissé là pour qu’elles puissent servir en cas de besoin dit Emera. »
« Et cela fait un sacré morceau car eux aussi leurs flottes est dispersées, acheva Heiroé. »
« Et que peut-on faire à tout cela demanda Lestate. »
« Et bien la flotte d’attaque des Marteleurs est présente ici, ainsi que « le Renaissance » et toute sa flottile de combat. »
Alors que Lestate s’apprêtait à répondre à son père, son comlink se mit à vibrer quand il reçut un message. Lestate activa alors son comlink est parcourut les quelques lignes qui s’étaient affichées.
« Qu’est ce qu’il y a, demanda Emera. »
Lestate tourna alors le module d’émission 3D de son comlink, et les quelques phrases suivantes s’affichèrent :
Attaque d’Aramidia et d’Adelpha dans 12 heures. Que la Force soit avec tes chers amis Lestate. Signé: A

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:16

Chapitre 23 : La ligue adelphienne
Cycle des crises de pouvoirs : Aramidia

Dans un lieu inconnu de l’espace, une flotte se rassemblait. Les destroyers se mettaient en position d’assaut alors que des essaims de chasseurs tournoyaient autours d’eux, telles des guêpes rendues folle par la présence de leurs immenses cousins. De la passerelle de « l’Ombre », Azazel surveillait toute les manœuvres des vaisseaux, satisfait des performances de ces hommes.
« C’est bien dommage que nous ne pourrons voir nos forces à l’attaque, se plaignit Azazel devant ce spectacle martial. »
« Devons-nous quitter la flotte immédiatement, Seigneur Azazel, demanda l’officier de navigation. »
« Non, nous attendrons que la flotte soit passer en hyperespace, répondit calmement Azazel. En qu’en est-il de mon message ? »
« Il a été reçu, seigneur. Doit-on continuer à surveiller l’objectif ? »
« Non, répondit distraitement Azazel en se replongeant dans sa contemplation. »
Azazel se souvenait de la lointaine époque où il était en formation avec les cinq autres commandants. Enfin cinq s’était beaucoup dire car Lestate n’était à cette époque qu’un jeune gamin mais qui avait la sale habitude de ridiculiser lui et les autres commandos anti-jedi dans toute les disciplines. Cet état de fait déplaisait beaucoup à Jackal qui était de l’avis des autres commandants le plus fort d’entre eux. Jackal faisait tout pour dépasser le jeune aramidiens, mais malgré tout l’inventivité et la ruse de ce dernier finissait toujours par faire mordre la poussières à la puissance et à la fierté du clone.
« Commandant, le Seigneur Thor vous demande. »
Azazel sortit à contrecoeur de sa rêverie et réfléchit pendant quelques instants.
« Passez le sur l’écran général. »
L’image de Thor apparut alors. Azazel remarqua que le commandant clone avait gardé son armure noire d’éclaireur.
« Thor, que me voulez-vous, demanda abruptement Azazel. »
« Jackal veut des explications sur votre absence de manœuvre, s’enquit le commandant clone. »
« Un vaisseau à pénétré dans notre zone d’isolement, il y a de ça quelques heures. Je vais sur zone pour voir de quoi il en retourne. »
« Mais… »
« Jackal n’a rien à redire à cela, répliqua froidement Azazel, s’il ne veut pas que je m’occupe de lui. Azazel, terminé. »
Azazel ordonna d’un signe de tête à son navigateur de faire plonger « l’Ombre » dans l’hyperespace. Lorsqu’il rouvrit les yeux, les lignes bleutées de l’hyperespace avait remplacé le champ d’étoiles et les cris de fureurs de Jackal, face à ce qui pour lui était un acte d’insubordination, n’eurent jamais le temps d’atteindre le système de communication du destroyer d’Azazel.
« J’espère que Lestate arrivera à calmer cet abruti comme au bon vieux temps sinon je vais être obligé de le faire. »
Azazel sentit son poing se convulsé nerveusement et un écran situé une dizaine de mètres derrière lui vola en éclats.
« Il faut que je me contrôle, pensa-t-il, mais Jackal commence sérieusement à me courir sur le système. En fait se serait une bonne idée que je doive m’en occupé. »
Alors que « l’Ombre » partait vers une destination inconnu, Azazel éclata d’un rire sombre et amer.

« Alors que fait-on père, demanda Lestate alors que les lettres formées par son comlink. »
« Comme je me doutais de ta réaction après t’avoir dit les informations que j’avais, j’ai donné quelques ordres qui me semble encore plus justifié par ce nouveau message. Emera, Faab et moi nous allons soutenir la flotte d’Adelpha qui sera sûrement en difficulté quand nous arriverons, dit Heiroé en consultant sa montre. »
« Et Lestate, pourquoi ne vient-il pas avec nous, demanda Emera. »
« Il sera sûrement plus utile à Karsch sur Aramidia, susurra Heroié en attendant les réactions de Lestate. »
« Mais Karsch n’est pas en campagne dans l’Empire centauris. »
« N’oublies pas mon cœur que mon père à de nombreux contacts, n’est-ce pas, intervint Lestate en regardant son père. »
« En effet et Karsch aussi car un de mes contacts dans la flotte m’a signalé que Karsch avait appareillé en urgence juste avant que je n’arrive. Au vu des circonstances, il me semble probable qu’il se soit rendu sur notre monde capitale, acquiesça le contrebandier. »
« Bon ba action, conclua Lestate en tournant les talons vers son croiseurs. Au fait, je prends l’escadron alpha avec moi, acheva-t-il. »

Le commodore Saab faisait les cents pas sur la passerelle de « l’Honneur du guerrier ». L’amiral Karsch lui avait envoyé un rapport il y a quelques heures de cela, lui indiquant une attaque imminente sur le système d’Adelpha. Immédiatement Saab avait ordonné l’état d’urgence et passé toute sa flotte en alerte rouge. Après un nouvel aller-retour, Saab se pencha vers sa console de commandement et fit la grimace en voyant le peu de vaisseaux lourds qui composés sa flotte : hormis « l’Honneur », Saab n’avait à sa disposition que 6 cuirassés, 2 porte-nef et quelques frégates ioniques légères et lourdes. De plus ces dernières étaient affectées au chantier de construction qui parachevaient les dernières finitions sur les nouveaux porte-canon, un nouveau type de vaisseau. Saab venait de contacter le responsable du projet, un certains Dom, qui lui avait assuré que si il le fallait les nouveaux vaisseaux pourraient manœuvrer. Pourtant Saab était inquiète, surtout parce ce que son chère escadron Amazone n’était pas présent, et malgré ces nombreux et infructueux efforts, elle n’avait pu contacter le colonel Emera. En pensant à cela, Saab replongea dans ces souvenirs.
Le patio du centre de formation de biologie d’Almania, une ville portuaire d’Adelpha, était quasiment vide à part elle et les différentes personnes qui constituer ces amis dans la promotion de l’année en cour. Elle balaya la petite place et vit sur les gradins Emera et Milou qui plaisanter sur le cour d’une de leurs professeurs au ton soporifique et à la vois monocorde. A leur coté, El-n était en train de jouer à un jeu de rapidité avec Pti Gégé alors que Jé, le twi’lek de la bande s’amusait à les déconcentrer.
« Et regarde Saab, j’ai reçu mon mag sur les coxis, s’exclama Aurore en lui montrant un magazine avec en couverture un des vieux speeder qu’elle adorait. »
Saab ce retourna vers l’humaine et vit alors une escouade de commando apparaître des bâtiments où ils étudiaient normalement la biologie et l’analyse des substances pouvant être dangereuses pour les êtres vivants. Les commandos entouraient un de leur professeurs, un gran au visage caprin et à trois yeux qui leur faisait des cours sur les micro-organismes et le forcèrent à s’aligner contre le mur. Immédiatement tout le patio s’était rempli des élèves du centre de formation et de leurs professeurs. Un des commandos saisit alors un porte-voix et déclara alors à la foule :
« L’être ici présent est un traître qui à tenter de nuire à l’Empire galactique, commença-t-il. »
Emera se pencha vers Saab et chuchota, d’un ton étonné :
« Jipi ! ! ! ! La seul chose auquel il nuit c’est à la motivation de ces étudiants. »
Saab entendit alors un léger grognement provenant du professeur Marsh, un Mon Calamari qui leurs enseignaient la chimie.
« Taisez-vous si vous ne voulez pas finir à la place de Jipi, chuchota-t-il alors très rapidement et à vois très basse. Vous ne pouvez lutter contre eux. Enfin, pour l’instant, soupira-t-il. »
Le commando reprit alors que les chuchotements qui parcouraient la foule commençaient à devenir de plus en plus fort.
« Le coupable sera donc punit ici même, immédiatement afin de servir d’exemple. »
Les commandos firent monter le gran sur la plus haute des marches d‘un des bords du patio, afin qu’il soit vu par tous.
Alors que la foule recommençait à chuchoter, les commandos s’écartèrent du gran en blouse blanche et armèrent leurs blasters. Saab essaya de détournée le regard mais elle vit quand même leur professeurs se faire balayer par les rafales de blasters, précises et implacables des stormtroopers. Alors qu’elle s’apprêtait à se jeter sur les commandos, le professeur Marsh la retint de ces bras puissants :
« Ne faite pas ça, Saab. Même vos talents martiaux ne peuvent lutter contre l’armure et les blaster des stormtroopers, surtout ceux-là. »
Le commandant des stormtroopers remonta sur la plus haute des marches et après avoir fait tomber le corps ensanglanté du gran, il enleva son casque comme tout ces hommes.
« Mais se sont des clones, s’exclama Milou, stupéfaite. »
« Tais-toi, grinça Emera. »
Le commandant clone après avoir jeté un regard de plein dégouts au cadavre, reprit la parole.
«Moi, commandant Jackal, de la 66ème division de l’Empire ordonne que cet institut soit fermé jusqu'à temps que toute la vérité sur les liens entre ce lieu et ce jedi, le clone regarda alors le cadavre, soient faite. »
« Mais que deviendront nos élèves, demanda Marsh en se dirigeant vers le commandant clone. »
Lorsqu’il fut à porter du commandant clone, celui sortit une vibrolame entourée d’un champ rougeâtre et entailla le visage du Mon Calamari. Celui-ci tomba à terre alors que les clones partait, ignorant l’extraterrestre étendu à leur pied. Une fois ces derniers partis, El-n se précipita.
« Tom, comment allez-vous ? ? ? »
« Bien, bien, mais il ne perdre rien pour attendre. »
« Comment-cela, demanda alors Saab. »
« Rendez-vous se soir à la cantina appelé le Corrigans, répondit sobrement le Mon Cal. Je vous y expliquerez tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:18

Chapitre 23, partie 2

Saab pensa à sa tête quand le professeur Marsh lui expliqua qu’il était l’agent de la Rébellion sur Almania et qu’il espérait recruter des candidats pour combattre l’Empire. Ce ne fut que quelques jours plus tard, quand les impériaux brûlèrent l’institut de formation que Saab et les autres rejoignirent la Rébellion en attaquant les stormtroopers qui avaient brûlé le bâtiment. Pti Gégé et Jé rejoignirent un escadron dirigé par un certain Lestate et elles formèrent l’escadron Amazone. Ce ne fut qu’après de nombreuses et périlleuses missions que Saab monta en grade alors qu’Emera prenait la tête de l’escadron.
Alors que Saab continuait sa rêverie, un signal la fit sortir de ses souvenirs.
« Commandant, une dizaine de destroyers et des cuirassés sortent de l’hyperespace sur le vecteur 3-8-2 .»
« Larguer tout les escadrons. Avertissez les frégates des chantiers navals, qu’elles interceptent tout les ennemis qui tentent de s’infiltrer ! Saab à tout les bâtiments de la flotte adelphienne : Feu à volonté ! ! »
Sur le chantier alpha 3 de construction, Dom vit les vaisseaux sortirent de l’hyperespace comme d’immenses dagues prêtes à fondre sur lui.
« Alerte, une attaque, hurla-t-il dans son communicateur. Préparez-vous à détacher les vaisseaux des chantiers et préparez-vous au combat. »

« Seigneur Bhaal, nous arrivons dans le système d’Adelpha. »
« Engagez les vaisseaux lourds, capitaine, ordonna froidement Bhaal. Et dites à mon escadron de se tenir prêt, je dirigerais la bataille à partir de mon chasseur. »
Quelques minutes plus tard, Bhaal fit décoller son défenseur TIE de la baie d’envol de son destroyer « le Serviteur » et plongea à la suite de ces hommes en direction des chasseurs adelphiens. Ils étaient tous équipées de chasseur d’assaut de classe alpha et se battaient plutôt bien mais face aux manœuvres rapides et précises de Bhaal, aucun n’arrivait à rivaliser contre lui bien longtemps. Après avoir battu son cinquième chasseurs, qui ne s’était pas brillamment défendu d’ailleurs, Bhaal se dirigea vers un des deux porte-nef. Alors qu’il plongeait vers le porte-nef, le temps sembla se ralentir et Bhaal esquiva les turbolasers comme si de rien n’était. Il enchaîna une série de tonneaux sauvages et arriva sous le bouclier du porte-nef. Il tira alors deux torpilles se qui fit exploser la passerelle du porte-nef. Alors que Bhaal fuyait le souffle de l’explosion, une nouvelle flotte sortit de l’hyperespace.

« Ici Heiroé Tha’ar à la tête de la flotte des Marteleurs, un coup de main serait le bienvenue, il me semble commodore Saab. »
Emera n’entendit pas la réponse du commodore Saab quand elle fit décoller son chasseur. Elle plongea à la suite des autres chasseurs et regarda l’objectif qui lui était fixé.
L’escadron qui vient de descendre le porte-nef du commodore, rien que ça, pensa-t-elle.
Elle fit virer son chasseur en direction du chasseur qui venait d’échapper au souffle de l’explosion du porte-nef.
« Ici El-n , j’en ai un aux basques et j’arrive pas à me le décrocher, hurla la jeune demi-elfe. »
Emera, Milou et Aurore plongèrent en direction du chasseur d’El-n qui faisait des manœuvres de plus en plus désespéré pour échapper à son poursuivant qui lui restait coller implacablement à son chasseur. Alors qu’Emera commença à s’approcher du chasseur ennemi, un destroyer Venator en feu leurs barra la route avant d’exploser sur les tirs du « Rédemption ».
« Faab, tu pourrais nous prévenir quand tu fais exploser un de leur destroyer, hurla Emera ! ! »
Alors que Faab s’apprêtait à lui répondre Emera vit le chasseur d’El-n se désintégrer après un tir précis du défenseur TIE. Alors qu’elle plongea vers lui, son unité de com s’activa :
« Alors c’est ça le fameux escadron Amazone, franchement votre réputation n’est qu’un doux mensonge, ironisa Bhaal. »
Emera hurla un juron et attaqua de plus belle le chasseur qui esquivait les tirs et se permettait même d’attaquer les trois chasseurs qui le poursuivait. Pendant quelques minutes ou s’enchaînèrent des feintes et des tonneaux à la limite de l’inimaginable, le défenseur TIE avait réussi à mettre hors combat Milou après avoir larguer à pleine vitesse une torpille inactivée.
« Il manœuvre comme Lestate, s’exclama Aurore. Comment veux-tu qu’on l’ai, il est en train de nous dégommer comme si on n’était que des bleus. »

Sur le pont du Rédemption, Faab regarda avec plaisir la flotte ennemi commençait à se replier. La flotte qu’il commandait avec Heiroé leurs étaient arrivés sur leurs flancs, infligeant de sérieux dégâts aux anciens destroyers qui étaient conçu pour le combat de face. De plus d’étranges vaisseaux étaient sortis des chantiers navals et avaient taillés en pièce plusieurs destroyers ennemis. Faab regarda sa console et ordonna
« Faites monter la pression sur « le Serviteur », et envoyez une navette de secours chercher Amazone 6 et Amazone 2, sinon Emera va être insupportable. »

Emera et Aurore continuaient de poursuivre Bhaal à travers la flotte de la ligue, malgré les nombreux tirs croisés et les explosions des vaisseaux lourds qui commençaient à se replier.
« Je suis presque à porter… maintenant, Feu, hurla Aurore quand elle envoya une torpille en plein sur le défenseur TIE. »
Sa joie fit de courte durée car son ennemi ionisa le missile et activa alors son rayon tracteur. L’humaine sentit son chasseur décélérer et elle vit alors l’éclats des tirs ioniques submerger ces boucliers. C’est alors que le destroyer le plus proche explosa, envoyant une multitude de débris dont certains touchèrent le défenseur TIE qui prit la tangente, poursuivit par le chasseur d’Emera. Alors que celle-ci s’apprêtait à tirer, son communicateur se réactiva :
« Amazone leader, ici Bhaal, commença une voix qui lui rappelait horriblement celle de Lestate. Je suis content de vous avoir combattu, mais ma flotte a perdu ce combat . Je souhaite de vous revoir afin que je puisse vous battre. »
Alors qu’elle tira, le chasseur et toute la flotte ennemi passa en hyperespace.
« Ici Emera, on fait quoi maintenant, demanda-t-elle. »
« Je pense que Lestate apprécierait du renfort, déclara Faab. »

Lorsque Lestate émergea de l’hyperespace, il vit la flotte de la ligue se mettre en position pour attaquer la maigre flotte qui restait pour surveiller Aramidia.
« Ici Lestate, au commande du Renaissance à contrôle Aramidia, je viens vous porter secours. »
« Lestate, que faites-vous ici, demanda alors Karsch qui apparut sur l’écran de visualisation. »
« On peut poser la même question pour vous, répliqua sardoniquement Lestate. »
« OK, OK. Bon si vous me donneriez un coup de main ce serait plutôt sympathique, non ? »
Lestate ordonna immédiatement à ces chasseurs de décoller, et il fit plonger son aile-Y à leur suite. Alors que les premiers chasseurs ennemis approchèrent, Karsch entra en communication :
« Lestate, il faut absolument que vous abattiez les barges de transports automatisées car… »
Une immense explosion couvrit la voix de Karsch et Lestate vit au loin qu’une des immenses barges de transports de classe thêta venait de s’écraser sur la passerelle de commandement du destroyer où se trouver Karsch. Alors que Lestate essayait de contacter l’amiral, la voix de Squall résonna dans son cockpit.
« Lestate j’ai deux nouvelles. La bonne c’est que à cause des transporteurs, les gars de la ligue ne peuvent pas attaquer avec leurs vaisseaux lourds. »
« Et la mauvaise ? »
« Ba, ils utilisent ces mêmes barges comme vaisseaux bélier, la flotte orbital vient de perdre 3 destroyers et 2 stations Golan 3 de défense. »
« Là, je crois que l’on a un gros problème, conclua Lestate. »

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:18

Chapitre 24 : Etat d’urgence
Cycle des crises de pouvoir : Aramidia

Lestate fit virer son chasseur alors qu’un trio d’antique ARC-170 se mirent à lui tirer dessus. Les lasers rouges filèrent juste au-dessus de la verrière, éblouissant pendant quelques secondes Lestate. Lorsque les yeux de Lestate se réadaptèrent à la luminosité, les écrans du chasseur ressemblaient à des lucioles prises de folie et T5 écrivit un commentaire grossier sur les capacités de pilote de Lestate.
« Non je suis toujours capable de piloter tas de boulon et je vais te le prouver, grogna Lestate à l’attention du droide qui trilla avec dédain. »
Lestate plongea alors vers la ligne de feu qui s’étendait entre le super-destroyer « Renaissance » et un flot quasi continue de transporteur de classe thêta. Lestate vit avec plaisir les trois chasseurs ralentirent.
« Vous avez raison les gars, il faut être fou pour tenter de passer entre ces vaisseaux, pensa-t-il en souriant. »
Lestate inversa alors la poussée de ces moteurs et ramena la double manettes de contrôle vers lui, forçant le chasseur à un impressionnant demi-tour qui amena le trio de chasseurs en pleine de ligne de mire de ces deux canons rotatifs. Lestate tira alors en activant ces propulseurs et passa ces boucliers avant au maximum de puissance. Les trois chasseurs ne purent éviter l’impact, ce qui combiner aux tirs de ces canons fit exploser les trois chasseurs.
« Joli Lestate, siffla Squall. Enfin bon c’est pas ça qui va renverser la vapeur. »
« Rapport de la situation, demanda sobrement le jeune clone. »
« La situation est étrange à mon avis, commença Squall. Les gars de la ligue n’attaquent pas ils attendent juste que les vaisseaux drones viennent s’écraser sur nos destroyers, ce qui à marcher jusqu'à maintenant. »
Alors que Lestate s’apprêtait à demander à Squall plus d’informations, une explosion titanesque déchira l’espace. Lestate fit alors virer abruptement son aile-Y en direction de la source de l’explosion en vit que malgré l’impressionnant barrage de tirs qu’émettait les vaisseaux d’escortes du « Renaissance », plusieurs transporteurs s’étaient écraser sur les boucliers des vaisseaux, arrachant la proue d’un des destroyers et provoquant un impressionnant point de surcharge sur le bouclier du vaisseau de commandement.
« J’aime pas ça reprit Squall, deux des destroyers qui défendaient la planète viennent de tomber en rideau, mais les rebelles n’attaquent toujours pas. »
Lestate réfléchit quelques secondes et regarda son scanner. Les vaisseaux défendant la planète étaient en train de se replier vers le reste de la flotte.
« Squall, contacte ces croiseurs est dit leurs de se préparer à un assaut latéral d’ici peut de temps. »
« Pourquoi, demanda Squall visiblement étonné. »
Alors que Lestate s’apprêtait à répondre trois destroyers de classe Venator et deux destroyers de classe Providence apparurent sur les flancs des vaisseaux loyalistes qui étaient en train de se replier.
« T’es devin ou quoi, s’exclama Squall. »
Lestate fit plonger son chasseur en direction des nouveaux venus et attaqua férocement tout les chasseurs ennemis qui osaient se mettre en travers de son chemin. Après avoir éliminé plusieurs chasseurs, Lestate plongea vers l’ouverture des boucliers d’un des croiseurs de classe Providence. Lestate fit virevolter son frêle vaisseau sous la tornade de tir qu’émettait le destroyer. Alors qu’une nuée de chasseurs droides ressemblant étrangement à des vautours se dirigeaient vers sa trajectoire, Lestate coupa les moteurs de son chasseur et lança deux torpilles en direction des droides, qui se volatilisèrent dans une impressionnante explosion thermonucléaire. Profitant du court flash surchargeant les capteurs, Lestate fit un tonneau qui l’amena en face de la passerelle du destroyer.
« Tchao, clama-t-il alors que ces deux dernières torpilles fracassèrent la verrière du vaisseau. »

Au-dessus d’Adelpha, la flotte des Marteleurs se regroupa près des chantiers navals. Les nouveaux croiseurs venaient juste de quitter les chantiers quand l’intervention des Marteleurs avaient couper court à l’engagement. Quand Faab et Heiroé arrivèrent sur la passerelle de « l’Honneur du guerrier », le commodore Saab était en pleine discussion avec un homme.
« Il me rappelle quelqu’un ce type, déclara doucement Faab. »
« C’est normal, c’est le père d’Emera, répondit Heiroé. Mais je ne croyait pas qu’il avait le pouvoir de commander ces vaisseaux. »
« Il peut quand nous sommes en état d’urgence, répliqua froidement Saab. Le major Dom à servis pendant la guerre des clones et il s’en est sortis avec les honneurs. Maintenant il est responsable de projet de nos nouveaux vaisseaux. »
« Et pouvez nous nous éclairer sur ces nouveaux jouets commodore Saab, commença Heiroé. »
« Il me semble étonnant que vous ne connaissiez rien à ce sujet capitaine Tha’ar ! ! »
« Je sais ce qu’il y a à savoir, mais je pense que le capitaine Faab voudrais en savoir plus. »
« Le porte-canon est le dernier croiseur conçu par les aramidiens, commença Faab sous les regards étonnés de Saab et Heiroé. Il mesure 900 mètres de long et peut embarquer 4 escadrons de chasseurs. Et pour finir, il a été conçu pour assiéger des planètes lourdement armées et attaquer des vaisseaux lourdement défendu. Il n’y a pas que vous qui avait des sources. »
« Bien est maintenant que fait-on, demanda Emera en entrant sur le pont. »
« Et bien, je pense qu’aller voir la situation sur Aramidia ne serait pas une mauvaise idée, les rapports de mes espions ne sont pas très bon, déclara Heiroé. »
« Je suis aussi de cette avis, commença Saab. Colonel Emera préparez-vous à partir immédiatement pour Aramidia. Votre mission est simple : protéger les portes-canons. »

Dans l’espace centauris, le nouveau pharaon Cyrilhorus était en train de visiter le chantier de réparation du Seth quand un de ces assistants s’approcha de lui, d’un air plutôt alarmé.
« Pharaon, des vaisseaux ont attaqué la flotte de défense aramidienne, que fait-on. »
« ID des attaquants, demanda Cyrilhorus. »
« Ils répondent sous le nom de la ligue aramidienne. Nous savons qu’il s’agit du groupuscule qui à tenter de renverser le gouvernement aramidien avant votre accession au trône. »
Cyrilhorus sourit en pensant aux conditions plus que chaotique dans lesquelles il avait accédé au pouvoir suprême centauris et l’assistant ajouta :
« Si cela peut vous aider, on nous à signaler que Lestate Tha’ar était présent du coté de la flotte loyaliste avec son escadron, mais aucun signe de sa flotte. J’espère que ces informations peuvent vous guider Pharaon. »
L’assistant se retira de quelques pas, attendant visiblement une décision de Pharaon.
« Comme si savoir de quel coté Lestate était peut m’aider, pensa Cyrilhorus. Avec le nombre de problème qu’il attire celui là ça m’avance pas des masses. »

Au-dessus d’Aramidia, Jackal regarda avec plaisir la maigre flotte de défense se replier vers la flotte assemblait autour du super-destroyer « Renaissance ». Malgré la perte d’un des destroyers de classe Providence de sa flotte d’attaque, les force de la ligue prenaient l’avantage sur la flotte, grâce au détournement des vaisseaux drones d’approvisionnement de la planète.
« Vraiment pratique ces transporteurs de transfert automatique entre les bases de ravitaillement et la surface. Le second de Lestate a utilisé cette technique contre nous lors de la chute d’Adelpha, j’aurais jamais cru que ça pourrait m’être un jour utile pensa-t-il. »
Alors que le dernier destroyer qui défendait à l’origine la planète cessa le combat, trop endommagé par les impact de croiseur pour pouvoir continuer à lutter contre les vaisseaux de la ligue . Jackal se leva alors et activa le système de communication :
« Ici Jackal, seigneur de la ligue aramidienne aux vaisseaux de défense d’Aramidia, cesser le combat et vous aurez la vie sauve et serait traiter selon la décence dû aux prisonniers de guerre. »
Alors que Jackal se retournait pour voir la réaction des vaisseaux, le système de communication s’activa et fit apparaître le visage de Lestate avec un casque de pilote :
« Alors Jackal, espèce de raclure de fond de poubelle, tu ne viens même pas te battre contre moi, fanfaronna Lestate. »
« Et tu ne me demandes pas comment je me suis échappé, minauda Jackal. La curiosité est la seule chose que tu peux espérer maintenant. »
« J’imagine que comme le grand lâche que tu es, tu t’es fait remplacer par un clone, qui est mort depuis d’ailleurs, ricana froidement Lestate. »
La colère submergea Jackal qui tendit la main vers l’holoprojecteur, le faisant exploser par la force des ténèbres qui tourbillonnait dans son ténébreux esprit. Il se tourna vers la bataille spatiale et d’un ton froid et terrifiant il dit :
« Puisque tu la choisis Lestate, toi et tes hommes mourront. »

Sur le pont du Seth, Cyrilhorustha’ar coupa l’écoute de la communication entre le chasseur de Lestate et le destroyer amiral de la flotte de la ligue. Il regarda alors la représentation en trois dimensions de la bataille spatial et ordonna :
« Bon, Messieurs il est temps de prouver que la flotte centauris n’est pas à ignorer. Faites manœuvrer la flotte en direction de la flotte de la ligue. »
Cyrilhorus vit les vaisseaux de la flotte centauris se diriger vers la bataille, tel d’immenses dragons. Alors qu’ils se rapprochaient de la portée maximal des turbolasers, le communicateur s’activa :
« Seigneur Horustha’ar, ici le commandant Thor des forces de la ligue adelphienne. Puis-je vous demander quelles sont vos intentions ? »
« En tant que souverain de l’Empire centauris, je déclare Aramidia et tout le système environnant sous la loi martiale. La planète et l’espace alentour est en état d’urgence à partir de cet instant. Je vous pris donc de cesser le combat et de désactiver vos armements et vos boucliers. »
Alors que Thor s’apprêtait à répondre, Jackal apparut sur l’écran et d’une voix écrasante de mépris, déclara à Cyrilhorus :
« Pour qui te prends-tu roitelet de pacotille pour me donner des ordres ! ! ! Ici c’est moi qui décide et si tu ne retires pas immédiatement tes troupes de l’espace de la planète d’Aramidia, je t’étriperais toi et toute ta flotte ! ! ! »
« Lestate m’avait parler de ta fierté frisant la stupidité, s’amusa Cyrilhorus, et malheureusement il avait raison. Prépare-toi à la défaite pauvre fou. Tha’ar Terminé. »
Cyrilhorus regarda alors vers l’espace est vit des escadres entières de chasseurs en aile-S centauris se jetait au combat. Il les regarda quelques instants avec envie puis se retourna vers les membres d’équipages de la passerelle :
« Formation serrée et mettez le cap vers leur destroyer amiral. Paralysez tous les transporteurs qu’ils enverront pour nous attaquer, c’est ces foutus tas de ferrailles qui ont dézingués la flotte de défense d’Aramidia. Que la Force soit avec nous ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 27 Avr - 22:18

Chapitre 14, partie 2

Malgré son succès contre le destroyer de classe Providence, Lestate avait du se replier vers la protection des canons lourds et les boucliers de protection du super-destroyer. L’escadron alpha et lui essayaient de maintenir un écran de protection contre les chasseurs alors que les vaisseaux lourds tentaient d’endiguer le flot continue de transporteur lourd de classe alpha. Lestate plongea vers un des mastodontes rectangulaires en tirant avec toutes ces armes. Ces attaques n’eurent que pour effet de faire décoller une nuée de vautour droide.
« Squall, Jé avec moi ! ! ! J’ai délogé un nid de vautour. »
« Pfu t’avais que ça à faire comme connerie, se plaignit Jé en arrosant la nuée de chasseurs avec son intercepteur modifié. »
Alors que Jé vira avec à sa suite cinq vautours droide, Pti Gégé apparut à sa suite et fit exploser l’ensemble des chasseurs avec trois tirs.
« Mon petit Jé, tu es peut-être pire qu’une princesse Kuati mais tu n’as pas tort sur un point, remarqua Pti Gégé. Lestate est un vrai porte poisse. »
Alors que les chasseurs de l’escadron alpha plongeait en direction des vaisseaux ennemis, des tri-chasseurs droides apparurent et prirent Pti Gégé pour cible.
« Putain, il me lâche pas ces cons, s’inquiéta-t-il. »
« On arrive dit calmement une voix autoritaire. Virer sur bâbord, élévation moins 90° à mon signal……. Maintenant. »
Pti Gégé fit virer son chasseur abruptement et un vol de torpille surgit du néant, anéantissant en un clin d’œil les puissants chasseurs automatisés. A leurs suite un escadron de chasseur centauris surgit, tel une meute de tigres traquant une proie.
« Qu’est-ce que tu fous là Cyrilhorus, demanda Lestate en détruisant un débris qui s’approchait de Pti Gégé. Au fait Alpha 4, rentre au « Renaissance ». »
« Je viens te tirer du pétrin avec la flotte centauris, vu que tu peux pas laver ton linge sale en famille, il faut bien que quelqu’un te surveille. »
« Trop généreux, grinça Lestate. Dit, tu m’excuses si je te dit que pour l’instant la différence n’est pas vraiment visible. »
« Mes destroyers sont bloquées par les transporteurs de classe alpha, soupira Cyrilhorus, mais si tu veux, on va s’en occuper tout les deux ! ! ! »
Lestate suivit les chasseurs centauris dans les méandres de la bataille et de la circulation automatisée de la planète. Alors qu’ils arrivaient dans l’espace libre qui séparait les trois flottes ennemis et les flots de transporteurs automatisés, Lestate sentit comme un tremblement dans la Force.
« Dégagez de là immédiatement, du monde arrive, hurla Lestate. »
Une flotte entière de vaisseaux lourds sortit de l’hyperespace entre les destroyers et les vaisseaux automatisées.
« Ici le Capitaine Faab, du Rédemption à toute les forces de la ligue : rendez-vous ou nous vous attaquons. »
Lestate regarda alors les vaisseaux qui venait de sortir de l’hyperespace et ne vit en fait que quelques destroyers à la place de la flotte de renfort qu’il attendait. Dans le bataillon il ne vit que « le Rédemption », « Le Méduse » et « Le Chimère », ces trois destroyers customisés, soutenus par « Le Jedi » et « Le Padawan », les deux destroyers de classe Venator de son père, ainsi que quelques destroyers de classe Victoire appartenant à la flotte de défense d’Adelpha. Les autres vaisseaux n’étaient que quantité négligeable face à la puissante flotte de la ligue qui comportait près d’une trentaine de vaisseaux lourds.
« Croyez-vous Faab que votre misérable flottille puisse rivaliser avec ma force d’attaque. Rendez-vous immédiatement et éviter une défaite honteuse. Je sais que vous êtes un commandant intelligent, dit Jackal. »
« Méfiez-vous des apparences Jackal, termina Faab. »
Lestate vit alors ces puissants vaisseaux faire feux sur la flotte ennemi, les canons lourds du « Rédemption » causant d’important dégâts à la flotte de la ligue .
« Faab à Lestate, réponds-moi ma poule. »
« Qu’est-ce que tu veux Faab, grogna Lestate en plongeant vers les vaisseaux lourds en suivant les lignes de feu crées par la nouvelle flotte en présence. »
« Si tu pouvais attirer l’attention de Jackal ici, cela serait plutôt pratique, la cavalerie espère pouvoir s’occuper de la flotte en douceur. Faab Terminé. »
Lestate fit alors plonger son chasseur en direction des croiseurs le plus proche.
« Si c’est du spectacle que tu veux, tu vas en avoir, pensa-t-il. »

En bordure du système, le commodore Saab tenta de discerné la lointaine bataille qui se déroulait près des planètes doubles. D’ici elle ne pouvait la voir mais elle imaginait la situation, la multitude de traits de turbolasers s’entrecroisant, les explosions et les cris des hommes qui mourraient. Elle devait reconnaître que la fièvre du combat à ce moment était presque si forte qu’elle allait la dominer.
« Ce n’est pas le moment de se laisser aller, se morigéna-t-elle. Mes hommes comptent sur moi. »
Saab repoussa au fin fond de son esprit ces envies de combattre et se retourna vers ces hommes de pont :
« Préparez-vous à couvrir les portes-canons dès qu’ils auront commencés à tirer. »
Il ne fallut que quelques minutes pour que Dom apparaisse sur l’écran de communication :
« Commodore nous sommes près à faire feu sur votre ordre, dit sobrement l’homme au visage rongé par l’inquiétude. »
« Feu à volonté, répondit Saab. Et ne vous inquiétez pas Dom , Emera ne se retrouvera pas en première ligne aujourd’hui, elle a déjà assez combattu sur Adelpha.»
« Et Lestate, avez-vous des nouvelles de lui. »
Saab ne put s’empêcher d’entre étonné par cette demande. Elle n’aurait jamais cru que Dom accepterait dans sa famille Lestate et ces activités.
« Je suis désolée Dom, mais la situation au-dessus d’Aramidia est confuse, je ne peux pas vous dire si Lestate est encore en vie, mais c’est un survivant et ce genre de situation est la routine pour lui. »

« Thor, pourquoi la flotte de Lestate est encore opérationnel, hurla Jackal par dessus les explosions. »
« Les destroyers de Lestate sont beaucoup plus puissant que des destroyers classiques. D’après nos informations, ils possèdent tous un deuxième réacteur d’ionisation qu’ils utilisent pour alimenter une deuxième série de boucliers et de batteries, répondit froidement Thor. Ces vaisseaux sont aussi puissant que le méga-destroyer d’Azazel. »
Jackal voulut répondre, mais de nouveaux tirs, beaucoup plus puisant s’abattirent sur les boucliers du destroyer amiral.
« D’où viennent ces tirs, hurla Jackal. »
Thor, à peine déstabilisé par le chaos ambiant se dirigea vers une console et commenta sobrement :
« Une flotte de vaisseaux lourds par delà l’orbite de la quatrième planète du système. Ils nous attaquent sûrement avec des canons expérimentaux. J’avais entendu des rumeurs à leur sujet. »
« Attaquez les vaisseaux de leur flotte au combat rapproché, comme cela ils ne pourront plus nous attaquer ! ! ! »

Lestate esquiva une série de tirs surpuissants, qui allèrent s’écraser sur les navires de la ligue.
« Faab, c’est quoi ce délire, demanda Lestate d’une vois inquiète. »
« La cavalerie est arrivé, répondit joyeusement Faab. Bon Lestate, replit toi derrière notre flotte est admire le spectacle. »
Sur le pont du « Renaissance », Faab vit avec plaisir les vaisseaux de la ligue se dirigeait vers sa flotte.
« Ici Faab au « Méduse » et au « Chimère », préparez l’opération Bras de Médusa. Top dans 5 minutes. »
Faab alla alors se poser à sa console et étudia encore le schéma tactique de son nouveau plan. Jackal lui avait « emprunté » une de ces plus belle réussite, mais aujourd’hui il allait surpasser son exploit de la libération d’Adelpha. Certes les réparation au-dessus de Ketara lui avait coûté quelques nuits de sommeil mais l’effet aller être détonnant.
« Aller approchez, n’ayez pas peur, nous sommes des victimes frêles et sans défense, pensa-t-il avec ironie. Mais je te l’ai déjà dit Jackal, il faut se méfier des apparences. »
Lestate amena doucement son chasseur, qui était tout de même bien endommagé après les récents combats, sous le ventre du « Rédemption ». Vu d’ici, le destroyer était encore plus massif et plus impressionnants. Lestate savait bien que son destroyer expérimental, suite à divers modifications, mesurait maintenant deux kilomètres de long mais à ce moment il imaginait quel devait être la sensation qu’un pilote devait éprouvé en approchant de ce mastodonte.
« Dit Lestate qu’est-ce qu’il fout Faab à nous demander de nous retirer du secteur. »
« Attends donc et tu verras, ria Lestate. On a un sacré tour dans notre sac à leur sortir. Installe toi bien Squall et admire le travail. »
Lestate jeta un coup d’œil aux aspérités ovales qui s’étendait sur une partie de la coque du croiseur.
« Espérons juste qu’ils prennent cela pour des générateurs supplémentaires de boucliers, vu que c’est pas ça qui manque pensa Lestate. »

« Jackal, il y a un problème, souffla Thor. Tout leurs chasseurs se sont replier et les trois destroyer se sont séparés. »
« Ils ont peurs, et maintenant nous allons les achever ! ! ! ! »

« Ici Faab, opération « Bras de Méduse » Top. »
« Ici Chimère , Bras de Méduse en charge. »
« Ici Méduse, nos bras sont prêt. »
« Ici Dom, les portes-canons commencent l’opération Bras de Méduse. »
Trois événements arrivèrent simultanément, dont un vraiment imprévu. Des trois destroyers de Lestate, des vagues de tirs ioniques surgirent des modules ovoïdes qui venaient d’être installé sur ces croiseurs. Des portes-canons postés aux confins du système, des nuages dévastateurs d’énergie surgirent, balayant les destroyers de la ligue. Mais alors que les défenses du destroyer amiral « Fidèle de l’Empereur » commençait à céder, un méga-destroyer de couleur sombre apparut et intercepta les tirs destinées à la flotte de la ligue.
« Jackal, replit-toi immédiatement, ordonna Azazel furieux, je te couvre avec « l’Ombre ». »
« Mais comment est-ce possible, demanda Jackal stupéfait par les deux attaques qui venaient de balayer les deux tiers de sa flotte d’attaque. »
« Les chasseurs ont envoyé des traceurs pour pouvoir cibler tes destroyer et Lestate vient de faire installer des générateurs de flux ionique, comme ceux que possède les frégates ioniques, même s’ils ont été boostés, répondit Azazel. Maintenant rentre sur la base à Arator, le conseil de la ligue va vouloir des explications sur ce désastre. »
Alors que Lestate et toute la flotte plongeait vers les destroyers survivants, « le Fidèle de l’Empereur », sa flotte survivante ainsi que « l’Ombre » disparurent en sautant dans l’hyperespace.
« On a gagné, souffla Squall, étonné. »
« Oui, mais Jackal c’est encore enfuit grâce à ce foutu méga-destroyer sombre, répliqua froidement Lestate. »

Be continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 4 Mai - 20:04

Chapitre 25 : Statu-quo
Cycle des crises de pouvoir : Aramidia

Au-dessus d’Aramidia, les vaisseaux ayant survécu à la bataille avaient été rejoints par les vaisseaux de la flotte aramidienne qui s’était dispersés dans l’espace centauris. A bord du « Rédemption », Lestate suivait l’holoconférence entre les différents capitaines de vaisseaux.
« La mort de Karsch nous laisse sans réel chef pour prendre les commandes de la flotte aramidienne, dit un vieux général à la poitrine couverte de médaille. »
« Qu’en pense le Sénat, demanda Saab. »
« Le Sénat ne c’est pas encore réuni et je pense que vous préférerez éviter les méandres de la bureaucratie, siffla Heiroé. »
« Ce serait pratique en effet, répondit Saab. »
« Je pense que j’ai une idée, dit Lestate sous les holo-regards inquisiteurs des commandants de flotte. »
« Et qu’est-ce, demanda Saab. »
« Si je me rappelle bien, le commodore Saab est la fille spirituelle de Karsch, je pense qu’elle ferait un bon commandant en chef provisoire en attendant que vous puissiez vous pencher sur le problème avec un peu plus de recul. »
Il y eu un silence assourdissant avant qu’Heiroé ne répondent :
« L’idée me semble bonne au vu de la situation, et je pense qu’il vaudrait mieux que nous nous occupions de problèmes plus urgents. »
« Que voulez-vous dire, demanda Saab. »
« La ligue vient de subir une sacrée défaite, il vaudrait mieux poursuivre sur notre lancée et essayait de les battre définitivement, continua Heiroé. »
« Le problème est de savoir si nous devons les battre, répondit Saab, car malgré tout ils représentent une part non négligeable de la population de l’empire. On ne peut comme ça les déclarer hors la loi sur le principe qu’ils n’ont pas le même avis que nous. »
« Pourtant, il faudrait éviter qu’ils tentent d’asservir les planètes plus faibles par la force, remarqua Lestate. »
« Certes, mais la ligue n’a commencé à se montrer agressive qu’avec Jackal, répliqua Saab. Il ne faudrait pas détruire l’ensemble des personnes impliquées, alors que seul quelques-unes unes se sont révéler mauvaises. »
« Je pense avoir un compromis pour vous, commença Heiroé. Mes informateurs m’ont appris que le siège de la ligue se trouvait sur Arator. Je propose d’infiltrer quelqu’un afin de savoir de quoi il en retourne en vu de négociations ou de nouvelles actions militaires. »
« Et qui se risquera à cette mission, demanda alors le vieux général. »
« Je pense que mon fils peut s’en chargeait, dit Heiroé d’une voix douce. »
« Et pourquoi moi, maugréa Lestate. »
« Je te rappelle, mon fils, que tu as certaines capacités que la plupart des êtres de cette galaxie n’ose imaginer, répondit froidement Heiroé. De ce fait tu as des devoirs envers eux qui impliquent d’essayer de les protéger… »
« Je n’ai que faire de personnes qui ignorent tout de moi et qui pourrait un jour se retourner contre moi à cause de leur peur, leur cupidité ou leur stupidité, coupa Lestate d’une voix froide. »
« Et en plus tu pourras sûrement affronter Jackal, termina Heiroé en foudroyant son fils du regard. »
« Ai-je le choix, demanda vainement Lestate. »
« Je ne pense pas mon ami, répondit Saab. Bon je pense que cette séance est finie et que nous avons tous à faire. Bonne chance à tous. Saab Terminé. »
Lestate se retourna vers Faab, qui était déjà en train de taper une liste d’ordre sur sa console.
« Bon, ba il va falloir monter une équipe d’infiltration, déclara Lestate. »
« Je pense que je serais de la partie avec la flotte en soutien, commença Faab. »
« Ouais, je te veux en soutien au cas ou, répondit Lestate. Il faudrait aussi Mary’ane avec sa flotte pour une exfiltration en force, vu que je pense qu’Arator sera bien défendu. »
« Et c’est tout ! ! ! Personnellement, je pense que Saab voudra qu’on ait au moins l’escadron Amazone pour la prévenir en cas de besoin, réfléchit Faab. Sinon je pense que tu veux que je contacte les Ganjas pour servir d’équipe au sol. »
« Pour une fois, tu t’es trompé Faab, les Ganjas ne font pas parti du coup, mon cher père en a besoin pour je ne sais quelle mission, répondit Lestate d’un ton désinvolte. »
« Alors qui, demanda Faab, je ne pense pas que tu veuilles y aller seul. »
« Pourquoi pas, répondit Lestate tout en voyant un éclair de peur traverser les yeux de Faab. Mais non je ne le ferais pas, je pense qu’il va falloir rechercher Pich. »
« D’après ce que j’ai entendu, il rend visite à sa mère près d’Abeir-Thoril. »
« Bon ba je m’y rends dans l’heure, conclus Lestate. Tu transmets les plans à Saab, tu préviens tout le monde et on se retrouve au-dessus d’Abeir-Thoril. »

Quelques heures plus tard, « L’Aramidia » pénétra dans l’espace du système d’Abeir-Thoril. Touki effectua un scan du système et engagea le vaisseau en direction du vieux porte-nef « Le Survivant ».
« Touki, coupe-moi cette musique, grogna Lestate en entrant dans la cabine de commandement. »
« Pfu, t’aimes rien à part du rock, toi, répliqua Touki. »
« Tu sais entendre des gars qui crient avoir la haine alors qu’ils sont les premiers à se planquer dès qu’il y a du grabuge, moi ça me gonfle. Sinon on arrive quand. »
« Dans 5 minutes, Sylvite à bondit de joie quand elle a sut que l’on arrivait. »
« Tu m’étonne, ça fait combien de temps qu’elle ne t’a pas vu, répondit Lestate. Au moins depuis que mon père à évacuer la base d’Adelpha, ça fait au moins deux ou trois ans. »
« Je suis passé la voir depuis, mais ce n’est pas forcément ton cas, répondit visiblement froissé. »
Quelques minutes plus tard, Lestate et Touki débarquèrent sur un quai en pleine effervescence. De tout les cotés des techniciens s’agitaient, réparant, installant moult équipements sur la dizaine de cargos accostés dans la baie. Au milieu de ce chaos ambiant, Lestate se sentit comme chez lui, comme quand il était à la base sur Adelpha. Lestate se revit alors dans l’atelier de Sylvite sur Adelpha.

« Pfu, je suis sur Lestate que tu n’es pas capable d’entrer dans l’atelier de ma mère et de prendre l’aile-Y, lança Pich d’un ton de défi. »
« Pourquoi je ferais ça, répliqua le jeune Lestate. Moi, je peux le piloter quand je veux ce chasseur. »
« Alors pourquoi t’as peur d’aller le prendre, demanda Pich. »
« Pfu, vous êtes bêtes tous les deux ricana Mary’ane. De toute façon vous n’en êtes pas capable, reprit-elle en agitant ces lekkus. »
« C’est ce que tu vas voir, répondirent en même temps Pich et Lestate tout en se dirigeant vers l’atelier de Sylvite. »
« Ils vont encore faire une connerie, soupira Faz. Bon Momo-Ja, si on allait boire une bière en attendant qu’ils se fassent prendre. »
Pich et Lestate rampèrent dans l’atelier vide en direction de l’aile-Y qui trôner près des portes donnant sur l’extérieur.
« Dit Lestate, tu crois que t’es capable de piloter cet engin, demanda Pich en regardant le chasseur. »
« Bien sur que je peux fanfaronna Lestate. »
« Alors pourquoi Crash t’as interdit de piloter seul. »
« C’est que tu te dégonfles ou quoi, ricana doucement Lestate. »
« Non, mais comment on va l’ouvrir, l’ouverture est codée et je n’ai pas mon matériel, remarqua Pich en observant la cabine de pilotage. »
Lestate siffla alors et un droide bleu apparut des ombres de l’atelier.
« Dépêche-toi T5, sinon je dis à papa que c’est toi et Casse qui avait cassé son vase Mon calamari en vous battant. »
Alors que le droide sifflota une réponse insultante envers Lestate, le cockpit s’ouvrit en faisant un claquement sec. Lestate grimpa alors dans le chasseur avec Pich à sa suite.
« Aller accroche-toi bien, dès que les turbines sont chaudes, on décolla, hurla Lestate en essayant de couvrir le vacarme que faisait les turbines qui s’allumaient et la verrière qui se refermait. »
Pich s’enroula dans les sangles qui retenaient les pilotes lors des manœuvres les plus acrobatiques. Alors que Lestate activait les répulseurs dans un bruit de tonnerre, Sylvite et Heiroé apparurent au bout du hangar.
« Plein gaz, hurla Lestate en s’arc-boutant sur les commandes. »
« Et la porte demanda Pich. »
L’aile-Y décolla dans un hurlement de tonnerre, en arrachant les portes du hangar. Lestate fit monter l’aile-Y en chandelle au-dessus de la base puis il enchaîna des manœuvres de combats, comme Crash lui avait appris. Alors qu’il piqua vers le sol, l’ensemble des écrans s’éteignit et les commandes ne répondirent plus.
« Lestate, qu’est-ce qui se passe, demanda Pich, visiblement affolé. »
« Je sais pas, répondit Lestate. »
Au dernier moment, l’aile-Y se redressa et après un cour vol, elle se stabilisa devant Sylvite, Heiroé et Crash.
« Je sens que ça va faire mal, dit lugubrement Pich. »

« Je paris que tu penses au jour ou tu as piqué l’aile-Y avec Pich, dit Sylvite en serrant Lestate dans ces bras. »
« Comment tu fais pour savoir ce que je pense, demanda Lestate. »
« Mon pauvre Lestate, tu as passé plusieurs années a essayé de piquer les chasseurs dont j’étais responsable, donc je te connais, répondit Sylvite. Alors que veux-tu Lestate, ça m’étonnerait que tu passes me voir juste pour te rappeler tes vieux souvenirs. »
« En fait j’aurais besoin savoir ou se trouve Pich en ce moment. »
« Qu’est-ce que tu lui veux, demanda Sylvite. »
« J’ai besoin de lui pour une mission, répondit Lestate. »
« Ah, je vois que je pourrais jamais vous empêcher de chercher les ennuis tous les deux. Normalement, il est à « la lame et les étoiles », le bar que tient Cel à la porte de Baldur. »
« Merci Sylvite, t’es un amour, dit Lestate en embrassant la femme elfe recouverte de taches de graisses. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Jeu 4 Mai - 20:07

Lestate et Touki remontèrent à bord de l’Aramidia, au grand dam de ce dernier. Ils leurs fallut moins d’une heure pour atterrir à la porte de Baldur, à bord de «l’Aramidia », renommé pour l’occasion «le joyeux orque ». Ils se mêlèrent à la foule bigarrée et ceux dirigèrent vers l’endroit où devaient se trouver le bar de Cel.
« Chouette, on est en plein dans le quartier chaud de la porte de Baldur, dit Touki en regardant la foule de maquereaux, de dealers et de pickpockets. »
« Je te rappelle que ta sœur est aussi à la taverne de Cel, Touki, s’amusa Lestate. »
Alors que Touki ronchonnait, Lestate vit un massif Gotal faire un vol plané magnifique.
« Tu n’as pas intérêt à remettre les pieds ici, espèce d’ivrogne, grogna Pich en empoignant le Gotal. »
« Je crois qu’on est arrivé, remarqua Touki. »
« C’est pas trop tôt, envoya Pich, je me demandais si vous ne vous étiez pas perdu. Alors c’est quoi cette petite fête. »
« Si on allait à l’intérieur, suggéra Lestate. »
Une fois installé à une table avec une pinte de bière à la vodka, Pich leur présenta un humain à l’aspect jovial.
« Voici Anto, c’est mon second. Je pense qu’il peut venir à cette petite fête. »
« Bien sur, répondit Lestate. Et comment as-tu sus que l’on arrivait ? »
« Notre mère nous à prévenu, répondit Cel en embrassant Lestate et Touki. »
« Alors c’est qui l’heureux élu de la fête, demanda Anto. »
« Je l’aime bien ton second Pich, dit Lestate en éclatant de rire. J’ai en vu le siège de la ligue sur Arator. »
« Rien que ça, siffla Anto. Ca ne va pas être de la tarte. »
« On c’est déjà fait pire, répondit Pich. Et on y va pour quoi ? »
« Espionnage de longue durée avec peut être éliminations de personnel. »
« Je paris que tu as déjà préparé un vaisseau pour l’occasion, souria Pich. »
« Un transporteur de classe thêta , répondit Lestate. Mais ta flotte serait la bienvenue. »
« Donc on a plus qu’à partir. Et comme si je croyais avoir le choix soupira Pich. »
« Pourtant tu me connais bien ricana Lestate en se levant. »

Quelques jours plus tard, un massif transporteur de classe thêta sortit de l’hyperespace en orbite haute de la planète Arator.
« Pourquoi c’est moi qui pilote cette enclume géante, demanda Touki. »
« Parce que tu es le plus jeune et que tu ne t’es pas encore habitué à piloter un vaisseau digne de ce nom, répondit Mary’ane en éclatant de rire. Aller prépare toi et n’oublie pas ton texte.»
Alors que Touki s’apprêtait à répondre à Mary’ane, un officier aramidien apparut sur la console de communication.
« Ici contrôle Arator au « Fierté Indéniable », demande transfert de votre bon de livraison et le contenu de vos soutes. »
Touki appuya sur une série de touche et après quelques secondes d’attentes, l’officier répondit :
« Vous allez livrer votre chargement de cellule énergétique pour blaster à l’astroport militaire principal. On vous envois les coordonnés. Contrôle Arator, Terminé. »
« C’est tout, s’étonna Touki. Ils vont rien me demander de plus. »
« On est sur un monde frontalier, répondit Lestate en entrant dans la cabine de pilotage du vaisseau, les procédures ne sont pas très exigeante. »
« Même sur un monde si important pour la ligue, c’est étonnant, répondit le jeune homme. »
« Le « Fierté Indéniable » est un habitué du secteur, ils ne font pas se méfier d’un vaisseau connu, rétorqua Lestate. Allez, arrête de t’inquiétez pour rien. »
Après avoir atterrit et laissé les droides s’occuper du déchargement, Lestate et autres partirent en direction de la base de la ligue.
« Et comment on va s’infiltrez demanda Anto, alors qu’ils étaient secoués dans le speeder camionnette que Pich avait récupérée. »
« Mary’ane et Touki vont distraire les soldats pendant que nous entrons comme une bande de soldats revenant d’une permission, répondit Lestate, grâce à ça. »
Il tendit alors une série de datacarte, portant le symbole de la base Victory. Au bout d’une dizaine de minutes, Pich et Mary’ane échangèrent de place et la twi’lek déposa la petite troupe près de la base.
« Rendez-vous dans douze heures, dit Mary’ane en se dirigeant vers la base. »
La fourgonnette s’arrêta près des soldats qui gardaient l’entrée de la base. Ces derniers se dirigèrent vers le véhicule arrivant afin d’acheter un casse-croûte bien mérité. Lestate, Pich et Anto se dirigèrent vers la porte de la base et ils introduirent leurs cartes dans la fente à coté de la porte après avoir saluer d’un vague signe de tête les soldats qui s’étaient rassembler autour du véhicule. Ils se dirigèrent alors vers les baraquements, mais à mi-chemin, ils s’arrêtèrent et s’engagèrent dans les égouts de la base.
« Pich, il faut aller où, demanda Lestate. »
Pich tapa des commandes sur son datapad et après quelques minutes, il déclara en souriant :
« Il y a une réunion en cour à la salle principal, et à la tête du truc, tout les chefs de la ligue sont là. »
« Bien, répondit Lestate. Et comment on y va. »
« On pourra sortir très près grâce aux égouts et en plus une inspection est prévue donc on ne sera pas dérangé. »
Ils leurs fallut que quelques minutes pour atteindre la salle de réunion qui n’était qu’un simple préfabriqué dans un hangar. Lestate se glissa sous le toit du baraquement et il se pencha pour entendre la conversation.
« Seigneur Jackal, cette défaite porte un coup très grave à notre cause, dit un des chefs de la ligue. »
« Ne vous inquiétez pas Grammont, cela va juste retarder nos plans et non les compromettre. »
« J’ai entendu dire que même vos subordonnées ne vous obéissent plus, répliqua Grammont. »
« Azazel est intervenu comme convenu, et cela à permis de limiter les dégâts, mentit Jackal. De toute façon je ne vous demande pas votre avis, finit-il par dire en sortant de la salle. »
Alors que Jackal sortit de la salle, Grammont dit à l’assemblée :
« Il va être temps de se débarrasser de lui, mais il va falloir trouver quelqu’un. »
C’est alors que le plafond de la salle craqua, projetant Lestate, Pich et Anto sur la table de conférence. L’ensemble des Seigneurs de la ligue sortirent leurs armes, sauf Grammont.
« Attendez mes amis, dit-il. Je crois que voilà la solution à notre problème : le fameux Lestate qui à déjà vaincu Jackal. »
« Croyez-vous que nous allons vous aider, cracha Lestate. »
« Avez-vous le choix Lestate, répliqua Grammont. Vous êtes piégez au cœur de notre base, à notre merci, loin de votre flotte et de vos alliées. Mais en échange de votre liberté, nous vous demandons un service : défiez et capturez Jackal. Si vous y arriviez, nous commencerons immédiatement les négociations diplomatiques. »
« Je crois que nous n’avons pas le choix, persifla Lestate en se relevant. »
« En effet, de plus vous avez un quart d’heure avant que l’alerte soit donnée. »
Lestate, Anto et Pich s’élancèrent alors vers la sortie. Alors que les trois hommes sortirent, Grammont se retourna vers Azazel qui se cachait dans l’ombre. Ce dernier lui dit alors :
« Bien Grammont, maintenant que Jackal va perdre de nouveau la face, nous pourrons recommencer à nous renforcer dans l’ombre, comme je vous l’avez promis. »
« Il sera fait comme vous le désirez mon Seigneur, répondit Grammont en s’inclinant. »

Lestate, Pich et Anto rejoignirent Jackal alors que ce dernier atteignait la plate-forme ou était parqué son chasseur. Lestate dégaina ces deux lames alors que Jackal se retournait :
« Par ici Jackal, tu voulais bien un deuxième round, grinça Lestate. »
« Alors ces stupides marchands m’ont trahi, répliqua froidement Jackal en dégainant sa double-lame nouvellement forgée. »
Les armes se croisèrent avec un crissement aigu. Alors qu’Anto et Pich s’apprêtaient à tirer, Jackal envoya une violente vague de Force qui les assomma.
« Pas très résistant tes seconds Lestate, ricana Jackal. J’aurais cru qu’après Ketara tu te serais trouvé des seconds valable. On m’a dit que tu as fait tout le boulot, même si cela n’a servit qu’a faire tuer tes hommes et des innocents. »

« N’utilise jamais tes dons sous l’emprise de ta colère. »

Lors du briefing avant la mission, Heiroé avait fait ce conseil à Lestate. Pourtant sous les railleries de Jackal, Lestate revit la chute maudite de ces destroyers et les catastrophes qui avait suivi.
« Alors Lestate, ces quelques cadavres t’ont tant affaibli que ça, ricana Jackal. »
C’est alors qu’il sentit une vague de ténèbres se propageait et vit que les lames de Lestate changèrent de couleur virant au rouge.
« Prépare-toi à souffrir Jackal. »

Dans l’espace, Heiroé aux commandes du chasseur de son fils, sentit une vague de ténèbres s’abattre.
« Escadron alpha et Amazone avec moi, on va porter secours à Lestate. »
L’aile-Y ne lit que quelques minutes pour atteindre l’atmosphère de la planète, passant à toute vitesse devant les vaisseaux de défense de la planète. Il ne fallut que quelques secondes à Heiroé pour arriver en vu du site de la bataille. Il tira alors deux fois : le premier tir transperça Jackal, le deuxième assomma son fils. Il fit alors atterrir le chasseur à coté de son fils assommé et blessé par son combat et le tir de son père.
« C’est fini Lestate mais je crois qu’il va falloir que tu ailles voir Maître Bulq. »

Be Continued
Yr86
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
yr86
Barman de la Taverne
Barman de la Taverne
avatar

Nombre de messages : 1642
Age : 31
Localisation : Saint Brieuc ( malheureusement )
Emploi : chef d'équipe
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   Mar 9 Mai - 22:26

Epilogue, crise des pouvoirs Aramidia 2

Alors que des dizaines de soldats aramidiens envahissaient la base de la ligue sur Arator, Grammont se retourna vers son mystérieux commanditaire.
« Il semblerait que nous soyons débarrasser de Jackal, souffla le riche aramidien. »
« Ce n’est pas trop tôt, grimaça alors Azazel. Nous avons perdus assez de temps et d’argents à cause de sa mégalomanie. »
« Il va falloir que je me la joue gentil maintenant, maugréa Grammont. Qu’allez-vous faire maintenant ? »
« Les installations dans le nuage d’Arator sont de nouveaux en fonctionnement, répondit Azazel. Je vais les superviser pour préparer la suite du plan. »
Un groupe de soldats apparut. Azazel leva son bras et les soldats s’envolèrent et tombèrent lourdement sur le sol.
« Il serait bon que les aramidiens ignorent mon existence, répliqua froidement Azazel. Quand à mes objectifs, se sont toujours les mêmes, rétablir l’Empire. »

« Vous lui avez tiré dessus, hurla Emera. »
« On se calme fillette, cracha Heiroé. J’ai fais ce que j’avais à faire. »
« Vous avez failli le tuer, s’emporta la jeune femme. »
« Je suis sur qu’il aurait préféré, répondit le vieil aramidien, alors que la civière de Lestate passa devant lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yr86.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques de Lestate: livre 1 : Ascension
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» LES CHRONIQUES DES GARDELLA (Tome 1) CHASSEURS DE VAMPIRES de Colleen Gleason
» L'ATLAS D'EMERAUDE (Tome 2) LES CHRONIQUES DE FEU de John Stephens
» [Meloy, Colin] Les chroniques de Wildwood - Livre I
» Les Chroniques de Spiderwick • T1 Le Livre Magique • Tony Diterlizzi & Holly Black
» LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE (Tome 2) FIEVRE ROUGE de Karen Marie Moning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manuscrits : l'Univers Fan-Fictions :: Films ou Séries :: Star Wars-
Sauter vers: