AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une Vie Tristement Gâchée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ulicqeldroma
Chercheur d'images
Chercheur d'images
avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 25
Emploi : Étudiant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Une Vie Tristement Gâchée   Mer 5 Avr - 13:48

Une Vie Tristement Gâchée...


Chapitre I : Le Départ


Il était tard, Exar Kun retrouva Ulic au QG pour lui demander comment ça a été.
-J’ai tué 20 Jedi, et toi ? réponda Ulic
-23.
-Tu m’a encore battu !
-Normal, je suis ton maître…
-Nous exécutons la volonté de Maître Marka Ragnos, détruire les Jedi ! Dit Exar d’un ton bref à son élève.
Ulic hocha la tête.
En vérité, Ulic voulait tuer son maître, devenir le chef au lieu de rester le lieutenant. Ulic savait qu’Exar était fort. Seul, il ne pouvait le détruire. Il lui fallait un élève. Lorsqu’il le pouvait, il regarda les Sith et Jedi s’entretuer pour essayer d’en repérer un qui puisse faire un Sith assez brillant pour le permettre de tuer son maître. Malheuresement… ce n’était pas chose facile, dès qu’il en repéra un, il se faisa tuer par un Jedi peu après.
Les jours passèrent.
Les Sith l’emportaient sur les Jedi, ils gagnèrent du terrain par rapport au Jedi… pour l’instant.
Les Jedi mirent au point un plan qui était en préparation depuis le début de la guerre. Le plan était achevé. Les Jedi pouvait enfin sortir leur arme la plus redoutable qu’il n’avait encore jamais mis au point. Elle avait pour nom : La Faucheuse Noire.
Les Jedi disposaient d’assez d’énergie pour l’alimenter grâce au Catalyseur de force.
Les Sith étaient de moins en moins nombreux et perdirent du terrain.
Les généraux sith se réunirent pour discuter de ce sujet préocuppant.
Ils en déduirent que seul un Sith assez puissant ayant une très bonne maitrise et connaissance du Côté Obscur pourrait détruire la Faucheuse.
Ulic propasa de partir à lui seul dans un voyage pour découvrir des secrets sur le Côté Obscur.
Exar Kun ne fit pas d’accord.
-Tu es fou, tu risquerais de mourir, laisse moi y aller !
-Tu es plus utile que moi sur le terrain, c’est moi qui irai.
Le maître ne dit rien. Il grogna un peu mais ne dit rien.
-J’irai dès demain à la premier heure. Dit Ulic.
Le lendemain, Ulic marcha en direction de son Inflitrateur Sith avec presque rien de bagages.
-Tu es sur que tu veuilles encore y aller ? Dit Exar.
Ulic stoppa sa marche et ses yeux se tournèrent.
Ulic remarqua que son maître avait de l’affection envers lui. Il était étonné. Il s’en voulut un peu de vouloir tuer quelqu’un qui l’aimait.
-Je n’ai pas changé d’avis. Rétorqua Ulic.
-Tu n’as presque pas de bagages.
-Peu importe, je trouverai ce qu’il me faudra là-bas.
Ulic continua sa marche qu’il avait alors stoppée. L’Infiltrateur décolla et quitta la planète sous le regard d’Exar et des autres généraux sith…


Dernière édition par le Jeu 6 Avr - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulicqeldroma
Chercheur d'images
Chercheur d'images
avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 25
Emploi : Étudiant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Une Vie Tristement Gâchée   Mer 5 Avr - 13:48

Chapitre II : Korriban


La première destination d’Ulic était Korriban. De nombreux Sith avaient vécu là-bas tels que Dark Andeddu ou encore Marka Ragnos. Ulic voulait découvrir leurs holocrons. Le vaisseau se posa, la trappe descenda et Ulic sorta de son appareil. Le Jedi déchu regarde la planète. Korriban était un champ de ruines avec des statues de Marka Ragnos. Ulic emprentta un pont de pierre pour entrer dans un palais. Lorsqu’il eut fini d’emprunter le pont de pierre, un chien sith apparu. Ulic ne fit pas très surpris, il connaissait plus ou moins Korriban. Ce chien sith avait un corp bleu, des yeux rouges brillants, de longues dents pointues et des tresses sur la tête. Avec sa longue queue, il mesurait bien huit mètres. Ulic dégaina son sabre. C’est le chien qui attaqua le premier. Ulic esquiva sa patte qui avait de longues griffes. Si il l’avait encaissée, il serai déjà mort et le chien serai en train de le dévorer. Ulic qui avait sauté au dessus du chien lui planta sa lame dans le dos en plein vol. Le chien poussa un cri de douleur, mais il n’était pas mort pour autant. Ulic chercha la concentration dans la Force tandis que la bête fonca sur lui. D’un coup Ulic projetta de ses deux mains des éclairs de force. La bête hurla et cette fois, elle était morte. Ulic Qel Droma entra alors dans le temple. C’était un grand temple très haut décoré de nombreuse représentations sith. Ulic avança. Tandis qu’il avançait, il sentit une perturbation dans la Force. Ca ne lui était pas familier, encore quelque chose d’inconnu à lui. Il se dit :
- Si je découvre ce que c’est, j’en serai déjà un peu plus sur le Côté Obscur…
Plus il avançait et plus c’était fort. Lorsqu’il fut au bout du temple, il y avait une grande porte. Ulic puisa dans la Force pour l’ouvrir. Sur un hôtel était posé un holocron. Ulic se diriga vers celui-ci. La perturbation de la Force avait disparu. Tout à coup il plonga dans une salle noire, il n y avait rien du tout. Un être apparut alors, Ulic se demanda qui cela pouvait-il être. Il senti tout d’un coup que c’était lui la source de la perturbation dans la Force.
-Qui êtes vous ? Demande Ulic.
-Je suis Dark Andeddu. Du moins ce qu’il en reste. Pour pouvoir visionner mon holocron, tu devras d’abord subir cette épreuve et la réussir.
Ulic eut un peu peur. Il ne savait pas si il pouvait gagner ce duel. Il dégaina tout de même son sabre et dit :
-Je ferai ce que je dois faire.
-Tu ne me poses pas de questions ? D’habitude, ceux qui arrivent à pénétrer ici me font des remarques disant par exemple que je suis mort et que je n’existe pas.
-En arrivant ici, j’ai senti une grande perturbation dans la Force, cela ne pouvait être que vous, je sais que vous êtes réel, je le sens.
-Toi au moins tu n’es pas comme les autres, tu as l’air d’être très receptif à la Force. Je crois bien que tu me distrairas.
Andeddu activa son sabre laser à son tour.
Les deux Sith se regarde d’abord tous les deux dans les yeux.
Ulic coura tout d’abord vers son adversaire et lui lança un coup de sabre sur la droite. Dark Andeddu ne semblait avoir aucun mal à stopper ce coup.
-Peut-être que je me suis trompé, peut-être es-tu finalement comme les autres… Déclara Andeddu.
Ulic se mit en colère et attaqua son ennemi de toutes parts.
-Ta colère est forte jeune Sith, mais pas assez pour me vaincre !
Andeddu projeta alors Ulic dans les airs grâce à la Force. Ulic mit un peu de temps pour se relever. Il sauta alors et attaque Andeddu comme il l’avait fait si bien contre le chien sith. Malheuresment pour lui, Andeddu n’est pas le chien sith. Le seigneur sith se protéga de l’assaut d’Ulic sans la moindre difficultée. Ulic bouillonnait de l’intérieur. Il avait à la fois peur mais il était aussi excité. Si Ulic avait décidé de partir seul, c’est pour pouvoir avoir de nouveaux pouvoirs qui lui permettront de tuer son maître. Si il arrivait à tuer Dark Andeddu, il aura fait un grand pas. Ulic se concntra et lança des éclairs de force. Cette fois-ci, Dark Andeddu semblait tout de même un peu surpris. Mais il se protégea avec son sabre. Ulic était presque désésperé, il venait de comprendre l’écart qu’il y avait entre lui et son adversaire.
-Tu me surprends, je ne savais pas que tu étais capable de ça, mais moi aussi j’en suis capable.
Le Seigneur sith projetta aussi des éclairs de ses doigts.
Ulic semblait avoir l’habitude de contrer ce genre d’attaque et bloqua à son tour les éclairs grâce à son sabre. Andeddu courut alors vers Ulic et l’attaqua à une très grande vitesse, si bien qu’Ulic eut à peine le temps de parer tous les coups. Ulic trouva un moment dans la Force pour administrer un coup de pied à son ennemi. Ulic avança vers son ennemi en marchant. Andeddu ne fit rien. Arrivé à son ennemi, Ulic essaya de couper un membre à Andeddu. Bizarrement, Ulic sembla le contrer plus ou moins normalement, ils étaient de force égale désormais. Andeddu le comprit.
-Serait-ce sa colère qui l’a rendu si puissant tout à coup ? Stupéfiant…
Pendant le moment où Andeddu pensa ça, Ulic sentit dans la Force son point de rupture, sa jambe droite. Ulic coupa net la jambe du Sith. Andeddu tomba alors par terre.
-Vraiment impressionnant, tu es vraiment récéptif à la Force.
Ulic ne dit rien
-Vas y, prends mon holocron, tu l’as mérité.
Ulic murmura de fait que Andeddu entende juste.
Adieu
Ulic lui coupa la tête et le décort noir disparut soudainment. Ulic rangea son sabre laser et se dirigea vers l’holocron. Etrangement, il le mit juste dans sa poche et partit du temple, emprunta le pont de pierre, regagne son vaisseau et décolla. Marka Ragnos leur avait déjà tout dit à lui et à Exar Kun sur ce qu’il connaissait sur le Côté Obscur. Il savait aussi que Korriban était la capitale des premiers Sith mais il a eu ce qu’il voulait à Korriban. Exar lui a raconté que Freedon Nadd lui avait donné les parchemins des Sith, mais pas son holocron. Ulic veut savoir ce que Freedon Nadd savait du Côté Obscur bien qu’il ai réprimandé l’insurrection de Freedon Nadd avec son frère des années plus tot. Direction Yavin IV.


Dernière édition par le Jeu 6 Avr - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulicqeldroma
Chercheur d'images
Chercheur d'images
avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 25
Emploi : Étudiant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Une Vie Tristement Gâchée   Mer 5 Avr - 13:49

Chapitre III : Accident spatial


Lorqu’Ulic voyageait dans l’espace avec son Infiltrateur Sith, il mettait toujours le systeme d’invisibilité, pour lui c’était plus sûr. Mais ce systeme n’empêcha pas que son vaisseau soit pris dans un champ gravitationnel. Ulic était à la hauteur d’une planète nommée Kothlis lorsqu’il se sentit attiré. Il regarda par la fenêtre et vut un vaisseau plutôt grand. Une grande porte s’ouvrit pour accueillir le Sith et son vaisseau. Ulic se rasseya et attendit calmement que son vaisseau gagna le hangar du grand vaisseau. Une fois le vaisseau posé dans le hangar, Ulic se leva et sortit de son vaisseau. Un Ishi-tib arriva.
-Suis-moi.
-Donne moi une bonne raison de te suivre. Réplica Ulic.
-Nous sommes plus de trois cents içi, si tu ne me suis pas, tu ne vivra plus très longtemps.
-Que me voulez-vous ?
-Je vais te conduire au maître, et tu serviras peut-être d’esclave, si tu es sage…
Ulic se dit qu’il vallait mieux le suivre maintenant au leiu de le tuer.
-Je te suis.
Ils marcherent tous les deux à peu près cent mètres jusqu’à ce qu’ils arrivent tous deux dans une sorte de bar. C’était une grande salle, des tables, un contoir, des gens qui jouent et boient et une sorte de petit trône où était assis un Zabrak, Botwi Na’Miluk était son nom. Plusieurs Twi’lek agitaient une grande feuille pour le conditionné. L’Ishi-tib le conduisit à son Maître et lui dit :
-Un homme que nous avons attrapé grâce au champ gravitationnel.
-Ah parfait, il me manquait justement quelqu’un au contoir. Répondu le Zabrak.
-Je n’ai pas l’intention de rester içi. Dit Ulic.
-Ce n’est pas toi qui décide.
-Vous croyez ça ?
Tout à coup, Ulic projetta une onde de force et l’Ishi-tib s’écrasa conre une table de jeux à laquelle était assis des hommes. La table se renversa.
-Qu’est ce que c’était que ça ? Tuez le ! Ordonna le chef.
Ulic alluma son sabre laser.
-Un Jedi… ?
-Je ne suis PAS un Jedi !
-Peu importe tuez le !
Des dizaines d’hommes se jetèrent sur Ulic. Il fit un cercle avec son sabre et coupit tout le monde en deux. Il projetta cinq hommes sur le contoir tandis qu’il para les tirs de blaster avec son sabre laser. Pendant ce temps, un garde avait sonné l’alerte. Tous les hommes du vaisseau se mirent à courir vers la cantina. Ulic se souvint de ce que l’Ishi-tib avait dit : Nous sommes plus de trois cents içi, si tu ne me suis pas, tu ne vivra plus très longtemps.Même pour Ulic, plus de trois cent hommes c’était un peu juste. Le propriétaire des lieux se dit qu’il valait mieux filer pendant qu’il en était encore temps. Ulic avait bien vaincu déjà cent hommes et qu’il ne tarderait pas à tuer tout le monde, le Zabrak s’en douta. Il fila en courant sans faire trop de bruit pour pas qu’Ulic l’entende. Botwi était escorté d’un homme tout en armure muni d’un grand fusil. C’était surêment son homme de main. C’est vrai qu’Ulic l’eut vu près de Botwi lorsqu’il est entré dans la cantina. Ulic avait vite remarqué que Na’Miluk s’était enfui. Aussi il fit un grand bond en arrière, il lança des éclairs de force sur toute la foule. Maintenant son comteur de victime était bien à 175 cadavres. Il suivit le chemin qu’avait emprunté Botwi et son homme. Il arrivèrent dans le hangar, il les voyit en train de monter dans un vaisseau. L’homme de main le voya ainsi que son chef.
-Partez. Dit l’homme.
-D’accord.
Ulic avait entendu et il souleva en l’air Botwi.
-Tu ne t’échappera pas !
L’homme de main tira sur Ulic. Ulic n’eut pas de mal à le parer. L’homme en armure tira encore et Qel-Droma para encore. Le Sith sera sa main et Botwi commença à étouffer. Voyant que son Maître était sur le point de mourir, le guerrier lança une roquette. Ulic n’eut d’autre solution que de faire un grand saut pour ne pas être prit dans l’explosion. Avec ce bond, il avait laché le Zabrak et l’homme mystérieux le réceptionna.
-Faites vite de partir, je vais essayer de le retenir, si je survis, je vous rejoindrai.
-Bien.
Botwi monta dans son vaisseau et décolla. Ulic coura vers le vaisseau mais l’homme le coupa en tirant juste devant ses pieds.
-Je ne vous laisserais pas le tuer.
Ulic était impressioné, il n’avait jamais vu une telle fidélité chez quelqu’un.
-Pourtant je le ferai.
-C’est ce qu’on va voir.
-Comment t’appelle-tu ?
-Je suis un humain et je suis Maru Xit et toi ?
-Ulic Qel-Droma.
-Maintenant ques les présentations sont faites…
Ulic coura tout à coup vers Maru et lui administra un coup de sabre laser. Maru avait fait une roulade par terre et avait tiré sur Ulic. Ulic le contra. Xit jeta septs grenades vers la direction d’Ulic. Qel-Droma esquiva de justesse. Il s’avança vers son ennemi en marchant.
-Tu es plus fort que je ne le pensais.
Xit ne dit rien.
-Mais malheuresement, ta puissance n’est pas comparable à la mienne !
Ulic lança des élcairs de force qui électrocuta Maru. Le Jedi déchu pensa que c’en était fini de ce guerrier mais il vit une silouhette se lever.
-Tu es vraiment très impressionnant, tu arrives à résister à mes éclairs de force.
Mais Maru ne pouvait presque plus se lever et avait perdu l’usage d’un bras. Avec son seul bras, il tira sur Ulic qui le contra et malheuresement pour lui, ce tir est revenu sur sa poitrine. Maru s’effondra par terre. Ulic le prit, le mit dans son vaisseau et partit à la recherde de Botwi. Juste avant, il avait posé une bombe dans le grand vaisseau qui le fesa sauter peu après le départ d’Ulic. Heuresement pour lui, le vaisseau du Zabrak n’était pas très rapide il savait sa trajectoire grâce à ses détecteurs de vie. Vingts-cinq minute après, l’Infiltrateur sith était juste derrière le vaisseau de Na’Miluk. Il lui tira dessus et le vaisseau explosa. Ulic fit marche arrière et revint sur Kothlis. Il déchargea le corps de Maru et l’enterra. Kothlis était une belle planète non peuplée. Il n y avait que de la végétation et de l’eau. Il se dit que Maru devait être enterré à l’endroit le plus proche de sa mort. Si il l’avais laissé dans le grand vaisseau, des autres hommes s’en serait emparé et personne ne serait ce que se serait devenu son corps. Kothlis était un endroit parfait. En plus, personne ne découvrirait son corps avant quelques années. Ulic avait du respect pour cet homme et il ne savait pas pourquoi. Ulic remit en marche son Infiltrateur Sith et reparti dans l’espace vers Yavin IV.


Dernière édition par le Mar 11 Avr - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulicqeldroma
Chercheur d'images
Chercheur d'images
avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 25
Emploi : Étudiant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Une Vie Tristement Gâchée   Mer 5 Avr - 13:49

Chapitre IV : Les Peurs d’Ulic.


Le voyage se poursuivit sans interruptions. Arrivé à Yavin IV, Ulic se dit qu’il ne risqua rien sur cette planète. Son Maître avait détruit l’esprit de Freedon Nadd. Le Temple Sith se voyait de loin. Il marha pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’il se trouva devant le Temple. Il entra calmement. Il arriva devant un hotel derrière lequel était affiché un tableau de Nadd. Sur cet hotel était posé l’holocron de Freedon. Ulic se demanda comment se fait-il que son Maître ne l’avait pas vu. Dès que l’holocron toucha la main d’Ulic, une trappe s’ouvra et Qel-Droma tomba dedans. Il arriva dans une petite salle à trois portes. Une voix surgit.
-Salutation. Je suis Freedon Nadd. Tu ne peux pas me palrer et je ne peux pas t’endendre. Ceci est un message que j’ai enregistré de mon vivant pour ceux qui essairaient de voler mon holocron. Pour le prendre tu devras le mériter. Tu as devant trois portes, chacune représente une de tes plus grande peur. Tu devras donc affronter tes trois plus grandes peurs. Si tu réussis, mon holocron sera à toi. Adieu.
Ulic se demanda quelles étaient ses troisplus grandes peurs, le seul moyen de le savoir était de faire toutes les portes. Il entra dans celle tout à sa gauche et les fera dans le sens d’une aiguille d’un montre. La porte grinça et une lampe s’alluma. La porte se ferma et Ulic vit une silouhette familière s’approcha. Il vit Exar Kun.
-Exar ? Mais qu’est-ce que tu fait içi ?
-Kun est sur Thule, je ne suis qu’un spectre identique à lui. Exar Kun représente une de tes trois peurs. Il faudra me battre sabre laser à la main pour réussir cet épreuve.
Ulic avait peur. Il savait la maitrise du sabre laser de son Maître. Mais après les épreuves qu’il avait affrontées, le Jedi déchu avait peut-être acquis une meilleure maitrise. Ils dégainerent tous deux leur sabre laser.
-Tu n’es qu’un spectre, tu ne peux pas me vaincre.
-Même si je ne suis qu’un spectre, j’ai exactement la même intelligence que ton Maître, je sais tout ce qu’il connaît sur le Côté Sombre.
-…
Ils courèrent l’un vers l’autre et leur épée laser s’entrechoquèrent violemment. Aucun des deux n’a le dessus, ils étaient plus ou moins de force égale. Pendant au moins trentes minutes ils se battirent violemment. Ulic avait poussé une onde de Force et le spectre de Kun s’étala en perdant son sabre laser. Qel-Droma le prit et le postionna dans l’air grâce à la Force.
-J’ai gagné.
Ulic transperça le spectre avec son sabre. Le spectre disparaissa. La porte se réouvrit et Ulic sorta. Il prit la porte suivante. Cette fois ses yeux étaient moins grands, comme si il se doutait de ce qu’il y avait à l’intérieur. Ses yeux se fronça et il dégaina son sabre laser. Une gigantesque ombre noire sortit.
-La Faucheuse…
C’était des sortes de petites boules bleues qui se dirigaient vers Ulic. Il les coupa avec son épée et elle explosa aussitôt. Cela avait surpris Ulic. Puis un grand rayon bleu lui aussi apparut. Ca, le sabre ne pouvait le couper, et Ulic avait du mal à détruire les balles bleues et à se protéger face au rayon. Il se dit qu’un petit miracle ne serait pas de refus. Peu après le rayson et les balles disparurent.
-Sûrement le temps qu’ils se rechargent.
Là il remarqua qu’au milieu de la Faucheuse, il y avait une demi sphère violette. Il se dit que c’était sûrement son point faible. Il coura à toute vitesse et planta son sabre dedans. La Faucheuse disparut.
J’avais raison.
Ulic sorta et emprunta la dernière porte.
Là il était déjà plus ébahi. Il s’est vu lui. « Son » fantôme lui dit :
-Tu es toi-même une de tes peurs. Comme pour le fantôme d’Exar Kun, tu devras me battre sabre laser à la main.
Ulic ne dit rien. Ils dégainèrent tous les deux en même temps leur arme et le duel commença. Dans ce combat, Ulic était impassible, son regard était toujours le même tandis son fantôme riait. Ulic connaissait ses points faibles mieux que quiconque. Il savait qu’il avait un peu de mal sur la droite. Il se mit alors à attaquer son spectre du côté gauche pendant un moment si bien que le fantôme lisait ses attaques. Ulic voulait l’introduire en erreur. Et ce fut le cas. Il profita d’un moment et coupa son spectre en deux. Le fond noir disparut et Ulic gagna la porte. L’holocron de Freedon Nadd était placé sur l’hotel au milieu de la salle.
-Félicitations, tu as vaincu tes trois peurs. Prends mon holocron, il est à toi.
C’était la voix de Freedon Nadd. Ulic le prit et partit du temple. Tandis qu’il marcha vers son vaisseau à travers la forêt, il se dit quelque chose.
-Bizarre, Exar n’était pas aussi puissant que dans mon souvenir… peut-être que ces fantômes n’ont pas la vraie puissance de ce qu’ils sont censés être…
Ulic releva sa tête et monta dans son vaisseau. Il se mit à réfléchir quand à la destination où aller quand soudain un hologramme d’Exar Kun apparut.
-Ulic ?
-Oui Exar ?
-Où es-tu ?
-Sur Yavin IV.
-Mais qu’est-ce que tu fiches sur… peu importe, la Faucheuse Noire tue des centaines de Sith par jour, il faut absolument que nous la détruisions !
-Je crois que je n’ai pas encore amassé assez de connaissance sur le Côté Obscur pour la détruire.
-Certes mais il faut absolument que reviennes, même si tu n’as pas encore assez de pouvoir pour la détruire. A deux peut-être y arriverons-nous.
-D’accord je rentre sur Thule.
-Bien terminé.
Ulic mit en marche le moteur et quitta Yavin IV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulicqeldroma
Chercheur d'images
Chercheur d'images
avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 25
Emploi : Étudiant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Une Vie Tristement Gâchée   Sam 8 Avr - 20:03

Chapitre V : Le Retour

Le saut en hyper espace était fini. Ulic vut Thule et atterrit. Exar l’attendait sur l’ère d’atterrissage. Ulic sortit du cockpit et le rejoignit.
-Comment ça a été ? demanda son Maître.
-Assez fructueux, j’ai récupéré l’holocron de Dark Andeddu et de Freedon Nadd ça n’a pas été sans mal.
-Tiens donc, de Freedon Nadd…
-Oui.
-Cette vieille crapule qui m’a écrasée… Bref notre situation est critique, la Faucheuse fait des milliers de victimes. Qu’as-tu appris ?
-Rien.
-Comment ça rien ?
-Je n’ai pas encore regardé les holocrons.
-Tu comptais le faire quand ?
-Ce soir. Demain matin nous ferons un briefing.
-D’accord mais est-ce que je peux regarder les holocrons avec toi ?
-J’ai dû affronter des épreuves pour les avoir, ce serait un manque de respect envers Dark Andeddu et Freedon Nadd.
-Depuis quand tu respectes la loyauté de quelqu’un ? Enfin ce n’est pas grave. Il est déjà tard je vais aller me coucher. Bonne nuit.
-Bonne nuit.
Kun se dirigea vers ses appartements et Ulic fit de même. Il avait menti à son Maître. Si il voulait regarder seul les holocrons, c’était pour avoir les secrets du Côté Obscur pour lui seul, pour qu’il en connaisse davantage, ce qui lui permettra de tuer son Maître. Qel-Droma entra dans sa chambre et ferma la porte à clé. Il s’assit sur son lit et prit l’holocron de Dark Andeddu. Il l’activa. Dark Andeddu apparut.
-Salutation jeune Qel-Droma. Que veux-tu ? Je peux t’aider.
-Mais… Vous êtes mort !
-Le passé et le présent ne font qu’un. La Force enveloppe toute chose… Tout acte.
-Je vois.
-Je sens le conflit en toi.
-Les Jedi ont mis au point une arme apocalyptique qui tue des centaine de Sith chaque jour. Personne n’arrive à la détruire.
-Et c’est pour ça que tu as pris mon holocron pas vrai ?
-Exact.
-T’es-tu déjà frotter à cette arme ?
-Jamais.
-Comment peux-tu alors savoir si elle te résisteras ? Lorsque tu t’y attaqueras, laisse libre cours à ta haine. Laisse les ténèbres t’envahir. Réceptif comme tu es, avec le Côté Obscur à tes côtés, tu es invincible. Laisse le Côté Obscur guider tes actes et cette arme tu détruiras.
-J’aimerais en connaître plus sur le Côté Obscur.
-En connaître plus ? Je ne connais pas de techniques ni de secrets. Et tu es déjà plus fort que moi vu que tu m’as battu.
-Je vois. Dans ce cas je vais refermer l’holocron et plus personne ne viendra vous déranger.
-Quand j’étais encore vivant, j’avais sentis quelque chose. Je sentais que même mort on allait avoir besoin de moi. C’est pourquoi j’ai gardé ma conscience de mon holocron. D’ailleurs hors ma conscience et mon cristal de sabre, il ne contient que les aventures que j’ai faites, rien qui ne puisse t’aider. C’était toi que j’avais sentis et j’ai du protéger mon holocron de maintes fois pour que celui que j’attende vienne. Mais maintenant, je t’ai aidé et je vais pouvoir vraiment disparaître. Peut-être grâce à mes dires tu vas détruire cette machine et sauver l’Ordre Sith. Adieu Ulic Qel-Droma.
-Merci pour vos conseils, je reporterai votre holocron à Korriban. Adieu.
Dark Andeddu disparut.
Ulic rangea l’holocron. Il savait qu’Andeddu était un homme de confiance et ne prit pas la peine de regarder autre chose qui s y trouvait.
Il prit celui de Freedon Nadd et l’activa.
-Salutation à toi, vainqueur de l’épreuve. Mon holocron t’appartient désormais. Etant donné que je suis mort, je ne pourrais pas t’aider si tu cherchais quelque chose. Néanmoins je peux t’apprendre une technique. Celle de l’immortalité. Néanmoins pour l’apprendre, il te faudra beaucoup de temps. Nous allons donc commencer tout de suite…
Ulic coupa l’holocron. Il ne disposerait jamais d’assez de temps maintenant. Il se dit d’apprendre cette technique une fois la guerre finie.
Il se coucha.
Le lendemain matin il se réveilla. Il se prépara et alla dans la salle de réunion où étaient déjà Exar Kun et les autres généraux sith.
-Ah vous voilà maître Qel-Droma, on va pouvoir commencer.
Ulic s’assit.
C’est Exar qui prit la parole.
-Ulic et moi attaquerons la Faucheuse aujourd’hui.
-N’est-ce pas un peu…. Risqué ? poursuivit un général.
-Ne vous en faites pas, tout ira bien.
-Ne voulez-vous tout de même pas être accompagné avec quelques Sith, ce serait à mes yeux plus prudents.
-Non ils seraient tués sur le champ, nous avons déjà subis trop de pertes. Mais je veux bien un groupe d’homme qui nous escortera jusqu’à la Faucheuse. Là ils partiront.
-Bien alors c’est décidé.
-Tu as quelque chose à rajouter, Ulic ? demanda Kun.
-Non.
-La réunion est terminée ! s’exclama un général.
Ulic et Exar sortirent ensemble.
-Qu’as-tu appris avec les holocrons.
-Des choses qui ne regardent que moi. Et j’ai peur que cela ne suffise pas.
-Je vois. Mais je ne m’en fais pas. Je suis sûr que nous arriverons à détruire la Faucheuse. D’ailleurs nous partons tout de suite. Le temps presse.
-Pfffff galère ! J’espère que tu as écrit ton testament.
-Arrête de raconter n’importe quoi, on y va.
Les deux Sith marchèrent prudemment sur le champ de combat escortés par leurs hommes qui les protégeaient.
Le temps passait. Et un moment…
-Elle est derrière cette dune, je le sens. S’exclama soudain Kun.
Tous coururent vers la dune. Exar regarda de l’autre côté et aperçu la Faucheuse.
-Bien maintenant, partez, vous nous avez bien protégés. Dit Exar à ses hommes.
-A vos ordres !
Les hommes partirent.
-Tu es prêt, Ulic ?
-Ouais.
-Alors on y va.
Les Sith coururent en direction de la Faucheuse et se retrouvèrent volontairement devant.
La Faucheuse Noire émit un bruit et sortit ses canons.
Exar et Ulic froncèrent leurs sourcils.
Le combat allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulicqeldroma
Chercheur d'images
Chercheur d'images
avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 25
Emploi : Étudiant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Une Vie Tristement Gâchée   Mer 16 Aoû - 0:10

Chapitre XI : Affrontement Final

L’aventure, l’excitation… ces choses là, un Jedi ne les désire point. Si cela est vrai pour eux, c’est tout le contraire pour leurs ennemis, les Sith.
Exar regarda Ulic d’un ton naïf et le vit avec un sourire aux lèvres…
- Mais enfin, tout ceci te fait rire ?
- Oui, rétorqua Ulic calmement.
- Y’a vraiment pas de quoi… lui répondit son Maître désespéré.
- Tu n’as pas remarqué ? La Faucheuse tue ses ennemis dès qu’ils sont assez proches d’elle par une sorte de « radiations », ce n’est pas notre cas. Tu veux savoir pourquoi ? J’ai appris l’art de maîtriser la Force qui m’entoure, et cela annule les pouvoirs de cette arme. Je t’ai « prêté cet art ». On peut la vaincre, Exar.
Bien évidemment, la Faucheuse n’attendit pas qu’il ai terminé leur petite conversation et lança un rayon laser sur eux.
Exar et Ulic, surpris, évitèrent de justesse en sautant chacun de leur côté.
C’était un laser violet, entouré d’une aura bleue claire, et visiblement extrèmement puissant, en effet il avait causé une fissure assez profonde à même le sol.
Ils regardèrent perplexes la fissure pendant un petit moment.
C’est Kun qui rompit le silence.
- Hé bien…
Mais ils n’étaient pas au bout de leurs surprises… ce laser n’était bien évidemment pas la seule arme de cet engin. Des petites boules violettes, sortirent elles-mêmes de la Faucheuse et foncèrent droit sur les deux Sith.
Tous deux sortirent leur arme à leur tour.
Ils ne savaient pas vraiment si un sabre-laser était efficace fasse à ces petites boules mais cela ne coûtait rien d’essayer.
Leur intuition était juste, une fois les petites boules fendues en deux, elles disparaissent dans le néant.
Mais il y’avait trop de ces boules, même pour deux Sith parfaitement aguéris.
Exar Kun prit la parole :
- Hé, Ulic ! Si on essayait grâce à la Force de renvoyer ces trucs sur la Faucheuse ?
- Cela ne servirait sûrement à rien, elle a dû être conçue pour résister spécialement à ces armes. Les Jedi avaient probablement deviné qu’on essaierait de la détruire grâce à la Force.
- En attendant si on continue comme ça, reprit Exar, on va se faire tuer, il vaudrait mieux réfléchir à une tactique. Il y’a un grand rocher là-bas, un peu au loin ; on pourrait réfléchir pendant quelques instants.
- Excellente idée, rétorqua Ulic.

Le maître et l’apprenti se mirent à courir synchroniquement à une grande vitesse, si bien qu’ils ne prirent que quelques secondes pour atteindre le grand rocher qui se situait à une centaine de mètres de la Faucheuse.
Elle par contre, allait mettre beaucoup plus de temps à atteindre le repaire des deux Sith. En effet elle ne se déplaçait pas très vite, ce qui était rêvé pour Exar et Ulic.
- Bon t’as une idée de plan ? demanda Kun
- Ouais répondit son apprenti.
- Et c’est quoi ?
- La Faucheuse possède un bouclier infranchissable, même pour nos sabres-lasers. Mais il peut être désactivé. Tu vois ces noyaux d’énergie, ces petits et gros pilonnes aux extrémités de la Faucheuse Noire ? Il y’en a cinq. Toi tu attires l’intention de la Faucheuse et moi je détruits les noyaux. Ensuite elle sera vulnérable, il y’a quatre canons, qu’on détruira ensemble. Puis nous ferons de même avec les deux rampes du cataliseur. Une fois ceci fait, le cataliseur apparaîtra et lorsqu’il est hors d’usage, la Faucheuse le sera sûrement aussi.
- Waow tu en sais des choses sur cet engin ! lui dit son maître impressionné .
- Je lis les rapports des témoins moi, lui répondit Qel-Droma avec un rire moqueur.
Exar lui tendit un sourire :
- Je suis le chef des Sith, moi, j’ai autre chose à faire.
- Sûrement.
Les deux Sith rièrent jusqu’au moment où un choc éclata du côté opposé du rocher.
La Faucheuse Noire.
- Nous avons un plan, pas besoin de s’inquiéter, prononça Kun.
- C’est plutôt moi de te dire ça…
Exar reprit son sérieux.
- Go, dit-il.

Laisse le Côté Obscur t’envahir, laisse la Force contrôler le moindre de tes actes ; là où elle se trouve, il n’y a pas de souffrances.
Telles étaient les pensées d’Exar Kun alors qu’il contournait le rocher pour se trouver face à face à la Faucheuse Noire.
Le laser s’enclencha, les boules sortirent… tout fonça sur Exar.
Oho… fit-il dans sa tête.
Il n’eut pas d’autres choix que de courir, de sauter et de se protéger derrière les innombrables rocher se trouvant çà et là.
Qel-Droma ne pouvait pas demander mieux, la Faucheuse était loin de se douter que ces deux-là lui tendait un piège… si néanmoins elle pouvait douter de quelque chose.
Cette arme n’avait pas vraiment d’intelligence…
« Programmée pour tuer. »
Tel était son protocole.
Ulic passa à l’action, se dirigeant discrètement vers la Faucheuse Noire.
Il activa son sabre-laser, et d’un coup soudain, pourfendu le premier noyau d’énergie.
L’arme gigantesque poussa un bruit qu’on aurait pu traduire en langage humain par un cri de douleur.
Pendant un petit moment, la Faucheuse resta immobile, comme sous le choc.
Il y’avait une opportunité pour Kun de frapper, et tout comme son apprenti, détruisit le deuxième noyau d’un coup d’épée laser.

N'interromps jamais une chute. Si tu es prêt à interrompre la chute, tu es prêt pour la chute aussi. Les Sith ne tombent pas. Là ou il y a la Force, il n'y a pas de souffrance.
Cette phrase fut l’une des leçons des Sith.
Eux, la comprenaient parfaitement.
Si les Sith sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui, c’est bien grâce à leurs héritages des anciennes générations.
Pour certains, c’est un des seuls points communs qu’ils avaient avec les Jedi.

La Faucheuse n’eut même pas le temps de réagir.
Les deux Sith se déplaçaient à une vitesse folle.
Pas même le laser ne puit les atteindre.
- Phase un achevée, fit Ulic, on passe à la deuxième, je pense qu’elle sera un peu plus délicate.
- Compris, acheva son Maître.
En effet le laser et les sphères n’étaient plus les seules à essayer d’atteindre les généraux Sith, il vint maintenant les tirs de cinq blasters à deux canons.
- Hé Ulic, si on se servait de l’environnement et de la Force pour détruire les canons ?
- Pas mal ton idée, je te laisse faire, ricana Ulic, maintenant c’est mon tour de l’occuper pendant que tu fais ça.
Exar prit un morceau de roche moyen qui était là, couché sur le sol.
Géographiquement Thule était constituée de désert rocailleux et de collines.
Pendant la guerre qui se déroulait simultanément sur cette planète, on voyait souvent des morceaux de rochers voler et atterrir violemment sur l’un ou l’autre homme.
Les Sith et Jedi se servaient beaucoup de la géographie de cette planète car les grands rochers constituaient souvent des cachettes, soit pour se cacher, soit pour attaquer par surprise quand l’ennemi passe par là.
C’était le cas d’Exar, qui lui faisait les deux.
Mais il sous-estima la Faucheuse.
Elle n’était pas dupe et attendit que son ennemi ai pleine confiance dans la situation dans laquelle il se trouvait.
Alors que Kun manipulait un rocher dans les airs pour détruire le troisième canon , deux boules qui avaient contournées son abri fonçaient sur lui.
Il n’eut pas le temps d’esquiver.
Le rocher retomba par terre et provoqua un bruit sourd.
Ulic sentit la douleur de son Maître dans la Force.
- EXAAAAAAAAAAR, cria-t-il.
Il accouru vers ce qui était son ami avant tout, tout en évitant les projectiles et armes de la Faucheuse Noire.
Durant ce combat, il pensa qu’il avait perdu envi de tuer son Maître pour des raisons qu’il ignore, la compassion, l’amitié… il avait honte de lui-même d’avoir voulu tuer un être si cher pour lui.
Un murmure résonna…
- Détruis-la Ulic, depuis le début, c’est toi qui dois le faire, je n’avais pas ma place dans ce combat…
Ulic avait les larmes aux yeux.
- Oui… dit-il
Les armes sphériques avaient percuté le dos et le ventre d’Exar, ça ne l’a pas tuée mais si il n’était vite soigné, il pourrait en mourir.
- Ne t’en fais pas pour moi, Ulic, je vais dormir en attendant… allez, je compte sur toi…
Les yeux de Exar Kun se refermèrent.

Les yeux jaunes – on pouvait lire une certaine colère dedans- Ulic se releva.
Des éclairs sortaient de sa main et si dirigeaient tout droit vers les canons restants.
On pouvait dire que le plan marchait plus ou moins. Mais maintenant qu’il était tout seul contre la Faucheuse Noire c’était une autre paire de manche.

Seul, Qel-Droma ne pouvait se battre contre la Faucheuse, beaucoup trop d’arme était utilisées contre lui. Bien sûr il essaya les éclairs de Force mais sans succès, la Faucheuse les désintégraient avant même qu’ils n’aient pu l’atteindre.
Pourtant, alors que tout semblait perdu, un allié apparut.
Ulic n’en cru pas ses yeux : Dark Andeddu.
- Mais que fais-tu là… ?
- Je suis venu te rendre un dernier service… et on dirait que j’avais vu juste, tu as bel et bien besoin de mon aide non ?
- On peut dire ça comme ça, répondu Qel-Droma un peu vexé.
- Reste là je vais achever ton travail, fit Andeddu.
Il était temps, l’abri commençait à se désintégrer en mille morceaux. Ulic était trop fier pour pouvoir rester là et ne rien faire, c’était aussi pour accomplir la volonté de son Maître qu’il voulait la détruire par lui-même mais dans de telles circonstances, il ne pouvait refuser. L’avenir des Sith était en jeu, et c’était un enjeu bien trop important.

Dark Andeddu était parfaitement invisible pour la Faucheuse Noire, et de l’avis d’Ulic, il était seulement visible par lui.
Pendant qu’Ulic faisait en sorte que la Faucheuse concentre ses attaques sur lui, Andeddu détruisit le premier canon à l’aide se son sabre laser - Qel-Droma se demanda même si il pouvais blesser réellement - et enchaina les coups de sorte que la Faucheuse se vit son attaque diminuer.
Le plus dur était passé, il ne restait plus que les rampes du catalyseur et lui-même. C’est du moins ce que pensa les deux Sith présent sur le terrain.
Bien évidemment, la Faucheuse Noire n’eut rien pu faire contre Andeddu qui lui détruisit rapidement les deux rampes.
Mais une fois le catalyseur apparu – une grosse boule violette composé de grandes alvéoles – il n’y avait plus un rayon laser, mais six.
Pétrifié par cette attaque en masse, Andeddu se fit transpercer par mégarde par un des rayons.
Il adressa un sourire léger à Ulic Qel-Droma et disparut dans le néant, cette fois-ci sûrement à tout jamais.
Ulic gronda de rage, il avait vu trop d’être se faire blesser et tué aujourd’hui.
Conscient qu’il ne pouvais pas approcher la Faucheuse, il décida d’attaquer à distance et d’ainsi lancer son sabre-laser en plein dans le catalyseur, et au cas où ce sabre se faisait détruire avant d’atteindre son objectif, il restait celui de son Maître.
Commandé par le Côté Obscur de la Force, l’épée laser s’envola en l’air, évitant les rayon et détruisant les armes sphériques, et finit par atteindre le catalyseur qui explosa.
La Faucheuse, elle aussi à son tour explosa de l’intérieur et finit par retomber sur le sol.
Ironie du sort, le sabre qui avait détruit l’engin fut détruit par la Faucheuse lorsqu’elle est retombée, tant pis, fit Ulic.
Il alla regagner le QG avec Exar Kun sur ses épaules et annonça la bonne nouvelle à tout le monde. Exar fut hospitalisé et s’en tira sans problème.
Quand à la Faucheuse Noire, les Sith se sont chargés de dissimuler les pièces restantes aux quatre coins de la galaxie.
Cette bataille s’est terminée par la victoire des Sith, et plus particulièrement sur celle d’un jeune homme, de son Mentor et de son ancien adversaire sur l’arme la plus puissante qui n’a jamais été créé.

Quelque mois plus tard, Exar Kun avait pour but d’attaquer la grande bibliothèque Jedi d’Ossus, c’est là qu’Ulic, rongé par les remords le trahi et dévoila la cachette de son Maître. Qel-Droma aurait pu devenir une lumière de l’Ordre Jedi, un exemple pour tous, mais il a choisi la mauvaise voie, il a mené un vie tristement gâchée.


Une Vie Trsitement Gâchée - Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ulicqeldroma
Chercheur d'images
Chercheur d'images
avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 25
Emploi : Étudiant
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Une Vie Tristement Gâchée   Mer 16 Aoû - 0:13

Bonus - Gallerie d’illustration :



Ulic Qel-Droma


Exar Kun


Dark Andeddu


Freedon Nadd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Vie Tristement Gâchée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Vie Tristement Gâchée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tristement beau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manuscrits : l'Univers Fan-Fictions :: Films ou Séries :: Star Wars-
Sauter vers: